Tag : pari

Parier sur le CAC40 pour gagner des produits, une nouvelle manière de consommer ?

par Romain Boyer - Il y a 7 ans

Je ne suis personnellement pas fan des jeux d’argent et autres systèmes analogues mais il faut dire ce qui est : le marché du jeu en ligne a le vent en poupe, et les acteurs innovent sans cesse.

La loi de 1836 interdit les jeux de loterie et en donne le monopole à la Française Des Jeux ; toutefois deux sites sortent leur épingle du jeu en contournant les règles : WinYouWin et Wallfo.fr. Je m’intéresserai ici plus précisément au deuxième qui propose un concept plein de promesses.

Sommaire

  • Le marché de la loterie tout d’abord
  • Les deux acteurs ensuite

Le marché de la loterie pour commencer

Wallfo a fait un billet très intéressant sur le sujet dont je me permets de reprendre quelques informations de fond pour illustrer :

Des autrichiens utilisent la loterie comme méthode pour vendre leur maison en 2009 (source). L’idée : vendre 9 999 billets de loterie à 99 euros sur internet. En quelques jours, tous les billets ont été vendus ! Pour Wallfo, l’Etat autrichien autorise ainsi implicitement ce mode de vente tant que la vente se limite à un produit.

En mai 2009 en France : Une voiture à 29 euros pour relancer les ventes et tenter d’écouler son stock. En pleine crise du marché automobile, un garage de l’Essonne a eu une idée originale : lancer sur internet une loterie. Pour un ticket à 29 euros, la probabilité de gagner une Renault Scenic est de 1 sur 400. Wallfo indique là encore : « Plusieurs véhicules ont été vendus, mais le site à été fermé pour non respect de laloi du 21 mai 1836 qui régit les jeux de hasard. Les gagnants étaient désignés suite à un tirage au sort. »

En 2009 encore, toujours en France : un couple ardéchois a décidé de mettre en vente sa maison via une tombola. Pour participer au tirage au sort, les candidats doivent s’acquitter de la modique somme de cinquante euros. (…) Pour une mise de 50 euros, les participants obtiennent une chance de participer à un tirage au sort, dont le règlement a été déposé auprès d’un cabinet d’huissiers… Des milliers de participants se sont bousculés, jusqu’à plus de 6000 ! La tombola n’a pu avoir lieu, pour désigner le gagnant, pour des raisons légales.

Autres données intéressantes de marché communiquées par Wallfo :

  • 8 personnes sur 10 jouent à des jeux de loterie (hors et en ligne)
  • 30% des joueurs jouent sur Internet
  • PMU + FDJ + BWin en 2009 ont cumulé à eux trois plus d’1,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2009 !

Les deux acteurs

La directrique de WinYouWin indique le principe sur FrenchWeb :

La loi de 1836 interdit les loteries réunissant les 4 éléments suivants :
– espérance de gain
– désignation du gagnant par le hasard
– communication au public
– frais de participation non nul

Si l’un de ces éléments n’est pas constaté, les loteries sont licites.

Les jeux organisés sur WinYouWin.com ne réunissent pas ces 4 éléments et sont donc licites au titre de cette loi.

A savoir lequel, c’est notre secret de fabrication ;)
Ps: Pas si secret puisque visible dans le règlement général et les CGU !

Je ne suis pas certain d’avoir bien vu l’information dans les CGU, mais il semblerait que le seul élément plausible soit l’absence de communication au public, si tant est qu’un site Internet ne soit pas une communication au public. En tout cas, l’espérance de gain est là, la désignation du gagnant se fait bien par le hasard et les frais de participation sont évidemment non nuls.

Aperçu du site Wallfo.Fr

Concernant Wallfo.fr, la désignation du gagnant s’effectue par rapport à l’indice choisi le plus proche du CAC40 à la clôture, ce n’est donc effectivement pas le hasard qui choisit le gagnant, mais l’évolution de l’indice représentant le marché de l’offre et de la demande.

Je trouve intéressante cette dernière initiative qui va réunir plusieurs types de publics : les amateurs de bourse, les amateurs de produits de luxe, et les amateurs de jeux de hasard.

Le côté ludique et challenge est intéressant. A mon avis, le site pourrait rencontrer de forts pics d’audience peu avant la fin de la séance et, à la manière d’une enchère eBay, cette montée d’adrénaline chez l’utilisateur avant le gong final devrait assurer une certaine émulation pour le jeu.

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

2 Commentaires

2 réponses à “Parier sur le CAC40 pour gagner des produits, une nouvelle manière de consommer ?”

  1. Alban dit :

    Généralement le caractères « hasardeux » viens du faite que le tirage ai lieu après la participation.
    Les jeux à instant(s) gagnant(s), ou à prédiction (dans ce cas du CAC40, ou plus généralement du nombre de participant à un concours), ou à toute autre variable faisant intervenir l’intelligence ou l’habilité ne sont donc pas des jeux de hasard.

    Je parierais donc fortement que le secret de fabrication de WinYouWin intervient justement dans la désignation du gagnant (avec un système d’instant gagnant ouvert, ou de numéros d’enchère prédéfini comme gagnant).

  2. bgaillat dit :

    Le coté « communication au public » est assez tendancieux quand même … si un site internet n’est pas destiné à « communiquer au public » …
    Walfo tiens à mon avis plus la route sur son concept (à première vue)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.