Tag : web analytique

Réussir son marketing web, le livre de Serge Roukine

par Benoit Gaillat - Il y a 3 ans

Serge Roukine

Une fois n’est pas coutume aujourd’hui nous allons parler d’un livre, en version papier oui, mais pas n’importe quel livre : Réussir son marketing web écrit par Serge Roukine le fondateur de codeur.com .

Si vous ne connaissez pas Serge je vous conseille d’allez faire un tour sur son blog ici même http://www.sergeroukine.com/ .

Donc Serge avait déjà écrit un premier livre sur le Web Analytics et le voici de retour pour nous parler de Marketing Web au travers de presque 360 pages de contenu (garanti non spinné ;) ).

Contenu du livre Réussir son Marketing Web

Le livre est divisé en 3 sections principales :

  1. Stratégie publicitaire pour le web
  2. Diffusion des publicités sur le web
  3. Gestion et optimisation du marketing web

Le tout est divisé en 20 chapitres traitant chacun de leur propre sujet, cela va des bases du marketing aux comptes-rendus de campagnes en passant par l’analyse des différents canaux de publicité.

Le livre est plus que complet et conviendra, par sa densité et sa précision à tous. En effet Serge arrive à être à la fois pertinent, précis et agréable à lire, bon ça reste du marketing donc si vous êtes allergique au sujet passez votre chemin mais si vous aimez un tant soit peu le marketing vous aller dévorer ce livre.

J’en ai personnellement tiré pleins d’idées d’articles et d’améliorations à faire sur mes sites, le tout juste en reprenant ‘les bases’ ou en sortant un peu de mon schéma de pensé habituel. Une bonne piqûre de rappel ne fait jamais de mal !

Au niveau des campagnes cela reprend les grands thèmes du webmarketing moderne :

  • Adwords
  • Facebook
  • La pub vidéo (sur Youtube, pas en TV)
  • L’affiliation
  • Les comparateurs de prix (et les places de marché)
  • L’email marketing
  • La publicité mobile
  • Le marketing local
  • Le référencement naturel

La table des matières est disponible en PDF ici [PDF], de quoi être bien occupé pendant quelques heures !

A quel public convient le livre ?

Après en avoir lu une bonne partie, plus de la moitié, je vois deux utilisations possible pour le livre de Serge :

  • Ceux qui ont besoin d’avoir un guide précis et pratique pour monter des campagnes (qu’il soit expert ou non), pour avoir une sorte de check-liste par secteur : référencement, Adwords, pub Facebook etc…
  • Ceux qui ont besoin d’avoir un petit refresh sur leurs connaissances afin de prendre un peu de recul et de re-réfléchir à leurs campagnes webmarketing.

Si vous êtes dans un des deux cas alors foncez sur Amazon, sur la Fnac ou sur le site du livre pour vous procurer le livre « Réussir son marketing web »

Merci à Serge pour l’envoi du livre et bonne lecture à tous !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 8 ans dans l'e-commerce, Benoît aime tester et partager ses expériences e-commerce. Après avoir travaillé dans plusieurs start-up & grands groupes Benoit est désormais Co-fondateur de Skeelbox, l'agence de Conseils Ecommerce. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Réussir son marketing web, le livre de Serge Roukine”

  1. Il ne manque plus qu’une version Ebook !

  2. Le livre existe en ebook il me semble sur Itunes

  3. @market_ere dit :

    L’ebook est dispo ici à 15€ ;) :

    http://livremarketing.com/

Laisser un commentaire


eMetrics Marketing Optimization Summit Paris le 6-7 Juin 2011

par Benoit Gaillat - Il y a 3 ans

Si,comme la majorité des sites e-commerce, vous cherchez à optimiser votre campagne web marketing (acquisition de clients) et à transformer et fidéliser je vous conseille d’aller faire un tour au salon eMetrics Marketing Optimization qui se tiendra aux Salons Hoche, dans le 17eme arrondissement de Paris.

