Tag : priceminister

Priceminister est un site de C2C ou de « consommateur à consommateur ». Priceminister est une place de marché ou les particuliers peuvent proposer à la vente leurs produits, objets d’occasion, créations personnels, vide greniers. Priceminister à cependant mis de plus en plus l’accent sur les professionnels pour proposer encore plus d’objets à la vente. En 2009 Priceminister à été revendu au groupe japonnais Rakuten pour 200 millions d’euros.


Pierre Kosciusko-Morizet quitte Priceminister

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Vous le savez peut être déjà mais Pierre Kosciusko-Morizet quitte Priceminister après 14 ans à la tête de l’entreprise ! 14 ans ! Et quatre ans après la vente à Rakuten. Quand on entend parler de « take de money and run » de la part de certains entrepreneurs on ne peut qu’admirer la longévité de PKM à ce poste.

Il est remplacé par Olivier Mathiot, avec qui j’ai eu le plaisir de discuter plusieurs fois, et Justin Ziegler, CTO, garde également son poste. Si vous êtes intéressée pour en savoir plus sur les débuts de Priceminister vous pouvez toujours lire ou relire Priceminister, le livre : toutes les entreprises ont été petites un jour qui retrace les débuts de cette belle aventure.

Si c’est le futur de Priceminister et de Pierre Kosciusko-Morizet qui vous intéresse alors je vous conseille de regarder cette superbe interview de Pierre Kosciusko-Morizet et de Olivier Mathiot par Stéphane Soumier, ce matin sur BFMBusiness.

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Pierre Kosciusko-Morizet quitte Priceminister”

  1. marco dit :

    Marche pas 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Priceminister, le livre : toutes les entreprises ont été petites un jour

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Priceminister est un des sites e-commerce les plus connus en France et pourtant, il a commencé comme tout le monde dans un garage, ou presque (dans un appartement parisien en l’occurrence). Revendu en 2010 pour 200 millions d’euros au groupe de e-commerce japonnais Rakuten Priceminister fait clairement partit des plus beaux succès de l’e-commerce de ces dernières années.

Et pourtant ! En lisant le livre de Pierre-Kosciusko-Morizet, le fondateur de Priceminister on apprend que Priceminister a, plus d’une fois, failli ne pas survivre, comme quoi dans l’e-commerce rien n’est jamais gagné d’avance.

pierre-kosciusko-morizet-priceminister-toutes-les-entreprises-ont-ete-petites-un-jour-livre-896291629_MLLe livre sur Priceminister est écrit par Pierre-Kosciusko-Morizet lui même, c’est un avantage et un inconvénient car l’ensemble, bien que très intéressant aurait mérité d’être raconté par un intervenant extérieur, comme la biographie de Steve jobs par exemple, pour gagner un peu plus en légitimité. Raconter sa propre histoire permet bien sûr de citer les anecdotes que l’on souhaite et Pierre-Kosciusko-Morizet prend souvent beaucoup de recul et analyse le passé de Priceminister mais cela tourne parfois, je vous rassure quelques passages seulement, plus à l’histoire même de Pierre-Kosciusko-Morizet que de Priceminister.

La contrepartie c’est que nous avons réellement l’impression de vivre la création de Priceminister de l’intérieur et l’enthousiasme des fondateurs se ressent dans le livre, pour un peu on leur filerai un coup de main pour les aider à démarrer leur affaire. Les galères sont nombreuses, les échecs et les erreurs aussi mais la volonté d’avancer et « d’y croire » est tellement forte qu’elle nous entraîne dans la lecture du livre.

Le livre alterne entre les phases de création et de développement de Priceminister et les interrogations plus personnelles de Pierre-Kosciusko-Morizet. L’ensemble se lit très facilement et rapidement et montre bien que toutes les entreprises ont été petites un jour. C’est donc une lecture nécessaire pour de nombreux e-commerçants qui ont peut être l’impression que ce fut facile pour d’autres.

Non !  Les galères arrivent à tout le monde mais c’est la façon dont on les gèrent qui permet de transformer une petite entreprise en succès de l’e-commerce.  Ce livre est donc un « must-have » pour tous les e-commerçants car les débuts de Priceminister montrent bien que c’est l’ingéniosité des fondateurs à traverser toutes les épreuves qui les mener à cette belle réussite.

Description du livre par l’éditeur

Lancé en janvier 2001, juste après l’éclatement de la bulle Internet, à une époque où la plupart des investisseurs ne voulaient plus entendre parler de start-up, PriceMinister compte aujourd »hui 10 millions de membres qui proposent plus de 150 millions d’objets à la vente, et occupe la première place des sites d »e-commerce français en termes d’audience.

Dans ce livre truffé d’anecdotes, Pierre Kosciusko-Morizet nous raconte avec humour l’histoire mouvementée de ses débuts d’entrepreneur, son premier échec, la naissance de l’idée fondatrice, la rencontre avec ses cofondateurs, la recherche d’investisseurs, les péripéties du développement et de la croissance. C’est à une véritable saga jalonnée de réflexions sur l’entreprise qu’il nous invite : celle de quatre jeunes entrepreneurs dans le vent de la nouvelle économie du Net.

Extrait du livre Toute entreprise a été petite un jour.

Pour se procurer le livre de Pierre-Kosciusko-Morizet

Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies depuis 2010 (oui je sais je l’ai lu avec pas mal de retard) pour environ 21 €

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Priceminister, le livre : toutes les entreprises ont été petites un jour”

  1. Zakia dit :

    Génial! ce livre me servirait bien en ce moment.
    Merci de nous en avoir fait profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Grandeurs et misères des stars du net

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Grandeurs et misères des stars du net est un livre publié chez Grasset qui nous propose de retracer le parcours de six grands entrepreneurs Français : Denys Chalumeau (SeLoger), Pierre Kosciusko-Morizet (Priceminister), Marc Simoncini (Meetic), Fabrice Grinda (OLX) Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée) et Xavier Niel (Free).

Contrairement à ce que l’on pourrait croire leurs parcours ne sont pas de long fleuves tranquilles mais sont ponctués de déceptions, erreur, voir quasi faillites pour certains . Ces « échecs » sont d’ailleurs le fil rouge du livre qui tente de démystifier ces réussites, bien sûr le tout est à mon avis un peu romancé mais il est clair que ces six là  ont des parcours hors du commun et digne des montagnes russes. C’est absolument passionnant d’en apprendre plus sur ces icônes et d’obtenir des infos sur les coulisses de ces réussites.

Le livre se divise donc en 6 chapitres, chaque chapitre retraçant le parcours d’un des entrepreneurs plus un septième chapitre sur la place des femmes dans ce livre, en effet le manque de femmes dans le livre est expliqué et trouve une « raison » ( aucune n’a voulu répondre pour faire simple …) . Petite anecdote sur 1500 dossiers reçus par Jaïna (le fond de Marc Simoncini) seul 5% sont des dossiers « d’entrepreneuses ». Il y a donc encore du chemin pour arriver à une présence plus importante des femmes dans les web-entreprises.

