Catégorie : Prestashop

Une solution e-commerce, ou CMS ecommerce est un logiciel permettant de créer son catalogue et sa boutique en ligne. ont peut distinguer les solutions e-commerce open source (pas forcément gratuite)et les solutions e-commerce propriétaire (souvent payantes).


Barcamp Prestashop le 19 novembre 2013

par Benoit Gaillat - Il y a 3 ans

prestashopSi comme de nombreux e-commerçants vous êtes un utilisateur de la solution e-commerce open source Prestashop alors vous serez ravi d’apprendre qu’ils organisent le 7ème Barcamp e-commerce Prestashop le 19 novembre 2013 à Paris. L’événement aura lieu plus exactement à l’Espace Tapis Rouge (le même lieu que pour les événements précédents) . Les éditions précédentes avaient accueilli jusqu’à 1200 personnes sur la journée pour échanger autour de la solution et rencontrer tout l’éco-système autour Prestashop.

Barcamp Prestashop le 7 novembre 2013

L’événement est payant, mais vous pouvez gagner 5 places grâce à info-ecommerce (voir ci dessous) , il va regrouper sur la journée des grands noms du web français et international : Amazon, Google, Twitter, Bootstrap, eBay, la Fevad, l’Ecole 42, Facebook, Showroom privé, ou encore Teddy Smith , bref du trés beau monde pour cette 7eme édition.

La journée est décomposée entre des conférences animées par les différents intervenants ci dessus, des ateliers et des présentations. J’aurai le plaisir d’animer une présentation avec Skeelbox, mon agence conseil internet, sur la conversion avec Prestashop. Si vous souhaitez booster votre taux de conversion avec Prestashop n’hésitez à en discuter avec moi ce jour là, on a trois belles réussites d’optimisations expliquées ici pour les plus curieux.

Concours pour gagner 5 places 

La bonne nouvelle c’est que j’ai CINQ places gratuites à vous faire gagner 😉 Pour cela je vous propose un petit concours très simple : il suffit d’indiquer dans les commentaires la fonctionnalité cachée (easter egg) de Prestashop que vous préfériez voir.

C’est quoi un easter egg ? 

Un easter egg n’est pas assimilable à un virus : il n’abîme ni le programme original, ni les autres données, et ne se propage pas ; il est caché et a été inséré volontairement par les développeurs. Il peut s’agir de la liste des auteurs du logiciel, d’un jeu, d’une blague, d’une séquence inédite, de bruitages. (plus d’infos sur ce qu’es un easter egg ici sur wkipédia) .

Voici quelques idées (pour vous échauffer) pour égayer le back office  :

  • Installer un Konami code dans le back office pour lancer un petit jeu pour se détendre en entre deux commandes
  • Installer un Nyan Cat qui navigue dans votre interface en cas d’inactivité sur la page
  • Un thème caché  « Matrix »  pour le back office
  • etc..

Je laisse libre cours à votre imagination, plus c’est rigolo plus vous aurez de chance de récupérer une place pour le Barcamp ! Sinon pour s’inscrire c’est par ici -> barcamp.prestashop.com

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

5 Commentaires

5 réponses à “Barcamp Prestashop le 19 novembre 2013”

  1. HERVE dit :

    Bonjour à l’Equipe!

    Nous chez Caméléon, nous aimerions comme Easter Egg un Konami code Tetris! ^^
    Car on ne se lasse jamais des classiques et que cela peut-être un joli clin d’oeil rétro (et oui, les 90’s, c’est déjà rétro!).

    Bien à vous,

    M. HERVE
    Assistante de Direction BU SHOPPER

  2. E-Works dit :

    Je souhaiterais comme Easter Egg une combinaison façon Playstation 3 pour les journées pourries en terme d’activité de vente e-commerce. Par exemple, en enchaînant « CTRL + ALT + SUPPR + Espace » (pour éviter le reboot sous Windows), le backoffice balancerait le message ci-dessous avec un mini tableau multipliant par 4 les chiffres réels du jour :

    « E-marchand vous avez sollicité le cheat code « Journée pourrie », nous allons donc vous indiquer quel CA / nbre de commandes vous auriez pu faire (critères sélectionnés : temps froid et pluvieux, J-10 avant noël, aucun impôt / taxe d’habitation à payer) ».

  3. saso dit :

    Salut, je pensais moi à un jeu en html5 qui se déclencherait au survol long inninterrompu du curseur de la souris sur le nom de sa boutique en haut à gauche du back office: pouf! une fenêtre qui ouvre une session dans le style des diner dash pour s’encourager en jouant à la marchande en plein rush et satisfaire ses impatients et nombreux clients qui se bousculent à votre enseigne; à vous d’assurer: accueil de la clientèle, prise de commande, préparation du panier, livraison, à un rythme de plus en plus effreiné! perso je pense que ça peut être stimulant les jours de maigres CA, qu’en pensez-vous?

  4. Guillaume dit :

    Pourquoi pas un easter egg Konami Code qui lance un Pac Man mais avec le logo de prestashop à la place du personnage ? Héhé

  5. gotcha dit :

    Et pouyrquoi pas un easter egg ou l’équipe de presta réaliserait un dance facon gagnam style?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


L’actualité de Prestashop

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Prestashop est la solution ecommerce la plus en vogue en cette année 2012 chez de nombreux Ecommerçants et pour cause, presque deux fois moins cher à intégrer que Magento, voir cette terrible comparaison tarifaire chez Ludovic : Devis d’un site Magento Vs devis d’un site Prestashop, et profitant d’une très bonne communication et d’une série d’innovations importantes.