Pour vous faire une idée du contenu du salon, voici le planning des conférences :

Le 6 Juin 2011 :

8H00 – 9H30 Inscription
9H30 – 10H30 Keynote : La session se déroulera entièrement, ou en partie, en anglais.
Keynote : The Human Side of Marketing Analytics
Jim Sterne, Fondateur, eMetrics Marketing Optimization Summit
10H30 – 11H00 Pause café
11H00 – 12H00 Comment développer une culture de la donnée et des web analytics ?Thomas Faivre-Duboz, Directeur Associé, Converteo
Nicolas Prigent, Business & Development on New Media, Euromaster/Michelin
12H00 – 13H00 Intégration entre Business Intelligence et Web AnalyticsPhilippe Nieuwbourg, Directeur du Musée de l’Informatique
13H00 – 14H15 Déjeuner et Networking
14H15 – 15H15 Comment mesurer et optimiser une campagne multi-canal ?
15H15 – 15H45 Pause café
15H45 – 16H45 Comment éviter les freins à la conversion ?
16H45 – 17H45 Mesurer l’impact des Médias Sociaux
17H45 Cocktail

Le 7 Juin 2011 :

8H30 – 9H15 Inscription
9H30 – 10H30 Vers une combinaison des méthodes qualitatives et quantitatives
Etude de cas : SVP avec Google AnalyticsSimon Febvre, directeur marketing AWE
10H30 – 11H00 Pause café
11H00 – 12H00 La mesure du Display
12H00 – 13H00 Débat participatif : Avancer vers un modèle à maturité, reporting, benchmarking, le remarketing …
13H00 – 14H15 Déjeuner et Networking
14H15 – 15H15 Le mobile : Sites, Applications et Impact – Comment le mesurer ?
15H15 – 15H45 Pause café
15H45 – 16H45 Etude de cas
16H45 – 17H00 Conclusion – Jim Sterne La session se déroulera entièrement, ou en partie, en anglais.
Jim Sterne, Fondateur, eMetrics Marketing Optimization Summit
17H00 fin

Comment s’inscrire ?

Les prix varient entre 25 et 1250 € en fonction de vos besoins et ambitions mais pour alléger la facture voici un bon de réduction de 15% sur le prix de l’entrée : INFOECOMMERCE011, cliquez sur l’image ci dessous pour ouvrir un nouvel onglet et vous inscrire


Pour information si 3 personnes s’inscrivent avec ce bon de réduction, je recevrai un pass pour les deux jours de la conférence, ce qui me permettra de couvrir l’évènement pour tous les lecteurs d’info-ecommerce (oui je n’ai pas réussit à négocier un pass « presse » :( ).

Pour en savoir un peu plus voici le communiqué annonçant l’évènement :

Après San José, Munich, Sydney, Toronto et  Londres,  eMetrics  Marketing  Optimization summit poursuit sa tournée mondiale 2011 pour s’installer à Paris pour la deuxième année consécutive les 6 et 7 juin prochains aux Salons Hoche.

Le sommet eMetrics Marketing Optimization est l´évènement de référence pour les organisations qui cherchent à optimiser l´efficacité de leur présence web. Depuis 2002, le sommet eMetrics est la plateforme de rencontre des responsables marketing, des analystes web et des experts en business intelligence qui souhaitent augmenter leur retour sur investissements en ligne.

Sous la présidence de Jim Sterne, reconnu pour son expertise en marketing en ligne et président de la Web Analytics Association, la conférence eMetrics apportera une vision d´ensemble, des cas clients, des outils et des astuces pour réussir ses analyses Web et sa stratégie marketing en ligne. Des représentants d´entreprises renommées et de secteurs industriels variés développeront les défis spécifiques qu´ils ont à relever et les solutions apportées.

En parallèle, se tiendra la conférence SMX, un événement de référence en Search Marketing, SEO et CPC, qui représente une plateforme de rencontre parfaite entre des responsables des analystes Web, des experts en Search Marketing et SEO et des utilisateurs.

