Tag : salon

Vendre à l’étranger : le nouvel eldorado des marchands français

par Frédéric Klotz - Il y a 3 mois

La concurrence sur le marché intérieur étant particulièrement vive, le commerce transborder est devenu un nouveau levier d’accélération pour les marchands sur internet. Selon la Fevad, 68% des e-commerçants vendent à l’étranger en 2017, la Belgique, l’Espagne et l’Allemagne étant les pays les plus plébiscités.

Toujours selon la Fédération, 43% des sites enregistrent une forte augmentation de leurs ventes à l’international sur les deux dernières années. Et les perspectives sont très optimistes puisque 87% des sites prévoient sur les deux années qui viennent une progression de ces ventes transborder.

Vendre à l’étranger n’est cependant pas une mince affaire. Il faut mettre son site, sa communication, ses produits, sa livraison, etc…. à niveau comme je vous l’expliquais il y a quelques mois. Et parmi les principales difficultés rencontrées, les e-commerçants se plaignent des différences de législation.

À l’occasion du salon E-Commerce One to One de Monaco, j’ai rencontré différents prestataires qui facilitent votre internationalisation. Revue des propositions et outils disponibles :

Le bon produit pour le bon marché

Sur les aspects réglementaires justement, si vous voulez savoir si on peut vendre un camembert en Alaska ou du champagne en Indonésie, des sociétés comme la startup belge Borderlinx fournissent un conseil sur la conformité du produit par rapport à un marché donné. Comment ? En produisant l’information d’une part, mais en l’automatisant au besoin, via des systèmes d’alerte et une API qui fournit des scripts permettant, en temps réel, dès qu’un consommateur ajoute un article au panier, de vérifier si il est conforme avec son pays de livraison.

Cette API va même plus loin en calculant automatiquement les droits et taxes ainsi que les frais de transport (les transporteurs sont proposés par Borderlinx). Le contenu de ces informations est directement intégré au panier comme ci-dessous sur le site Monnier Frères.

Partir à la conquête de l’Est

La proposition du chinois Azoya est elle, plus globale. Ce fournisseur de solutions propose aux marchands occidentaux d’adresser le plus grand marché du monde. En Chine, la génération des millenials représente à elle seule l’équivalent de la population des Etats-Unis, elle est très friande de produits authentiques. Azoya propose aux marchands de mettre l’intégralité de l’expérience d’achat aux couleurs et aux normes de l’Empire du Milieu.

Cela commence par une duplication intégrale du site internet en version chinoise pour des raisons de SEO. Le site en question est hébergé à Hong Kong, sur la plateforme d’Azoya. Il est designé et adapté aux réseaux sociaux ou moyens de paiement chinois. Mais pas seulement…

En effet, toute la gestion des opérations est faite en Chine, et une équipe dédiée gère le contenu, la relation client, la communication et le marketing pour la marque : quels produits, quelles mises en avant, en collaboration avec l’enseigne. « On est proche d’une joint venture », déclare Stéphane Rouquette, représentant d’Azoya pour la France.

Mais la boucle ne serait pas complète sans la partie logistique, coeur de l’expérience client. La page de choix du transporteur est interactive et inclue les frais de douane. Le premier kilo coutant 12 €, les clients chinois ont tendance à gonfler leur panier pour compenser ce coût. Pour la France, les colis sont rassemblés chaque jour à Marcq-en-Barœul puis dédouanés chez un partenaire d’Azoya avant de partir pour la Chine.

Azoya compte parmi ses clients le français La Redoute, le japonais Matsuya (équivalent de nos Galeries Lafayette), mais aussi l’anglais FeelUnique ou encore l’allemand Bodyguard Apotheke.

 

Adresser 200 pays en quelques clics

La startup israëlienne Global-e propose elle de vendre plus facilement vers 200 pays, arguant des nombreuses opportunités que présente le commerce transborder. Il est vrai que de récentes décisions des états favorisent ce commerce international : par exemple aux USA, le seuil de droit à l’importation est passé de 200 à 800 $, en Chine ce seuil a aussi été assoupli pour monter à 2000 Yuan, il en est de même pour l’Australie avec 1000 AU$.

Elle propose d’intégrer à votre site une navigation et un panier localisés (calcul des droits et taxes, prestataires de paiement), mais aussi 45 solutions de paiement gérant 60 devises différentes, et des offres de transport permettant d’aller plus facilement vers l’export.

Le français Courir, client de Golbal-e, a pu en quelques semaines passer d’un à 200 pays de livraison en implémentant la solution. Selon Amélie Maréchal en charge du développement international, l’un des casse-tête de la marque était de « résoudre le problème de réconciliation comptable, mais aussi ceux liés à la gestion des Taxes, TVA, devises, taux de change et fraudes ».

Marc Batty, responsable de l’international chez l’anglais Boden, explique lui que de placer un bouton d’ajout au panier rouge a permis de doper de 4% les ajouts au panier pour ses clients chinois, ou encore la proposition d’une solution de retour locale a permis d’augmenter le taux de conversion de 12%.

 

Et vous, par ou allez vous commencer ? Voulez vous attaquer la Chine ou tout de suite 200 pays ? Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui, vendre à l’international est de plus en plus aisé, et les solutions ne manquent pas pour vous garantir la fidélité d’un nouveau type de clientèle, toujours plus friand de produits qu’ils ne trouvent pas localement.

Frédéric Klotz

Frédéric a 15 ans d'expérience dans le e-commerce. Il fut l'un des premiers community manager de France, puis s'est ensuite occupé de qualité et de logistique. Depuis 2013, il a fondé OpenYourWeb, expert en Supply Chain du e-commerce, qui accompagne les e-commerçants sur les questions de relation client, logistique, transport ou encore SAV.

4 Commentaires

4 réponses à “Vendre à l’étranger : le nouvel eldorado des marchands français”

  1. Chronostylo dit :

    Ne pas oublier que vendre à l’étranger ou même simplement dans les DOM TOM, ça signifie, entre autres, une déclaration mensuelle aux douanes, à vie… et ce, même pendant les mois où vous ne vendez rien à l’étranger … c’est une des raisons pour lesquelles quand on est un petit e-commerçant on doit réfléchir avant de se lancer à l’export.

  2. Bonjour
    Parlez vous du DAU ? Il est à produire avec chaque exportation, mais avec les solutions proposées, ce document est inclus dans la prestation, comme toutes les formalités douanières. Bonne journée Frédéric

  3. Thomas Pairé dit :

    Bonjour, article très intéressant. Avec Easy-delivery, nous offrons une solution basique pour permettre aux commerçants d’exporter. L’idée est simple, vous transférez la gestion du transport vers l’étranger à votre client. Nous fournissons au client une adresse dans notre entrepôt, nous réceptionnons les commandes et expédions pour son compte. On est loin des solutions 100% intégrées que vous mentionnez ci-dessus. Néanmoins, le modèle existe depuis des années aux Etats-Unis avec un certain succès, myus.com par exemple réalise plus de 50 000 expéditions par mois.

  4. Aurélien dit :

    Je ne connaissais pas Borderlinx, merci pour la découverte. Par contre avant d’attaquer le marché chinois, il va falloir trouver un nom adapté et prononçable par les chinois et se frotter à Baidu, ce qui n’est pas la plus simple des choses… mais pour un tel marché, il faut faire des efforts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Salon E-commerce 1to1 de Monaco 2017 : le Bilan

par Benoit Gaillat - Il y a 4 mois

logo monaco 1tot1Cette année j’ai eu le plaisir d’être invité au salon E-commerce de Monaco 1to1 pour couvrir l’événement et voir les prochaines évolutions du e-commerce un peu en avant première.

Tout d’abord, parlons du salon en lui même qui, cette année était encore plus exceptionnel que les années précédentes avec plus de 1600 personnes présentes pour trois jours à discuter du e-commerce. Depuis les premières éditions le salon 1to1 de Monaco à bien grandi et si, même à ses débuts, il s’est rapidement imposé comme « LE » salon le plus qualitatif à propos du e-commerce il est désormais aussi important en « quantité » de personnes présentes.

C’est bien simple, toutes mes connaissances sur les stands étaient occupées toute la journée en RDV. J’ai néanmoins eu le temps de faire quelques petites interview vidéo sur le salon e-commerce, vous trouvez les vidéos sur la chaîne Youtube ici -> Chaîne Youtube 

J’ai découvert aussi plusieurs startups intéressantes, comme http://merchandising.io qui s’est fait rachetée juste après le salon par Mazeberry . Je ferai des articles « à part » sur ces startups pour y mettre un gros coup de projecteur car certaines m’ont bien impressionnées !

Coté conférences j’ai pu assister et live tweeter les plénières avec un excellent Wifi ! C’est l’avantage d’un Wifi presse qui fonctionne parfaitement. Petit moment de gloire pour Skeelbox après les live tweet

top tweeter ecommerce

 

Bref, de nombreuses conférences avec des participants très connus :

  • Microsoft
  • IBM & Watson
  • Addidas
  • Mautan
  • Alibaba
  • Etc…

La conférence qui ‘a le plus marqué lors du 1to1 à bien évidement été Alibaba qui parle de volumes presque en dehors de notre imaginaire :

40 millions de colis par jour, 500 milliards de dollar de volume d’affaires, des milliers d’employés …

Même si les volumes ne sont pas détaillés pour les zones hors de Chine, l’avantage concurrentiel certain d’Alibaba sur son marché intérieur va lui permettre de financer son développement international.

