Tag : améliorations

L’emerchandising, un atout pour l’e-commerce [livre]

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

L'emerchandising, un atout pour l'e-commerceL’emerchandising, un atout pour l’e-commerce est un livre de 270 pages écrit par Paul-Emile Cadilhac et publié dans la collection « Fonctions de l’entreprise » chez Dunod. L’objectif du livre est de vulgariser, d’expliquer et de décrypter le domaine de l’e-merchandising pour l’e-commerce pour optimiser son (ses) taux de conversion.

D’après Paul-Emile Cadilhac le e-commerce reste encore aujourd’hui très centré sur la partie « technique » et ne se concentre pas assez sur la partie merchandising et optimisation de l’offre. Je partage d’ailleurs cette vision car, comme Paul-Emile l’écrit si bien dans son livre, si les grandes surfaces ont depuis longtemps appris à maîtriser leur offre produit, le placement, les promotions à bon escient et surtout la mesure de l’ensemble de ces campagnes le e-commerce reste, lui, très loin de ces concepts.

Hors le e-commerce c’est avant tout engager un prospect dans un cycle d’achat, il est donc indispensable de connaitre ses clients et de leur proposer une offre adaptée et de mesurer cette performance.

Une vraie méthode de travail

Paul-Emile nous propose dans son livre une méthode de travail pour prendre en compte l’e-merchanding dans le cycle de vie de son site e-commerce, de la construction du site à la navigation et la structuration de l’offre.

Le livre s’adresse donc plutôt à ceux ayant déjà une expérience du e-commerce mais pour qui la partie « offre produits » reste encore un peu floue, si vous débutez en e-commerce je vous conseille plutôt excellent livre Comment réussir son site e-commerce . En effet, L’emerchandising, un atout pour l’e-commerce nous propose avant tout une méthode pour lever les freins à la transformation et pour dynamiser le taux de conversion.

La très bonne surprise du livre vient de son point de vue, fortement orienté sur le client final et non pas sur l’amélioration « technique » du site comme on peut souvent le voir ailleurs. Malheureusement pour les e-commerçants le taux de conversion est rarement un problème technique (du style un bouton acheter qui ne fonctionne pas) mais beaucoup plus souvent un problème d’adéquation entre l’offre proposé sur le site et la demande des clients, voir notre article : le mythe de l’ergonomie.

Même si les sujets traités dans L’emerchandising, un atout pour l’e-commerce sont assez complexes, et d’après moi plutôt  réservé à un public déjà familiarisé avec le e-commerce, chaque chapitre propose à la fin un récapitulatif des éléments importants, les « bonnes pratiques » en quelque sorte. De quoi déjà bien baliser  la démarche d’optimisations et d’amélioration de votre site.

Synthèse

Le livre de Paul-Emile Cadilhac est une vraie réussite en traitant en premier lieu d’un sujet sous estimé par les e-commerçants, l’e-merchandising reste un domaine encore jeune surtout en France, et en Paul-Emile nous propose une démarche claire, précise et documentée pour ne pas laisser l’e-merchandising de votre site à la dérive. A mon avis ce livre est un des « must-have » pour tous les e-commerçants ayant deux ou trois années d’expérience et souhaitant améliorer leur offre et une bonne base documentaire pour lancer un plan d’animation de votre site.

Présentation de l’emerchandising, un atout pour l’e-commerce par Dunod

La performance des sites internet marchands est au coeur des préoccupations des entreprises et plus particulièrement des directions marketing. Après une phase de croissance directement liée à celle du marché, ils atteignent souvent un niveau plafond de développement. Les entreprises ne sont plus, pour la plupart, dans une phase de création de site mais dans une phase de transformation de leur site en vue d’en améliorer les résultats.

L’évolution d’un site Internet marchand doit passer par la mise en place d’une stratégie globale de e-commerce et d’une démarche de  merchandising adaptée au contexte de l’Internet. Il faut dépasser la simple notion d’ergonomie pour concevoir des sites marchands en recherchant le meilleur équilibre entre réponse apportée au besoin de l’internaute et politique commerciale.

