Tag : video

Les coulisses d’un site de vente en ligne

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Hey oui c’est samedi mais voici quand même un petit article 🙂

Vous en faites pas c’est assez rapide mais le moment est important : TF1 parle en bien du ecommerce, du moins de façon assez factuelle il ne faut donc pas louper ça ! Pour une fois qu’on ne se tape pas les clichés sur la vente à perte et le SAV inexistant il faut en profiter !

Une petite vidéo du 13Heures de Tf1 avec Boris Saragaglia de Spartoo et Gauthier Picquart de Rueducommerce. D’ailleurs vous connaissez le point commun entre ces deux entreprises ? La réponse est en dessous de la vidéo mais pas mal d’indices sont dans la vidéo 🙂

Il manque juste une petite partie sur les emplois générés par le ecommerce mais bon la vidéo est déjà très sympa.

Le point commun c’est que les entrepôts de Rueducommerce et de Spartoo sont logés chez Morin logistique l’un a coté de l’autre 🙂

Vidéo trouvé via Marc Schillaci

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Les coulisses d’un site de vente en ligne”

  1. C’est bien la première fois en effet !

    Tiens, la fiche produit de l’aspirateur chez RueDuCommerce, c’est une marque qui a son site chez nous, le monde est petit

  2. Sébastien dit :

    Toujours aussi impressionnant quand on voit tous les produits.

  3. @Sebastien : Oui c’est clair, j’ai eu le plaisir de pouvoir visiter les deux entrepôts et c’est encore plus impressionnant en vrai !
    Bon ceci dit on a affaire à deux énormes ecommerçants quand même 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Quelle place pour la vidéo dans le e-commerce ?

par Romain Boyer - Il y a 4 ans

La question se pose franchement de savoir quelle est la place de la vidéo dans le e-commerce.

Youtube a démocratisé la vidéo sur Internet : 4 millions d’heures sont consommées par mois rien que sur Youtube qui reçoit par ailleurs 60 heures de vidéo par minute (Source Youtube). La vidéo est donc un succès sur Internet.

Une donnée qui donne à réfléchir puisque la vidéo est aujourd’hui quasi inexistante dans le e-commerce.

Je ne crois personnellement pas vraiment à la vidéo composée de plusieurs photos avec une petite animation (service type Treepodia – discussion en cours dans les commentaires de cet article) ; cela fait perdre plus de temps qu’autre chose à l’utilisateur, et cela n’apporte aucune valeur ajoutée. Je n’inclus pas là-dedans les vidéos à 360° des produits qui est un gain d’informations et donc une bonne chose, bien que je ne considère pas cela comme de la vidéo mais plus comme de l’animation.

La vidéo peut être un canal d’acquisition comme un canal de fidélisation.

D’acquisition d’abord, nous en parlions d’un point de vue SEO précédemment, car la vidéo se positionne très bien (de façon très visible) dans les SERP (affichage des résultats sur Google).

Pour peu que vous utilisiez les bons mots clés dans le titre et la description, si le mot clé auquel vous répondez présente un intérêt sous forme de vidéo (notamment pour tout ce qui est technique), l’utilisateur regardera votre vidéo. Il sera alors immergé dans votre univers (si vous brandez correctement votre vidéo), écoutera vos conseils, et avec un peu de chance achètera les produits que vous suggérez.

De fidélisation ensuite, puisque si vous offrez à l’utilisateur des vidéos qu’il recherche et que vous brandez (petit logo) correctement la vidéo, vous associez durablement dans l’inconscient la marque de l’expert à votre identité.

Un formidable moyen de faire acheter les produits que vous conseillez pour parvenir au résultat que vous montrez.

Le parfait exemple selon moi est Leroy Merlin et Castorama dans le domaine du bricolage. Avec notamment leur liste de courses :

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

13 Commentaires

13 réponses à “Quelle place pour la vidéo dans le e-commerce ?”

  1. Le principal problème reste le coût de production des vidéos….
    Les ecommerçants ne peuvent se permettent ça que si la profondeur de stock est importante et les ventes aussi …

  2. ah, la vidéo ! je dois réaliser des tests produits en vidéo, mais le temps manque !