Alibaba on stage

Alibaba on stage au salon e-commerce 1to1 de Monaco

Coté stands j’ai pu tester le casque de réalité virtuelle de Facebook : L’occulus rift . Une vraie immersion, idéal pour jouer mais je doute encore un peu de l’utilité pour le e-commerce. A moins d’une solution efficace pour baisser les coûts de modélisation, je ne vois pas comment on pourra démocratiser la réalité virtuelle pour l’e-commerce. Un des participants m’a indiqué que des sociétés arrivaient à  avoir des coûts de modélisation 3D inférieurs à des coûts de photographie mais je n’ai pas encore pu voir de « preuve ». A suivre quand même.

Google était aussi présent avec un gros stand, comme Ayden également, la publicité et le paiement restent toujours au cœur du e-commerce. Il y avait assez peu d’agences sur place, beaucoup d’outils ou de « solutions » , quasiment tout en SaaS d’ailleurs et avec aussi la première participation au salon de Oxatis (solution SaaS d’e-commerce) .

J’ai eu l’impression que la partie Analytics étaient moins fournie, il y avait, sauf erreur de ma part, une  seule DMP et une seule agence Analytics présente au salon e-commerce 1to1.  Mon avis est surement peu factuel mais je trouve que la data est encore un peu le parent pauvre du e-commerce.

Bref, un salon e-commerce 1to1 encore une fois complet d’un point de vue professionnel, extrêmement enrichissant d’un point de vue personnel car tous les intervenants sont au top niveau. Un grand bravo à l’organisation (Bravo Ingrid ! ) pour gérer les 1600 personnes sur trois jours sans la moindre faille et en traitant tous les invités comme des princes.

A noter que le salon 1to1 s’exporte avec une version au Japon, aux états unis ! Belle reconnaissance pour cet event incontournable dans le monde du e-commerce.

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags : , ,
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


E-commerce 1to1 à Monaco, c’est dans une semaine !

par Benoit Gaillat - Il y a 4 mois

Le salon E-commerce 1to1 de Monaco est bientôt là ! Plus qu’une semaine à patienter pour aller rencontrer le top des décideurs en E-commerce. Cette année nous avons le plaisir d’être invité par l’équipe du 1to1 pour couvrir l’événement.

On va donc vous préparer des vidéos de e-commerçants, des interviews et pas mal de photos pour suivre tout ça car cette année le 1to1 s’annonce encore plus imposant que les années précédentes.

Six conférences plénières couvriront les grandes mutations actuelles du e-commerce :
  • L’acquisition des consommateurs avec Salesforce et Adidas
  • L’Intelligence Artificielle et les Bots avec Microsoft (comptez sur moi pour live tweeter la conférence !)
  • « The Age of Assistance », opportunités et challenges pour les retailers by Google (j’avoue que je suis curieux)
  • Comment l’évolution culturelle chinoise est-elle en train de devenir le moteur de toute innovation retail mondiale ? Par Alibaba
  • Une conférence sur Watson par IBM (Watson c’est leur AI)
  • Le e-commerce est mort, vive le Quantum Commerce ! par Accenture

On ne sera pas tout seul à assister à ces conférences car 1500 collègues e-commerçants vont nous tenir compagnie et échanger durant les trois jours . Nous n’auront d’ailleurs pas assez de temps pour couvrir les 130 autres conférences et ateliers mais on se rattrapera avec la couverture de l’innovation corner et ses 24 startups les plus prometteuses.

Bref , cela s’annonce encore comme le plus bel événement E-commerce de l’année. Rendez-vous la semaine prochaine pour les premières photos !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Salon E-commerce Paris 2013 du 24 au 26 septembre

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Si pour vous, comme beaucoup de e-commerçants, c’est la rentrée aujourd’hui voici un petit classique : le salon e-commerce de Paris qui aura lieu du 24 au 26 septembre 2013  à la porte de Versailles.  Le salon e-commerce va fêter ses 10 ans cette année et s’annonce une fois de plus comme l’événement incontournable du e-commerce en septembre.

Cette année la thématique principale tourne autour du « customer empowerement » ou la prise du pouvoir par les clients mais les autres thèmes ne sont pas oubliés pour autant :

  • Choisir sa plateforme e-commerce
  • Créer et développer son site
  • Innover
  • Recruter et fidéliser ses clients
  • Exploiter ses datas et mesurer son efficacité
  • Optimiser sa relation client
  • Exploiter tous les écrans
  • Engager ses clients
  • Développer le cross canal
  • Développer et optimiser sa logistique

 

Un panel très complet donc même si cette dixième édition marque un tournant plus prononcé vers le cross canal, la multiplication des canaux de contacts des clients étant désormais établi . C’est donc l’occasion de rencontrer, comme près de 30 000 autres personnes, les nouveautés de e-commerce lors des 350 interventions (conférences et ateliers ) organisés par les 500 entreprises présentes sur le salon .