Les conférences eMetrics et SMX en France sont organisées par Rising Media, un acteur mondial d´organisation d´évènements spécialisés dans les domaines de l´Internet et des Nouvelles Technologies en collaboration avec Marevcom, agence de Marketing Relationnel, événementiel et communication.

Ou vous pouvez vous rendre sur le site officiel du eMetrics Marketing Optimization / SMX http://www.emetrics.org/paris/

Et si vous voulez savoir ou tout ça se déroulera c’est par ici (A) :

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 8 ans dans l'e-commerce, Benoît aime tester et partager ses expériences e-commerce. Après avoir travaillé dans plusieurs start-up & grands groupes Benoit est désormais Co-fondateur de Skeelbox, l'agence de Conseils Ecommerce. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Les 5 KPI E-commerce les plus importants pour votre site

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Si vous faites un peu de web analytique vous surveillez forcément des KPI, ou key performance indicator, en bon français on appelle ça les indicateurs clefs de performance. Ils servent donc à mesurer la performance de votre site dans le temps et à prendre des décisions stratégiques ou de refonte graphique par exemple.

La plupart des indicateurs de performance peuvent être enregistrés ou calculés par, au choix, votre CMS E-commerce ou par votre outil de web analytics. Mais quels sont les meilleurs indicateurs à suivre pour un site E-commerce ? Je propose de détailler les plus importants à mon goût, seulement 5 car cela permet de les suivre tous les jours sans y passer des heures, le principal problème des web analytiques étant que l’on peut passer des heures à étudier les masses de données.

1) La marge brute moyenne par commande

Et oui, pour moi ce critère est le plus important car il va définir votre rentabilité dans la grande majorité des cas. La marge brute moyenne par commande se calcule de la façon suivante :  

A quoi cela sert-il ? A mesurer la création de valeur que vous êtes capable de générer, autrement dit du business rentable. Si vous êtes au dessus de 25 € tout va bien, chaque commande vous rapporte pas mal d’argent et vous permettra de payer les charges. En dessous de 10-15 € cela va être difficile car après avoir enlevé les frais logistique et les salaires il ne vous restera pas grand chose.

Grande question : Pourquoi la marge brute par commande ? Le E-commerce, même si cela reste avant tout du commerce, implique une expédition (au minimum) pour chaque commande le but ultime n’est donc pas d’augmenter le nombre de commande (qui ne font qu’augmenter les coûts logistiques) ni le panier moyen (si cela se fait au détriment de la rentabilité) mais belle et bien la marge brute moyenne par commande. C’est jusqu’à présent l’indicateur à suivre le plus fiable que j’ai trouvé pour améliorer la rentabilité d’un site E-commerce.

Je n’ai pas contre vu aucun CMS E-commerce utiliser l’indicateur de marge brute moyenne par commande par défaut jusqu’à présent, si vous avez des exemples d’intégration possible je suis preneur.

2) Le Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires est bien sûr indispensable car une très bonne marge brute moyenne par commande réalisée sur un tout petit CA n’a aucun intérêt ! La surveillance et l’amélioration du chiffre d’affaires doit donc être un objectif quotidien mais qui passe, généralement, après la marge brute moyenne par commande pour éviter de se retrouver comme chez Cdiscount à afficher un milliard d’euro de CA pour 10 millions de pertes. La course au chiffre d’affaires est à mon avis un mythe du E-commerce, focalisez vous sur la rentabilité PUIS développez votre CA en conservant et en améliorant cette rentabilité par commande.

3) Le taux de conversion

Le taux de conversion est un des KPI les plus célèbre en E-commerce, il est parfois appelé taux de transformation, et mesure la performance de votre site E-commerce. Son principal intérêt est de vous permettre de mesurer cette performance à toutes les époques de la vie de votre site. Plus vous améliorerez votre taux de conversion plus votre site utilisera efficacement votre budget marketing. Attention, si les optimisations de taux de conversion amènent à faire baisser votre marge brute par commande cela peut être préjudiciable pour vous, d’ou l’intérêt de prioriser vos KPI E-commerce pour en favoriser toujours un par rapport à l’autre.

