Tag : transformation

Des chiffres et des astuces pour améliorer votre tunnel de conversion

par Romain Boyer - Il y a 4 ans

Cela fait un moment que je garde cette ressource dans mes favoris en repoussant toujours la publication de l’article pour vous sortir un article aux petits oignons. Alors le mieux étant l’ennemi du bien, je préfère le partager avec vous un peu « out of the box ».

Un diaporama assez intéressant avec des chiffres à connaître et quelques astuces pour améliorer votre tunnel de conversion.

Et notamment :
taux moyen d’abandon : 55 à 72% (US, comme tout ce dont on parle dans cette étude, attention)
– Abandons : 44% des interrogés (US) indiquent que c’est à cause d’un coût de livraison trop élevé, 41% parce qu’ils ne sont pas prêts, 27% parce qu’ils voulaient comparer, 25% parce que le prix est trop élevé, 24% veulent terminer plus tard…

– Conseil : bien afficher quelle est VOTRE valeur ajoutée et faire en sorte qu’elle soit élevée (conseils, service, cross sell)
– Des frais de livraison de $6.99 qui seraient offerts seraient plus intéressants que $10 de réduction (j’en suis persuadé, mais j’aimerais voir cela sous forme d’étude)
– La valeur du panier influe sur le taux d’abandon
– Enregistrer le panier du client dans les cookies (d’une session à l’autre) aide, le faire savoir est encore mieux
– Faire savoir quand il reste très peu de stock sur certains produits (si les cas sont rares) peut aider à faire commander rapidement
Diffuser des codes promo peut aider à faire en sorte que votre client ait l’impression de faire une bonne affaire
Optimisez vos e-mails de relance de paniers abandonnés comme des landing pages, conseil perso : utilisez les visuels de vos produits qu’ils ont mis au panier ou consulté en grande taille pour les faire revenir
– utilisez des incentives (pas la première fois, pas à chaque fois) pour faire réagir/commandes vos clients promptement
– les frais de livraison doivent apparaître clairement avant la validation du panier (attente de 59% des utilisateurs)
– ne forcez pas les clients à créer un compte s’ils ne le veulent pas, vous avez juste besoin de leur adresse de livraison, et cela peut rendre la vente plus facile. Il sera toujours temps plus tard de transformer cela en « vrai » compte (avec les avis sur les commandes, pourquoi pas)
– N’en demandez pas trop ! contentez-vous des informations vraiment vitales, chaque information en plus à renseigner peut devenir bloquante et faire baisser votre taux de conversion
– Les boutons « call to action » doivent être placés près des informations essentielles de la page : à côté du montant total sur le panier et sur la page de récapitulatif, en dessous des formulaires le reste du temps, mieux vaut éviter les boutons « en marge »
– le texte des boutons a son importance, faites le court et efficace (on doit savoir où on va)
– la réassurance importante doit se trouver près du bouton d’action
– rendez-vos formulaires propres, agréables, et les erreurs évidentes à régler (évitez les messages d’erreur de 15 lignes). Les utilisateurs apprécient la validation automatique à la sortie du champ du formulaire
– rendez votre site aussi rapide que possible
tests A/B : comme toujours, le test A/B vous permet de valider vos hypothèses, ce n’est pas aussi compliqué qu’on le croit souvent.


Consulter le slideshow : Maximizing conversion with checkout optimization from Elastic Path
Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

5 Commentaires

5 réponses à “Des chiffres et des astuces pour améliorer votre tunnel de conversion”

  1. dldstyle dit :

    Article très intéressant. Concernent la dernière phrase sur l’A/B testing, « ce n’est pas aussi compliqué qu’on le croit souvent », des pistes à explorer SVP ?

  2. Romain Boyer dit :

    oui,
    1. regarder quelques vidéos sur la mise en place de l’A/B testing avec Google Analytics : https://www.google.fr/search?q=google+analytics+test+A/B&hl=fr&tbm=vid

    2. faire soi-même son test A/B en envoyant 50% d’une newsletter avec une version et 50% avec une autre et en voyant quels boutons d’action convertissent le mieux

    3. faire apparaître tantôt un bouton « call to action » (CTA) d’un type et le tracker et tantôt un autre CTA (une fois sur deux, en testant par exemple la parité de la seconde en cours), et voir quel bouton a le mieux converti d’après les statistiques

    Trois façons relativement simples de tester.