Ce salon se déroule, comme tous les ans, à la Porte de Versailles :

Avec Skeelbox, mon agence de conseil e-commerce, nous serons présent sur le salon e-commerce durant les trois jours même si nous n’avons pas de stand cette année  mais plusieurs conférences sont par contre prévues, nous sommes en train de finaliser les thèmes mais je vous tiendrai au courant. Vous pourrez cependant croiser toute l’équipe durant les 3 jours du salon alors n’hésitez pas à nous dire bonjour et à discuter e-commerce si vous nous croisez sur le salon !

Pour s’inscrire c’est par ici, c’est évidement gratuit pour les visiteurs alors profitez-en !

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags : , ,
2 Commentaires

2 réponses à “Salon E-commerce Paris 2013 du 24 au 26 septembre”

  1. François Huet dit :

    Rendez-vous est pris, nous aurons l’occasion de nous voir : nous y avons un stand

  2. Avec plaisir François, je passerai vous voir sur le stand Rentashop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Bargento 2013 le 4 juin à Paris

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Comme tous les ans depuis la sortie de Magento, la célèbre solution e-commerce open source made in USA, les petits frenchies organisent le Bargento à Paris, le 4 juin 2013 à l’espace Champerret, 6 rue Jean Oestreicher.

Bargento  le salon dédié à Magento   tout savoir sur Magento et bien plus     La plus grande réunion Magento au mondeC’est l’occasion de retrouver les deux fondateurs de Magento Roy Rubin et Yoav Kutner qui viendront depuis les Etats-unis pour présenter la conférence plénière d’ouverture. Yoav Kutner présentera également Oro CRM, son nouveau projet suite à son départ de Magento, qui devrait évidement s’intégrer parfaitement avec Magento et apporter une brique CRM (customer relationship management) plus que bienvenue !

Le reste de la journée sera également bien chargé avec la présentation de Akeneo par Frederic de Gombert, un ancien de chez Smile, qui nous prépare un PIM (product information management) pour Magento (en open source il parait). NBS comme à son habitude va nous parler de performance de site Magento (vaste sujet …) en collaboration avec DND , ils ont déjà sévis ensemble avec le plugin  Nitrogento.

Il va également y avoir une conférence de Guido Jansen, que je ne connaissais pas, mais qui s’intéresse à un domaine que j’affectionne : la persuasion e-commerce, convertir plus grâce à la rédaction à et la persuasion.

Comme à chaque fois un espace partenaires est accessible pour échanger avec des prestataires spécialisés sur Magento et cette année le CUMEF (Club des Utilisateurs de Magento Enterprise France) y tiendra une réunion. Bargento c’est également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la solution et un espace de 90m² de démonstrations est prévu par Magento pour renseigner tous les curieux.

espace-champerret-paris-1352647641Mon associé, Ludovic Passamonti, aura le plaisir d’animer en collaboration avec Olivier Sauvage (Wexperience) et Olivier Lévy (Blog E-commerce) un atelier de « docteurs e-commerce » pour vous aider à optimiser la conversion de votre site, c’est gratuit mais les files d’attentes sont souvent assez longues 🙂

Le Bargento 2013 se tiendra à l’espace Champerret, 6 rue Jean Oestreicher le 4 juin 2013. Pour les inscriptions c’est par ici : http://www.bargento.fr/inscriptions/ , le prix est de  35 € mais je vous propose un petit jeu concours pour gagner votre place gratuite !

Il suffit d’indiquer dans les commentaires une bonne idée pour améliorer Magento,  les 15 idées les plus sympa recevrons une place gratuite pour le Bargento, indiquez bien votre adresse email dans le champ Email, c’est grâce à sa que je vais pouvoir vous contacter …

La sélection se fera mercredi soir et sera annoncé jeudi matin, vous avez le droit de proposer plusieurs idées mais je ne donnerai qu’une seule place par personne pour que cela reste fair-play . Que les meilleures idées gagnent !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags : ,
15 Commentaires

15 réponses à “Bargento 2013 le 4 juin à Paris”

  1. Sebastien bleriot dit :

    Est-ce pro-français que de dire que j’arrive vraiment pas à accrocher avec l’interface de Magento vs Prestashop ? ^^

    Donc mon idée serait simplement de moderniser l’ergonomie du back office pour la rendre un peu plus sexy. ^^

    Simple mais indispensable pour conquérir de nouveaux clients vs Prestashop 😉

  2. Nicolas dit :

    C’est peut être moins sexy (beaucoup plus de choses), mais pour avoir travaillé sur les deux… j’ai une préférence pour Magento moi ;). Je le trouve plus complet et plus logique, certes beaucoup d’informations d’un coup mais il y a moins de cliques ect je trouve (du moins, de mes souvenirs datant de deux ans).