  3. Anne-Marie ScanCube dit :

    Romain, vous dites ne pas croire « un instant à la vidéo composée de plusieurs photos avec une petite animation » car cela fait selon vous « perdre plus de temps qu’autre chose à l’utilisateur » et cela n’apporterait « aucune valeur ajoutée » au consommateur. C’est votre opinion de penser cela mais permettez-nous de vous contredire à ce propos.

    L’animation 360° et la vidéo produit que nous offrons à nos clients leur permettent d’enrichir le contenu de leur site en apportant une expérience utilisateur différente, particulièrement intéressante pour les produits dont les clients apprécient de voir tous les détails, comme les chaussures par exemple. Il est prouvé que ces animations toutes simples, qui n’apportent certes pas de contenu scénarisé comme dans une vidéo tutorielle, prolongent sensiblement le temps moyen passé sur le site internet de l’e-marchand, ce qui non seulement contribue à créer de l’engagement envers l’univers de la marque et ses produits, mais qui participe de même à la baisse significative du taux de retour et à la hausse du chiffre d’affaires.

    Je vous invite à visiter le site de notre client http://sokult.com/ qui vient de refaire son site en y intégrant des animations 360° réalisées avec un ScanCube et vous pourrez constater à quel point il est agréable d’y naviguer et de consulter le catalogue produit.

    Cordialement, Anne-Marie, Chargée de communication ScanCube.

  4. Romain Boyer dit :

    Bonjour Anne-Marie et merci pour votre commentaire.

    Sauf erreur, votre solution ne propose pas un montage vidéo à partir de plusieurs photos (du moins pas visuellement pour le client). Elle n’est donc pas concernée par cette opinion. Je pensais davantage à la solution de Treepodia qui permet à partir de photos de créer une sorte de « slideshow ».

    La visualisation à 360° d’un produit est une belle/bonne chose puisque cela apporte un gain d’informations sur le produit.

    Je rajoute la précision dans l’article pour ne froisser personne..

  5. Tiens justement je dois écrire un article sur Treepodia, j’avais trouvé le rendu plutôt dynamique et bien foutu.
    Le fondateur dit qu’il assure un ROI de 4 pour le passage d’une Fiche produit image à une fiche produit « vidéo Treepodia »

    Ca vaut le coup de tester je pense 😉

  6. Romain Boyer dit :

    Ben si tu veux mon avis, il n’y a objectivement pas grand intérêt.

    Quand tu veux regarder le visuel du produit, tu veux surtout :
    – de la haute définition (et pas de la compressée)
    – quelque chose de stable (pour pouvoir regarder les détails)
    – que ça ne passe pas à une autre photo à n’importe quel moment (toujours pour regarder les détails)
    – la photo dans le format le plus grand possible (et non en petit et de biais dans un canevas vidéo)

    Maintenant, je serais curieux de voir les showcases de e-commerces qui ont implanté ça et fait aucune autre modification et qui ont vu leur CA augmenter plus que d’habitude..

  7. Olivier Treepodia dit :

    Bonjour Romain,

    Etant directement cité dans votre article, je me devais de réagir.

    Je trouve votre avis extrêmement tranché sur Treepodia puisque, comme vous le reconnaissez vous-même, vous n’avez aucun recul sur ce genre de solution quant à son impact sur le CA.

    De notre côté, la solution Treepodia est accompagnée d’outils statistiques pouvant mesurer en temps réel le différentiel de CA, avec et sans visionnage de nos vidéos. C’est pourquoi nous n’avons aucun problème a garantir 4* le ROI.

    Je reste a disposition pour en discuter plus en avant.

  8. Romain Boyer dit :

    Bonjour Olivier,

    merci pour votre retour ici.

    vous avez mes arguments plus haut.

    Mon retour se base sur ce que j’ai pu voir en conditions réelles et sur vos démos d’il y a 3 ou 4 mois : un simple slideshow des différentes photos de la fiche produit avec les images qui bougent et défilent avec une résolution amoindrie, un peu comme ce qu’on voit sur certains sites immobiliers d’ailleurs.

    Cela devient un peu plus intéressant quand on insert intelligemment quelques messages de réassurance ou des informations additionnelles sur le produit que l’on aurait risqué de manquer autrement.

    Vos vidéos de démonstration contiennent du son mais je vois mal comment vous pouvez automatiser la création du son par rapport à un catalogue produit en input ? il faudrait alors les rajouter sur chacune des vidéos.