Plus de 100 000 boutiques

Prestashop a annoncé en mars 2012 avoir dépassé le nombre de 100 000 boutiques tournant avec leur CMS ecommerce, c’est une bonne news pour ce qui était à l’origine un projet universitaire et qui s’est transformé en véritable startup au service des e-commerçants. Prestashop en chiffres c’est plus de 1500 téléchargements par jour, 150 pays couverts, une communauté de 300 000 membres et le prix de l’Open-Source Award 2011 de la Meilleure Application Business.

Des challenges à relever

Même si du côté commercial les choses avancent bien pour Prestashop il y a encore beaucoup de travail pour en faire la solution Ecommerce de référence. L’association de Magento avec Ebay a considérablement renforcé (financièrement) Magento et le manque de business model côté Prestashop est toujours inquiétant. Il y a bien les modules payants (très majoritaires) et un début de business model avec des assurances initié par Christophe Cremer (Ex DG de MeilleursTaux.com ) mais voila, Chrisophe Cremer s’en va quelques jours après avoir lancé ce service.

Le départ simultané de Christophe Cremer, du poste de DG, et de Nebojsa Stojanovic, du poste de CTO, peuvent fragiliser la croissance pour les prochains mois et poser quelques interrogations sur l’avenir de Prestashop. Vous pouvez lire à ce sujet un très bon article de EcommerceSquad (un nouveau blog ecommerce) : « Prestashop : Inquietude ou renouveau ? »

Prestashop a 5 ans

Tous ces changements sont important mais Prestashop fête ses 5 ans cette année et il y a fort à parier que ce n’est que le début d’une belle aventure comme le montre cette infographie nous racontant l’histoire de Prestashop.

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

7 Commentaires

7 réponses à “L’actualité de Prestashop”

  1. Philippe Humeau dit :

    Merci pour le mention du blog 😉

    Superbe la carte des 5 ans, j’adore !!

  2. Mike dit :

    Intéressant histoire d’un entreprise ecommerce qui opère dans deux grands villes

  3. Magento-Prestashop dit :

    On en a discuté avec Ludovic, de ce différentiel de prix, je pense que ce n’est pas si tranché que ça. On trouve des agences pour faire du Magento à 5000 €, alors que d’autres commencent Prestashop à 15 000 €.

    Au dela du prix, aussi, il y a pour moi une vraie différence de philosophie entre les 2 outils, dans leur vision du e-commerce. Prestashop va viser l’exhaustivité fonctionnelle, au détriment de la souplesse, alors que Magento a aujourd’hui un périmetre fonctionnel inférieur sur les fonctionnalités basiques (fid, parainage, affiliation, reporting,…), mais offre une souplesse inouie au niveau configuration des produits et animation promotionnelle. Magento se rapproche presque d’un framework, sur lequel on va pouvoir monter un ‘gros’ immeuble.C’est pour ça je pense que Magento est choisi par les gros sites, parce qu’il leur permet d’aller plus loin. Et pour un site qui fait 3 millions d’euros de CA (c’est pas un gros site, ça d’ailleurs…), payer 25 ou 50 000 euros, ça ne change pas grand chose au bilan une fois passé en investissement sur 3 ans. Ce qu’ils veulent, c’est surtout ne pas se retrouver avec une solution limitée à un moment. Et c’est sur ce point que Magento reste intouchable aujourd’hui, et le restera surement pendant encore un moment, la conception de Prestashop n’étant pas orientée dans ce sens.

    Après, on fait des sites qui marchent bien sous Prestashop, c’est clair, simplement, on sera un peu bridé dans sa créativité marketing. Ou alors il faudra passer à la caisse chaque fois qu’on a une idée qui sort des sentiers battus, avec le time to market qui va avec.

  4. bracelets événementiels dit :

    Bonjour.

    J’ai apprécie lire cette infographie, surtout le coup des « cafés » 🙂 Très très représentatif. Nous travaillons aussi sous Prestashop. Mais il est vrai que Magento permet une meilleure évolution des besoins sur du long terme.

  5. Tiprince dit :

    Mais comment atteignez-vous des sommes pareilles sans même inclure le budget marketing??
    Excusez mon inexpérience mais pourriez-vous donner le détail d’un devis prestashop à 25 000€ svp.
    Car pour les non initiés c’est difficile à comprendre vu que prestashop est gratuit et très complet (enfin je croyais).
    Merci

  6. Tiprince : Prestashop est gratuit si vous l’installez vous même sur votre serveur et que vous créez tout de A à Z.
    Si vous passez par un prestataire il va vous facturer la création graphique, l’intégration sur Prestashop, l’installation, la customisation, les modules complémentaires etc…. on arrive très vite à 15 000 -20 000 € ….

  7. Template Prestashop dit :

    Prestashop reste quand même moins cher que Magento et avec Prestashop 1.4 vous avez encore plus de possibilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Migrer de Joomla vers Prestashop : c’est possible !

par Mickael FROGER - Il y a 5 ans

Quand on est e-commerçant, le choix de sa solution e-commerce est capital et nécessaire mais reste également un exercice complexe et qui peut parfois se révéler être déterminant dans l’avenir de la boutique.

Nous allons découvrir le témoignage d’un e-commerçant qui a démarré avec une première solution Joomla pour ensuite migrer quelques mois plus tard vers notre star française Prestashop.

Ce témoignage vous permettra de découvrir les forces et faiblesses des deux solutions mais également quelle aventure cela a été de réaliser cette migration !