    Mais je t’avouerais que j’ai eu du mal a passer sur presta…

  3. Antoine dit :

    Pour ma part , la petite idée se trouve au niveau du tunnel d’achat de magento.
    En effet le natif est très basic et peux personnnalisable hormis la typo et les couleurs.
    Je pense qu’il est temps de rendre celui-ci un peu plus funky et plus modulable que ces rectangles en cascade !

  4. Jérémy dit :

    Une meilleure implémentation des règles pour le SEO, les versions actuelles sont très limitées de ce coté là, il est impératif de coder pour des choses pourtant basiques.

  5. RIOU Nicolas dit :

    Les e-stores sont souvent confrontés au fait que pour faire du merchandising depuis le BO dans les catégories il faut setter les positions des produits avec des nombres. Cela devient vite laborieux…
    Une simple interface avec du Drag&Drop avec la photo des produits permettrait de gagner beaucoup de temps et d’assortir rapidement les produits.

  6. Princesita dit :

    Un vrai moteur de recherche dans la version de base qui remonterait des résultats pertinents. Un must have aujourd’hui qui répondrait réellement à la demande des clients 🙂

  7. Salon de jardin dit :

    Pour moi, c’est plus du côté statistiques qu’il faudrait améliorer.
    De pouvoir générer facilement les reportings, + possibilité de personnaliser son tableau de bord

  8. Saïd dit :

    Bonjour,

    Je pense que Magento devrait se pencher sur le problème des nouveaux e-commerçants qui se lancent.
    En effet, les coûts de lancement sur Magento sont beaucoup plus importants que sur Prestashop.

    Et je pense que beaucoup de nouveaux e-commerçants font finalement le choix de Prestashop au vue des coûts générés par les ressources Magento.

    Pour résumé, Magento qui historiquement s’interesse aux projets « moyen-gros », devrait aussi se pencher vers la problématique des projets dits “petit-moyen“.

    1ère proposition : Pourquoi pas faire une version Magento Light, qui demanderait des ressources identiques à Prestashop, dédiée aux nouveaux e-commerçants. Et qui serait upgradable en version Magento « standard » par la suite ?

    2ème proposition : Mettre en place des modes Expert ou Débutant dans le back-office.

  9. Jérémy dit :

    Je met mon e-mail oublié dans ma proposition il y a quelques jours.

    En vous remerciant par avance (idée SEO)

  10. Julie dit :

    Pour moi le problème se trouve vraiment au niveau de la récupération des stats.
    Il faudrait pouvoir visualiser dès la page « commande » le contenu ligne à ligne des commandes pour pouvoir les exporter et les traiter … Meilleures ventes, poids de chacun des produits dans le CA du site …
    Franchement du e-commerce où il est difficile d’obtenir ses données de vente en temps réel pour les « triturer » dans tous les sens, c’est dommage

    Et puis, si des modules up-selling / cross-selling pouvaient être développés dans la version de base, ça serait top.

    Bonne journée

  11. Matthieu dit :

    3 idées simples :

    – l’interface des stats : tout est dans la base de données, mais coté BO, c’est quasiment inutilisables. Il faut tout exporter pour retravailler les données si on veut vraiment faire les chose bien

    – le CMS : c’est basique de chez basique. Dès qu’on veut faire une approche e-commerce + éditorial, il faut faire du spécifique.

    – Gestion des documents : Au delà des visuels de photos produit, là encore c’est le désert.

    Pour tous ces éléments, on est vite limité par les fonctionnalités natives de Magento. En même temps, c’est tout l’intérêt de faire appel à des agences comme nous. 🙂
    Ainsi nous construisons nos propres extensions (stables et performantes – au passage méfiez vous des extensions sur la marketplace Magento, beaucoup de déchets qui peuvent plomber les performances de votre site)
    qui apportent une valeur ajoutée au package initlal.

    Matthieu

  12. Alex dit :

    Bonjour,

    Même s’il existe des modules pour ça, une gestion native plus fine des rapports sur les paniers abandonnés et les produits dans des paniers serait bienvenue.
    Avec par exemple la possibilité de générer un email de « relance » depuis la page des rapports…

  13. Hop, j’ai envoyé un petit mail à tous les participants pour leur donner une place 🙂

    Merci de votre participation !

  14. Salon de jardin dit :

    Merci beaucoup Benoit.

    Mail bien reçu, invit déjà imprimée.

    A+

  15. delalande cedric dit :

    J’arrive un peu tard mais je me lance quand même :p

    Un manque dans Magento je trouve c’est de ne pouvoir utiliser la plupart des solutions de paiement en multishipping.
    (Demande pas mal de modifs pour paypal par exemple)

    Et je rajouterais la possibilité en natif d’avoir un tunnel de commande type multishipping pour du monoshipping.
    (c’est pas infaisable en changeant le template mais quand même…)

    Pour ceux qui pointent du doigt le moteur de recherche, c’est simplement un des « atouts » de la version entreprise avec SolR en natif.
    (mais ca s’adapte très bien à la version community 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Lengow Ecommerce Day le 11 Avril à Paris

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

C’est,presque, le printemps et la saison des salons et évènements e-commerce va pouvoir reprendre ! Le 11 Avril c’est au Lengow Ecommerce Day que j’aurai le plaisir de pouvoir vous rencontrer pour échanger sur l’e-commerce.

Le Lengow Ecommerce Day va se tenir le jeudi 11 Avril 2013 à l’espace Tapis rouge à Paris, prés de la gare de l’est, et en plus c’est gratuit !

Le but de la journée n’est pas de parler juste de Lengow bien entendu mais plutôt de discuter des nouvelles tendances du marché de l’e-commerce. C’est d’ailleurs pourquoi j’aurai le plaisir d’animer, juste après l’ouverture de la journée par Mickael Froger et Jérémie Peiro,  la plénière d’ouverture de cette journée avec un sujet des plus intéressant : Les tendances de l’e-commerce pour 2013.

Le reste du programme est chargé avec pas mal de tables rondes :

  • Retail VS pure players (avec 3 stars : François ZisermanTatiana Pecanac-Ayel et Olivier Bernasson  )
  • Une conférence Social Média de SpreadButton, présenté par Olivier Martineau
  • Conférence E-paiement animée par Be2Bill
  • Une conférence Logistique d’Orium
  • Une conférence marketplaces avec Priceminister
  • Une conférence hébergement avec Oxalide
  • Du Web to store avec Socloz
  • Et un cocktail pour finir la journée

A coté des conférences auront lieu 4 ateliers

  • Atelier outil de veille
  • Intervention d’un réseau
  • Atelier Tag Capsule et tracking universel
  • Atelier Préparation des soldes

Bref une belle journée à discuter E-commerce, je serai présent toute la journée après la plénière, n’hésitez pas à venir me voir pour discuter E-commerce, de Skeelbox ou pour simplement échanger sur l’entrepreneuriat!

Les inscriptions sont ouvertes ici même : http://fr.amiando.com/CKTREJQ.html

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Bargento 2012, résultat du concours et programme

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Je sais que vous l’attendiez avec impatience mais voici enfin les résultats du concours pour gagner 10 places pour le Bargento 2012 . Le tirage au sort à bien eu lieu en temps et en heure mais le salon e-commerce de Monaco a (très légèrement) perturbé mon emploi du temps 🙂 .

Résultats du concours Bargento

Bon pour être honnête j’attendais aussi le programme car j’ai une bonne nouvelle à vous communiquer en prime, mais tout d’abord place aux gagnants !

Vous avez été assez nombreux à participer pour cette première édition, une cinquantaine de personnes ont participé à temps et une autre cinquantaine a tenté de participer après la date fatidique. Je n’ai pu sélectionner que ceux ayant participé en temps et en heure bien sûr, désolé pour les autres on essaiera de refaire un concours pour un autre évènement. J’ai passé tout ça à la moulinette de random.org pour sortir une liste de 10 gagnants que voici :

@Louis_Alexandre
@zanskar
@LindaAdjavon
@micktriathlon
@InFineMedia
@amalik
@chris_montemont
@abitbol_georges
@sony_crocket74
@jujulink

Vous serez contacté par Mathieu de NBS system, l’organisateur du Bargento, sur Twitter, pensez à lui donner votre adresse mail pour recevoir votre place . N’hésitez pas a venir me dire bonjour lors du Bargento 🙂 . Pour les autres il reste encore des places pour le Bargento alors inscrivez vous, j’espère pouvoir vous rencontrer lors de cet évènement.

Programme du Bargento 2012

Le programme à été annoncé et proposera des animations et des conférences pour toute la journée, l’idée est vraiment de faire partager les expériences autour de la plateforme Magento et de montrer les différentes possibilités de la plateforme. Pour rappel le Bargento se tient au CNIT, à la défense près de Paris, le 29 mai 2012.

Horaire Conférenciers Sujets
9h00 Ouverture par l’équipe du Bargento 2012 Bienvenue au Bargento 2012 !
9h05 Ulric Jerome (Directeur Executif de Pixmania) Keynote d’ouverture
9h45 Christian Sayegh (CloudNetCare) & Gilles Nollet (TF1 Téléshopping) Evaluez les performances de votre site E-commerce avec des tests de charge.
10h45 Philippe Humeau (NBS System) & Hervé Grangis (Zadig & Voltaire) Cross Commerce : développez des passerelles entre vos boutiques et votre site E-commerce.
11h30 John Deprez (Emakina) & Grégory Tocut (Brady Corp.) L’E-commerce B2B à l’heure Européenne.
14h15 Gabriel Bouhatous, Matthieu Bouchot (The e-Commerce Academy) & Pierre Ollivier, Stéphane Diep (Smartbox) Anticiper les problèmes et optimiser les performances avec AuditGento
15h00 Christophe Le Bot (Xi Ingénierie) & Jonathan Renault (IGN) Au coeur d’un projet Magento : l’exemple du site IGN.
16h00 Frédéric de Gombert (Smile) & Guillaume Poitrat (Hermès) Performances d’une plateforme Magento : de la théorie à la pratique!
16h45 Maxime Topolov (Adyax) Combinez la puissance de Magento et la souplesse de Drupal.

La bonne nouvelle c’est que je vais animer un atelier au Bargento sur toute la journée grâce à Cibleweb. Le thème est : Comment bien gérer un site Magento ? On ne parlera pas technique ni optimisation du taux de conversion mais simplement business e-commerce et gestion opérationnelle d’un site e-commerce, C’est moins sexy mais plus pratique ;). On va tenter de rester pragmatique au maximum et de voir comment vous pouvez profiter au maximum du potentiel de votre site E-commerce Magento.

 

Je vais essayer d’en faire une bonne formation pour ceux qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience en gestion de site e-commerce ou ceux qui veulent développer leur chiffre d’affaires et augmenter de mois en mois leur nombre de commandes., j’espère que cela pourra vous être utile !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Bargento 2012, résultat du concours et programme”

  1. lunettes de soleil dit :

    Yes, j’ai gagné ma place.

    J’irai à ta conf pour te supporter 😉

  2. Merci mais je ne suis pas sur de pouvoir te conseiller Louis-Alexandre 🙂 , ca me fera plaisir de te voir quand même 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Salon ecommerce Monaco 1to1 2012

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

J’ai eu le plaisir de pouvoir assister au salon ecommerce one to one à Monaco organisé par E-Business la semaine dernière. Ce fut l’occasion de pouvoir discuter avec beaucoup de e-marchands et de prestataires web de qualité.

Même si le transport à été un peu chaotique de notre coté, une vraie épopée du ecommerce avec des vols annulés, des trains pris en moins de sept minutes, des passeports perdus juste avant l’embarquement, il faut reconnaître que l’organisation de l’événement à été assurée de main de maître par les organisateurs.

De gauche à droite : Jacques de UareDesign, moi-même et Louis Alexandre de Opticien-online. Tatiana, de Armand Thiery étant à la prise de photo

Le salon ecommerce one to one est un mélange de Conférences, d’ateliers et de rencontres entre marchands et prestataires. Je n’ai malheureusement pas pu assister à toutes les conférences que j’aurai voulu suivre car j’ai passé la majorité des deux jours à discuter avec d’autres ecommercants comme Daniel Broche fondateur de discounteo, Olivier Bernasson de pêcheur.com, Patrick Robin de 24h00.fr et bien sur mes collègues de voyage Louis Alexandre Tachon d’Opticien online, Tatiana Pecanac d’Armand Thiery et Jacques Pon fondateur de Uaredesign.

Olivier Bernasson expliquant la pêche aux clients à un groupe d’e-commerçants médusés

À l’ouverture du salon une conférence plénière à été animée par flore fauconnier du journal du net, la vidéo est censée être disponible quelque part sur le web mais je ne l’ai pas encore trouvée.

Au niveau des prestataires présents j’ai pu rencontrer une nouvelle solution ecommerce dans le cloud : demandware, des moteurs de recherche interne pour ecommerce comme Factfinder ou Antidot ou encore des prestataires logistique comme Orium ou Morin logistique. Mes amis de converteo, Raphaël et Thomas étaient présent et ont pu discuter conversion et stratégie web avec les marchands présents sur place.

Les salons ecommerce sont toujours des moments assez privilégiés ou l’on peut échanger et discuter autour du ecommerce, cela permet souvent de confronter des points de vue de faire progresser ses idées et de repartir la tête pleine de projets pour conquérir le monde, et quand c’est dans le cadre de Monaco il faut bien avouer que cela donne un petit cachet supplémentaire à l’événement !

Un grand merci aux équipes de ecommerce one to one, et notamment Céline et Ingrid pour avoir gérer toute l’organisation d’une façon ultra professionnelle et avec des intervenants de cette qualité.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Salon ecommerce Monaco 1to1 2012”

  1. Jacques dit :

    Ecommerce 1to1 est LE salon par excellence pour les e-commerçants. Découvertes de nouveaux produits (search, analytics, …), conférences et surtout échanges entre marchands.

    A très bientôt, 🙂
    Jacques.
    ps: passeport retrouvé le lendemain…. no comment

  2. Ingrid dit :

    Un immense merci pour vos messages vos temoignages qui touchent toute l’équipe d’E-Commerce One to One! Quelle plus belle récompense que de vous savoir satisfaits, heureux de ce partage , de ces échanges de qualité !
    Nous vous donnons rendez vous les 20 et 21 mars 2013 pour la 3ème édition d’E-Commerce One to One Monaco! À très bientôt

  3. Raphaël dit :

    Heureux d’avoir pu discuter avec toi dans un cadre moins parisien, le champagne en plus 😉

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Salon eMetrics Marketing Optimization Summit Paris

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Le salon eMetrics Marketing Optimization Summit revient pour sa troisième année consécutive à Paris les 7 et 8 juin 2012 au Centre d’affaires Paris Victoire (voir sur google maps). Je vous avez présenté le salon l’an dernier (Voir eMetrics Marketing Optimization Summit Paris le 6-7 Juin 2011 ).

Le salon est centré sur l’optimisation des sites e-commerce avec des stands et des conférences présentant les outils de webanalytics, des études de cas, des bonnes pratiques et les dernières recherches du secteur. De quoi booster son taux de conversion et améliorer la rentabilité de votre site e-commerce.

Le salon eMetrics est jumelé au salon SMX qui est lui centré sur le search Marketing, le SEO et le CPC, de quoi lier l’acquisition de trafic à la conversion pour booster votre CA. Les deux sont en effet très liés : un trafic de mauvaise qualité ne pourra pas convertir correctement.

Tous les pass pour le salon Emetrics et/ou SMX sont à tarifs réduit jusqu’au 29 février 2012 avec par exemple 45% de réduction sur le tarif du Pass eMetrics pour deux jours. J’ai le plaisir également de vous offrir un bon de réduction de 15% supplémentaire sur tous les tarifs (donc cela fait presque 60% de réduction avant le 29 févier )

Pour avoir 15% de réduction sur le salon eMetrics ou SMX 2012 vous pouvez utiliser le code : INFOECOMMERCE012. Inscriptions ici

Je peux pour ma part vous dire que je serai présent les deux jours sur le salon, ont peut prévoir de se faire un petit café Info-ecommerce pour discuter optimisation et conversion.

 

 

 

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Salon E-Marketing Paris 2012 le 24 et 25 janvier

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Comme tous les ans depuis 2006 se tiendra le 24 et 25 janvier 2012 au Palais des Congrès le salon E-Marketing Paris organisé par Comexposium. Le salon Emarketing est traditionnellement plus petit que le salon E-commerce de septembre ou même que le salon VAD de Lille , il a en effet accueilli 14 000 personnes l’an dernier mais permet de faire le point en début d’année sur les différentes avancées en matière de emarketing.

L’an dernier le salon avait été « pris d’assaut » par les prestataires de Social commerce et Facebook commerce, je suis curieux de voir cette année la nouvelle mode. Je penche pour des solutions de M-commerce, peut être un peu de gamification (pas sûr quand même), beaucoup de solutions multi-canal et bien sûr  toujours un paquet de routeurs d’emails et de solutions E-commerce.

Il va y avoir le choix en tout cas avec 200 exposants répartis sur tout le salon et 250 intervenants lors des conférences proposées durant les deux jours.

Il y aura aussi la 4eme édition des marketing awards qui décernera les prix de :

  • L’innovation emailing
  • la meilleure stratégie digitale
  • La meilleure application mobile
  • Le meilleur usage de la vidéo
  • L’innovation technologique e-marketing
  • La meilleure stratégie d’acquisition
  • La meilleure stratégie communautaire
  • La meilleure stratégie de fidélisation
  • La meilleure création marketing
  • Et le grand prix Emarketing Awards 2012
Je serai sur le salon au moins le 24 et peut être même le 25 mais je ne pense pas avoir besoin des deux jours pour en faire le tour. Après vous pouvez toujours me contacter si vous voulez  en profiter pour me présenter votre projet (en rapport avec le e-commerce ou le emarketing) lors du salon.
Le salon se tient Porte Maillot, à Paris, et est complètement gratuit pour les visiteurs, même pour les accès aux conférences, il n’y a donc aucune raison de s’en priver !

 

Pour en savoir plus sur l’édition 2012 du salon Emarketing c’est par ici -> http://emarketingparis.com/2012/

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Salon E-Marketing Paris 2012 le 24 et 25 janvier”

  1. Emmanuel dit :

    j’y serai également – en visiteur – et serai ravi de vous y rencontrer.

    E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.