Comment éviter les accidents dans un entrepôt logistique ?

0


Chaque année en France, on dénombre au moins 3500 accidents du travail dans le secteur logistique.

La plupart de ces accidents sont dus à des blessures liées au port de charges plus ou moins lourdes, à des chutes ou encore à des pertes de contrôle d’outil de manutention. Il est estimé que les accidents liés à la manutention représentent 50 % des accidents du travail en France chaque année. Avec les besoins grandissant de la logistique ces dernières années, de plus accélérés avec la crise du covid, il est désormais crucial de se poser la question suivante :

Comment est-il alors possible de réduire au maximum ces accidents ?

1 – Identifier les zones à haut risque

  • Les responsables d’entrepôts peuvent voir où les accidents et les blessures sont le plus susceptibles de se produire. En identifiant les zones à haut risque, ils peuvent mettre en place des mesures de sécurité supplémentaires pour protéger tous les employés et les empêcher de se blesser. Les zones les plus à risque dans un entrepôt sont :
  • Les allées entre les rayons (palettier) sont des zones dangereuses, surtout quand les rayons font plus mètres comme c’est le cas dans beaucoup d’entrepôts.
  • Les quais de chargement : beaucoup de camions, de travailleurs circulent sur ces quais pour décharger la marchandise, le plus vite possible. Les risques sont les collisions, les blessures, les chutes de cargaison.

2 – Former les employés


La formation reste l’un des meilleurs outils pour éviter les accidents. Plusieurs formations sont à prendre en considération. La première doit former les employés aux premiers gestes de secours, indispensables en cas d’accidents graves. L’autre formation vise à faire mieux comprendre comment utiliser les chariots élévateurs et éviter tout accident sur les palettiers.

3 – Fournir des EPI adéquats


Les EPI varient selon le type d’entrepôt et ce qu’on y stocke. Pour les entrepôts de logistiques plus classiques, les protections les plus importantes sont :

  • Un casque, si les palettiers sont très hauts à cause des chutes d’objets.
  • Des chaussures de sécurités
  • Des gants
  • Un gilet jaune ou autre vêtements réfléchissants
  • Des lunettes de protections
  • Un masque respiratoire (si des produits chimiques sont entreposés)

4 – Avoir suffisamment de personnel sur le site


Dans un entrepôt, il faut faire attention à avoir un nombre suffisant de personnels qualifié plutôt que réduire la main-d’œuvre. La répartition équitable des tâches et l’établissement de garde entre les équipes sont aussi de bons moyens pour réduire la fatigue et les accidents.

5 – Examiner les protocoles de sécurité

En plus des protocoles classiques d’évacuations et d’incendies, chaque entrepôt doit adopter certaines mesures pour réduire tous les risques. Par exemple, une méthode simple consiste à avoir un éclairage suffisant, ainsi que des signalisations pour les véhicules entre les rayonnages pour éviter toute collision (marquage au sol, panneau de limite de vitesse). Toutes ces méthodes doivent être bien réfléchies et soigneusement inspectée régulièrement pour voir si des changements sont à faire et si des protocoles sont à changer.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR L'ARTICLE

Please enter your comment!
Entrez votre petit nom