    Sur quelle base garantissez-vous le ROI à 400% car le CA d’un site croit naturellement ?

    Avez-vous quelques success stories françaises ?

    Je modifie l’article pour mentionner la discussion en cours ici, je vous laisse libre cours pour me faire changer d’avis (ce qui reste bien sûr possible !). Je suis ici pour susciter des réactions et suis ravi quand c’est le cas !

  9. Cédric Drouot dit :

    http://www.nelly.com (distributeur multimarques, pure player) : 2009 évalue en test A/B l’impact de la video portée. 45% d’augmentation de la transfo sur les produits avec video. 2012 presque tous les produits sont systématiquement filmés portés. Studio photo/video intégré, jusqu’à 300 modéles produits par jour.

    http://www.burberry.com (luxe, cross-canal) : depuis 2011 quasiment tous les produits en video, intégration parfait dans l’ergonomie de la page produit, expérience achat similaire pc/tablette/mobile. Présente les collections en streaming broadcast live sur son site 2x par an. pas de chiffres officiels, les ventes se portent très bien.

    http://www.sorel.com (sportswear, cross-canal) : 2009, photo 360 (jusuq’a 64 images par produit, choix assez extrème. Zoom détaillé et rotation compléte quelque soit le niveau de zoom : le client ne peut que constater la qualité du produit, sans la discuter.

    Mirapodo.de (chaussure, pure player) : 2010, multi-vues 4000×6000 pixel, rotation 180° dans les pages catégorie au survol, zoom en survol dans les fiches produit, zoom full-screen à un niveau de détail qui devient presque excessif, intégration video en test en 2011/12. On n’a jamais mieux vu et compris le produit avant de l’acheter.

    http://www.boulanger.fr : 2010, refonte du site, déploiement massif de contenus photo, photo-360 (et non video 360, grosse nuance), et de vidéo pack-shot/produit en situation. Production internalisée sauf pour la vidéo, encore sourcée en externe. Ne communique pas les chiffres, mais confirme l’impact indéniable de l’initiative sur la satisfaction client et la perf commerciale du site et des bornes en magasin. Next step : tablette et mobile naturellement.

    http://www.teddy-smith.com (confection, cross-canal): refonte du site été 2012. Video dans les fiches produits. Budget serré. Un peu tôt pour des retours chiffrés, mais le best practice est acté: la video améliore significativement la présentation produit et l’impact en transfo n’est pas discutable.

    Bref, si l’interrogation sur la place de la vidéo est légitime, elle n’est plus de mise : si un commerçant n’en fait pas, il perd des ventes.

    A retenir : photo, photo-360, video, full-screen, zoom hyper détaillé. Plus un commerçant enrichi ses présentations produit, plus son expérience d’achat est gratifiante et impactante.

    D’autres exemples par dizaines, dans à peu près tous les secteurs de l’ecommerce de biens, des questions sur les best practice rich-media : je suis à votre disposition.

    ps: avez-vous identifié quel produit Adobe est le point commun entre tous ces sites? 😉

  10. Merci Cédric pour ta démonstration et les chiffres !

  11. Prestamodule dit :

    Wahou ! Merci Romain pour cet article très détaillé et justifié. Bien sur qu’il y a une part de subjectivité dans ce que vous dites, en même temps vous nous donnez votre avis ! Mais je trouve que vous avez pas mal de recul !

    Merci pour tous ces renseignements et pour tous ces détails !

    🙂

  12. Charles Duwez dit :

    Salut à toutes et à tous, j’aime intégrer des vidéos dans les fiches-produits pour montrer les produits de notre assortiment en situation ou comment on les utilise. Ces vidéos sont réalisées la plupart du temps par le fabricant lui-même, ou par son agence. Nous les intégrons aisément ensuite dans la description des produits. Exemple avec une planche de stand up paddling de la marque Bic Sport : http://www.padlstore.com/stand-up-paddling/flotteurs-1/flotteur-bic-paddlesurf-ace-tec-10-6.html
    Nous avons aussi créé une webTV commerciale dans laquelle l’internaute peut visualiser les produits de l’assortiment et accéder à la fiche-produit dans la boutique en ligne. Exemple : http://padltv.mirocommunity.org/video/295/typhoon-la-combinaison-seche-m
    La vidéo prend donc une place très importante dans notre boutique en ligne.
    Bien amicalement, Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Interview de Pierre Bardot de Videopole.fr

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Aujourd’hui je vous propose une interview de Pierre Bardot, le directeur du site Vidéopole.fr . Pierre à un parcours d’acheteur assez intéressant, on s’était rencontré chez Rueducommerce, mais c’est surtout le mode de développement commercial de sont site qui est passionnant.