Cet ouvrage pose les fondamentaux d’une démarche e-merchandising. La méthode de conception d’un site marchand efficace est déroulée pas à pas avec une approche résolument novatrice, insistant sur les facteurs clés de succès, émaillée de « cas d’école » éloquents et de rapprochements vis-à-vis du monde physique.

Sommaire du livre

Partie I, la méthode

  1. 1) Du merchandising à l’e-merchandising
  2. 2) Leviers et freins de l’achat en ligne
  3. 3) La démarche d’e-merchandising

 

Partie II, La construction du site marchand

  1. 4) L’architecture général d’un site e-commerce
  2. 5) Navigation et structuration de l’offre
  3. 6) Présentation de l’offre
  4. 7) l’animation commerciale
  5. 8) Vers l’e-merchandising personnalisé

 

Partie III, La mise en ouvre de la méthode

  1. 9) Refonte vs évolutions
  2. 10) Les incidences sur l’organisation et les outils
  3. 11) Le suivi des performances

 

 Pour se procurer L’emerchandising, un atout pour l’e-commerce

Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies ou sur le site de Dunod pour 26 euros environ

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Petit process pour améliorer son taux de conversion

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Tous les e-commerçants ont pour objectif de rentabiliser au mieux leur site e-commerce, la recherche de la performance maximale du taux de conversion est donc une activité quotidienne. Si vous avez besoin de quelques idées pour améliorer vous pouvez lire un ancien,mais toujours valable, billet intitulé : 50 conseils pour optimiser votre taux de conversion . Cet article va aborder une thématique plus large autour de l’analyse des points bloquants sur votre site afin d’augmenter votre taux de conversion.

Tout d’abord une petite définition du taux de conversion

En effet « le taux de conversion » n’existe pas en tant que tel, il faudrait plutôt dire « les taux de conversion » car en dehors du fait que chaque site est plus ou moins différent de son voisin, on ne mesure pas toujours la même chose. Mettons nous d’accord sur la chose à analyser, je vous propose classiquement de prendre une définition large avec le taux suivant :

Pourquoi le préciser ? Parce qu’il se peut que votre taux de conversion ne soit pas mesurer sur votre site avec ces indicateurs, regardons de plus prêt toutes les étapes pour arriver là.

Selon la configuration des tags d’analytics (omniture,google ou xiti peu importe) il se peut que pour votre logiciel une vente finalisée ait lieu sur la page avant le paiement (sur-génération de vente) ou après le retour à la boutique (certaines ventes ne seront pas comptabilisées) .

Maintenant, comment faire pour créer un cycle d’amélioration du taux de conversion ?

Imaginons que vous récoltiez les chiffres suivants à l’aide de votre outil de web analyse ( peu importe la période)  :

100 000 visiteurs
10 000 ajouts au panier
9 000 identifications
8 000 choix de livraison
6 000 choix de paiement
5 000 retours à la boutique

Vous allez pouvoir précisément savoir quelle page travailler pour améliorer votre taux de conversion. Dans cet exemple rien ne sert d’augmenter votre trafic pour générer plus de ventes. Si vous doublez votre trafic, soit acquérir 100 000 autres visiteurs, vous doublerez vos ventes certes mais il y a peu être plus efficace non ? Calculons l’efficacité de chaque étape, avec une nouvelle petite équation :

Voici donc le même tableau avec la performance de chaque page en plus :

Nombre Page Performance
100 000 visiteurs
10 000 ajouts au panier 10,00%
9 000 identifications 90,00%
8 000 choix de livraison 88,89%
6 000 choix de paiement 75,00%
5 000 retours à la boutique 83,33%

On peut instantanément voir que passer du temps à optimiser le process de checkout  n’ a que peu de sens, le gros du travail étant à priori à faire sur la fiche produit pour augmenter le nombre de visiteurs ajoutant un produit au panier.

Toute augmentation du taux de performance de la page  produit  permettra de générer un maximum de ventes supplémentaires avec le minimum de travail. Petit bémol:  ceci n’est vrai que dans une logique linéaire ce qui n’est pas à 100% le cas, sinon ce serait trop simple ;), mais reste une bonne approche pour ne pas travailler « dans le vide » à optimiser des points non prioritaires.

