Tag : parabd

Interview de Nicolas Bucaille, E-commerçant

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Aujourd’hui voici une interview de Nicolas Bucaille qui a bienvoulut partager avec nous son experience d’ entrepreneur et de E-commerçant. Il a lancé plusieurs sites et nous raconte son parcours et les différentes étapes dans son expérience de E-commerçant.

Bonjour Nicolas, peux tu te présenter un peu ? ton parcours et ce que tu fais ?

Bonjour Benoît , alors mon parcours c’est d’abord un bts informatique puis une licence marketing. Après 1 an salarié à des postes de commercial dans le négoce de matériel de supermarché puis le routage.

Et comment est venu le E-commerce dans tout ça ?

Après t’inquiète, j’ai pas fini 😉
Donc en 2005 je monte ma première société répondant au doux nom de hera ,avec la création du premier service de suivi de colissimo. Je travaillais au début avec pas mal de vépécistes, puis de plus en plus de e-commerçants.
Si j’ai fait avant un bts informatique c’est que ce domaine me plaisait, mais surtout internet , la passion d’internet + le fait de cotoyer pendant 4 ans des e-commerçants m’a donné envie de m’y lancer moi même.
Début 2009 j’ai donc commencé à réfléchir à ce que je pourrais vendre puis dans le courant de l’année j’ai revendu mes parts de hera puis me suis lancé à 100% dans l’e-commerce, voilà voilà.

Donc tu t’occupes actuellement de combien de sites E-commerce ?

Réellement 2 , le premier va fermer pour cause de manque de rentabilité par rapport aux autres. Le second vit sa vie tranquillement, sans prise de tête et je développe le 3ème.

Tu peux nous donner les urls si tu veux 😉

Je vais bientôt ouvrir un autre site dans un projet plus global à long terme, le premier qui va fermer : http://www.laparabd.com , le second positionné sur une niche : http://www.parapluie-transparent.com et le troisième : http://www.rueduparapluie.fr et celui qui va ouvrir, pas encore tout à fait fini http://www.ceinture-avenue.com

Comment as tu choisit les thèmes de tes sites E-commerce ? la para BD, le parapluie ? tu as fait des études de marchés ou c’est plutôt des opportunitées ?

Pour le premier c’est un secteur que j’aime bien, j’adore tout ce qui est bd si j’en possède assez peu j’en ai lu énormément via les bibliothèques il y a quelque chose à faire dessus mais les moyens à mettre en oeuvre pour attendre le niveau que je souhaite sont au delà de ce que je veux mettre, c’était donc plutôt à l’instinct après une rapide étude de marché.
Pour les parapluies c’était aussi par opportunité, en remarquant qu’il n’existait aucun vendeur spécialisé je fais à chaque fois de (très) rapides études de marchés, pour voir le potentiel je me renseigne sur les marges et si ça me va j’y vais.
Je fonctionne à « l’instinct » plus qu’en comptable, ce qui peut être dangereux quand on a de très faibles moyens. Je déconseille à tout le monde de faire comme moi, il faut creuser un peu plus avant de se lancer, mais de ne surtout pas s’arrêter à la première embuche venue.

Aujourd’hui, la fevad dit qu’il y a plus de 60 000 sites Ecommerce en France , tu penses qu’il existe encore des niches qui peuvent être rentable ?

Absolument et il y en aura toujours, aujourd’hui on trouve des magasins à chaque coin de rue, ça n’empêche pas de nouvelles boutiques de s’ouvrir et de réussir pourquoi ce serait différent sur internet ??
Le tout est de trouver un produit à vendre, se positionner différement de la concurrence, vendre différemment, voir tout simplement communiquer d’une autre façon

Pour reparler un peu du site para-bd , qu’a t’il manqué pour que tu continues l’aventure ?

Des marges conséquentes et pas mal d’argent. Les marges sont presque 2x inférieures à celles pour les parapluies, pour pouvoir grandir et atteindre une taille critique il faut un catalogue large, renouveller régulièrement son catalogue.

Et donc de la trésorerie 🙂

Et discuter avec l’ex leader du marché (qui a déposé le bilan) n’est pas très encourageant quand on entend une rotation de stock de 2 ans…
Donc oui de la trésorerie, mais plus que de la tréso disponible, de la tréso que j’avais envie d’investir dedans car depuis le début je souhaite faire 3 sites e-commerce sur des produits distincts or pour y arriver je ne peux pas tout mettre sur un seul. J’ai donc un budget pour chaque, et quand j’atteins un certain niveau je lance le suivant c’est pourquoi le suivant va sortir maintenant, et avec un peu de chance le 3è d’ici la fin de l’année. Plutôt que de faire vivoter un site presque inutilement je préfère me couper une main pour réinvestir dans un autre qui sera plus rentable.

Ok, de tout façon l’expérience apprise sert forcement sur les nouveaux sites que tu lances non ?