4) Le nombre d’ajouts au panier

Le nombre d’ajouts au panier par produit est pour moi un des KPI les plus important pour suivre la performance des pages produits et du bouton « ajouter au panier ».On peut également transformer ce traking pour mesurer le taux global de performance des pages produits. En utilisant le nombre d’ajouts au panier on peut suivre les tendances à la hausse ou à la baisse en fonction des modifications sur la fiche produit (image plus grande, texte plus incitatif, bouton plus gros etc …) . Bien sûr on peut facilement avoir ce nombre d’ajouts au panier par produits avec google analytics en définissant un évènement, pour vous simplifier un peu la vie voici le code à utiliser :

<a href= »# » onClick= »_gaq.push(['_trackEvent', ‘page_produit', ‘ajout_panier', ‘$product_name']); »>Ajouter au panier</a>

$product_name est une variable récupérant le nom du produit, il faut l’adapter pour votre site bien sûr. Si vous n’arrivez pas à l’installer vous obtiendrez le nombre de clics sur le bouton ajouter au panier mais au niveau global pour l’ensemble du site et non pas par produit,ce qui est vraiment dommage à mon avis.

5) Le nombre de visiteurs

Et oui, même si ce KPI est peu pertinent à première vue car trop générique il reste intéressant car mesure la performance générale de votre stratégie de trafic, il faut donc de préférence l’étudier avec la répartition des grandes familles de sources de trafic (Comparateurs, SEO, Keyword, affiliation, bannières).  Faites attention à ne pas laisser votre égo prendre le dessus sur ce critère, beaucoup de sites se sont plantés en pensant que le trafic était source de tous les profits. Pour moi c’est un critère important mais il doit passer après les 4 premiers.

Petit warning

Ne faites pas l’erreur de comparer des « valeurs brutes » entre votre outils de web analytique et votre CMS. Il faut toujours mesurer les variations inter-outil, si les deux affichent plus 30% c’est bon signe (pour la fiabilité de la récolte des données), si l’un affiche plus 50 % et l’autre -10% il y a un problème, mais comparer 1000 visiteurs d’un coté VS 1150 de l’autre n’a que peu d’intérêt.

Et vous c’est quoi vos 5 indicateurs clefs de performance ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 8 ans dans l'e-commerce, Benoît aime tester et partager ses expériences e-commerce. Après avoir travaillé dans plusieurs start-up & grands groupes Benoit est désormais Co-fondateur de Skeelbox, l'agence de Conseils Ecommerce. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

5 Commentaires

5 réponses à “Les 5 KPI E-commerce les plus importants pour votre site”

  1. David dit :

    d’accord avec le 1) Marge par commande.

    Mais je reste dubitatif pour les autres :
    si l’on considère que les KPIs doivent servir à piloter efficacement son site, le chiffre d’affaires et le taux de conversion ne peuvent se comparer d’une semaine à l’autre puisqu’il suffit d’une promotion sur les frais de livraison (par exemple) pour accroitre le CA, le taux de conversion et le nombre d’ajouts au panier, alors que la profitabilité peut baisser par le même biais.
    Il ne faut pas oublier de mesurer la satisfaction client et la perte de profit moyenne par commande(fraude, annulation de commande, indisponibilité de stock).

    Dans ma société, les 4 KPIs que nous considérons les plus importants sont :
    1) le bénéfice commercial (marge) : il ne faut pas oublier d’inclure les couts marketing (SEM)
    2) La perte de profit
    3) Le retour sur investissement du stock : permettant d’optimiser le positionnement du stock dans la supply chain
    4) Satisfaction client

    http://www.ecommera.com/blog/trading-intelligence-blog/four-fundamental-kpis-ecommerce

  2. bgaillat dit :

    Salut David,
    Très intéressantes tes remarques mais c’est pour ça que pour moi il faut surveiller les 5 éléments en même temps et définir un plan stratégique permettant de les faire croître de façon ordonné.
    Le CA et le trafic changent toutes les semaines en fonction des offres commerciales, soit, mais cela n’est pas une excuse pour ne pas les mesurer :)
    Sinon comment mesures tu automatiquement et facilement la satisfaction client ?
    L’élément dans ta liste, et qui manque dans la mienne, est la mesure de rotation du stock qui est en effet indispensable !