Bref, pour revenir aux parcours de nos six entrepreneurs je vous conseille la lecture de ce livre, surtout évidement si vous êtes web entrepreneur, cela vous donnera peut être un peu de courage pour affronter les prochaines tempête de votre secteur  ou vous aidera à garder la tête froide quand pleuvront les millions !

Grandeurs et misères des stars du net Pour trouver Grandeurs et misères des stars du net

Sur Amazon : Grandeurs et misères des stars du net

Sur la Fnac : Grandeurs et misères des stars du net

Chez l’éditeur , GrassetGrandeurs et misères des stars du net

Synopsis de Grandeurs et misères des stars du net

Qu’ont en commun Denys Chalumeau, Marc Simoncini, Fabrice Grinda, Pierre Kosciusko-Morizet, Jacques-Antoine Granjon et Xavier Niel ? A l’évidence, leur réussite en France et à l’étranger. Ces grands entrepreneurs du web, respectivement fondateurs de SeLoger, Meetic, OLX, PriceMinister, Vente Privée et Free, connaissent aujourd’hui le succès et la fortune. Mais tous partagent également un passé moins glorieux. Des chutes retentissantes comme celle de Denys Chalumeau avec Promovacances, aux placements risqués, comme ceux qui conduisirent le patron de Free en prison ou le créateur de Meetic à la ruine, leurs confessions nous emportent dans l’univers tumultueux de l’industrie du web, où tout peut toujours basculer. Ces six portraits retracent six parcours hors du commun et nous font passer de l’autre côté de la toile pour nous montrer comment ces maitres d’internet ont su se servir de leurs échecs pour bâtir leur empire. Erreurs de jeunesse, crises imprévisibles, précipitations, appétit démesuré …

Pour la première fois, six entrepreneurs dont les sites sont mondialement connus se retrouvent pour parler de leurs échecs. Six portraits des plus grandes réussites du web menés et orchestrés par l’une d’elles, Marc Simoncini, créateur de Meetic

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Grandeurs et misères des stars du net”

  1. Geof dit :

    Afficher les logos des entreprises (et non leur nom) sous les portraits de ces dirigeants est assez révélateur… Sans cela, les aurait-on reconnu? Je parle du grand public naturellement, et non des professionnels du secteur. Certes, l’image du e-commerce a évolué, il y a 5 ans, on me regardait avec des gros yeux quand je disais que je souhaitais prendre le virage internet. Aujourd’hui, c’est moins le cas…. Mais difficile de pavoiser encore ;-)! Il n’empêche que je pense me procurer ce bouquin…

  2. Nasro@e-commerce dit :

    Très bonne approche. l’innovation dans le monde de l’e-commerce consiste à sortir de l’ordinaire. Et je penses que se baser sur ses échecs peut être une très bonne stratégie de fidélisation

  3. Sabrina Niddam dit :

    Ce livre est génial et se lit très facilement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Noel et L’Ecommerce

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Le père noël n’est pas encore là et pourtant, les vitrines des grands magasins parisiens sont décorées avec du Dior et du Louis Vuitton, respectivement pour le Printemps et les Galeries Lafayette,  le trafic web est en hausse, le taux de conversion augmente doucement… Et oui c’est déjà Noël pour le commerce !

Noël est souvent pour les e-commerçants la période la plus importante de l’année, avec les soldes, et représente pour certains jusqu’à 30-35 % du CA de l’année, pour les boutiques de jouets j’ai même entendu jusqu’a 80% du CA annuel.

Il faut savoir que le budget de Noël 2012 est estimé à 200 € , en légère baisse par rapport à 2011 (la crise, toussa …). Internet à donc de grandes chances d’être au centre des recherches et des achats de Noël, avec peut être même une percée de l’occasion, non pas pour la revente mais pour l’achat de cadeaux !

C’est d’ailleurs confirmé par une étude PriceMinister/OpinionWay pour qui Internet remporte, je cite, tous les suffrages :

  • « J’utilise Internet car ça me permet de trouver des idées de cadeaux » : d’accord pour 80% des Français, jusqu’à 90% chez les 25-34 ans.
  • « Je préfère acheter sur Internet, ça me permet de comparer les prix » : les deux tiers sont d’accord (67%). C’est encore plus prononcé dans les foyers avec enfants, avec 73% qui sont d’accord.
  • « Acheter les cadeaux sur Internet me permet de gagner du temps » : 78% sont d’accord, en particulier chez les 25-34 ans, dans les foyers avec enfants, et chez les plus gros budgets.
  • « Acheter mes cadeaux de Noël sur Internet est incontournable » : d’accord pour 46%, plus en province qu’à Paris.
Le reste de l’étude/article est ici sur le blog de Priceminister.
Noël est donc une période importante qui se préparer bien en amont : animation du site, produits thématiques et spécifiques, communication plus importante etc …

Voici donc une belle  infographie sur Noël et le Ecommerce pour détailler ce moment important :

L’infographie est proposée par Bon-de-reduction.com, merci à eux !
Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

7 Commentaires

7 réponses à “Noel et L’Ecommerce”

  1. Vision eCommerce dit :

    J’ai horreur de cette période car c’est là ou les serveurs souffrent de la montée en charge due à la croissance des visites et que les e-commerçants se plaignent de la lenteur de leurs boutiques et nous harcèlent pour que nous fassions des miracles, et sans changer de gamme d’hébergement bien-sûr, vu qu’il suffit largement le restant de l’année …

  2. Oui c’est vrai que les serveurs web souffrent un peu sur la période 🙂

  3. Sylvain dit :

    « Noël est souvent pour les e-commerçants la période la plus importante de l’année »

    Vous avez des chiffres précis par rapport à cette affirmation ?

    Je pense que c’est faux.
    Pour certains ecommerçants sûrement mais pour la majorité je pense que non.

  4. François dit :

    Des chiffres précis ? Ben voyons… et ils sortent d’ou ces chiffres ? Quel e-commerçant va donner ses chiffres ? Parfois je m’interroge… mais bon.. Tiens, tu veux du chiffre précis alors en voici un :
    34,699427149
    De rien

  5. @Sylvain, et bien oui j’en parle d’en l’article : 30-35% du CA et même pour certains sites 80% du CA annuel.

    Je ne sais pas si c’est vrai pour tous les sites (je pense que non) mais en tout cas c’est valable pour tous les sites ecommerce que j’ai en surveillance sous Analytics, ça me fait un bon panel d’analyse.

