Tag : excel

Construire une stratégie de référencement, 3eme étape : le reporting

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Après un délai un peu plus long que prévu voila donc la 3ème partie de la construction d’une stratégie de référencement , après la premier étape disponible ici : Construire une stratégie de référencement : 1ere partie et la deuxième ici : 2ème partie de la construction de votre stratégie de référencement nous allons aborder la construction du reporting, en effet il vous sera très compliqué de suivre votre référencement et de monter dans les positions si vous ne les suivez pas régulièrement.

Comment mettre en place un reporting de référencement ?

Généralement le plus gros problème en référencement est de savoir ou l’on se situe et c’est là qu’intervient le reporting de référencement, en permettant de noter semaine après semaine l’évolution , positive ou négative, les positions occupées cela permet d’analyser des tendances et des changement en se basant sur des faits et non pas sur des impressions de hausse ou de baisse et de différencier le volume de recherche effectuées sur google de votre volume de trafic.

Comme il est, pour le moment, impossible de suivre l’évolution de l’ensemble des mots clefs sur lesquels le site est présent le reporting de référencement sera en fait basé sur la liste des mots clefs que nous avons construit dans les deux étapes précédentes de la construction de la stratégie de référencement, cette liste de 50 mots clefs sera surveillée de façon hebdomadaire afin de construire une base de donnée sous Excel.

Il faut donc planifier de lancer votre outil de référencement, dans mon cas rank checker, toutes les semaines à horaire relativement fixe ( tous les mercredi à 12h00 par exemple) et de construire au fur et à mesure un fichier Excel ou chaque onglet représente une nouvelle semaine. Vous pourrez ainsi concaténer ces données dans un onglet « complet » et clairement suivre au fur et à mesure l’évolution de vos principales positions et créer des courbes pour analyser tout ça.

exemple de données concaténées

Mais à quoi ça sert un reporting de référencement ?

Le principal avantage de faire ce fichier de suivi et de pouvoir s’en servir pour prévoir votre positionnement dans le futur, en effet dans la deuxième partie de votre stratégie de référencement vous avez prévu des positions de mots clefs pour en estimer votre trafic et votre CA.

Travailler sur un fichier de référencement hebdomadaire vous permet de connaitre plus précisément la réaction de google vis à vis de votre site internet et de votre contenu  et donc d’estimer plus facilement si vous pouvez gagner une, deux ou 10 positions en quelques semaines. Plus votre reporting est complet et ancien plus vous comprendrez l’interaction entre google et votre site E-commerce il est donc très intéressant de le commencer dès le lancement de votre site E-commerce.

Ce reporting vous permet également de contrôler le travail de référencement si vous le sous traiter à une agence web (prenez bien la même liste des mots clefs que votre agence web dans ce cas).

Quelques règles à respecter pour votre reporting

La plus importante des règles pour effectuer correctement votre reporting et de ne pas changer de référentiel en cours d’analyse. Vous ne devez pas changer de méthode de mesure au cours de la construction de ce reporting, si vous changer d’outil de mesure précisez-le dans votre reporting et ne tirer pas de conclusions hatives sans avoir analyser l’impact du changement entre les deux outils, De plus cela doit être vraiment exceptionnel !

Si vous n’êtes plus satisfait pas votre outil de collecte des positions vous pouvez tester tous les autres sur le marché bien entendu mais prenez votre temps pour sélectionner celui qui vous correspond tout en sachant qu’en mesurer la fiabilité se révèlera assez difficile , une fois votre choix bien établit vous pourrez l’utiliser toutes les semaines pour votre reporting mais je vous conseil de créer un nouveau fichier de récolte des données et de conserver l’ancien en tant qu’archive afin de ne pas mélanger les recoltes de positions.

Si vous changer profondément la liste de vos 50 mots clefs principaux car votre marché évolue alors créer un nouveau fichier de reporting pour éviter de faire des erreurs lors de l’analyse des variations.

Eviter également de modifier les options de votre outil de mesure, si il en a,afin de garder toujours la même base pour l’analyse , l’interet de ce reporting n’est pas de savoir que vous étés 1er sur une requête mais plutôt de mesurer QUAND vous aurez cette possibilité , il ne faut donc pas chercher à modifier/influencer  les résultats afin de rendre le tableau plus « propre ».

Enfin, un dernier conseil mais pas des moindres : ne stressez pas si vous perdez 100 positions d’une semaine sur l’autre sur un ou plusieurs mots clefs, cela n’a probablement pas grand chose à voir avec votre site alors ne changez pas tout d’un coup votre stratégie par précipitation, collectez les données et analysez les sur la durée et non pas ponctuellement !