  3. Traiteur nord dit :

    Salut Benoît,
    Concernant l’ajout au panier, j’ai ajouté le code de tracking dans le lien sur mon site, mais je ne sais pas où aller chercher les stats dans les Analytics, il faut créer un objectif qui va rechercher ce bout de code ?

    Merci pour ton aide et tes articles TERRIBLES :-)

  4. David dit :

    Bonjour Benoit,
    loin de moi l’idée de ne pas mesurer le CA et le traffic. Bien au contraire puisque que ces informations sont nécessaires au calcul des KPI principaux. L’important est d’arriver à décomposer les KPIs en indicateurs de plus bas niveaux qui sont « controllables » : prix, campagnes marketing, User Interface, Quality score, Affiliations, promotions…
    pour mesurer la satisaction client, ce n’est pas automatique mais peut se faire par sondage fréquents en entrée ou en sortie de site

  5. bgaillat dit :

    Alors tu trouves les infos dans « Contenu / Suivi des évènements / actions  » et tu clique sur « ajout_panier » pour connaitre le nombre de clics par produit.
    De rien pour les articles :)

Laisser un commentaire


Quelques outils pour votre site Ecommerce

par Romain Boyer - Il y a 4 ans

Note de bgaillat : Voici le premier billet de Romain qui me fait le plaisir de venir me rejoindre sur le blog en tant que rédacteur, j’espère que vous apprécierez sa prose et qu’il nous fera l’honneur de poster régulièrement des articles :) , bonne lecture.

Tout responsable de boutique e-commerce a pour responsabilité de s’assurer de la continuité du service. Pour cela, il dispose de nombreux outils gratuits un peu partout, le tout étant d’utiliser les bons outils et de les utiliser régulièrement.

Je me propose ici d’en faire une liste et d’en décrire l’utilisation que j’en fais. Si vous le voulez bien, je vous demanderai votre avis et nous ferons évoluer cette liste afin d’avoir une check-list la plus exhaustive possible.

A faire circuler évidemment ;)

Le premier des outils, Google Analytics

Quel meilleur outil de gestion au quotidien que Google Analytics.
Pensez notamment à

- Configurer votre tableau de bord. Suivant ce que vous cherchez à optimiser sur le moment, un bouton « ajouter au tableau de bord » apparaît en haut à gauche de chaque rubrique dans le bandeau gris ; cela garde les paramètres en cours ;

- Définir vos objectifs
Les objectifs, c’est lorsque vous tirez quelque chose de votre internaute. La plupart des sites marchands définissent les objectifs suivant :

  • formulaire de contact,
  • demande de devis,
  • achat avec paiement à confirmer (chèques, virements,…),
  • achat avec paiement confirmé (CB).

L’entonnoir de conversion est le fait de ramener l’ensemble des internautes qui se trouvent sur l’ensemble des pages (haut de l’entonnoir) vers l’unique page qui vous intéresse pour un entonnoir donné. Un entonnoir = Un objectif. Pensez à prévoir des pages (avec URLs spécifiques après conversion, ex. /contact/merci)

- Créer des alertes (non pas via le deuxième lien du menu, mais via l’encart « mes personnalisations ») Il est plutôt intéressant d’être prévenu à la minute où « quelque chose se trame », les alertes (Bêta ;o)) permettent de définir des indicateurs intéressants. Pour ma part, j’ai paramétré des alertes regardant les évolutions d’une semaine sur l’autre pour être averti s’il y a

  • Baisse significative du nombre de visites versus même jour de la semaine précédente (si baisse > 40%)
  • Hausse significative du taux de rebond (si hausse > 20%)
  • Temps moyen passé sur le site baisse (baisse > 30%)

Suivant les habitudes, et suivant si l’on est habitué à plus ou moins de fluctuations, on peut (on doit) évidemment moduler ces pourcentages.