  6. Ukoo_Fred dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette petite infographie, et cette synthèse.
    J’en profite pour dire qu’il n’y a pas que Noël dans la vie… d’un e-commerçant à ce tittre un récent article que j’ai rédigé sur ce sujet :
    http://blog.ukoo.fr/e-commerce/20121102-y-a-t-il-des-saisons-ou-des-raisons-pour-vos-ventes/

  7. Nicolas dit :

    A force de voir des chiffres un peu de partout nous avons décidé de faire notre infographie.

    Étant e-commerçant depuis plusieurs années voici ce que la période de Noël représente pour nous : http://blog.cadeau-maestro.com/noel-chez-cadeau-maestro/ et pour vous c’est pareil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Peut-on vendre sans site ecommerce ?

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Créer son propre site E-commerce est une activité qui demande un peu de ressources mais surtout du temps pour faire vous même le projet ou tout simplement pour le surveiller. Certains E-commerçants souhaitent donc pouvoir vendre sans site E-commerce. Cela est-il faisable ? Et si oui comment ?

Le début : Back to basics !

Première règle de toute entreprise : ne jamais oublier les fondamentaux (et deuxième règle : faire attention au cash). Pour le ecommerce l’élément fondamental est que cela reste avant tout du commerce ! Cela vous semble être une évidence mais si votre objectif est de générer du CA alors il n’y a aucune raison de se limiter au web et encore moins à votre site ecommerce personnel.

Que ce soit pour tester un concept ou un segment de marché ou un niveau de prix il y a de multiples façons de vendre sur internet sans site ecommerce.

Vendre sur Ebay

Hey oui, la première solution est une des plus évidente ! Ebay est une exellente solution pour vendre sur Internet sans site E-commerce :

  • Vous avez accès à un marché mondial
  • Les barrières à l’entrée sont extrêmement faibles (quelques centimes d’euros)
  • Aucune compétence technique n’est requise
  • Du trafic, énormément de trafic voir même plus que vous n’en aurez jamais de votre coté !
  • Énormément de concurrence (c’est utile pour mesurer votre avantage concurrentiel rapidement)

Bien sûr vendre sur Ebay n’est pas facile, cela demande une vraie maîtrise de vos produits et/ou des attentes des consommateurs. Avec en plus deux ou trois astuces pour vendre sur Ebay vous êtes au top pour vendre sur Internet sans site E-commerce.
Pour rappel Ebay ce n’est pas que des enchères, il y a aussi des ventes à prix fixe, ceci dit, tester quelques produits en mode enchère afin de mesurer quel est le prix de vente moyen peut également être une bonne stratégie.

Les places de marché

Les places de marché sont une bonne solution pour vendre directement sur Internet sans investir dans un site marchand. La gestion est néanmoins un peu plus complexe que sur Ebay , il vous faudra ouvrir un compte marchand sur chacune d’entre elles et prévoir du temps pour remplir les contrats et formaliser le partenariat.
Certaines sont plus restrictives que d’autres, certaines sont payantes tous les mois et augmentent parfois leurs tarifs sans prévenir suffisamment leurs vendeurs pro, voir Priceminister augmente ses tarifs.
Rien de dramatique cependant mais une attitude plus professionnelle que sur Ebay est attendue sur ces marketplaces. Pensez à soigner votre relation client et à vous considérer comme une vraie entreprise de vente à distance.
Voici quelques marketplaces françaises (il en existe des dizaines d’autres à l’étranger! )

  • Priceminister
  • 2xmoinscher
  • Clemarché (la marketplace de Cdiscount)
  • Rueducommerce
  • Amazon

Il en existe d’autres spécialisées, comme le fût enjoysunglasses (spécialisé sur les lunettes de soleil) en son temps, d’autres dans la mode, dans le « green commerce », le bio, l’équitable etc…

Si vous commencez à vendre pas mal de produits il va devenir nécessaire de gérer néanmoins votre catalogue produits et vos stock mais cela est toujours faisable sans site de E-commerce.

Les petites annonces

Les sites de petites annonces, comme LeBonCoin, sont aussi un moyen de pouvoir écouler des marchandises en dehors de votre site ecommerce, c’est à mon avis même un canal de « ventes tests » sous utilisé, je m’explique.

Si demain vous vendez des ordinateurs entre 1000 et 3000€, comment savoir si le segment 200€ -500€ est intéressant ? Vous n’avez peu etre pas envie de modifier votre image de marque pour un test.
Vendre sur les petites annonces sous un pseudo commercial peut vous permettre de tester le marché sans risque et dans un délai assez court (rappel : vous n’êtes toujours pas obligé d’avoir un site E-commerce pour vendre sur les petites annonces Internet).

Le trafic sur les sites de petites annonces est généralement plus orienté C2C que sur les sites plus classique (plus orienté sur une relation B2C), pensez donc à prendre de paramètre en compte en rédigeant vos annonces. Non pas à vous faire passer pour un particulier mais plutôt à modifier votre discours commercial en conséquence.

Voici donc au moins 3 moyens de vendre sur Internet sans site E-commerce, de quoi se lancer en attendant de créer le votre un jour ou pendant qu’il est en construction !
Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

10 Commentaires

10 réponses à “Peut-on vendre sans site ecommerce ?”

  1. Thomas Barbéra dit :

    Vendre sur les marketplaces est un très bonne stratégie pour étendre la visibilité de ses produits. Je pense cependant que tu as oublié un concept qui se développe de plus en plus actuellement, le f-commerce ! J’ai déjà vu plusieurs e-commerçants qui ne vendait qu’exclusivement sur leur page fan Facebook avec Boosket ou Payvment.

    Sur weezbe, on propose également aux vendeurs de mettre en avant leur produit sur Facebook mais il faut avoir une site de e-commerce. L’avantage c’est qu’on centralise la gestion des produits et des commandes et qu’avec son site de e-commerce, on peut diffuser ses produits sur Facebook mais également vendre sur eBay. Et très prochainement sur les autres marketplaces ? ça devrait arriver rapidement mais je n’en dis pas plus ! 🙂

  2. Je rajoute le Facebook commerce si tu me donnes un exemple de e-commerçant, hors grandes marques, réalisant plus de 1000 € de CA mensuel (je suis pas exigeant 😉 ) réalisé sur sa boutique Facebook (pas avec Facebook )

    Pour le moment je suis loin d’être convaincu sur l’utilité d’ouvrir une boutique sur Facebook

  3. Thomas Barbéra dit :

    Je dois avouer que je ne suis pas encore convaincu de la performance de l’achat directement dans Facebook.

    C’est bien pour ça qu’on a choisi de faire uniquement de la redirection vers la boutique dans l’application qu’on a développé.

    Cependant, ça reste une perspective intéressante à suivre. J’aurais du mal à trouver des données sur le CA réalisé par les grandes entreprises du e-commerce (La redoute etc…) mais j’imagine que l’on doit dépasser les 1000€/mois.

  4. Rom1 dit :

    On pourrait rajouter les PdM pour les « créateurs », telles que dawanda, alittlemarket etc.. Même si on tape dans du niche, elles marchent pas mal ces plateformes.

  5. Ivy2 dit :

    si un cybervendeur doit tout d’abord avoir un site e-commerce pour assurer ses ventes mais qu’il n’en ai pas capable de payer le prix qui change constament exemple le site priceminister. Il choisit donc de ce créer une page facebook afin d’éviter les coûts. Est -ce- que ses transactions sont légale ?

  6. Oui tout à fait, il n’y a aucune obligation légale à avoir un site pour vendre en ligne. Tant que tout est déclaré selon les normes en vigueur 😉

  7. Annuaire Français dit :

    J’ai pris en compte dans la V2 de l’Annuaire Français cette problématique de la vente sans nécessairement être obligé de posséder un site internet pour les petits commerçants. Il suffit d’être une entité déclarée officiellement sur le territoire Français.

    Pour le moment, seule une « vitrine » avec 8 articles (ou services) est autorisée, mais des articles apparaissent directement dans les résultats, et font aussi l’objet d’une page individuelle en supplément par produit ou service.

    Ce service permet aux petits établissement de s’essayer au e-commerce directement dans un outils de recherche , sans devoir sauter le pas d’un coup vers un site marchand.

    C’est aussi un outil d’approche attractif pour les agences web qui désirent aborder de petits clients locaux avec des offres complète a petit prix (7€/mois chez nous toutes les options, dont 50% reversé aux agences).

  8. Francesca dit :

    Bonjour,

    Si vous vous demandez comment trouver des produits qui se vendent bien, que vous recherchez des fournisseurs fiables, et surtout comment exploser vos ventes sur eBay, je vous invite à vous rendre ici : ~~pubpubpub~~

  9. utjesenovic fabien dit :

    bonjour
    tu parle des dizaine de market place etranger , mais je n’en trouve pas, notemment en europe , angleterre , allemagne espagne, pourrai tu men citer qq un
    merci

  10. FABIEN UTJESENOVIC dit :

    donc tu site des faux truc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Girlz In Web organise son « Amphis » eCommerce ce soir à Paris

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Girlz In Web lance sa 1ère édition des « Amphis », soirées de conférence et de networking autour du E-commerce ce soir à partir de 19h00 au Centre National des Arts et Métiers (à Paris donc), l’occasion de discuter E-commerce avec des entrepreneurs.

A l’occasion de ce 1er « Amphi », Girlz In Web invite 5 actrices majeures du e-commerce à donner leurs clés de la réussite et leur vision stratégique des enjeux de demain.
Ces interventions seront suivies d’un cocktail- networking dans les locaux du CNAM.

Plus de 27 millions de Français achètent sur internet, soit +12% par rapport à 2009*
Au cours de ces 12 derniers mois, trois quarts des français ont commandé sur le Net. En 2010, le e-commerce a dépassé les 30 milliards d’euros de chiffre d’affaire, en hausse de 24%*.
Le Web marchand est un secteur en très bonne santé qui accélère sa croissance et développe de nouvelles activités grâce aux avancées technologiques permanentes.

Je ne sais pas encore si je vais pouvoir y aller mais je pense que la soirée sera super intéressante vu le programme :

  • Ouverture par Catherine Barba, fondatrice et présidente de l’agence Malinea Conseil, spécialisée en e-commerce ;
  • Acquisition de trafic par Mathilde Le Rouzic, CEO de Quaelead SAS (uncadeau.com) ;
  • Retargeting & E-mailing/E-CRM personnalisé par Odile Szabo, directrice marketing de PriceMinister ;
  • Médias sociaux, à l’international en multi-marques par Vinciane Masure, directrice du marketing relationnel de Accor Hotels ;
  • Le e-commerce délégué à l’échelle européenne par Lida Laisné-Montagnon, directrice commerciale France de e-merchant (groupe Pixmania).

Les inscriptions se font sur Weezevent à cette adresse : http://www.weezevent.com/GIW_Amphis_eCommerce_CNAM

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ebay offre les frais d’insertions

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

Je viens de recevoir la newsletter d’Ebay comprenant une offre assez interressante qui viens encore renforcer la concurrence entre ebay , Priceminister et 2xmoinnscher. En effet après l’augmentation des tarifs de priceminister et la baisse des tarifs de 2xmoinsCher Ebay réplique en supprimant les frais d’insertion pour les 100 prochaines ventes par mois entre le 4 Juin au 31 Juillet 2010.

Vous pouvez trouver toutes les infos sur le site officiel d’ebay à l’adresse suivante : http://pages.ebay.fr/promos/summer10.html

Du coup je voulais en profiter pour mettre à jour mon comparateur de commissions afin de calculer les commissions de Ebay en même temps mais leur tableau et si compliqué que je vais devoir y passer un peu plus de temps donc ça attendra un peu, voici le tableau si vous en avez besoin :

Oui le tableau est simple pour une vente « classique » mais il y a plein de condition autour comme les options d’achat immédiat etc … Je pense que je ferait une première MAJ juste avec les frais classique en début de semaine prochaine.

Sinon je trouve ça bien que Ebay, Priceminister et Pixmania se battent à coup de baisse (ou hausse) de commissions. On peut clairement voir les 3 objectifs différents des sites :

  • Priceminister :  ils viennent de devenir N°1 en audience et cherchent donc à rentabiliser la plateforme (avant une introduction en bourse ?)
  • 2xmoinscher lui à besoin de croitre et profite donc de l’occasion pour monter en puissance en récupérant certains produits et vendeurs sur sa plateforme
  • Ebay lui à besoin de remonter la pente et d’éviter la descente aux enfers qui se programme et teste donc la réaction du marché à une baisse des marges.

Voici pour comparer les courbes de trafic des 3 sites d’après google trends for  website :

Qui va gagner d’après vous ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


2xmoinscher baisse ses tarifs et renforce sa compétitivité

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

Je viens de recevoir un mail de la part de 2X moins cher qui répond à l’augmentation des tarifs de priceminister (voir l’article : http://www.info-ecommerce.fr/494/priceminister-augmente-ses-tarifs-pour-les-vendeurs-pro/boutique/ ) et je dois dire que j’adore ce genre de réponse , un peu provocative , c’est la réponse idéale pour se faire de la pub à petit prix 🙂 .

Voici le contenu du communiqué de presse :

2xmoinscher.com revoit sa grille tarifaire et renforce sa compétitivité

Un modèle plus avantageux pour les vendeurs comme pour les acheteurs

9 ans après sa création, 2xmoinscher.com fait évoluer son modèle économique avec la mise en place de nouvelles grilles tarifaires, plus avantageuses aussi bien pour les vendeurs que les acheteurs. Partant du constat que le marché de l’achat/vente est entré dans une phase de maturité, 2xmoinscher.com propose :


–         aux vendeurs la diminution des commissions et des reversements plus rapides

–         aux acheteurs, des frais de port facturés au prix réel, la livraison via Mondial Relay offerte pour les produits culturels et les produits supérieurs à 300 € ainsi que la suppression des frais de gestion.

