Tag : SEPAmail

SEPAmail : Une petite révolution pour les moyens de paiement dans l’E-commerce – ITW Manfred OLM

par Romain Boyer - Il y a 5 ans

600px-LogoSepamail[1]Manfred OLM a été mon coach pendant plusieurs années, il m’a inculqué les rudiments de la gestion des Systèmes d’Information.

Il dispose d’une expertise reconnue et conseille de grands groupes sur l’exploitation et les flux de données. Un chef dans le monde de la donnée et de la sécurité des informations.

Aujourd’hui, Manfred travaille entre autres sur un projet qui pourrait bien révolutionner (entre autres) les systèmes de paiement en apportant souplesse, sécurité, facilité et logique : SEPAMail est un support plein de promesses, soutenu par de grosses banques, qui devrait voir ses implémentations augmenter considérablement prochainement.

SEPAmail apportera notamment de la sécurité pour éviter la fraude, de la simplicité au niveau des vérifications, et de laisser les banques gérer les flux financiers.

Je vous ai mis en gras les éléments importants pour vous faciliter la lecture en diagonale, je sais que vous aimez ça 😉

Bonjour Manfred, Peux-tu nous décrire ton métier, ta sphère professionnelle et les problématiques sur lesquelles tu travailles au quotidien en quelques mots ?

Je suis consultant en ingénierie de la donnée. Je travaille sur des problématiques de calcul sur les données (agrégation, transcodage, appariement), mais aussi
d’optimisation, de qualité, de transport, d’export indolore pour une chaîne de production.

Je travaille essentiellement pour des entreprises dotées d’usines Web qui cherchent à améliorer l’utilisation de leurs informations.

Certains de mes clients cherchent à se doter d’une plate-forme d’aide à la décision efficace dans sa forme (interface lisible et personnalisable) et son contenu (des indicateurs efficients, significatifs et en nombre limité afin d’être regardés, partagés et utilisés). Je les aide à spécifier leur besoin et à trouver les bons partenaires.

Un de tes projets qui pourrait avoir le plus de retentissements d’ici peu est le projet SEPAmail, qui reste encore très confidentiel, quelle est l’idée générale et quelles sont les différentes applications ?

SEPAmail est une messagerie pour l’échange de documents électroniques qui utilise l’infrastructure des banques (authentification, canaux clients-banques, plan d’adressage des comptes). Elle peut être considérée comme un « virement d’information » européen par similitude avec un virement de fonds. C’est le « mail autour du SEPA » (le paiement européen).

Cette messagerie est :

  • sécurisée: elle repose sur des standards cyrptographiques et web
  • structurée : tous les messages échangés sont des flux xml avec des schémas définis
  • articulée : elle permet d’articuler des opérations le long de la chaîne de traitement (accusé de réception, enclenchement d’un paiement, enrichissement d’un flux, appariement avec d’autres flux)

Plusieurs applications utilisent SEPAmail :

  • RUBIS qui permet de transmettre une demande de règlement avec un justificatif (par exemple une facture, une note de frais, un avis d’échéance, un bon de commande) et de confirmer tout en payant.
  • GEMME qui permet de dématérialiser le mandat de prélèvement
  • JADE qui permet de transmettre un avis de règlement avec un justificatif (par exemple une fiche de salaire, un avis de remboursement assurance maladie, une pension)
  • JASPE qui permet de faire signer numériquement un document avec un parcours de signature simple ou complexe
  • AGATE, un transfert d’information (SMS, courriel) non lisible par les relais et générique.
  • RUBIS et GEMME sont en cours d’expérimentation par cinq grandes banques françaises (Crédit agricole, Société Générale, BNP Paribas, Crédit Mutuel CIC et Banque Populaire Caisse d’épargne BPCE) avec leur clients (grandes entreprises, pme et particuliers).

SEPAmail a fait l’objet d’un standard ouvert publié sous creatives commons. La documentation est accessible sur un wiki sur cet espace http://documentation.sepamail.eu.

Nous nous intéressons ici principalement au e-commerce, comment le SEPA et SEPAmail pourraient-ils changer la donne, qu’amélioreraient-ils au niveau du ecommerce ?

Nous avons fait un démonstrateur de SEPAMAIL/RUBIS sur une boutique Magento pour comprendre l’impact et l’intérêt pour l’eCommerçant.

SpeedInfo (éditeur du logiciel OpenSI) et AriadNext (dématérialisation sécurisée) ont mis en oeuvre ce démonstrateur.

Cela nous a apporté plusieurs enseignements.

Avantages :

  • SEPAmail/RUBIS apporte avec l’application mobile une ergonomie unifiée et sobre, pilotée par l’acheteur ; elle ne freine pas l’achat compulsif.
  • SEPAmail/RUBIS protège les identifiants de paiement.
  • SEPAmail/RUBIS sécurise l’échange avec une authentification mutuelle sous responsabilité des banques. Le paiement n’est pas forcément garanti mais l’achat est acté contractuellement.
  • SEPAmail/RUBIS articule une chaîne de prise de commande et une chaîne de traitement de la commande de façon unifiée quelque soit le moyen de paiement utilisé.
  • SEPAmail/RUBIS peut permettre à certains eCommerçants de ne pas avoir d’espace client puisqu’ils ont mis à disposition l’information de façon sécurisée dans un espace du client.

Inconvénients :

  • Comme pour 3D secure, une partie de l’ergonomie de l’achat échappe au commerçant et l’assistance du client peut être compliquée.
  • Comme SEPAmail/RUBIS est un moyen d’achat et non de paiement et qu’il permet notamment au client de décider du moyen de paiement, la terminologie de l’eCommerçant doit être revisitée.

Les eCommerçants ayant participé au démonstrateur ont trouvé une souplesse leur permettant de bien séparer l’authentification du client, le paiement, l’achat et le traitement d’une commande sans pour autant perdre l’ergonomie chère à leur responsable mercatique.

Notamment, le fait de pouvoir articuler de la même façon un paiement par carte, un virement ou un mandat administratif tout au long du processus les a convaincus qu’il leur fallait SEPAmail rapidement.

Mécanisme SEPAmail - http://sepamail.blogspot.fr/2012_06_01_archive.html

Mécanisme SEPAmail – sepamail.blogspot.fr

A quand les premières applications réelles de SEPAmail ? le déploiement va-t-il pouvoir être progressif ?

Les premières applications réelles sont déjà en production ! Les banques sont dans une expérimentation en « grandeur réelle ». Il est donc temps de discuter avec sa banque de ce service et surtout du coût.

Certaines banques ont déjà anticipé la commercialisation du service prévu au deuxième semestre 2013.

Quels partenaires sont pour le moment associés à ce projet ?

J’ai déjà cité cinq banques (Crédit agricole, Société Générale, BNP Paribas, Crédit Mutuel CIC et Banque Populaire Caisse d’épargne BPCE  ndlr) et deux entreprises, Ariad Next et SpeedInfo.

Il y a aussi la Banque de France, STET, des banques européennes (autrichiennes et allemandes notamment), Lyra Network (systempay et payzen), StreamMind, les cabinets de conseil Atheos, Solago, ASTEQ, Syrtals, Logica-CGI mais aussi Deny All, Athos, IBM…

J’en oublie sûrement et je ne connais certainement pas tous les acteurs.

L’initiative de SEPAmail vient de M. Cyril Vignet, BPCE qui a inventé le concept et coordonne le projet. Il pourrait vous répondre plus précisément sur ce sujet.

Bon, je peux aussi considérer mon entreprise deciBI comme un partenaire de SEPAmail 😉

A quoi un e-commerçant lambda doit-il se préparer dans un proche avenir relativement à ce projet ?

Il me semble qu’il peut d’ores et déjà demander à son banquier ou son PSP d’intégrer une prise SEPAmail dans son tunnel de commande avec les moyens de paiement qu’il désire (CB, virement, mandat administratif).

Cela devrait lui permettre :

  • de réduire son taux de fraude,
  • d’améliorer son ergonomie de fin de tunnel de commande,
  • de rendre confidentiels les échange d’information avec son client
  • d’automatiser l’appariement entre la commande, le paiement et son relevé bancaire.

Au niveau interface, à quoi ressemble une intégration SEPAmail visuellement ?

Il y a plusieurs implémentation de SEPAmail en ce moment.

Pour le e-Commerce, la société speedinfo a fait un module sepamail pour prestashop qui se présente donc comme les autres modules de paiement (mode web-service).

La BPCE a implémenté avec la société AriadNext une interface mobile pour Android (mode client-serveur web-service).

Pour ma part, j’ai implémenté une extension thunderbird pour servir d’implémentation de référence (mode mail) ainsi que des modules de connexion sur les prises eBics des banques (mode mail fichier).

Enfin, la société StreamMind a implémenté un composant nommé SEPAplug qui permet d’interfacer des entreprises et des banques en mode web-service et en mode mail.

Merci Manfred

La carte de visite de Manfred :

Manfred Sherlock OLM – cabinet deciBI (conseil en systèmes décisionnels)
contributeur du standard SEPAmail depuis 2008
auteur du blog sur sepamail : http://sepamail.blogspot.com

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités.

> Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER
> Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.