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Construire une stratégie de référencement : 1ere partie

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Voici donc le premier article sur les 7 prévus concernant l’élaboration d’une stratégie de référencement efficace et surtout évolutive qui vous permettra de construire les bases du référencement naturel de votre site.

Établir une stratégie cela revient à définir le chemin que l’on va emprunter dans le futur , la première chose à faire c’est donc de définir l’objectif de la stratégie , en effet si l’on ne définit pas d’objectif on ne vas pas savoir vers ou se diriger, l’objectif c’est la pièce maitresse vers laquelle on doit avancer tous les jours et qui permettra de savoir si la stratégie à été une réussite, on a atteint l’objectif, ou un échec, l’objectif n’est pas atteint.

La première étape c’est donc de définir vos objectif de référencement.

On peut définir ses objectifs avant le lancement du site ou après, généralement c’est mieux de définir sa stratégie avant de passer aux grands travaux mais bon, mieux vaut tard que jamais. Pour définir ses objectifs de référencement j’ai tendance à me dire que le but de mon site est de capter un maximum de trafic correspondant à  son univers et après de voir ce que je peux proposer comme contenus, produits, services qui correspondent à cet ensemble de requêtes. C’est donc une approche « top down » dans le sens ou je part du marché existant (l’ensemble des requêtes de référencement existante) et je vais m’en attribuer une part de marché. il est tout a fait possible de partir de ce que vous avez comme produits et d’avoir une approche bottom-up, mais en référencement cela risque de limité vos possibilités et vous pourriez passer à coté de certains mots clefs très importants, je vous recommande donc d’avoir une approche très large dans un premier temps afin d’étudier les mots clefs les plus générateurs de trafic dans votre secteur et ensuite de « mettre en pause » ceux sur lesquels vous n’avez pas de possibilités pour le moment.

Ok j’ai compris mis comment obtenir cette liste de mots clefs les plus générateur de trafic ?

A défaut d’avoir un extract des bases de données de chez google, si vous avez ça passer moi un coup de fil 😉 , le mieux est  d’utiliser l’outil de mots clefs adwords ca servira de bonne base pour le début. Alors oui je sais que Adwords n’est pas forcément exact ,fiable ou tout plein de choses, par contre ce sont des données provenant de chez google et à défaut de mieux ( l’ancien sélecteur de mot clef overture par exemple). le mieux est donc de l’ouvrir à l’adresse suivante : https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal et de rentrer dans le champ suivant le mot clef principal de votre domaine d’activité (on va tester avec les chaussures pour nous).

Pensez à utiliser des crochets autour du mot clef pour avoir son trafic précis

Et voici le résultat (pensez à le trier sur la colonne « recherches mensuelles locales » pour plus de lisibilité)

Pensez à cocher la case Exact si cela n’a pas fonctionné avec les crochets

L’interface d’awords étant un peu limité on va extraire tout ça en CSV pour manipuler tout ça dans Excel ou Open office, allez hop on télécharge le fichier généré (je n’ai pris que les  50 premiers mots clefs car Adwords buggait pour la liste des 100 chez moi). Il faut bien sur convertir le fichier CSV dans Excel si les colonne ne sont pas séparé par défaut (Données -> Convertir->Délimité ->Virgule->Ok).

Et voila le fichier enfin utilisable  et là surprise ! Il y à beaucoup plus de données chiffrées que sur l’interface web et notamment les données de trafic par mois ! Et oui vous pouvez avoir la saisonnalité précise de votre trafic , on verra ça un peu après.

Bon normallement dans votre fichier il y a des doublons par exemple [chaussures] et [chaussure] ( pas de S à la fin dans le 2ème) maintenant commence le vrai travail de référencement , vous devez associer cette liste de 50 ou 100 mot par page de votre site. Késako ? C’est très simple maintenant que vous avez la liste des top keywords vous allez créer/optimiser  des pages pour etre positionner sur ces mots clefs mais il faut les dédoublonner. par exemple chaussureS et chaussure devront mener à la même page , créer donc une colonne dans votre fichier Excel en 2eme position (ou remplacer la colonne concurrence on s’en fout un peu de celle là pour le référencement naturel) et attribuer des groupes à chaque mot clef, chaussureS et chaussure groupe N°1 . [chaussures femmes] , [chaussure femme] , [chaussures femme],[chaussure femmes] dans le groupe 2. il faut regrouper les différentes orthographe ensemble pour avoir un résultat du genre :

Si certains groupements ne sont pas évident dans un premier temps laissez les vide mais normalement il n’y a pas trop de difficultés , attention , dans un premier temps ne groupez pas toutes vos marques ensemble ou ce genre de choses, on est vraiment dans de la sémantique pure là, il faut juste regrouper les orthographes différentes d’un même mot clef.

Une fois que c’est fait vous avez presque finit cette première partie ! Il ne vous reste plus qu’a créer un nouvel onglet et d’additionner les trafics des groupes afin de déterminer quels sont les groupes importants.

Sélectionner donc la première ligne depuis la colonne A jusque’ a la colonne O (jusque la fin des mois histoire d’avoir tous les trafics), puis copier ça dans la 1ere ligne de votre nouvel onglet.

Dans la colonne « groupe » de l’onglet 2 lister tous les différents groupes de 1 à X (33 pour moi dans ce premier export) puis faites un addition conditionnelle (SOMME.Si en version FR) du style dans la colonne « recherche mensuelles » (la colonne C) :

=SOMME.SI(nom-onglet-N°1!$B2:C51;$B2;nom-onglet-N°1!C2:C51)

Cela devrait vous afficher un récapitulatif de l’ensemble du trafic par mot clef unique et dédoublonné :

Et voila vous avez un début d’objectif précis à atteindre, bien sûr il faut faire plusieurs passes sur adwords pour ajouter les marques qui peuvent drainer beaucoup de trafic , les eventuelles version ou nom des produits , essayez la magic whell de google également pour trouver des mots clefs l’essentiel étant de construire une liste d’une centaine de mots clefs unique à fort trafic, ce sera largement suffisant pour commencer   !

En petit bonus je met en téléchargement le fichier XLS d’aujourd’hui , si vous remplacer les données dans le 1er onglet le 2 eme devrait se mettre à jour automatiquement.

Estimer son trafic à l’aide d’awords (fichier XLSX)

L’article de la semaine prochaine sera également sur la recherche de mots clefs importants (2ème et dernière partie la dessus) mais avec un coté un peu plus flemmard vous comprendrez pourquoi 😉

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

9 Commentaires

9 réponses à “Construire une stratégie de référencement : 1ere partie”

  1. greg dit :

    Très bon article sur le référencement !

  2. bgaillat dit :

    Merci !
    Il reste encore 6 autres parties , j’espère quelles vous plairont également

  3. Benjamin dit :

    Ouais pas bête l’idée de faire des groupes pour voir les grandes thématiques de mots clés à travailler !
    Bon par contre il va vite falloir sortir le deuxième article monsieur, j’en ai besoin pour faire mon étude moi 🙂

  4. bgaillat dit :

    La deuxième partie arrive cette semaine 🙂 ça demande un peu de boulot quand même à rédiger 😉

  5. delbecques dit :

    Très bon tuto ! très complet.

  6. Tintin dit :

    Je ne comprends pas pourquoi vous mettez deux fois le signe « $ » sur la commande suivante :

    =SOMME.SI(nom-onglet-N°1!$B2:C51;$B2;nom-onglet-N°1!C2:C51)

    D’ailleurs, cette formule semble fonctionner de manière indifférenciée, tout aussi bien avec ou sans les signes « $ », alors justement je suis encore plus perdu !

    Petite aide de l’auteur de l’article ? (article très bon au demeurant…)

  7. bgaillat dit :

    Les dollars servent « juste » à ancrer la colonne ou la ligne.
    Ex : A42, si je déplie la formulaire vers la droite ça donnera B42, puis C42. si je déplie vers le bas cela donnera A43 puis A44 etc ..

    Avec un dollar : $A42 : si je déplie la formule vers la droite : $A42, puis $A42 , pas de changement. si je déplie vers le bas : $A42 puis $A43 puis $A44

    Avec un dollar $A$42 rien ne bougera ni vers la droite ni vers la gauche ni en haut ni en bas.

    Là j’ai du avoir besoin d’un ancrage pour gagner du temps en dépliant la formulaire vers la droite il me semble (comme ça la référence de tes données restent sur la colonne B)
    Je sais pas si j’ai été très clair dans mon commentaire donc dis moi si c’est bon

  8. referencement dit :

    bon tuto avec capture d’ecran bien lisible c’est agreable.

  9. soniya dit :

    merci pour cette article de référencement!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.