Des transactions moins chères pour les vendeurs

Dans un marché très concurrentiel, les vendeurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels, cherchent à maximiser les gains issus de leurs ventes, et donc à limiter les prélèvements sur leurs transactions. 2xmoinscher.com répond aujourd’hui pleinement à cette demande grâce à :

–    la suppression de la commission sur les frais de port,

–    la diminution des commissions prélevées par 2xmoinscher.com (cf. ci-dessous) sur les tranches de prix les plus basses,

– la simplification du calcul de reversement en appliquant un pourcentage unique sur le prix de vente total au lieu de décomposer celui-ci et d’appliquer un pourcentage sur différentes tranches du prix,

–    des gains reversés aux vendeurs sous 2 semaines au plus tard (4 auparavant).

Des prix réduits pour les acheteurs

Qu’ils soient débutants ou confirmés dans l’achat sur le web, les internautes ont besoin d’une information claire sur la somme réelle qu’ils devront débourser pour leur achat. Face à une impression de nébuleuse des coûts cachés sur les sites d’achat/vente (frais de gestion acheteur, frais de port avancés et remboursés, participation aux frais de gestion, calcul complexe par tranche), 2xmoinscher.com a voulu se distinguer en pratiquant une transparence totale :

–    Frais de port calculés au coût réel afin d’éviter des surfacturations.

–    Suppression des frais de gestion et instauration d’une « garantie sérénité » optionnelle pour permettre aux acheteurs qui veulent un niveau maximal de service d’être rassurés et à ceux qui n’en ont pas besoin de faire des économies.

–    Livraison offerte pour tous les produits culturels (Jeux Vidéo, Livres, DVD, CD) de moins de 65 euros et pour tous les produits de plus de 300 euros via Mondial Relay.

–    Diminution prévisible du prix final sur de nombreux produits du fait de la diminution des frais vendeurs et du changement de la base de calcul des commissions.

Paul Choppin de Janvry, Porte-parole du site : « Le changement de nos grilles tarifaires représente une étape fondamentale pour nous. Pionnier de l’achat/vente sur Internet, nous avons observé la très forte évolution des besoins de nos clients : connaissant mieux le système, ils veulent payer encore moins cher et surtout, choisir en toute transparence le niveau de services pour lequel ils sont prêts à payer. Nous pensons que ce nouveau système peut créer un cercle vertueux, les vendeurs étant incités à répercuter une partie des économies réalisées sur leur prix de ventes ».

Un site tiers de confiance s’adaptant aux besoins des internautes

Si l’acheteur a souscrit à l’option sérénité, une fois la commande traitée il dispose d’un délai de 2 semaines pour signaler à 2xmoinscher.com tout problème la concernant. 2xmoinscher.com se charge de régler directement le problème avec le vendeur. L’option sérénité couvre la livraison, le mode d’envoi, l’état du produit reçu, la conformité du produit reçu par rapport à l’annonce du vendeur, les frais de retour d’une commande en cas de remboursement.

Prix de l’objet acheté avec la Garantie sérénité sans la Garantie sérénité
Entre 0 euros et 24,99 Euros 1 Euro 0 Euro
Entre 25 et 299,9 Euros 2 Euros 0 Euro
Supérieur à 300 Euros 5 Euros 0 Euro

Exemple :

Ainsi, avec le changement de grille tarifaire, pour un jeu vidéo d’une valeur de 14,50€ (prix de vente) et des frais de port de 3€,

avant : (14.50€+3€)*15% (commission variable) + 0.75€ (commission fixe) = 3.37€

après : 14.50*15% (commission variable) = 2.17€

Le vendeur gagne donc 1.20€ de plus.

Cécilia Gheerbrant, Directrice du Service Client précise « Nous continuons d’assumer notre rôle historique de Tiers de confiance, les services de sécurisation « gratuits » de2xmoinscher.com étant déjà très nombreux. Nous assurons ainsi toujours systématiquement la garantie contre la contrefaçon, la gestion des transactions bancaires, les recours possibles en cas de non réception d’un produit livré via Mondial Relay et l’exercice du droit de rétractation, même sans que l’acheteur ait souscrit la garantie optionnelle. Mais avec cette option, nous laissons aux acheteurs le choix de décider s’ils veulent l’aide d’un accompagnement personnalisé de notre part ».

A propos de 2xmoinscher.com

Créé en mars 2001, le site 2xmoinscher.com s’est positionné dès ses origines comme un acteur de l’achat/vente résolument orienté sur les attentes réelles des consommateurs en proposant toujours plus d’innovations pour faciliter et sécuriser le déroulement des transactions commerciales entre internautes. Pionnier dans le secteur du CtoC, 2xmoinscher.com est aujourd’hui un site majeur d’achat/vente de produits neufs et d’occasion et compte plus de 2 millions de membres. 2xmoinscher.com a rejoint le groupe 3 Suisses International en juillet 2006.

C’est donc une réponse direct à l’augmentation des tarifs de Priceminister et de l’instauration d’un prélèvement de 19,99 € par mois . Je trouve ça bizarre que le communiqué de presse n’insiste pas dessus , ils auraient largement pu préciser que leur offre reste sans abonnement chez eux 🙂 .

Ceci dit même si l’occasion était trop belle pour 2X moins cher il n’en reste pas moins que c’est presque une remise àniveau ce changement tarifaire. Par exemple chez PM (Priceminister) les reversements ont lieux déjà tous les 15 jours depuis aussi longtemps que je me souviens.

Voici donc les comparaisons de grilles tarifaires des 2 acteurs :

Nouvelle grille de Priceminister :

Une partie variable calculée par tranches :

– 1% du prix sur la tranche au-delà de 500 euros
– 5% du prix sur la tranche entre 300 et 500 euros
– 10% du prix sur la tranche entre 100 et 300 euros
– 15% du prix sur les 100 premiers euros

Une partie fixe :

– 0,40 euros si le prix est inférieur à 5 euros
– 0,90 euros si le prix est compris entre 5 et 10 euros
– 1,35 euros si le prix est compris entre 10 et 15 euros
– 1,90 euros si le prix est supérieur à 15 euros

+ 19,99 € HT par mois

Voici la grille de 2X moins cher :

Du coup j’ai developpé un petit script pour savoir si c’est Priceminister ou 2X moins cher qui est le plus intéressant :

http://www.info-ecommerce.fr/outils/comparateur.php

N’hésitez pas à le tester et à me dire comment l’améliorer (attention les yeux y’a pas de graphisme hein… )

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “2xmoinscher baisse ses tarifs et renforce sa compétitivité”

  1. Annuaire Ecommerce dit :

    Ils ont TOUT compris. Le prix, y a que ça.