  3. Rachat de credit dit :

    Super votre article, il rappelle bien les éléments indispensables pour la conversion. L’un des points les plus importants selon moi est le formulaire, on en voit encore avec un nombre incroyable d’étapes, les internautes se lassent très très vite.

  4. William dit :

    Merci pour ces informations, la conversion est primordial pour un e-commerçant !

  5. Amandine dit :

    Je tombe sur votre article quelques mois après sa publication mais vos conseils restent très utiles et toujours d’actualité ! Je suis tout à fait d’accord notamment sur le fait de na pas forcer à la création d ‘un compte et de ne pas demander trop d’info… si le formulaire d’inscription est long et que le visiteur n’en voit pas le bout c’est rédhibitoire ! Mieux vaut se demander quelles sont les infos réellement utiles et indispensables.. Sur le même thème je vous recommande aussi cet article, très complet également : http://www.atinsight.fr/actualite/5-photographies-5-tunnels-de-conversion/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Compte rendu de l’Atelier de la transformation N°4 par Malinea Conseil

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Mardi matin s’est tenu dans les, superbes, locaux de vente-privée le 4eme atelier de la transformation organisé par Malinea conseil , l’agence de conseil e-commerce de Catherine Barba (à suivre sur twitter ici même).

La conférence avait pour thème l’usage des réseaux sociaux et le social commerce, sujet très à la mode et hautement incertain. La première partie à été présentée par Catherine Barba pour introduire la conférence avec plusieurs éléments clefs sur les réseaux sociaux. Savez vous par exemple que Facebook récolte plus de 385 000 likes / minute ? et qu’il y a plus de 35 000 tweets / minute émis ? .

La question principale bien sûr qui était sur toutes les lèvres : Comment vendre plus avec Facebook ?

Pas de réponse miracle sur cette question mais un bon retour de la part de Ilan Benhaïm de vente-privée qui nous a livré son retour d’expérience ou VP n’a pas réussi à faire aussi bien que ses propres fans pour gérer les communautés vente-privée sur Facebook. Si j’ai bien compris cette mission est un peu en pause pour le moment coté vente-privée, le temps de trouver la bonne stratégie à adopter.

La conférence a été suivie par une présentation de la stratégie de Facebook par Julien Corniou, la partie la plus intéressante de la conférence, pour moi, principalement car c’est la première fois que j’ai la chance d’entendre un « officiel » de chez Facebook s’exprimer sur la stratégie de la boite (en live j’entend). Donc conférence très intéressante ou l’on y apprend que la mission principale de Facebook vis à vis du social commerce est de driver du trafic chez les marchands et non pas de créer des shop-in-shop dans Facebook.

Petite aparté : à mon avis c’est une mauvaise stratégie, je l’aurai plutôt joué à la Appstore à leur place mais bon ce sera peut être le sujet d’un prochain article.

La stratégie de Facebook est donc que chaque entreprise web ait un responsable Facebook comme il y a actuellement des responsables SEO /SEM (essentiellement dédiés à Google). Le jour ou Facebook drivera autant de trafic que Google et autant de commandes je dis bingo, il y aura enfin un peu de concurrence dans les sources de trafic 🙂 . Pour le moment il est clair qu’il faut faire pas mal d’essais et de configurations pour augmenter la base de fans et la qualité des interactions.

A ce sujet une statistique intéressante : plus de 99% des « like » et autres interactions « Facebook / sites web  » sont mal configurés (Info-ecommerce est dans le lot bien sûr). Pourquoi ? car le code est souvent implémenté à l’arrache sans adaptations : pas d’image, pas de contexte, etc … Lisez donc la doc de Facebook à ce sujet [en] .

Si vous voulez trouver des exemples de bonne intégration de toutes les fonctionnalités de Facebook, rdv ici -> http://www.facebook.com/platform?sk=app_11007063052.

Merci donc à MalineaConseil pour l’invitation et pour la conférence vraiment très intéressante (bon ça a un peu traîné sur la fin faim vers 12h00 🙂 ). Voici les slides de la présentation pour en savoir un peu plus.

 

Les réseaux sociaux, nouveaux terrains de jeux des e-marchands
View more presentations from Malinea

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.