 

– Bonjour Virgile, peux tu présenter EveryThing4Mobile.fr ?

Everything4mobile est un site de Ecommerce spécialisé dans les accessoires haut de gamme pour Smartphones, Tablettes tactiles, LapTop etc..

Nous souhaitons proposer à nos clients des accessoires de marque à la hauteur de leurs produits hight tech chéris 😉
Nous travaillons avec des marques que ne sont pas encore trop implantées en Europe.

Ce qui nous permet d’avoir des produits exclusifs et de très bonne qualité 😉 Ce que nos clients adorent !

– Tu as créé ta boutique sur Joomla, peux tu nous expliquer les raisons de ce choix ?

Et bien oui la 1ère version de la boutique était sous Joomla Virtuemart. J’ai en fait réalisé la démarche inverse de ce qu’il fallait normalement faire.

J’ai d’abord cherché un template de base qui me plaisait (clair,propre avec un peu de cachet) que j’ai ensuite enrichi sans pour autant regarder le CMS qui le supportait.

Cela m’a permis d’avoir un design du coté client différent de ma concurrence et cela m’a permis de me démarquer et d’avoir une bonne présentation de mes produits.


– As tu trouvé des limites rapidement à cette solution ? Si oui lesquelles ?

Oui clairement OUI! Si c’était à refaire je ne pense pas que je le referais.

Trop de temps perdu à retoucher les fonctionnalités de base de ce CMS comme la facturation et autres.
Il a des bugs et des retouches à faire pratiquement partout.

Trop de modules à tester avant de pouvoir les activer et surtout un CMS difficile à interfacer avec les services Ecommerce actuels. En effet il n’est pratiquement plus supporté par la communauté.

Je pense que Virtuemart est clairement en fin de vie (c’est mon avis personnel)

– Tu as décidé de migrer vers Prestashop, peux tu nous expliquer ce choix plutôt qu’un Magento ou une solution SaaS ?

Oui j’ai décidé de passer sous Prestashop pour justement ne plus rencontrer tous ces problèmes. Mais pourquoi Prestashop ?

Je souhaitais avoir mon indépendance afin de pouvoir modifier et faire développer les fonctionnalités que je souhaite. Impossible de réaliser ce genre de choses avec une solution SAS.

Magento ?

J’ai eu deux devis pour un projet sous Magento, le double du prix qu’un développement sous Prestashop (Note de Benoit : Voir Devis d’un site Magento Vs devis d’un site Prestashop par Ludovic Passamonti ). De plus je n’avais aucune utilité des fonctionnalités que Magento me proposait.

Le Prestashop a donc été le meilleur CMS pour ce que je voulais faire sur mon site web.

– Comment ca s’est passé ?

Et bien pour moi rien de compliqué car j’avais prévenu l’Agence Web NewQuest qui a développé mon projet  que j’étais sous Joomla Virtuemart et qu’il fallait prendre en compte la migration vers Prestashop.

Je laisse la parole à Yann Coste, PDG de NewQuest sur ce sujet:

Everything 4 Mobile est un Prestashop que nous avons grandement modifié grâce à une série d’outils conçus par NewQuest.
Le Webstore embarque ainsi une série de module optimisant les performances de Prestashop en terme de SEO, de gestion du catalogue et de gestion des mises en avant et zone de Push.
Ces outils nous permettent entre autres de concevoir des interfaces très abouties tout en laissant le plus possible la main sur la modification des contenus aux gestionnaires du site.
Everything 4 Mobile exploite en outre Prestashop Kompressor que nous avons également conçu et qui nous permet d’optimiser encore plus les temps de traitement et d’affichage de Prestashop.
Enfin nous avons taché de conserver l’intégralité des données de l’ancien site pour migrer depuis Virtuemart vers Prestashop

– Pourrais tu me donner les points forts de Joomla et Prestashop stp ? Ainsi que leurs points faibles selon toi.

Les points forts de Joomla Virtuemart après l’avoir utilisé pendant plus d’une année c’est que tous les modules sont pratiquement gratuits ou très peu onéreux. Cela permet de rajouter des fonctionnalités de base qui ne sont pas incluses.

Mais le faible prix est aussi un point faible car on est souvent déçu par la qualité des modules que l’on télécharge gratuitement ou que l’on achète généralement pour moins de 10$.

Avec Joomla j’ai tellement eu de galères que j’avoue ne pas lui trouver beaucoup d’avantages. Si peut être un seul, c’est que la communauté sur les blogs et forums aide beaucoup pour trouver des solutions à nos problèmes.

Les points forts sous Prestashop c’est que tout fonctionne tout seul !
Pas de bug dans le backoffice ou dans le front! Toutes les fonctionnalités qui permettent de travailler et de développer son Ecommerce sont là par défaut et gratuitement !

Tout est bien pensé on ne cherche pas 3h pour trouver une fonctionnalité. Le point un peu négatif c’est que je trouve les modules un peu chers mais bon ils sont souvent mis à jour, si ça permet d’avoir de la qualité et ne pas avoir de problèmes ni de bugs je suis prêt à payer. Ce qui est génial sous Prestashop c’est que tous les services qui sont disponibles pour les Ecommerçants sont compatibles avec Prestashop!

On se pose pas 40 fois la question pour savoir comment on va pouvoir interfacer le site avec tel ou tel service! Alors si vous êtes encore sous Joomla, un petit conseil installez un Prestashop 😉 (pour la migration allez voir des pro c’est plus facile et plus rapide)

– Conseillerais tu aux marchands sous Joomla de migrer ou ce n’est pas forcément necessaire ?

OUI ! Je le conseille fortement, car depuis que nous sommes sous Prestashop c’est clairement que du bonheur. Nous avons gagné en qualité de service pour nos clients et de notre coté nous gagnons du temps en gestion des commandes.

C’est aussi grâce à l’outil  » Store Commander » que j’utilise tous les jours afin de gérer notre catalogue produits. En terme de CA, nous avons aussi augmenté nos ventes. Difficilement quantifiable car notre référencement est géré par un des meilleurs spécialistes de la profession qui nous positionne de mieux en mieux sur les moteurs de recherche.

Mais dans tous les cas cette nouvelle version de notre site web est pour moi une réussite!
Que ce soit en terme de vitesse d’affichage, de navigation, de présentation produit, tout est vraiment très bien réalisé.

Je remercie pour ça NewQuest qui a vraiment répondu du mieux qu’il pouvait à notre demande sur ce projet.

Et puis bientôt nous débarquerons sur les terminaux mobiles et le Mcommerce 😉 Mais ça c’est une autre histoire 😉

Je remercie info-ecommerce pour cette ITW 😉

Mickael FROGER

Co-Fondateur - Lengow

18 Commentaires

18 réponses à “Migrer de Joomla vers Prestashop : c’est possible !”

  1. Matthieu dit :

    Témoignage très instructif !

    Au-delà même des différences flagrantes entre Virtuemart et Prestashop, le témoignage illustre surtout la différence entre faire son site web seul et se faire accompagner par un bon prestataire.

    Cela montre bien également que l’aspect « gratuit » souvent mis en avant par les éditeurs Open-Source n’est pas la panacée et qu’accepter de payer le « juste prix » est incontournable pour réussir son projet.

  2. Virgile dit :

    Merci 😉

  3. Mickael@Couches lavables dit :

    Graphiquement le site est vraiment joli.
    Bravo !

  4. 1ternet dit :

    Prestashop offre clairement un confort d’utilisation supérieur à Virtuemart. je partage cet avis comme quoi Virtuemart est en fin de vie.
    Selon les boutiques et les projets, Magento est plus intéressant que Prestashop. Mais c’est une machine de guerre qui coûte plus cher à mettre en place.

  5. Charles dit :

    La solution hébergée de Prestashop (Prestabox), nous a permis de réaliser un e-commerce qui performe bien, très rapidement et à très bon prix, et tout ça sans recours à une agence spécialisée.

  6. Valerie Isaksen dit :

    Bonjour,

    « Je pense que Virtuemart est clairement en fin de vie (c’est mon avis personnel) »
    VirtueMart n’est pas en fin de vie, et est toujour supporté par la communauté.
    VirtueMart a une histoire, ses origines sont PhpShop, porté sur l’ancetre de Joomla qui était Mambo.
    Le code de la version 1 de VirtueMart etait ecrit en modèle MVC, mais pas celui de Joomla.

    L’équipe de développement a décidé de réecrire le code et de l’adapter au modèle MVC de Joomla.
    Si cette décision n’avait pas été prise, alors, oui, VirtueMart serait mort, mais ce n’est pas le cas.

    On peut aisément comprendre que la réecriture d’un projet comme une boutique en ligne est un travail qui prend de temps. Mais il touche à sa fin.

    Cette nouvelle version s’appelle VirtueMart 2 et possède des plus indéniable, dont voici quelques un:

    (1) au niveau programmation:
    – complètement réecrit en utilisant le modèle MVC de Joomla
    – ecriture du code OOP: plus grande flexibilité et plus grande maintenabilité du code
    – un code plus stable et mieux sécurisé
    – 100 % compatible avec Joomla

    (2) pour l’utilisateur final
    – intégration de tous les avantages du CMS Joomla
    – abandon des thèmes au profit du système de template de Joomla, avec la possibilité de surchage de template
    – intégration de plugins permettant d’enrichir les fonctionnalités de VirtueMart très simplement.
    – et bien sur toute une liste de fonctionnalités proposée en natif

    (3) Pour les vétérans de la version 1 de VirtueMart, une migration simple des données vers la nouvelle version.

    VirtueMart 2 est une solution nativement très riche en fonctionnalités, simple et agréable d’utilisation et bien vivante.

    Valérie Isaksen,
    VirtueMart 2 Project Manager

  7. Bonjour Valérie,

    je vous propose de me contacter (http://www.info-ecommerce.fr/contact) pour nous présenter Virtumart si vous le voulez 🙂

  8. Valerie Isaksen dit :

    Bonjour Benoit,

    Je viens de vous envoyer une demande de contact.
    Ce sera avec plaisir que je vous ferais une présentation de la nouvelle version de VirtueMart. Je peux aussi vous envoyer la présentation que j’ai faite la semaine dernière auxJM2L de Sophia Antipolis.

    Cordialement,

    Valérie Isaksen

  9. Bien reçu Valérie,
    Je vous réponds rapidement.

  10. Ethylotest dit :

    Grand merci pour le partage 😀

  11. Personnellement, je propose Joomla Virtual Mart quand le client désire un site de contenu avec une partie e-commerce. Dans ce cas, le choix de Virtual Mart est tout à fait adapté.
    Pour un site pur e-commerce, je préfère employer Prestashop.