  2. bgaillat dit :

    C’est vrai que pour nous les E-commerçants plus c’est bas mieux c’est 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Priceminister augmente ses tarifs pour les vendeurs pro

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

Voici le mail que tous les vendeurs pro sur Priceminister ont reçu hier ou avant hier (j’ai mis en gras les éléments importants) :

Cher partenaire,

Vous êtes professionnel et avez choisi PriceMinister comme canal de vente et nous vous en remercions.

Pratiquement dix ans après son lancement, s’appuyant sur une progression durable et régulière année après année, PriceMinister vient de se hisser à la première place des sites de e-commerce les plus fréquentés en France avec plus de 11,4 millions de visiteurs uniques (source Nielsen-Médiamétrie mars 2010).

Ce succès, nous le devons évidemment à la fidélité des 11 millions de membres du site dont vous faites partie intégrante. Sans renier le positionnement C2C de site « entre particuliers » qui a largement contribué à sa popularité, PriceMinister reconnaît l’importance des vendeurs professionnels dans son développement. Nous voulons maintenant aller encore plus loin et faire véritablement de PriceMinister le meilleur canal de vente possible sur Internet pour les vendeurs professionnels.

Nous avons entamé une série de développements destinés à améliorer l’efficacité de la plateforme (nouvelle navigation boutique, suggestions panier) avec à la clé plus de visites converties et donc plus de ventes réalisées pour vous. La gestion de l’inventaire évolue également, vous pourrez bientôt par exemple vous aligner sur des états identiques ce qui vous permet de faire jouer la concurrence uniquement sur des offres équivalentes à la vôtre (neuf sur neuf, occasion sur occasion).

D’autres fonctionnalités sont prévues pour les prochains mois : personnalisation de la boutique, possibilité de récupérer son inventaire en temps réel, outils d’alignement de prix, statistiques de visites sur fiches produits, web services… De nombreuses optimisations qui vous permettront de gérer au mieux votre boutique PriceMinister pour maximiser vos revenus et optimiser votre investissement temps sur le site.

Pour se donner les moyens de réaliser tous ces développements et faire face à la multiplication du nombre de vendeurs professionnels inscrits, nous faisons évoluer notre mode de rémunération en introduisant un abonnement mensuel forfaitaire de 19,99 € HT qui complète la grille actuelle basée sur le prix des articles vendus. Le choix de cet abonnement fixe plutôt qu’une augmentation des barèmes de la grille actuelle a été fait pour ne pas pénaliser la compétitivité des vendeurs.

Ce montant sera prélevé automatiquement lors du paiement de vos ventes à compter du 1er juin et fera l’objet d’une facturation récupérable dans vos éléments comptables sur le site. Nous restons fidèles à notre principe de relation gagnant/gagnant, pas de ventes, pas de frais : L’abonnement étant prélevé uniquement les mois où des ventes sont effectivement payées.

PriceMinister continue de se renforcer en investissant davantage dans ses équipes, sa plateforme technique et ses moyens de communication. Nous sommes persuadés que ces efforts permettront de consolider notre place de leader et de générer toujours plus de ventes pour vous.

Comme d’habitude, toute l’équipe PriceMinister reste à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires.

C’est donc une assez mauvaise nouvelle pour la plupart des vendeurs pro peu actif sur PM mais qui réalisaient quelques ventes par mois. Pour les autres c’est une baisse de leurs marges assurée mais qui pourra peut être, être compensé par l’amélioration de la plateforme.

Du coup Priceminister se rapproche du comportement de la marketplace Pixmania qui demande déjà des frais fixes + du variable , j’espère qu’il arriveront à fournir de réelles améliorations à leur gestion des stock , notamment sur la recherche produit dans nos stocks, d’implémenter un système d’import/export automatique (ventes, strock, compta) parce que bon gérer plus de 200 produits sur PM c’est une vrai galère à l’heure actuelle  , il n’y a même pas un dashboard sur la performance des produits.

Du coup même si Pierre Kosciusko-Morizet ne me lis certainement pas voici ma petite wish list pour avoir un back office digne de ce nom sur Priceminister :

  1. Un système de gestion de stock performant :
    • Recherche d’un produit par réf vendeur qui marche réellement
    • Affichage du catalogue complet sur 1 page (pour pouvoir rechercher avec le Ctrl+F du navigateur)
  2. Une API pour :
    • Pouvoir modifier le stock (ajout produit, ajout de stock, suppression d’un produit etc…)
    • Interroger la compta, les  factures
    • Interroger la base de commande et mettre à jour les commandes
  3. Une interface de merchandising pour évaluer le potentiel de chaque produit :
    • Concurrence sur le produit
    • Taux de rotation global du produit
    • Estimation des ventes globale du produit
    • Prix le plus bas sur la période
    • Nombre de consultation de la fiche produit
    • Estimation des ventes à J+7 , J+30 pour chaque produit
  4. Un affichage du prix final du produit (après commission de PM)
  5. Un petit relooking si possible 😉

Voila donc principalement mes demandes c’est de pouvoir déporter les commandes de mon compte PM pour gérer ça plus globalement avec d’autres plateforme. Accessoirement avoir une API comme ça permettrait à Priceminister de développer un écosystème autour (d’autres applications) et de concurrencer encore plus Ebay (et le bon coin).

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

37 Commentaires

37 réponses à “Priceminister augmente ses tarifs pour les vendeurs pro”

  1. Nico dit :

    En passant par une solution comme Iziflux ou Neteven par exemple ce n’est pas possible ?

  2. bgaillat dit :

    Oui c’est un peu le concept mais pour ça il faut payer 2% sur le CA , pour PM ca commence a faire beaucoup !

  3. romain.boyer dit :

    @Nico : Neteven prend une (grosse) commission au passage 😉 (de l’ordre de 2,5% je crois, voire plus)

  4. olivier dit :

    Je leur ai demandé de supprimer mon compte, aucune réponse. Pas grave, à partir de juin, je ne réponds plus aux ventes et je laisse tomber le compte…

  5. Xav dit :

    Bonjour,
    Je suis tout simplement outré par cette nouvelle TAXE, ils vont me la prendre en juin alors qu’il me reste 120€ de paiements en attente (j’ai supprimé toutes mes annonce quand j’ai pris connaissance de cet abonnement!), vous imaginez le pourcentage de comm sur ce montant??? Comm fixe + variable + abonnement…
    Pour moi ils ont pris la grosse tête et leur attitude de prédateur va je l’espère leur nuire, c’est du vol sur mon travail, rien d’autre!!!
    Cordialement.

