Tag : j’aime

La mode des « j’aime » doit-elle s’importer sur votre boutique ?

par Romain Boyer - Il y a 6 ans

Hors sujet rapide

Bon, je sais, je me suis quelque peu absenté du clavier ces derniers temps, mais je comptais boucler pas mal de dossier avant d’aller travailler pour MenInvest (Menlook.com, Timefy.com, SaintSens.com, Estime.com, Menly.fr, Menity.fr,…).Heureusement que Benoît veillait au grain pour vous alimenter en news intéressantes.

Pour ceux qui suivent, je compte bien avancer et terminer le dossier commencé sur les considérations à avoir pour améliorer la marge transactionnelle e-commerce (article en cours de rédaction), et j’ai quelques révélations à apporter bientôt sur mon blog dédié au Commerce Social (CommerceSocial.net) sur des concepts très innovants qui arrivent dans le secteur (ne vous inquiétez pas, toutes les news importantes seront également sur Info-Ecommerce.fr évidemment ;-))

Mais revenons à l’idée du jour :

Le bouton « j’aime » est désormais sur toutes les places qui comptent !

Les rois du Web ont désormais tous adopté les boutons sociaux : Facebook a historiquement créé son « j’aime » que tout le monde connait, Google a son « +1 », Wikipedia teste un bouton « j’aime » sur ses articles alors qu’Amazon l’a intégré également. Twitter a bien évidemment son bouton également.

L’intérêt pour Amazon de ce bouton est d’un côté de pouvoir savoir les produits qui sont les plus appréciés et de l’autre de savoir ce que vous aimez toujours dans l’idée de vous faire des recommandations de produits que vous aimez.

L’intérêt de ce bouton est donc réel et si Amazon le fait.. quelques e-commerçants vont le faire !

Alors, un bouton « j’aime »/ »j’aime pas » n’aurait-il pas un intérêt pour vous ?

La question est réelle, voyons les avantages/inconvénients :

Avantages Inconvénients
Côté innovant Il faut que les utilisateurs l’utilisent, sinon c’est contre-productif
Simplicité de l’intégration dans l’interface Encore un truc à mettre en place, faut que je vois avec mon informaticien
Connaissance des goûts des clients et possibilité d’adapter le catalogue Les goûts des clients se retrouvent propulsés sur les fiches produit
(probablement pour ça qu’Amazon n’a mis que le bouton « j’aime »)
Possibilité de savoir les produits qui plaisent pour les mettre dans les newsletters, etc. Difficile de bien faire la différence entre les vrais votes et ceux des concurrents, à moins de mettre en place une authentification, ce qui est lourd..
Possibilité d’intégrer ce critère pour l’affichage des résultats du moteur de recherche ou pour les produits mis en avant Cela ne doit pas empêcher de montrer les nouveaux et les autres produits qui n’auraient aucune chance de sortir du lot

(tableau à compléter, bien sûr ;-))

Pour moi, l’intérêt est réel du moment qu’on peut voter librement, que l’on croise cette infos avec d’autres pour définir les intérêts consommateurs.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités.

> Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER
> Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

3 Commentaires

3 réponses à “La mode des « j’aime » doit-elle s’importer sur votre boutique ?”

  1. Peggy dit :

    Je trouve ça très bien le bouton j’aime sur les fiches produits car plus il y a de j’aime et plus le produit parait intéressant aux internautes, créant la demande. Tout le monde a envie d’avoir le produit que tout le monde a.

    Mais effectivement il faut que les internautes cliquent dessus… Et je pense que sur les sites où la cible est 40-45 ans, c’est pas gagné !

  2. Mickael@écharpe de portage dit :

    J’ajouterais un avantage et un inconvénient :

    – Avantage : Simple d’utilisation pour l’internaute. C’est une façon beaucoup plus rapide et pratique pour l’acheteur de donner son avis sur un produit à l’inverse des « commentaires » ou autres « avis » que bien souvent les gros ecommerçants nous poussent à poster après un achat : il faut se logger, il faut mettre un commentaire (avec parfois un nombre de caractères minimum, un num de commande)…
    (à condition évidemment comme tu le dis que le vote soit « libre »).

    – Inconvénient : la multiplicité des boutons « j’aime » ! A force d’en rajouter : facebook, twitter, google… on va finir par « pourrir » les pages produits et noyer le bouton le plus important : Ajouter au panier

    🙂

  3. bgaillat dit :

    Le problème en effet c’est la multiplication des boutons sur une page marchande… et puis il faut avoir une communauté derrière pour « liker » et profiter de l’effet viral sinon cela ne sert pas a grand chose ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.