  12. Franck dit :

    Bonjour, d’abord merci pour cet avis qui nous conforte dans notre idée de migrer.
    Nous sommes sur le point de migrer de virtuemart vers Prestashop et la plupart des données produits sont bien transférées notamment grâce à store commander. le problème se sont les données type commandes et surtout comptes clients avec les mots de passe cryptés car la méthode de cryptage n’est pas la même. Comment avez-vous fait ? avez-vous pu récupérer ces données dans Prestashop ?
    Merci de votre réponse.

  13. Virgile dit :

    Bonjour Frank
    C’est la société NewQuest qui a réalisé la migration de toute les données entre virtuemart et prestashop. J’y tout récupéré comptes clients facturations la total… Je vous propose de les contacter pour plus d’informations.

    Cordialement
    Virgile.

  14. Franck dit :

    Bonjour Virgile et merci je prends contact avec eux. bonne continuation…

  15. Bonjour, je serais intéressé pour une solution du couple wordpress + prestashop.

  16. Patrick dit :

    Si je comprends bien cet article prétend comparer deux CMS différents en se basant sur le fait qu’un site a été réalisé en auto production sur un CMS et l’autre par une agence avec une autre solution…

    C’est plutôt douteux comme comparaison, quand à prétendre gratuitement que Virtuemart est en fin de vie sans argumentation c’est encore plus bizarre surtout quand on connaît les récentes évolutions de ce produit et les possibilités graphiques ainsi offertes !

  17. eltoro dit :

    D’accord, et quel prix pour cette migration gérée par Newquest? 10K€?

  18. eltoro dit :

    newquest : impossible d’afficher la page d’accueil correctement, plus de 30 secondes de chargement de leur navigation??!! Les cordonniers sont-ils vraiment mal chaussés?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Coup de projecteur sur Belancy

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Belancy est une bijouterie en ligne ouverte en 2011 par Roger Som, un ancien de chez Rueducommerce. Je ne suis pas très fan des bijouteries en ligne qui ne sont généralement pas à la hauteur de leurs produits (voir ma petite étude sur le luxe et internet ) mais il faut admettre que Belancy est classe, très classe ET ergonomique !

Homepage de Belancy



Belancy propose donc des bijoux plutôt haut de gamme, entre quelques centaines et plusieurs milliers d’euros et propose évidemment un peu de tout : alliances, bagues, boucles d’oreilles, chaines etc…

Sur ce type de segment la mise en scène des bijoux est évidement un des points les plus important, généralement beaucoup plus que le prix en lui même. A ce niveau Belancy propose une mise en scène sobre mais efficace et des visuels produits à la hauteur de leur prix.

Visuel et zoom sur une fiche produit


Bien sûr on en demande toujours plus et avec quelques photos supplémentaires sur chaque produit cela permettrait de s’imaginer encore plus facilement avec le bijoux.

Sur la partie technique le site tourne sur prestashop mais aurait besoin d’un petit coup de nitro car on peut sentir certains ralentissement et temps de chargement un peu long, ca manque un peu de réactivité.

La bonne idée vient par contre de la livraison, un point sensible sur les produits haut de gamme, ici elle est appelée « Livraison sécurisée » c’est un élément important de rassurance client sans coûter forcément très cher. En plus la livraison est offerte sur tous les produits ce qui est généralement attendu par le client lorsque son panier moyen est assez élevé.

De façon générale le site manque un petit peu de contraste, le gris et le blanc ne se détachant pas assez avec mes mauvais yeux, un noir plus profond aurait éviter ce problème mais bon ce n’est pas très gênant.

Belancy est donc une belle boutique en ligne de bijoux à découvrir et la preuve que l’on peut vendre des produits de luxe sans être obligé de faire une boutique en flash tout en respectant les règles de bases de l’ergonomie.

Et vous que pensez vous de Belancy ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

4 Commentaires

4 réponses à “Coup de projecteur sur Belancy”

  1. Minh Chau dit :

    Bonjour Benoit,

    Analyse très instructive ! C’est vrai qu’il n’est pas évident de valoriser des bijoux à travers un site e-commerce.

  2. Roger Som dit :

    Merci Benoît pour cet article.

    Nous sommes tout à fait d’accord avec les remarques sur le chargement des pages. C’est en effet un point d’amélioration et travaillons dans ce sens.

    Vos avis et commentaires à tous sont les bienvenus ici et sur Facebook.
    http://www.facebook.com/belancy

    Vous aimez la boutique, parlez-en autour de vous.

    Roger S. de Belancy

  3. Richard joblin dit :

    Merveilleux site, sobriété, mise en valeur…classe, très classe.

  4. Roger Som dit :

    Bonjour Benoit,
    Comme prévu, le chargement des pages a été considérablement réduit grâce à une solution plus appropriée au trafic du site.
    La boutique est désormais prête à faire face à la montée en charge attendue pour les fêtes.

    Bonne visite,
    Roger S. de Belancy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Coup de projecteur sur Japean.com

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Aujourd’hui un nouveau coup de projecteur, il se font rare ces derniers temps, mais j’ai vraiment eu un coup de coeur pour cette boutique : Japean.com .

Japean est un site sur la mode japonaise et coréenne et bon ok je suis un grand fan du Japon et de l’Asie en général (souvenez vous de Japaan.com), ca doit aider un peu pour avoir un coup de coeur 😉 .

Le site propose des vêtements pour hommes et femmes, certes il faut aimer le style coréen ou japonais, mais c’est assez à la mode en ce moment (merci Nolife!). La hompeage est assez engagente avec plus de 20 produits présentés et surtout un style cassant un peu le découpage traditionnel avec des tailles de visuels différents.