  6. marie-claude dit :

    Bonjour,
    Moi je trouve qu’ils ont tort de pénaliser les pros qui font vivre leur site, mais s’ils améliorent le site…
    Je pense aussi qu’ils touchent moins de produits financiers sur les sommes qu’ils placent en attendant de les reverser aux vendeurs…alors il faut bien compenser!
    Cordialement

  7. bgaillat dit :

    A mon avis les sommes qu’ils récoltent sont sous compte séquestre pour des raisons légales et ils ne peuvent donc pas faire fructifier cet argent comme de la trésorerie.
    Je ne sais plus ou j’ai lu ça par contre :/

  8. marie-claude dit :

    je ne pense pas, ils ne sont pas Notaires ! Ce sont de simples intermédiaires de commerce!

  9. Lana dit :

    J’ai un compte pro chez priceminister. Ils ont jamais prévenu pour l’installation d’abonnement pour les vendeurs PRO.
    Leurs CGV:
    11.2 Le Membre se connectera à la Plateforme PriceMinister au moyen de ses propres équipements terminaux de télécommunication. PriceMinister ne met à disposition du Membre aucun moyen matériel, installation téléphonique, équipement terminal ou autres, ni logiciel ou abonnement.
    Il n’y a pas aucune autre mention par rapport à l’abonnement.
    Pour nous c’est un abus. Boycott au priceminister!!!

  10. christian dit :

    bjr a tous nous sommes une association notre vocation est de lutter contre toutes formes de crise en misant sur la solidarité priceminister vient de nous assener un formidable coup derriere la tete car avec son aufmentation de tarif 19,99 euros ht mensuel il nous fait tout simplement fermer notre boutique en ligne qui nous aidait a payer une partie de nos frais de fonctionnement.

  11. eric dit :

    je viens aussi de me rendre compte du racket de pm sur mon compte pro , et bien je viens ici de demander mon dernier virement sur compte bancaire puis de passer en mode vacances jusqu’au 5 juillet le temps que l’argent soit sur mon compte et le 5 je repasserais en mode vacances jusqu’au 5 juillet 2044 … bye bye mr priceminister ….

    eric

  12. nat dit :

    Bonjour, comme tous içi j’ai un petit compte pro sur PM, Petit calcul:
    abonnement 19,90€HT
    + les coms
    + les frais de port non remboursé en totalité
    =
    Bye bye priceminister, fermeture de la boutique.
    Ils vont faire fuir les PRO. Et pour ma part avant d’avoir enlevé mes articles, je n’ai vu aucune des améliorations annoncées justifiant la mise en place de l’abonnement?

  13. bgaillat dit :

    Je crois qu’après les révélations sur le CA de Priceminister il devient clair que Priceminister est très bon en communication et que les améliorations se feront attendre très longtemps …

  14. rennais dit :

    je pensais être le seul, mais après avoir découvert le prélèvement en plus sans prévenir, j’ai décider de fermer le compte pro par principe, déjà que je trouve leur commission abusées(on vend du materiel info d’occas pour un ordi vendu 85€ je touche 72 en genenral)
    dailleur je les trouve arrogant au téléphone, boycottant ce site et encourageant d’autre

  15. martine dit :

    PRICEMINISTER m’a taxé d’un abonnement sur le mois de juin de env. 23 euros TTC pour une vente du mois de mai qui devait me « rapporter » env. 17 euros. En plus leur mauvaise fois lorsqu’on les contacte.
    Moi aussi j’ai retiré toutes mes annonces.
    Pour moi c’est purement et simplement du VOL.
    Pour ma part depuis 2 ans au moins
    EBAY ET VIVASTREET SONT PLUS FIABLES.

  16. Xav dit :

    Juste une info pour vous tous, je les ai harcelé car je n’ai jamais reçu le mail m’informant du changement des CGV et ils m’ont remboursé!
    Ce fût long, mais j’y suis arrivé!
    Dans tous les cas, je ne vends plus là bas mode vacances, j’ai mis quelques annonces sympa (http://www.priceminister.com/boutique/NintendoXav) et je vous invite tous sur 2xMoinscher qui est dans le même genre avec une baisse des commissions, des frais de ports gratuits (c’est nouveau), par point relais (c’est une filiale des 3suisses), pour les acheteurs et les vendeurs, c’est zéro euro le transport 🙂
    et avec un service commercial humain qui ne répond jamais (ou presque^^) par des copié/collé sans rapport avec la demande! Viva 2xmoinscher.com!

  17. bgaillat dit :

    merci Xav pour l’info .
    Envoyez donc tous un mail à votre contact chez Priceminister pour réclamer le remboursement des 19,99 €

  18. Xav dit :

    Oui, enfin, il faut ne pas avoir reçu le mail, je pense qu’ils ont vérifié leur listing 😉

  19. bgaillat dit :

    Mwouai, ça vaut quand même le coup d’essayer non 😉

  20. safia dit :

    Bonjour
    Ce serait bien aussi que lorsque l’on fait une vente on sache exactement ce que l’acheteur à reégler comme frais de port. Pour que l’on puisse s’adapter en conséquence.

  21. Anisx dit :

    J’ai un compte PRO et je n’ai pas reçu ce courrier !!! par contre ils viennet de me débiter 23.91€, c’est vraiment de l’arnaque TOTAL !!! j’ai demandé la suppression de mon compte.

  22. Jeux de cuisine dit :

    Powah c’est déjà assez cher comme ça. Mais on vends vite c’est le seul avantage.

  23. ymscr dit :

    ce sont des voleurs. Je n’ai pas donné mon accord pour ces nouvelles conditions. Ils doivent rembourser.

  24. Isabelle dit :

    Bonsoir Xav, je trouve bizarre qu’ils ne t’ai pas bloqué tes annonces en tou cas c’est une bonne idée, mais est-ce que l’abonnement ne court pas quand même? Je vais etudier 2xmoinscher

  25. vincent dit :

    encore un pigeon tombé dans les griffes de PM
    au bout de 6 mois sur leur site sans faire de vente.
    le miracle arriva.
    ba apres seulement 5 jours apres la vente je suis plus fauché qu avant, sans etre au couranr de cette derniere taxe sinon j aurais deja deserté

    Mandat (payé par les acheteurs) 33,10 €
    Commissions PriceMinister HT 10,86 €
    TVA à 19,6% applicable aux commissions 2,13 €
    ABONNEMENT PRO 12/2010 -19,99 €
    TVA à 19.6% applicable à l’abonnement -3,92 €
    Avoir sur ABONNEMENT PRO 3,18 €
    TVA à 19.6% applicable à l’avoir sur abonnement 0,62 €

    Rétribution payable au vendeur 0,00 €

    0€ c est ma renumeration et je paye des impots sur cette vente !!! pas de com
    vive PM

  26. fred dit :

    une Vrai Arnaque , je suis dans le même cas que Vincent, une vente à 18 € en janvier m’a rapporté 0 €, un vrai racket digne de passer au tribunal de commerce. En plus de ne pas avoir recu de mail avertissant des changement de CGV, RIEN ne previent en se logguant sur le site de ces changements!!! je crois que le PDG profite de sa position pour faire absolument n’importe quoi en bravant le droits les plus élémentaire. Fermons les boutiques sur priceminister.
    Ensuite a ceux qui veulent mettre beaucoup de produits et qui pensent vendre beaucoup, faites vous par vous même votre mpropre boutique . louez les service d’un developpeur ca vous coutera moins cher que cette ARNAQUE qu’est PRICEMINISTER.