Pierre à choisit de se développer sur les marketplaces dès le départ en attendant le développement de son site, les résultats sont très intéressants.

Bonjour Pierre, peux tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Bonjour Benoît, merci de prendre du temps pour cette interview !
Après avoir travaillé aux achats chez rueducommerce.com et comme responsable produits sur la marketplace de ParuVendu (Windil), j’ai eu l’opportunité de gérer le lancement d’un site de e-commerce dédié à l’univers de l’audio-vidéo.
Les produits concernés sont : les écrans de projection, la connectique, les supports (TV et vidéoprojecteurs), les switchers/splitters et un peu de mobilier. Prochainement, nous allons ajouter deux gammes : les vidéoprojecteurs et les enceintes.

Tu as choisi de te lancer sur les marketplaces avant de créer un site, pourquoi ?

Lancer un site est fastidieux et entre le moment où l’on rédige le cahier des charges et le jour du lancement, il peut se passer du temps.
En attendant, pour faire rentrer du cash, les marketplaces m’ont paru un moyen adapté. Sans compter que ça permet de :
– tester la valeur des produits (prix et qualité)
– affiner les gammes
– avoir des retours clients
– mettre en place les process : logistique, SAV, financiers… etc… qui serviront de toutes façons pour le site internet.

Es-tu satisfait de ta stratégie, quels sont les résultats au bout d’un an ?

A la fin de cette année, cela fera un an que nous sommes présents sur les marketplaces. Certaines ont mis plus de temps que d’autres à être mises en place.
Quoiqu’il en soit, notre objectif de dépasser un CA à 6 chiffres sera atteint, ce qui est satisfaisant.
J’ai pu tester à peu prêt tout ce que je voulais, et mettre en place divers process : c’est donc un bon tremplin pour la suite !

Tu as testé plusieurs marketplaces, quelles sont les plus efficaces et les plus intéressantes ?

Aujourd’hui, nous sommes présents sur Amazon, Fnac, Pixmania et Cdiscount.
Sans conteste, Amazon est le mieux. Leur outil est tellement performant que c’est un vrai plaisir de travailler sur cette plate-forme. C’est aussi la moins chère en terme de frais. Alors même que c’est celle qui doit avoir le plus de vendeurs (et donc de concurrents), les ventes sont élevées et progressent bien.
Cdiscount est encourageant mais reste cher. Leur outil étant récent, il y a peu de fonctionnalités.
Fnac reste basique. Facile à prendre en main, mais quel fouillis sur le site ! Quand on cherche « cable dvi » par exemple, il y a plus de 23.000 résultats !! Sans affinage précis et performant, difficile pour l’acheteur de s’y retrouver et donc pour le vendeur de faire des ventes significatives.
Pixmania est à éviter, leur outil est tout sauf ergonomique et les ventes, n’en parlons pas. Je pense résilier le contrat avec eux.

Le site a été lancé il y a pas longtemps, comment se passe la transition ?

Le site www.videopole.fr est lancé depuis peu.
Il est développé sous la solution Wizishop. Par rapport aux marketplaces, les fonctionnalités sont bien plus avancées : stats, code de réductions, gestion du catalogue, gestion de la base clients… sans compter tout ce qui est relatif à Google. Dans l’ensemble, ça s’est plutôt bien passé !
Petit à petit, les clients commencent à commander directement sur le site et peuvent profiter des différentes promos, opérations…

Quels conseils peut tu donner aux nouveaux e-commerçants qui souhaitent se lancer sur les marketplaces ?

Avoir du temps devant soi pour configurer tous les flux, ou bien passer par une solution externe (type Lengow), mais qui demande aussi une certaine prise en main.
Il faut aussi être ultra efficace sur la livraison et le SAV car les évaluations des acheteurs sur les marketplaces peuvent être lourdes de conséquences.
Autrement, ne pas hésiter à y aller, vous pourrez tester la valeur de votre offre et faire les ajustements nécessaires.