 Les photos sont très propres et correspondent bien à une image assez « mode & fashion » (oui mode et fashion ça veut dire la même chose), jeune et branché, bref la cible du site !

Niveau technique on tourne sur un Prestashop plutôt bien configuré, le site est assez rapide (hébergé chez 1and1 pourtant ) [Edit] : en fait la vitesse est assez variable[/edit] .

Le site donne une réelle bonne image de l’entreprise derrière, j’ai donc était un peu surpris de voir une SARL à 1000€ de capital, comme quoi même les petits e-commerçants (oui je sais pas forcement de rapport entre le CA et le capital mais bon) peuvent etre bien conseillés et faire de très beaux sites !

Il va falloir assurer en marketing et en campagne de com maintenant 😉

La fiche produit est également pas mal même si le prix est un loin du bouton « ajouter au panier » d’après moi. Les tailles sont par contre très précises ! C’est un vrai élément de rassurance pour le client, il peut ainsi savoir à quoi s’attendre. C’est d’autant plus important que les tailles asiatiques sont réputées pour être plus petites que les tailles européennes.

Le reste du panier est un peu plus classique mais reste fonctionnel sauf la partie « commande express » que  je trouve déroutante , en effet sa position ainsi tout le vide autour créer un sentiment de longueur et l’on ne voit pas tout de suite que l’on peut gagner du temps en remplissant les formulaire du bas. Bref c’est pas clair !  Insister un peu sur les gains que peut espérer le client ne serait pas de trop.

Donc au final une bonne surprise toute de même avec un design assez soigné et propre et une première impression réussie !

Pour vister Japean c’est par ici -> http://www.japean.com

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

6 Commentaires

6 réponses à “Coup de projecteur sur Japean.com”

  1. Salut Benoit,

    Super site en effet 😉

    je ne suis par contre pas d’accord avec ta phrase :
    « oui je sais pas forcement de rapport entre le CA et le capital mais bon »

    Hélas si !!! car au lancement c’est ce capital (et les fonds propres en général) qui permettent de financer le stock et les actions initiales.

    Malheureusement pour les petits commerçants (et autres TPE) les banques ne prêtent qu’aux riches

  2. Tu simplifies mes propos Guilhem 🙂
    Un petit capital peut mettre pas mal en compte courant d’associé, avoir un pote à la banque , se faire prêter par Oséo etc…
    Il y a pleins de moyens de financer une entreprise sans avoir un gros capital.
    Ceci dit je suis d’accord avec toi sur le fond , pas de sous, pas de développement commercial !

  3. Tu es joueur 😉

    compte courant d’associé = fonds propres (à condition de les bloquer)

    un pote banquier ….si tu en as un il faut le garder
    Pour oseo oui avec un pce (en complément de la banque) sinon il faut plusieurs bilans positifs …

    Hélas plus le temps passe plus les dossiers sont compliqués à monter

  4. Loïc dit :

    Pas mal ce site je serais eux je rajouterais une page « A propos » histoire d’en savoir plus sur eux. Sinon je confirme les tailles japonaises sont assez spéciales pour les occidentaux à savoir que les japonais(es) ont des jambes relativement petites comparées au reste du corps idem pour les bras.

  5. theFabulist dit :

    salut benoit,
    j’aimerai savoir si tu as déjà commander sur japean, car dans les condition générale de vente, il est inscrit  » Les photographies des Produits ne sont pas contractuelles « se qui signifie souvent que les produits livrés ne sont pas vraiment de la même qualité que sur la photo.

  6. Non pas encore mais ça ne saurait tarder 🙂
    Pour les photos c’est souvent le cas de marquer ça en bas de page, chez rueducommerce et cdiscount c’est le cas par exemple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Prestashop leve 3 millions d’euros et lance PrestaShop Mobile

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Encore des news sur Prestashop avec cette nouvelle levée de fond de 3 millions d’euros auprès de Serena Capital annoncée lors du salon E-commerce Paris 2011.

Le but est très ambitieux : devenir la solution e-commerce numéro 1 au monde, rien que ça ! Quasiment le même jour ils annoncent également Prestashop mobile qui permet de créer un application ecommerce mobile sous IOS.

Je ne connaissais pas Serena mais d’après leur portefolio d’investissements on peut voir que le web et l’ecommerce sont au centre de leurs intérêts avec des sites comme Aramisauto.com, coachclub.com, espacemax.com, yakarouler.com etc…

Prestashop est clairement la solution ecommerce à la mode en cette année 2011 , rien qu’a voir les chiffres de croissance qui donne le vertige :

  • Un chiffre d’affaires qui passe de 1.4M€ en 2010 à 4.2M€ en 2011. (X3 !)
  • Une croissance de plus de 250% de la base installée, passant ainsi de 35 000 sites e-commerce en 2010 à plus de 90 000 aujourd’hui avec 21% en France.
  • Plus de 2 600 sites e-commerce sur PrestaBox
  • La mise en place de partenariats technologiques avec PayPal, Moneybookers/Skrill, eBay, La Poste, Kiala, TNT…et 37 agences web.
  • Une équipe passant de 17 à 62 personnes en un peu plus d’un an, dont 50 % de développeurs.
  • La création d’une filiale aux Etats-Unis en janvier 2011

La levée de fond a pour but de recruter encore plus de monde en R&D (élément essentiel face à la compétition avec Magento) de soutenir la croissance aux USA et de faire un peu de pub auprès des e-commerçants.

