LDLC, interview de Olivier De La Clergerie par BFMBusiness

3
logo ldlc

Ldlc est un des plus vieux site e-commerce, 1997 tout de même, ça a aussi été un des premiers site ou j’ai passé une commande (vers l’an 2000). Le nom vient tout simplement du fondateur : Laurent De La Clergerie (LDLC), pas bête comme idée même si aujourd’hui les ndd en quatre lettres sont rares.

logo ldlcLe frère du fondateur, Olivier De La Clergerie, qui est aussi directeur général du groupe LDLC est passé hier matin sur BfmBusiness, le groupe est en effet coté (9 € 53 l’action à l’heure ou j’écris ces lignes) et l’interview super intéressante permet de faire le point sur un groupe groupe e-commerce toujours indépendant.
LDLC a en effet atteint 200 millions d’euros de CA l’an dernier et va déployer des magasins physiques. A l’heure ou Surcouf a fermé, la Fnac ne trouve pas de repreneur et le Hi-tech offre des marges faible LDLC annonce être rentable et se lance dans le retail, ça vaut le coup d’écouter.

Des e-commerçant rentables y’en a pas tant que ça dans le top 100, voir dans l’ensemble du e-commerce français…

Interview de LDLC par BfmBusiness

LDLC, interview de Olivier De La Clergerie par BFMBusiness
Notez

3 commentaires

  1. C’est toujours intéressant ce genre d’interview des dirigeants des gros e-commerces.
    Ça a toujours l’air tellement « facile » dans leur discours… 🙂

  2. Merci pour la vidéo! Par contre, j’ai horreur de lire que la majorité des ecommerçants ne sont pas rentables!!! Laissez moi y croire un peu :p

  3. Génial Mais comment on fait pour faire du cross canal sur un marché de niche ? Rien qu’une boutique c’est pas rentable en local pour la plus part des site de niche. Y’en a qu’on essayé et ils s’en mordent les doigts.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR L'ARTICLE

Please enter your comment!
Entrez votre petit nom