Merci Pierre pour tes réponses.

Merci Benoît !!

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Interview de Pierre Bardot de Videopole.fr”

  1. Salut Benoit,
    merci pour l’interview et sa publication. Comme promis, je te reverse 50% des ventes générées par cet article, sur ton compte offshore.. ah oui, ça coûte cher de se faire interviewer par Benoit Gaillat 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Le E-commerce en Wallonie est en retard

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Voici un reportage intéressant sur l’état des lieux du Ecommerce en Wallonie en cette année 2012. En synthèse on note pas mal de retard et une forte présence des concurrents Français, Néerlandais et Allemand sur le marché Wallon.

A noter l’exemple de cette PME qui réalise 70 à 75 % de son CA sur Internet (pour 20 000€ d’investissements initial), ce n’est plus un canal supplémentaire mais cela devient le coeur de l’entreprise ! Et pourtant seul 10% des entreprises Wallone vendent en ligne et proposent dans l’ensemble une mauvaise expérience client d’après l’Agence wallonne des télécommunications (AWT).

Il y a donc du boulot pour améliorer le ecommerce en Wallonie et profiter d’un secteur dynamique et créateur d’emplois !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags : ,
1 Commentaire

Une réponse à “Le E-commerce en Wallonie est en retard”

  1. Max dit :

    Le problème n’est pas la formation. On a des centres qui sont spécialisés là dedans et qui fonctionnent très bien. Le soucis vient de la frilosité des investisseurs à investir dans quelque chose qu’ils ne comprennent pas. Sur le web on reste jusque dans une certaine mesure dans le non garanti. Des idées on en a plein, des personnes pour les mettre en route aussi. Le problème c’est l’encadrement au financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Atosho ou le Ecommerce depuis une bannière pub

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Atosho est un nouveau venu dans l’univers du Ecommerce qui se destine à aider les marchands à vendre plus et aux internautes à acheter avec plus de simplicité.  Concrètement il s’agit d’une sorte de  marketplace délocalisée sur des bannières pubs. A priori pas évidente, l’idée est pourtant très séduisante, je m’explique.

La partie Marketplace

C’est le concept classique d’une marketplace : regrouper différents produits de plusieurs vendeurs sûr une même interface, j’imagine que d’ici quelques temps il sera possible d’exporter ses produits sur Atosho à l’aide de Lengow ou des autres solutions d’export de catalogue.

Evidemment Atosho se rémunère en prenant une commission sur chaque vente mais comme c’est du CPA (coût par action) cela devrait permettre aux petits e-commerçants de pouvoir se lancer sur ce réseau sans trop de problème. Du coup cela lui ouvre les portes des 104 000 sites marchands de France, un beau potentiel.

La partie publicitaire

L’autre face d’Atosho est de proposer un système publicitaire complet pour les sites éditoriaux (presse, blogs etc…) mais plutôt que d’annoncer avec des bannières comportant des produits (de type Criteo) Atosho va proposer de pouvoir acheter le produit directement depuis la bannière pub !

Cela risque de raccourcir les étapes nécessaires pour acheter le produit et donc d’augmenter fortement la rentabilité des bannières et le nombre de commandes. Si dans le futur ils couplent ça avec un système de retargeting il y a fort à parier que nous aurons enfin un système publicitaire performant pour acquérir de nouvelles commandes.

Le nom parle bien de ce concept : le « Ecommerce atomisé » ATOmised SHOpping, ou comment pouvoir passer des milliers de petites commandes un peu partout sur le web.

Atosho en vidéo

Pour vous faire une idée plus précise voici une vidéo expliquant en détail le fonctionnement d’Atosho

 Que pensez vous d’Atosho ? Comptez vous l’utiliser dans vos campagnes webmarketing ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

8 Commentaires

8 réponses à “Atosho ou le Ecommerce depuis une bannière pub”

  1. Thomas Barbéra dit :

    Je trouve le concept très intéressant. C’est toujours un moyen supplémentaire d’offrir de la visibilité à ses produits et de générer plus de ventes.

    Après, pour réaliser des ventes tout dépend de la façon dont c’est intégré à mon avis.

    Je vais aller voir d’un peu plus près cette nouvelle solution.