- Consulter les alertes automatiques (rubrique Alertes en deuxième position du menu cette fois) qui mettent automatiquement en exergue des moments notables de la vie de votre site.

Google Sitemaps


Fonctionnalités principales de sitemaps (si vous connaissez, relisez quand même cette liste, on redécouvre toujours l’outil)

  • Pages introuvables sur le site
  • Impressions (= affichages de vos liens sur Google) versus nombre de clics
  • Performances du site (rubrique « labos/performances du site » et « diagnostic/statistiques sur l’exploration »
  • permet notamment de voir le temps de téléchargement d’une page sur Google qui est nouvellement devenu un critère de positionnement http://googlewebmestrecentral.blogspot.com/2010/04/using-site-speed-in-web-search-ranking.html)
  • Gestion de vos sites links (liens qui apparaissent sous votre résultat dans Google)
  • Abonnés via Google Reader (« votre site sur le web /statistiques sur les abonnés »)
  • Etat du sitemap. Souvent laissés de côté, les  sitemaps ne sont pas là que pour faire joli, ils montrent notamment à Google le niveau d’importance des différentes pages et leur hiérarchie telle que souhaitée par le webmestre.

Pour mesurer les performances au fil du temps, et être averti des éventuelles baisses de régime, vous pouvez utiliser Woozweb, un outil de Smile qui teste un contenu donné sur une page donné régulièrement, vous fait des graphiques sur les temps d’exécution, vous donne les moyennes, et surtout vous prévient par e-mail lorsque le temps d’exécution dépasse un seuil défini. http://www.woozweb.com/homeview

Google trends / websites

Magnifique outil s’il en est, Google Trends vous permet de comparer deux mots clés et de savoir si c’est « ordinateur » le plus recherché, ou « ordinateurs » (http://www.google.com/trends?q=ordinateur,ordinateurs) ou encore de voir les préoccupations des gens et l’évolution de leurs recherches sur certains mots clés (http://www.google.com/trends?q=attentats) et ce pays par pays, et éventuellement ville par ville. Ces résultats sont exportables sous Excel au format CSV (Cf. lien de bas de page).

Quoi de mieux pour l’étude de la concurrence que Google Trends Websites. Bien que réservé à des sites à fort trafic (à l’exception de Google qui s’est auto-exclu..), qu’un comparateur de sites Internet. Vous pourrez voir l’évolution site Internet par site Internet depuis 2006 (Google le faisait avant, mais mal donc ils ont réduit les possibilités au niveau des dates) et comparer plusieurs sites Internet.

Exemple pour quelques sites E-commerce français :  http://www.google.com/trends?q=rueducommerce.fr,pixmania.fr,discounteo.com,amazon.fr&date=all&geo=fra&ctab=0&sort=0&sa=N

Générateur de mots clés Adwords

Comme son nom l’indique, le générateur de mots clés de Google >Adwords sert à générer des mots clés, vous entrez une thématiques vous cochez « synonymes », et l’outil vous propose un ensemble de mots clés (ciblage « exact », « large » ou « expression ») en indiquant pour chaque le niveau de concurrence qui fait rage sur Google  Adwords et le volume de recherche. Pratique !

Suivre les actualités

Détail qui n’en est pas un : être au courant de ce qui se passe ailleurs, être au courant des tendances pour apprendre à les anticiper ! Le meilleur moyen à mon sens : Google Reader, vous affichez vos flux en liste étendue , et vous défilez l’ensemble des news avec la touche espace. Ça va vite, c’est agréable. Vous avez même l’extension Google Chrome qui vous dit ombien d’éléments sont en attente de lecture, ça vous évite d’y aller pour rien.