Dans notre exemple passer de 10% à 11% en performance de page produit permettrait une augmentation de 10% des ventes !

Il suffit de faire les modifications sur la page en question puis de récolter de nouvelles données et de continuer ce process chaque quinzaine / mois en fonction de votre trafic. Après quelques mois vous aurez atteint un niveau de connaissance sur votre process d’achat qui vous permettra d’aller encore plus loin en profitant pleinement du CA généré par chaque visite.

Je vous conseille également de faire un bilan écrit chaque mois afin de garder un suivi dans le temps des modifications ainsi que des performances passées. En cas de changement complet de design et d’ergonomie vous aurez toujours les informations à votre disposition.

Alors quelles sont vos pages à optimiser en priorité ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Test du plugin Firefox Rank Checker (SEO)

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

J’utilise souvent le logiciel plugin Firefox Rank checker pour étudier les positions d’un ou plusieurs site sur une séléction de mots clefs. Il était temps de lui rendre un petit hommage au travers de ce test afin de voir quels sont ses avantages et inconvenants.

Présentation du Plugin Rank checker

Rank cheker se greffe sur Firefox et s’installe comme tous les autres plugins c’est a dire très facilement , il est disponnible à cette adresse : http://tools.seobook.com/firefox/rank-checker/ . Après l’installation un petit bouton viens s’ajouter en bas à droite de la fenêtre Firefox :

Si vous cliquez dessus vous trouverez l’interface principale de l’outil :

Interface principale de Rank checker

C’est un peu vide comme ça mais cela va se remplir assez facilement , en effet il suffit d’indiquer un domaine , un mot clef  et  de cliquer sur Add. Une fois la liste construite vous cliquez sur start (en bas à gauche) et voila les positions vont apparaitres dans l’interface les unes après les autres.

Test du plugin Rank checker avec quelques mots clefs

On va tester avec le site Rueducommerce.fr toutes les têtes de catégories présentes sur leur site , soit :

  • packs 1 euro
  • informatique
  • image
  • son
  • electro-menager
  • telephonie
  • auto
  • moto
  • gps
  • jeux video
  • jouets
  • maison
  • mobilier
  • jardin
  • bricolage
  • mode
  • beaute
  • sport
  • loisirs
  • livres
  • cd
  • dvd
  • coffrets cadeaux
  • bons plans

Voila donc les mots clefs chargés dans l’interface :

Il faut cliquer sur « Add » et fermer la fenêtre après , les mots clefs se sont ajouter dans la fenetre principale, il suffit de cliquer sur start pour démarer l’étude de ranking.

Après quelques minutes voici le résultat des recherches :

Résultats de l'étude sur le référencement de rueducommerce

On peut voir que le champs « Google.com » est vide car je lui ai demandé de ne pas l’utiliser afin d’accelérer un peu la démonstration.

Généralement j’exporte en CSV mon rapport de façon hebdomadaire pour me construire au fur et à mesure mon fichier Excel de suivi de positionnement sur mon TOP X des mots clefs. Je peux donc mesurer régulièrement si mon site ou celui de mes concurrents baisse ou monte assez facilement grâce aux fonctions de sauvegarde qui comprennent la liste des mots clefs ainsi que le domaine .

Un des avantages de Rank checker c’est que l’on peut identifier très rapidement quelle est la page qui remonte en 1er. Par exemple si on fait un test de référencement sur des mots clefs ou les pages de catégories devraient ressortir il n’est pas normal de tomber sur la homepage, on peut donc s’en rendre compte et détecter ainsi les erreurs de positionnement afin de corriger le tir.