Je reçoit presque chaque semaine des communiqués de presse de Prestashop, signe que la bataille de la communication avec Magento est engagée et qu’il ne laisseront rien passer.

Pour ceux qui on pu se rendre sur le salon ecommerce cette année vous avez pu constater de certains changements : pas d’équipe de Varien (Magento): ni devs ni CEO, contairement aux précédentes éditions, et une présence renforcée sur plus de 100m² de Prestashop histoire d’enfoncer le clou.

Il y a clairement une tendance de fond depuis quelques mois à basculer sous prestashop, il se murmure même que la rentabilité pour les agences web y serait beaucoup plus forte que pour des projets Magento, malgré les devis Magento systématiquement plus élevés.

Quelle sera la réaction de Ebay (qui a racheté Magento) face à cette déferlante Prestashop et leurs ambitions dans leur pays ? Aucune idée mais je sais qui va en sortir vainqueur : les e-commerçants avec des solutions ecommerce au top !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Interview de Nicolas Bucaille, E-commerçant

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Aujourd’hui voici une interview de Nicolas Bucaille qui a bienvoulut partager avec nous son experience d’ entrepreneur et de E-commerçant. Il a lancé plusieurs sites et nous raconte son parcours et les différentes étapes dans son expérience de E-commerçant.

Bonjour Nicolas, peux tu te présenter un peu ? ton parcours et ce que tu fais ?

Bonjour Benoît , alors mon parcours c’est d’abord un bts informatique puis une licence marketing. Après 1 an salarié à des postes de commercial dans le négoce de matériel de supermarché puis le routage.

Et comment est venu le E-commerce dans tout ça ?

Après t’inquiète, j’ai pas fini 😉
Donc en 2005 je monte ma première société répondant au doux nom de hera ,avec la création du premier service de suivi de colissimo. Je travaillais au début avec pas mal de vépécistes, puis de plus en plus de e-commerçants.
Si j’ai fait avant un bts informatique c’est que ce domaine me plaisait, mais surtout internet , la passion d’internet + le fait de cotoyer pendant 4 ans des e-commerçants m’a donné envie de m’y lancer moi même.
Début 2009 j’ai donc commencé à réfléchir à ce que je pourrais vendre puis dans le courant de l’année j’ai revendu mes parts de hera puis me suis lancé à 100% dans l’e-commerce, voilà voilà.

Donc tu t’occupes actuellement de combien de sites E-commerce ?

Réellement 2 , le premier va fermer pour cause de manque de rentabilité par rapport aux autres. Le second vit sa vie tranquillement, sans prise de tête et je développe le 3ème.

Tu peux nous donner les urls si tu veux 😉

Je vais bientôt ouvrir un autre site dans un projet plus global à long terme, le premier qui va fermer : http://www.laparabd.com , le second positionné sur une niche : http://www.parapluie-transparent.com et le troisième : http://www.rueduparapluie.fr et celui qui va ouvrir, pas encore tout à fait fini http://www.ceinture-avenue.com

Comment as tu choisit les thèmes de tes sites E-commerce ? la para BD, le parapluie ? tu as fait des études de marchés ou c’est plutôt des opportunitées ?

Pour le premier c’est un secteur que j’aime bien, j’adore tout ce qui est bd si j’en possède assez peu j’en ai lu énormément via les bibliothèques il y a quelque chose à faire dessus mais les moyens à mettre en oeuvre pour attendre le niveau que je souhaite sont au delà de ce que je veux mettre, c’était donc plutôt à l’instinct après une rapide étude de marché.
Pour les parapluies c’était aussi par opportunité, en remarquant qu’il n’existait aucun vendeur spécialisé je fais à chaque fois de (très) rapides études de marchés, pour voir le potentiel je me renseigne sur les marges et si ça me va j’y vais.
Je fonctionne à « l’instinct » plus qu’en comptable, ce qui peut être dangereux quand on a de très faibles moyens. Je déconseille à tout le monde de faire comme moi, il faut creuser un peu plus avant de se lancer, mais de ne surtout pas s’arrêter à la première embuche venue.

Aujourd’hui, la fevad dit qu’il y a plus de 60 000 sites Ecommerce en France , tu penses qu’il existe encore des niches qui peuvent être rentable ?

Absolument et il y en aura toujours, aujourd’hui on trouve des magasins à chaque coin de rue, ça n’empêche pas de nouvelles boutiques de s’ouvrir et de réussir pourquoi ce serait différent sur internet ??
Le tout est de trouver un produit à vendre, se positionner différement de la concurrence, vendre différemment, voir tout simplement communiquer d’une autre façon

Pour reparler un peu du site para-bd , qu’a t’il manqué pour que tu continues l’aventure ?

Des marges conséquentes et pas mal d’argent. Les marges sont presque 2x inférieures à celles pour les parapluies, pour pouvoir grandir et atteindre une taille critique il faut un catalogue large, renouveller régulièrement son catalogue.

Et donc de la trésorerie 🙂

Et discuter avec l’ex leader du marché (qui a déposé le bilan) n’est pas très encourageant quand on entend une rotation de stock de 2 ans…
Donc oui de la trésorerie, mais plus que de la tréso disponible, de la tréso que j’avais envie d’investir dedans car depuis le début je souhaite faire 3 sites e-commerce sur des produits distincts or pour y arriver je ne peux pas tout mettre sur un seul. J’ai donc un budget pour chaque, et quand j’atteins un certain niveau je lance le suivant c’est pourquoi le suivant va sortir maintenant, et avec un peu de chance le 3è d’ici la fin de l’année. Plutôt que de faire vivoter un site presque inutilement je préfère me couper une main pour réinvestir dans un autre qui sera plus rentable.