  2. Thomas Barbéra dit :

    J’aimerais le tester en tant que diffuseur mais je ne vois pas où l’on peut s’inscrire au programme.

    ça n’est pas encore possible non ?

  3. J’ai pas trouvé pour le moment non plus, je viens de les contacter sur Twitter ils nous donneront peut être la procédure 🙂

  4. Mickael dit :

    Le concept à l’air intéressant par contre, je ne vois pas sur leur site ni sur leur vidéo un exemple concret d’intégration sur un site.
    Je suis curieux de voir ce que ça donne !

  5. Atosho France dit :

    Bonjour Thomas,

    Merci de votre intérêt et de vos commentaires.

    Il est tout à fait possible de se créer un compte, mais dans l’espace diffuseur du site en anglais, http://www.atosho.com. La fonction sera disponible sur le site français http://www.atosho.fr d’ici la fin de semaine.

    Bien que récemment lancé en France, Atosho n’est pas en version bêta, donc n’hésitez pas à vous inscrire et à commencer de monétiser votre site dès maintenant! Nous sommes en phase de constitution de nos réseaux marchand et diffuseur ; plus vous serez nombreux, plus Atosho sera efficace!

    N’hésitez pas à nous contacter par mail si vous avez d’autres questions.
    Cordialement,

  6. Atosho France dit :

    Cf ma réponse ci-dessus.
    Notre adresse mail : contact-france@atosho.com

    Bien cordialement,

  7. Atosho France dit :

    Bonjour Mickael,

    Merci de votre curiosité enthousiaste!

    Voici de quoi vous faire une idée du format Banner : http://www.cinema-france.com/

    Nous avons aussi des solutions Search, Editorial, Print-to-Mobile… à découvrir bientôt en live!

    Bonne soirée
    Cdt,

  8. Atosho France dit :

    @Benoit_Gaillat Vous pouvez créer un compte marchand (Palais des thés) sur http://tinyurl.com/ckcv6ys et/ou diffuseur (blog) http://tinyurl.com/d5h375s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Découvrez saveur-bière en vidéo

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Une belle initiative de saveur-biere, un des plus grand site ecommerce dédié à la bière (heureusement vu le nom ! ) avec cette belle vidéo pour présenter leur activité et humaniser un peu plus leur site.

C’est beau, on voit bien l’activité et la taille de l’entreprise : assez grand mais de taille humaine. C’est un superbe moyen de créer/construire une vraie identité de marque et de rassurer les nouveaux clients.

Et surtout ce n’est pas une parodie d’une émission à la mode alors tant mieux… Bref vous m’avez compris 😉

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

5 Commentaires

5 réponses à “Découvrez saveur-bière en vidéo”

  1. pas mal, en effet 🙂

    Dis voir… je me demande un truc : ils gèrent bien les retours, mais les renvois ?

    ok, je sors…

  2. Julien dit :

    Merci pour cet article!

  3. Dominique dit :

    Vraiment sympa comme vidéo !

  4. Mickael dit :

    C’est vraiment très pro. Beau travail et belle réussite !

  5. Fred dit :

    Ils essaient de rattraper leur mauvaise pub sur leur SEO comme ça 😉 très beau boulot sinon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


« Desire » , la pub vente privée par Erwin Olaf

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Dans la vie il faut parfois savoir se taire. Just enjoy 😉

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “« Desire » , la pub vente privée par Erwin Olaf”

  1. boguslawa dit :

    j’adore simple et belle …ca me fait penser à la magie de noel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Réussir son site de E-commerce en 7 conseils

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Voici 7 conseils vidéo par Hervé Bourdon, fondateur de Oxatis (NDLR : erreur de ma part le fondateur d’Oxatis est bien sûr Marc Schillaci), pour réussir son site E-commerce, pas de grandes nouveautés mais du bon sens même si sa cible est évidement les petits e-commerçants.

De façon générale le meilleur conseil reste de prendre du recul par rapport à votre projet et d’en faire une partie de votre vie mais pas au détriment de votre vie, le E-commerce est un marathon et non pas une course de vitesse !