  27. un ex-vendeur PM dit :

    Je viens ajouter ma pierre à l’édifice.

    J’avais appris cet abonnement pour vendre chez PriceMinister avant sa mise en place, j’ai alors mis ma boutique en mode vacances avant que démarre les abonnements boutique, c’est à dire le 31/05/2010 (les abonnement pro ont commencé le 01/06/2010)

    Mais voilà… ce jour, 20/02/2011, alors que ma boutique est en mode vacances depuis bientôt un an, ayant reçu plusieurs mail de leur part pour me rappeler que mes objets n’étaient donc pas visibles sur leur site puisque mon compte était en vacances, et donc bien entendu que je ne pouvais pas vendre le moindre objet via leur plate-forme, et bien voilà que ce jour il me demande le montant de l’abonnement pour un mois.

    Oui vous avez bien lu…
    Mon compte est en vacances depuis le 31/05/2010, je n’ai donc fait AUCUNE vente depuis ce jour (condition selon laquelle l’abonnement pro n’est pas a payer), et ce jour 20/02/2011, ils me demandent à payer l’abonnement pour un mois et ont établi une créance.

    J’ai évidemment de suite contesté en leur disant que je ne paierai jamais une facture imaginaire de leur part et que si ils ne régularisaient pas mon compte au plus vite, ils devraient s’en expliquer auprès du tribunal de commerce et que l’histoire ne s’arréterait pas là.

    Je vous tiens au courant pour la suite, mais cette situation est inacceptable, puisqu’il n’y a aucune facture claire m’expliquant pourquoi je leur devais quelque-chose, alors qu’il est évident que je ne leur dois rien du tout.
    Et bien entendu, comme soit-disant je leur devais une créance, mon porte-monnaie éléctronique chez eux a été bloqué par eux, ce qui ne m dérange guère puisque je n’avais pas l’intention de remettre en vente pour l’instant, mais la situation est encore une fois inacceptable !!!

  28. Eric dit :

    Bonjour, je pense qu’il s’agit d’un bug de ce dimanche car le mail reçu dit « Comme indiqué dans nos précédents messages, une ou plusieurs de vos dernières ventes ont été annulées » or un je n’ai pas reçu d’autres messages avant et en plus ça ne risque pas car j’ai un compte inactif depuis 5ans… lorsque j’avais reçu le mail en mai 2010 spécifiant « …pas de ventes, pas de frais : L’abonnement étant prélevé uniquement les mois où des ventes sont effectivement payées… » je ne m’étais pas préoccupé de le fermer…
    On va voir mais à mon avis c’est une erreur…
    Eric

  29. un ex-vendeur PM dit :

    Bonjour Eric,

    Merci pour ta réponse qui me laisse entendre que tu serais aussi concerné, ce qui dans ton cas serait encore plus surprenant.
    On devrait donc en penser qu’il s’agit d’un bug ?
    Surtout que comme pour toi, le mail contient bien « une ou plusieurs ventes on été annulées … »

    Cependant, toujours aucune réponse de la part de PM, que ce soit par le mail envoyé directement via le formulaire de leur site, ni à celui envoyé directement à l’adresse mail réservée aux pros.
    Et le message est toujours activé lorsqu’on se logue au site.
    Wait & see …

  30. fred dit :

    ca ressemble a du « pishing » çà, Il y a des liens ou cliquer dans ce mail? ca renvoi bien sur le site de PM?
    pour info j’ai fais ma reclamation pour obtenir le remboursement des 2 ventes sur les deux derniers mois. la réponse a été je transmet au service commercial et cela fait une dizaine de jours que le service commercial ne m’a toujours pas contacté. Donc je vais passer à la vitesse superieure , Recommandé avec AR ils me doivent 40 €.

  31. Eric dit :

    Non ce n’était pas du phishing.
    C’était bien une erreur.
    Message de PM ce matin: « Ce message a été généré par erreur et nous vous remercions de ne pas en tenir compte. »
    Eric

  32. Biomanashop dit :

    Il est purement scandaleux de prèlever sur une vente de 30 euros en 1 mois 4.16 euros de commission et 19.99 euros d’abonnement pro il reste 5.11 euros au vendeur !!!!!!!!!!
    C’est de l’arnaque pure et simple ! Je vous invite à boycottez ce site.

  33. Gmtr dit :

    Bonjour,
    J’ai testé PM et franchement, vendre à perte, non merci!
    Cela fait plus d’un mois que je leur ai demandé la suppression de mon compte, avec trois relances, mais je n’ai aucune réaction de leur part en dehors des accusés de réception automatiques (ce qui me prouve qu’ils reçoivent bien mes demandes)… J’ai encore relancé via le site aujourd’hui et j’ai préparé un courrier, je vais évidemment exiger qu’ils ne me prennent pas d’abonnement pour octobre et novembre… en espérant qu’ils prennent mieux en compte ma demande…

    Comment avez-vous obtenu la suppression de votre compte?

    J’imagine que le mettre en mode vacances ne suspend pas l’abonnement?

    Merci d’avance pour vos réponses.

  34. Isa dit :

    J’avais envisagé de prendre un compte pro chez PM car je l’utilise en tant que particulier et j’ai jeté l’éponge en voyant l’abonnement. J’ai gardé un compte particulier. Je ne pense pas que les ventes que je fais sur PM seraient vraiment beaucoup plus importante en ayant la mention Article neuf au lieu de comme neuf, en tout cas il faudrait vraiment qu’elles explosent pour que l’abonnement soit rentable.
    A mon avis PM a fait le choix de privilégier les gros vendeurs et néglige les petits. Pas sure que ce soit un si bon calcul de leur part.
    J’ai un compte pro chez 2 fois moins cher, ça ne me coute rien. Malheureusement, je n’ai pas le temps de créer les annonces pour mettre l’ensemble de mes articles chez eux et donc pour l’instant 0 ventes mais bon au moins je n’y perds pas d’argent!

  35. enzo dit :

    Salut, je n’ai pas trop bien compris, il faudra payer 39 euros par mois et 0.15 euros sur chaque vente ? pour le pacage « proclassic »

  36. zora dit :

    Voila une info sur Priceminister qui va vous faire bondir !!! : http://yayamusic.canalblog.com/archives/2012/09/17/25127742.html

  37. Ben dit :

    Si c’est si nul arrêtez de vous faire pigeonner et cassez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.