Ok, de tout façon l’expérience apprise sert forcement sur les nouveaux sites que tu lances non ?

Forcément oui. Même si je dis que j’y vais à l’instinct pour les suivants j’ai un peu plus étudier les possiblités, creusé pour voir les besoins réels ou au plus proche en tréso notamment pour atteindre mon objectif.

Du coup les projets sont de plus en plus aboutis j’imagine, c’est toi qui fait tout ou tu as des ressources exterieurs ? pour le graphisme , la photo , le référencement etc …

Non, je fais tout moi même. Les 2 premiers sites tournent sous oscommerce, j’ai donc vraiment tout tout fait pour http://www.rueduparapluie.fr il est chez wizishop, je voulais tester avec une plateforme hébergée pour me libérer du temps en maintenance comme j’en suis très satisfait le prochain y est aussi. C’est aussi parce que je n’ai pas besoin, ou ne me sers pas du moins, de fonctions avancées on pourrait dire que je souhaite avoir des sites les plus simples possibles et ne pas passer tout mon temps les mains dans le code…

C’est quoi qui te prend le plus de temps actuellement ? Et combien de sites penses tu pouvoir faire tourner en même temps ?

Ce qui me prends le plus de temps ce sont les photos des produits, comme je n’ai pas de studio professionnel ni tout le matériel idéal je passe un temps fou à retoucher les photos. Donc les photos, et surtout les détourrer car mine de rien un parapluie c’est un peu chiant à traiter…

J’ai vu que tu faisais également des photos en plein air , en situation avec des gens , ça a fait augmenter ton nombre de commandes ?

Nicolas : (le téléphone sonne) . Me revoilà, donc je disais que je ne sais pas vraiment car j’ai fait ces photos là dès le début. Ce que je peux dire c’est que les parapluies avec un mannequin se vendent pas mal par rapport à la plupart des autres mais ce sont aussi les parapluies rangés dans la catégorie « originaux », ceci jouant certainement pour beaucoup.
Pour pouvoir répondre plus précisément il va falloir attendre que j’ai rajouté les nouveautés et comparer dans le temps.

On verra plus tard alors 🙂 , sinon tu penses pouvoir gérer combien de boutiques en même temps ?

Je pense 3, raison pour laquelle je me suis fixé ce chiffre de boutiques à ouvrir mais à terme je compte déléguer certaines tâches, ou en embauchant ou en externalisant.

C’est ce qu’on te souhaite tous :). Par rapport au futur, est ce que tu as des idées (à part les nouvelles boutiques ) ? comment vois tu l’arrivée de la réalité augmentée dans le E-commerce , ou des photos 360 , des réseaux sociaux ?

La réalité augmentée à mon avis restera, au moins pour un bon bout de temps, fermée à certains types de produits. Typiquement les produits de mode : textile, lunettes…
Pour le reste sur le futur à titre perso j’aimerais mettre des photos des produits en 3D, je trouve que ça rend très bien et ça fait vendeur, on voit bien le produit , on peut se l’approprier, se l’imaginer, le scruter sous tous les angles : pour des chaussures par exemple c’est excellent. Pour ce qui est des réseaux sociaux c’est comme un blog, c’est un moyen de communication comme un autre, pour que ce soit efficace il faut savoir s’en servir, ça s’apprend ou ça se maîtrise au feeling quand on a la communication dans la peau.
Mais j’ai beaucoup de mal à m’en servir pour moi d’une façon efficace commercialement parlant.
A l’avenir il y a aussi la recherche personnalisée et (j’ai perdu le mot, recherche riche ?) qui peut changer des choses.
L’apparition et le développement des photos et vidéos peuvent permettre d’acquérir du trafic mais en même temps sans vendre par contre cela apportera toujours plus de valeur ajoutée, surtout la vidéo bien entendu.
Reste que même si je pense à l’avenir je regarde avant tout ce qu’il y a aujourd’hui pour me développer tranquillement
je ne cherche pas à être le roi du monde, juste à vivre tranquillement de ma petite affaire.

C’est le cas aujourd’hui ?

Je pourrai mais je préfère tout réinvestir dans du stock et des nouveautés pour croitre un peu plus vite et lancer mes projets en avance.

Et bien je te souhaite que tu puisses vivre de tes 3 boutiques rapidement.
Pour finir tu aurais un conseil a donner aux futurs E-commerçant ?

Lle meilleur que je pourrais donner serait de bien faire attention aux sommes qu’il faut mettre sur la table pour atteindre son but, et de ne pas se lancer dans un marché ultra saturé comme la vente d’informatique et autre produits type iPod. Là il faudra mettre énormément d’argent sur la table pour avoir des marges ridicules sous peine de tout perdre en moins de 6 mois ou au mieux ne jamais décoller.

Donc en gros il faut faire un business plan avant de se lancer 🙂

Nicolas : (je reviens) . Donc en gros oui, même rapide pour ne pas partir dans l’inconnu totale et ne pas oublier de se fixer des objectifs mesurables, réalistes en se fixant des délais.

Merci pour toutes ces informations Nicolas et bon courage pour le développement de tes sites E-commerce !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Interview de Nicolas Bucaille, E-commerçant”

  1. Mathieu dit :

    Très bon interview , et très vrai 😉
    Merci pour ces conseils et avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.