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags : ,
6 Commentaires

6 réponses à “Réussir son site de E-commerce en 7 conseils”

  1. Loïc dit :

    Sur le point numéro deux je ne suis pas tout à fait d’accord. Je trouve plutôt utile de se former en référencement AVANT la création du site en lui même afin de prendre en compte les optimisations nécessaires qui seront à intégrer au site. Un e-commerçant qui prend ces besoins en compte dès le départ sera avantagé par rapport à un autre qui devra parfois beaucoup modifié sa boutique afin d’avoir un site optimisé.

  2. Aurélie dit :

    Tout est dit ! =)

    Je me suis tellement reconnue dans le point 6 que j’ai eu envie de laisser un commentaire !

    A la prochaine
    Aurélie

  3. Perchard, Nathalie dit :

    Avec tout le respect que je porte à Hervé Bourdon et les conseils qu’ils donnent dans cette vidéo, le Fondateur d’Oxatis est bien Marc Schillaci – http://www.marschillaci.com.

  4. En effet, autant pour moi Nathalie 🙂
    Ca m’apprendra à écrire des articles en étant pas réveillé le matin !
    je corrige ça dès ce soir.

  5. peno dit :

    Dans le cas d’un site Ecommerce vous pouvez aussi publier des avis sur votre magasin en ligne, moi en tout cas c’est ce que je fais et je crois que ça aide 🙂 Par exemple http://www.avis-boutique.com

  6. Merci pour cette vidéo intéressante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


L’ascension du e-commerce aux US (Infographie)

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Voici une infographie sur l’évolution du E-commerce qui retrace l’évolution des ventes e-commerce aux Etats-unis ainsi que les grandes tendances du moment (notamment la vidéo et le mobile)

Comme d’habitude les chiffres sont pour les US mais si vous connaissez des infographies sympa avec les chiffres européens, contactez-nous (Twitter, Mail etc..)

Cliquez sur l’image pour l’ouvrir l’image en plein écran dans un nouvel onglet

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “L’ascension du e-commerce aux US (Infographie)”

  1. Mad_max dit :

    Bonne perspective pour l’avenir, dommage effectivement encore une fois que nous ne soyons pas capable de fournir le même genre de chose pour la France ou pour l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


3 vidéos sur le référencement

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Aujourd’hui je reprend ma petite série sur les vidéos du vendredi avec 3 vidéos sur le référencement. Aujourd’hui pas de conseils ou de grandes stratégies mais plutôt 3 points de vue de grands intervenants du monde du référencement français.

Note : je précise que je n’ai réalisé aucune des 3 interviews

Interview de Sebastien Billard

Sebastien Billard est un des premiers référenceurs sur lequel je suis tombé lors que j’ai commencé à travailler sur le sujet (il y a déjà quelques années) son blog est mis à jour de façon assez irrégulière maintenant mais les analyses restent très intéressantes !


Sebastien Billard (Relevant Traffic) – SEO… par seo-camp

Interview de Yves Weber

Yves Weber est le CEO de Brioude Internet, j’ai eu le plaisir de discuter avec lui lors du salon Be-commerce il ya quelques semaines. C’ets toujours très intéressant d’échanger avec quelqu’un qui à autant d’expérience dans le web.


Yves Weber (Brioude Internet) – SEO Campus 2010 par seo-camp

Interview d’Olivier Andrieu

Olivier Andrieu est parfois surnommé le « pape du référencement » avec ses 18 ans d’expériences dans le référencement (depuis 1993) il bat a plat de couture la plupart des référenceurs. Je n’ai jamais eu le plaisir de travailler avec lui mais le site Abondance est une mine d’informations pour tous les référenceurs et ce depuis plusieurs années déjà !


Olivier ANDRIEU – Le référencement à l’heure du… par atlantic2

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “3 vidéos sur le référencement”

  1. Merci pour la citation ! Il est vrai que le rythme de mes publication a ralenti. La première raison en est un emploi du temps chargé. La seconde est que je me suis déjà exprimé sur un certain nombre de sujets et que je ne souhaite pas rabacher ad nauseam 😉 Mais j’espère bien reposter plus souvent 🙂

  2. Jean Marie dit :

    Merci pour ces 3 interviews. Ca me ferait presque regretter le temps où il suffisait d’avoir des milliers de votes pour être positionné sur des résultats uniques pour tout le monde.
    D’ailleurs savez-vous si MSN et yahoo eux aussi commencent à personnaliser leur résultats ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.