Pour suivre les actualités de votre domaine, il y a une fonctionnalité méconnue de Google News : l’export d’un flux de news en RSS. Allez dans Google News, tapez la requête qui va bien en prenant soin d’exclure les éventuels sujets qui ne vous intéressent pas (exemple : « DSI –nintendo » en ce qui me concerne), trouvez le lien « RSS » en pied de page et faites-vous plaisir. Exemple de flux : http://news.google.fr/news/search?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&q=DSI+-nintendo

A noter que Google Reader accepte aussi que vous vous abonniez à une page (et donc pas un flux), et il vous montre les différences et nouveautés sur cette page dès que détectées ! (utile quand les sites ne proposent pas de flux ! exemple plus bas avec les extensions)

Suivi du client !

Trop souvent oublié, le client doit être très écouté, en permanence mais surtout les premiers temps. Pour cela, tout est bon :

  • Sondage « que recherchez-vous ? » dans la colonne de droite pour identifier les désirs initiaux de vos visiteurs ;
  • Formulaire de contact toujours disponible aux endroits attendus (pied de page, en haut à droite, près du panier) ;
  • Numéro de téléphone toujours en évidence et les personnes qui répondent qualifient les appels (formulaire construit en deux minutes grâce à Google Docs ? ;)
  • E-mails épluchés et qualifiés ;
  • Retours sur les forums sur le web ;

Extensions des navigateurs

De nouvelles extensions sortent tous les jours et elles apportent leur lot de surprises ! Pour Firefox comme pour Google Chrome, il y en a énormément mais les extensions réellement utiles sont beaucoup moins nombreuses. Je me tiens à Google Chrome car la rapidité de ce navigateur et l’indépendance de ses onglets me plaisent particulièrement (lorsqu’un onglet plante, ce n’est pas tout le navigateur qui plante).

Tout d’abord, ajoutez carrément la page dans Google Reader pour être au courant des nouveautés : https://chrome.google.com/extensions/list/newest?hl=fr

Quelques extensions intéressantes pour vous :

Les scenarios, très important dans la vie d’un site

Lorsque vous faites développer un site ou des fonctionnalités, vous passez votre temps ensuite à tester différentes façons d’aller à vos objectifs définis (voir plus haut) pour vérifier que tout va bien. Il existe une extension firefox dans laquelle vous enregistrez, vous faites vos clics une fois, vous stoppez. Vous lisez et ça refait la séquence pour vous en vous affichant les pages une à une et en suivant les mêmes liens. Pratique, rapide ! http://seleniumhq.org/projects/ide/

Envoyer des SMS via une requête HTTP…

J’en rêvais, Orange l’a fait : une simple requête du type http://orange.fr/?numero=33679241181&message=bonjour&marchand=3958093&cle=9835 (lien simplifié à l’extrême mais c’est l’idée) qui vous permette d’envoyer un SMS ? Si vous ne connaissiez pas, vous entrevoyez déjà un tas d’applications ! Prévenir les clients du départ de leurs colis (leur faire payer pourquoi pas ?), rappeler aux mauvais payeurs que vous attendez de leurs nouvelles, indiquer à un partenaire qui bouge tout le temps qu’un sujet mérite son attention sur son interface,… (Les mailings SMS ne sont pas indiqués par ce biais, des entreprises le font très bien avec gestion des désabonnements, etc.) http://api.orange.com/fr/api/sms-api,3

Vérifier l’ensemble des liens de votre site

Vous vous amusez souvent à cliquer sur tous les liens possibles et imaginables sur votre site qui contient plusieurs centaines de milliers de pages ? Des outils le font pour vous et vous font un rapport sur les pages introuvables (404), et sur quelles pages pointaient vers elles ! (utile lorsque l’on crée un lien avec un espace en plein milieu qui mène vers une 404, j’en sais quelque chose !). Cet outil, c’est Xenu, il est pas tout récent, il est pas très beau, mais il est efficace.  http://www.google.fr/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=telecharger+xenu

Chassez le duplicate content !

Comment ça c’est quoi le duplicate content ? Bon, déjà lisez ça : http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=66359

Ensuite, allez là : http://www.webconfs.com/similar-page-checker.php

Je vous rappelle que deux pages différentes, c’est deux URLs différentes (URL = partie avant l’ancre, donc avant un dièse – # - éventuel).

