Comment prioriser l’optimisation de l’ergonomie de votre Ecommerce ?

Vous vous êtes lancé dans le e-commerce depuis quelque temps et, après une bonne montée en charge de votre business, vous vous êtes rendu compte que le moment était peut-être venu de s’occuper d’optimiser l’ergonomie de votre site. Après tout, pourquoi pas ? Le volume de visiteurs et votre chiffre d’affaire le justifient : c’est le moment de se lancer dans une démarche d’optimisation. Il y a de bien beaux sous à gagner (et surtout à ne pas perdre !).

Oui, mais comment optimiser son site ?

Après avoir fait travailler qui de droit (une agence spécialisée, un chef de projet, votre webmaster), vous voilà avec, entre les mains, un recensement de tout ce qui ne va pas : une longue liste de défauts à corriger pour rendre votre site aussi « smooth »* que l’interface d’un iPhone.

Prioriser les tâches selon 4 critères

Ensuite, vient la question incontournable et angoissante :  « Par quoi commencer ? » Car, bien évidemment, il ne s’agit pas de prendre la liste point par point et de corriger tous les défauts au fil de l’eau, mais, au contraire, de prioriser votre travail en fonction de critères bien établis et chiffrés (et si possible en euros sonnants et trébuchants).

Voici ceux que je prendrais en compte :

  1. Plus un défaut est proche du point de transformation de votre site (la commande), plus son impact est grand. Cela revient à dire qu’il vaut mieux s’intéresser aux défauts du processus de commande qu’à ceux de la page d’accueil
  2. Un défaut mineur en apparence peut vous coûter beaucoup en jours/homme de développement. Le contraire aussi. Classez donc les défauts en fonction de leur coût de production.
  3. Il y a des défauts plus ou moins graves : bloquant (tirez la sonnette d’alarme), trompeurs (ils font faire de fausses manipulations à vos visiteurs), bénin, etc. A vous de juger leur sévérité (ou à votre expert en la matière).
  4. Fréquence : plus un défaut arrive souvent à vos utilisateurs, plus vous avez intérêt à le corriger.

A partir de là, au boulot ! Faites-moi une belle matrice à 4 dimensions et vous connaîtrez vite les vilains méchants qui martyrisent votre taux de transfo et qu’il vous faudra éliminer daredare à coups de rayons lasers.

Et dernier point : si vous voulez être sûr de gagner des sous, n’oubliez pas de tester toutes vos corrections avec un bon outil d’A/B testing, et je suis sûr que d’ici quelques mois, vous pourrez aller voir votre patron ou votre directeur marketing pour bien lui montrer tout l’argent que vous lui avez fait gagner (n’oubliez pas de lui demander une augmentation en même temps, avec un peu de bol, ça pourra marcher).

*lisse, onctueux, donc, facile d’usage


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *