E-commerçant, besoin de renforts ?

0

Comme tout business, se lancer dans l’e-commerce nécessite de mettre en place des actions permettant d’augmenter ses ventes et développer durablement son activité. Ces stratégies sont indispensables face à la forte concurrence qu’il y a sur le web. L’une des erreurs que font souvent les e-commerçants est de rester isolés, croyant pouvoir tout maîtriser. Et pourtant, l’une des clés du succès de tout entrepreneur est de savoir déléguer. E-commerçant, et si vous aviez besoin de renfort pour développer votre e-business ?

Vouloir tout faire soi-même n’est pas la meilleure stratégie

Vouloir tout gérer soi-même est l’un des plus grands pièges auxquels sont confrontés les entrepreneurs, dont les e-commerçants. Au début, on se dit qu’on est jeune, qu’on est en bonne santé et qu’on a les compétences nécessaires pour y arriver. On pense que comme tout le monde se lance et y arrive, le e-commerce ne doit pas être bien compliqué. Seulement, avec le temps, la réalité nous dit le contraire.

commercant renforts - E-commerçant, besoin de renforts ?

Après quelques mois d’exercice, on se rend compte finalement qu’on ne peut pas tout faire soi-même, par manque de temps, mais surtout par manque de compétences. On constate vite que malgré les motivations du début, on ne peut pas exceller dans tous les domaines. A moins de vouloir risquer de négliger certaines tâches et de laisser l’entreprise partir à la dérive, déléguer est donc la meilleure solution.

Quelles opérations l’e-commerçant peut-il déléguer ?

L’e-commerçant peut décider de déléguer tout ou une partie seulement de son activité. Pour atteindre ses objectifs marketing, il doit compter sur le savoir-faire de profils très qualifiés et d’experts dans leurs domaines, comme ceux qu’on recrute via le site AD’Missions.

Parmi les tâches qu’un e-commerçant peut confier à un prestataire, on cite la partie technique de la boutique comme l’hébergement, le webdesign, la gestion du site, la partie marketing avec des tâches liées au SEO, à l’emailing, au référencement naturel… et la partie comptabilité et gestion administrative de l’entreprise. L’e-commerçant peut également confier la gestion de ses clients à un consultant qualifié. Celui-ci prendra en charge la gestion des emails des clients, la gestion des réseaux sociaux, la relance des clients, etc.

Pour recruter les prestataires qui vont l’accompagner dans son développement, l’e-commerçant peut faire appel à des freelances, des interims, des stagiaires ou encore faire de l’embauche en interne. Mais, il y a un nouveau statut qui présente beaucoup d’avantages aussi bien pour lui que pour les consultants eux-mêmes. Il s’agit du portage salarial.

Situé à mi-chemin entre entrepreneuriat et salariat, le portage salarial est une alternative intéressante pour le prestataire étant donnée qu’il permet d’associer les avantages du salariat, notamment la protection sociale associée, et la liberté de l’entrepreneuriat. Pour l’entreprise, le portage salarial offre l’avantage de permettre de travailler avec des experts. Le salarié porté est un expert dans son domaine qui est opérationnel dans l’immédiat.

E-commerçant, besoin de renforts ?Cette alternative permet aussi de bénéficier d’une relation plus sécurisée avec les consultants. En effet, il n’y a pas de risque de prêt de main d’œuvre ou encore de requalification, car la société de portage prend la responsabilité civile professionnelle liée à la mission. Enfin, en optant pour l’embauche via le portage salarial, l’e-commerçant pourra ajuster ses missions selon ses besoins. Il peut engager un prestataire pour une mission régulière ou ponctuelle. De plus, il n’aura pas à gérer toute la partie administrative comme c’est le cas avec un stagiaire ou un personnel interne. C’est la société de portage qui s’en occupe.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR L'ARTICLE

Please enter your comment!
Entrez votre petit nom