D’autres outils utiles dans cette idée sont disponibles ici : http://www.iwebtool.com/tools/

Vérifiez que votre e-mail n’est pas considéré comme spammeur !

Un lien pour cela : http://www.mxtoolbox.com/blacklists.aspx

Prochain article de ma part : vérifier la sécurité du site dont on est responsable

Romain Boyer

Romain est un consultant eCommerce, spécialisé dans la création de valeur et l'optimisation du taux de conversion, ainsi que sur les pratiques cross-canal > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Profil sur Google > sur son blog eCommerce

4 Commentaires

4 réponses à “Quelques outils pour votre site Ecommerce”

  1. bgaillat dit :

    Merci Romain ! C’ets une belle check-list très axée Google :)

  2. romain.boyer dit :

    Ouii, Google est formidable. Si tu trouves un autre éco-système qui propose autant d’outils, préviens-moi :) Je trouve ça génial la restitution de l’information (même si partiellement fausse).

    J’ai oublié une source intéressante : wikio, vous tapez un mot clé, et vous avez des actualités. En bas de la page, vous avez un lien « s’abonner ». Une fois dans Google Reader, cela vous aide à suivre les actus dans votre domaine. Ex : http://www.wikio.fr/high-tech/internet/e-commerce

  3. jonathan dit :

    Merci pour cet article, fort intéressant!
    petite question à propos du paragraphe sur le suivi client :  » les personnes qui répondent qualifient les appels  » : de quelle type de qualification parlez vous (renseignement / perdu sur le site / achat / SAV ?), et dans quel but?

  4. Rom's dit :

    Merci pour votre message ;-)

    On va dire type d’appel déjà :
    - avant vente
    - après vente
    - corporate
    - …

    Après on peut qualifier plus précisément :
    - avant vente
    - – déjà client + intention achat
    - – déjà client + renseignement
    - – …

Laisser un commentaire


Les statistiques E-commerce

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Après avoir lu un article sur Wagablog qui parlait d’installer Google analytics pour Gmail j’ai pensé qu’il été important de faire un petit rappel sur les statistiques à récolter en E-commerce.

En effet je pense que vous avez pour la plupart installé Google analytics, Xiti ou des outils plus onéreux comme Omniture.

Ces outils collectent pas mal d’informations (voir trop) et il est parfois difficile d’extraire exactement les données dont nous avons besoin en E-commerce sans perdre trop de temps.

Pour ma part je me focalise sur les éléments de conversion , il faut donc les définir dans un premier temps :

  • le plus important de tous : le nombre de commandes (paiement effectué et retour à la boutique aussi)
  • Le nombre d’internautes qui sont arrivés assez loin dans le process de conversion: à la page « choix de paiement »
  • le nombre de consultations de page panier
  • le taux d’ajout au panier
  • Le nombre d’inscrits à la newsletter
  • le nombre de téléchargement de la cabine d’essayage webcam

Voici donc mes indicateurs qui me permettent de suivre l’activité du site au quotidien, cela me donne un rapide aperçu de la « valeur » du site jour après jour, mon but étant que tous ces indicateurs augmentent.

Que manque t’il pour avoir un vision un peu plus globale ?

  • Le taux de rebond des pages d’entrée : autrement dit , les visiteurs sont t’ils intéressés par le site
  • Le taux de diffusion homepage -> page catalogue -> page produit : cela aide à définir la qualité de l’assortiment
  • Et des statistiques qualitative sur la population (homme/femme , age, revenus,  etc …)

En conclusion il est important dans un premier de définir les indicateurs de votre site E-commerce et de s’y tenir afin de ne pas changer les éléments de mesures tous les mois et de rester sur des éléments comparables. Récolter ces éléments est la première étape indispensable pour procéder à l’optimisation de son site E-commerce.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 8 ans dans l'e-commerce, Benoît aime tester et partager ses expériences e-commerce. Après avoir travaillé dans plusieurs start-up & grands groupes Benoit est désormais Co-fondateur de Skeelbox, l'agence de Conseils Ecommerce. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire