Tag : rachat

Liste des acquisitions de Google dans le monde

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Je suis (re) tombé sur cette infographie reprenant la liste des sociétés achetées par Google il y a pas longtemps et même si elle date de 2011 il y a quelque chose qui m’a choqué en regardant de plus près. Vous allez trouver ? Réponse en dessous de l’infographie.

Vous avez trouvé ? Et oui il n’y a aucune entreprise française parmi les 102 acquisitions de sociétés réalisé par Google ces dernières années. Part de marché : 0 % . La plus grosses boite à rachat de sociétés de ces 10 dernières années n’a jamais payé un centime une boite française.

Quelles conclusions en tirer ? Il n’y a pas d’innovations en France ? On ne dépose pas assez de brevets ? On ne travaille pas assez le secteur de la pub ou de la recherche ? Peut être un peu tout ça à la fois mais avouez que c’est dommage, surtout quand on voit les chiffres de monopole part de marché de google en France : plus de 90% et les sommes dépensées à chaque rachat d’entreprise.

Et si Google devez racheter une boite française qui serait l’heureuse élue ? Je mise sur Criteo pour plusieurs raisons :

  • C’est une entreprise globale
  • Elle agit dans le secteur de la pub
  • La boite à été fondée par des français mais est basée aux US maintenant
  • Elle est intégrée dans l’écosystème du web/startups US et est donc visible par Google.
  • C’est une boite techno qui connait une forte croissance

A part eux je ne vois pas trop qui pourrait se faire racheter par Google, peut être une boite spécialisé dans les webanalytics mais il faudrait un outil au top et cohérent dans l’écosystème Google Analytics.

La liste précises des entreprises déjà rachetées par Google est disponible sur Wikipédia. En ecommerce j’avais déjà fait une liste des entreprises rachetées par Amazon, il y a en a un paquet mais je ne pense pas qu’il y ait de boite française non plus.

Et vous que pensez vous de ces rachats ? Des idées de startups française que Google aurait en vue ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Liste des acquisitions de Google dans le monde”

  1. herbertwest dit :

    Les seules « grosses » entreprises françaises HIGH-TECH, qui me semblent renconnues et me venant à l’esprit me semblent en effet restreintes.
    – Criteo
    – DailyMotion
    – Viadeo

    J’en oublie peut être 1-2, mais je penses malheureusement qu’il n’y en a guère plus…

    Au niveau logiciel, il y a VLC, reconnu mondialement…

  2. Pour Criteo on est d’accord en effet c’est une belle cible cohérente avec Google. Pour Dailymotion cela me semble difficile vu que Orange va racheter les 50% manquants. Viadeo ne me semble pas être dans la cible de Google et à la limite je pense que Google serait plus intéressé par Linkedin non ?

    VLC est peut être une bonne opportunité mais ça manque de brevets, aucune raison (a priori) de rachat par google (pas de protection, de clientèle particulière) Sauf peut être à transformer VLC avec un écosystème type Itunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Casino rachète la quasi totalité de Cdiscount, pour en faire quoi ?

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Aujourd’hui c’est le quotidien Les Echos qui nous apprend la cession de 18 % du capital encore détenu par les frères Charle, les fondateurs de Cdiscount, au groupe de distribution Casino .

Hervé, Christophe et Nicolas Charle, partenaires de Casino au sein de Cdiscount depuis 2000, ont décidé de céder leur participation résiduelle de 18,6 % au groupe Casino, qui détient désormais 99,6 % du capital de Cdiscount. Les frères Charle, qui ont émis le souhait de poursuivre d’autres projets professionnels, quittent leurs fonctions opérationnelles au sein de Cdiscount. »  La suite ici

Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne opération (côté finances) pour les frères Charle car la sortie prévue, au moins dans la presse, depuis quelques années était la Bourse dès l’arrivée à l’équilibre financier. Cet équilibre n’est apparemment jamais arrivé malgré les déclarations rassurantes tous les ans sur l’état de la société.

Casino a donc, à mon avis, voulu reprendre le contrôle total pour pouvoir développer sa filiale dans le sens de ses priorités et écarter les frères Charle, aux commandes de l’entreprise depuis 12 ans. On peut en imaginer plusieurs comme par exemple :

La remise à flot express de Cdiscount pour une introduction en bourse

C’est à mon avis le cas le plus probable à court terme car une introduction en bourse est désormais beaucoup plus simple avec un seul maître à bord. Cela veut dire une réorganisation profonde de la société pour présenter des comptes en forte croissance : réduction des effectifs, fusion des services, réduction des investissements  mais augmentation des dépenses de communication …

Une fusion/rachat avec Rueducommerce

Beaucoup de gens spéculent sur cette hypothèse mais je n’y crois pas beaucoup, même si le PDG de Casino a déjà placé ses billes chez Rueducommerce (Source). J’ai travaillé dans les deux entreprises et elle n’ont pas grand chose en commun, ni la stratégie (croissance pour Cdiscount ; rentabilité, autant que faire ce peut, pour Rueducommerce), ni l’esprit d’entreprise (plus familiale/paternaliste chez Cdiscount, plus « grand groupe » chez Rueducommerce).

Je ne dis pas que cela ne se fera pas, je pense juste que ce n’est pas une bonne idée. Par contre il est vrai que le capital de Rueducommerce est très fragmenté et la valeur des actions est ridicule ( moins de 70 millions d’euros de valorisation globale) ce qui en fait une cible « facile ».

Données provenant de Boursorama.com

Construire un acteur européen

Cette hypothèse est à exclure car Cdiscount a déjà essayé d’ouvrir une boutique en Angleterre et en Allemagne avec peu de succès. Tenter de nouvelles expériences sur l’Espagne et/ou l’Italie me semble prématuré de leur part.

Revendre Cdiscount à un autre acteur ?

Même si cette hypothèse parait peu crédible, vu la croissance du secteur à venir, je pense qu’un acteur américain ou asiatique ne serait pas insensible aux charmes de Cdiscount et à son énorme base clients. De plus la mode est aux valorisations démentielles : Twitter (3.7 milliards de $), Facebook (50 milliards de $), Groupon (6 milliards de dollars) et les LBO semblent de nouveaux possibles (Source).

Et vous, que pensez vous de ce rachat ? Que va faire Casino avec Cdiscount ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Casino rachète la quasi totalité de Cdiscount, pour en faire quoi ?”

  1. Vanessa dit :

    Je trouve que ce n’est jamais une bonne idée de céder des moyens de production. En effet, les actions sont des moyens qui permettent de récolter les bénéfices en résultant, mais également de contrôler la société en elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Priceminister se fait racheter 200 millions d’euros par Rakuten

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

La nouvelle est tombée ce matin, Priceminister vient de se faire racheter par le groupe japonnais Rakuten pour 200 millions d’euros. Premierement : félicitations à Pierre Kosciusko-Morizet et à ses équipes pour avoir passé 10 ans la dessus et faire une belle revente, Priceminister est un beau projet très utile à un grand nombre de personnes.

Maintenant que les félicitations sont faites j’ai été surpris du faible montant du rachat, oui 200 millions ça ne me semblait pas énorme pour Priceminister, j’aurai plutôt imaginé un rachat à la hauteur de Kelkoo dans les 700 millions mais bon comme je n’avais pas le bilan de Priceminister c’était une pure hypothèse de valorisation.

Cependant grâce au communiqué de Rakuten , on apprend pas mal de choses sur Priceminister , notamment que le CA sur 2009 est de 40  millions d’euros alors qu’il était de 38 millions d’euros en 2008 soit une quasi stagnation alors qu’ils annonçaient être devenu le N°1 en trafic du E-commerce français.

Si on part de l’hypothèse que Priceminister prend 15% de marge sur chaque vente , on obtient avec un petit calcul rapide un volume d’affaires de :  40 /0,15 = 266 Millions d’euros de volume d’affaires pour 2009.  Avec 11 millions de visiteurs par mois cela fait  environ 132 millions de visiteurs par an et donc un CA / visiteur autour de 2 € .

En terme de CA généré (volume d’affaires )  Priceminister est donc loin du trio de tête composé par Cdiscount (1’000 millions) / Amazon (900 millions) / Vente privée (800 millions) . Il est même derrière Rueducommerce (350 millions) …

Je me doutais que le site n’était pas ultra optimisé car il n’a presque pas changé depuis 10 ans et n’est pas un grand adepte de l’A/B testing mais je pensais que le volume d’affaire était vraiment énorme car les courbes de trafic sont très élevées mais apparemment ça convertit assez peu . La bonne nouvelle par contre c’est qu’ils ont réussi à augmenter le trafic d’une année à l’autre et en même temps de gagner presque 10 millions sur la rentabilité (de – 10 millions à – 100 000 euros).

L’équipe dirigeante reste en place pour 5 ans apparemment mais je pense qu’ils vont tous avoir droit à quelques jours de repos bien mérité après cette aquisition  🙂

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Priceminister se fait racheter 200 millions d’euros par Rakuten”

  1. vio dit :

    rien à voir avec l’article (très intéressant) mais c’est un véritable massacre orthographique, faites-vous relire, svp.

  2. bgaillat dit :

    Bonjour Vio,
    En effet je n’avais pas relu l’article , j’ai donc refait un passage mais si il en reste n’hésitez pas à me les signaler avec le formulaire de contact 😉
    Merci pour votre aide

  3. fred dit :

    Iols ils vont etre comment les japonais quand il vont voir les chiffres 2010 et 2011 baisser vu que le racket organisé sur les compte pro, fait fuir tous le monde.!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.