Avantages du plugin Rank Cheker
  • Très simple à utiliser.
  • Quelques petites personnalisations possibles dans les menus.
  • On peut traiter de gros volumes de sites très facilement avec les sauvegardes.
  • Les données sont fiables (par rapport à mes observations).
  • L’export en CSV des données.
  • Je n’ai jamais eu de blacklistage de la part d’un moteur.
  • Assez rapide à fournir les positions.
Inconvénients du plugin Rank Checker
  • Des bugs persistent (graphique, obligation de rebooter Firefox) assez rare mais ça existe.
  • Impossible de charger plus de 50 mots clefs d’un coup, donc pour des grosses liste il faut faire plusieurs passes.
Mon avis sur Rank Cheker

Rank Checker est pour moi la solution la plus simple pour récupérer des positions sur des mots clefs pour un domaine , je l’utilise très souvent et ai développé toutes les autres fonctions nécessaires sur Excel , j’ai donc juste besoin d’un export régulier en csv des positions. Si vous cherchez un outil complet avec affichage de graphique, aide contextuelle, propositions de mots clefs associés et rapports complet alors passez votre chemin.

Si en revanche vous cherchez la simplicité et juste extraire des données du ventre de google rapidement alors Rank checker est fait pour vous ! N’hésitez pas à l’installer et à me donne votre avis dans les commentaires.

ET vous vous utilisez quoi pour analyser votre positionnement ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

13 Commentaires

13 réponses à “Test du plugin Firefox Rank Checker (SEO)”

  1. Rom's dit :

    Amusant, j’avais reçu le mail pour me connecter 1 heure avant 🙂

    Moi je serais curieux de savoir comment rajouter des moteurs

    Et aussi de savoir pourquoi quand on fait une requête et que le seul moteur marqué est google.com ça envoie quand même des requêtes à bing et yahoo..

    ça sent l’enregistrement d’informations.. mais ils le font tous..

  2. bgaillat dit :

    Te connecter à quoi ? à Rueducommerce ?
    je pense qu’en modifiant le code du plugin on peut ajouter n’importe quoi ? j’imagine qu’il fait bêtement du parsing de page pour détecter la position du mot clef non ?
    Pour l’enregistrement d’infos peut être mais ils doivent avoir une BDD sacrément costaude ^^
    Après le plugin est pas exempt de défaut non plus donc ils envoi peut être les données sans les afficher ?

  3. clyde dit :

    oui, le mien bug assez souvent sous firefox sinon petit outil sympa et pratique!

  4. positionnement site internet dit :

    Trés intéressant, ça permet d’avoir une meilleure vision sur le référencement et son évolution permanente à travers l’algorithme de google toujours aussi mystérieux.

  5. bgaillat dit :

    Oui, en effet Rank checker offre une vision simple et permet de bien analyser l’évolution de l’algo de classement de google, en contrepartie il est vraiment super simple…

  6. sticker pas cher dit :

    je viens de le tester, il est bien.

    Merci ; )

    to be continued

  7. Jeremy dit :

    Un peu vieux, mais sauriez-vous une maniere simple d’organiser les données exportées par Rank Checker dans Excel?

  8. […] qui sors de plusieurs années de Rank Checker et de fichiers Excel customisés je ne sais plus où donner de la tête, cela me rappelle un peu […]

  9. Muriel dit :

    Bonjour et merci pour cet article très pédagogique !

    On m’avait conseillé le logiciel Free Monitor, très simple à utiliser, mais j’ai l’impression que Rank Checker est plus développé. Et en plus, intégré à Firefox, c’est plus pratique. 🙂

    Je vais tester ça de ce pas.

  10. site de poker dit :

    En effet ce logiciel/plugin est très interessant pour suivre l’évolution du travail effectué, je le recommande vivement !
    Depuis que je travail avec j’ai considerablement amelioré mon positionnement.

  11. Sandravoyance dit :

    Moi j’utilise seo SEM RUSH depuis un petit moment, je dois avouer que le pluging rank checker à l’air très intéressant, je l’installe direct ; )

  12. bgaillat dit :

    J’ai pas encore testé SEM Rush à fond mais j’ai prévu de faire un article dessus car ca a l’air pas mal en effet !

  13. […] en était les sites 6 mois après ? Voici donc un petit tour d’horizon avec l’aide de Rank checker .1) http://www.lecedrerouge.com/KeywordGoogle.fr positionGoogle.fr URLdecoration-mobilier […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.