Forcément oui. Même si je dis que j’y vais à l’instinct pour les suivants j’ai un peu plus étudier les possiblités, creusé pour voir les besoins réels ou au plus proche en tréso notamment pour atteindre mon objectif.

Du coup les projets sont de plus en plus aboutis j’imagine, c’est toi qui fait tout ou tu as des ressources exterieurs ? pour le graphisme , la photo , le référencement etc …

Non, je fais tout moi même. Les 2 premiers sites tournent sous oscommerce, j’ai donc vraiment tout tout fait pour http://www.rueduparapluie.fr il est chez wizishop, je voulais tester avec une plateforme hébergée pour me libérer du temps en maintenance comme j’en suis très satisfait le prochain y est aussi. C’est aussi parce que je n’ai pas besoin, ou ne me sers pas du moins, de fonctions avancées on pourrait dire que je souhaite avoir des sites les plus simples possibles et ne pas passer tout mon temps les mains dans le code…

C’est quoi qui te prend le plus de temps actuellement ? Et combien de sites penses tu pouvoir faire tourner en même temps ?

Ce qui me prends le plus de temps ce sont les photos des produits, comme je n’ai pas de studio professionnel ni tout le matériel idéal je passe un temps fou à retoucher les photos. Donc les photos, et surtout les détourrer car mine de rien un parapluie c’est un peu chiant à traiter…

J’ai vu que tu faisais également des photos en plein air , en situation avec des gens , ça a fait augmenter ton nombre de commandes ?

Nicolas : (le téléphone sonne) . Me revoilà, donc je disais que je ne sais pas vraiment car j’ai fait ces photos là dès le début. Ce que je peux dire c’est que les parapluies avec un mannequin se vendent pas mal par rapport à la plupart des autres mais ce sont aussi les parapluies rangés dans la catégorie « originaux », ceci jouant certainement pour beaucoup.
Pour pouvoir répondre plus précisément il va falloir attendre que j’ai rajouté les nouveautés et comparer dans le temps.

On verra plus tard alors 🙂 , sinon tu penses pouvoir gérer combien de boutiques en même temps ?

Je pense 3, raison pour laquelle je me suis fixé ce chiffre de boutiques à ouvrir mais à terme je compte déléguer certaines tâches, ou en embauchant ou en externalisant.

C’est ce qu’on te souhaite tous :). Par rapport au futur, est ce que tu as des idées (à part les nouvelles boutiques ) ? comment vois tu l’arrivée de la réalité augmentée dans le E-commerce , ou des photos 360 , des réseaux sociaux ?

La réalité augmentée à mon avis restera, au moins pour un bon bout de temps, fermée à certains types de produits. Typiquement les produits de mode : textile, lunettes…
Pour le reste sur le futur à titre perso j’aimerais mettre des photos des produits en 3D, je trouve que ça rend très bien et ça fait vendeur, on voit bien le produit , on peut se l’approprier, se l’imaginer, le scruter sous tous les angles : pour des chaussures par exemple c’est excellent. Pour ce qui est des réseaux sociaux c’est comme un blog, c’est un moyen de communication comme un autre, pour que ce soit efficace il faut savoir s’en servir, ça s’apprend ou ça se maîtrise au feeling quand on a la communication dans la peau.
Mais j’ai beaucoup de mal à m’en servir pour moi d’une façon efficace commercialement parlant.
A l’avenir il y a aussi la recherche personnalisée et (j’ai perdu le mot, recherche riche ?) qui peut changer des choses.
L’apparition et le développement des photos et vidéos peuvent permettre d’acquérir du trafic mais en même temps sans vendre par contre cela apportera toujours plus de valeur ajoutée, surtout la vidéo bien entendu.
Reste que même si je pense à l’avenir je regarde avant tout ce qu’il y a aujourd’hui pour me développer tranquillement
je ne cherche pas à être le roi du monde, juste à vivre tranquillement de ma petite affaire.

C’est le cas aujourd’hui ?

Je pourrai mais je préfère tout réinvestir dans du stock et des nouveautés pour croitre un peu plus vite et lancer mes projets en avance.

Et bien je te souhaite que tu puisses vivre de tes 3 boutiques rapidement.
Pour finir tu aurais un conseil a donner aux futurs E-commerçant ?

Lle meilleur que je pourrais donner serait de bien faire attention aux sommes qu’il faut mettre sur la table pour atteindre son but, et de ne pas se lancer dans un marché ultra saturé comme la vente d’informatique et autre produits type iPod. Là il faudra mettre énormément d’argent sur la table pour avoir des marges ridicules sous peine de tout perdre en moins de 6 mois ou au mieux ne jamais décoller.

Donc en gros il faut faire un business plan avant de se lancer 🙂

Nicolas : (je reviens) . Donc en gros oui, même rapide pour ne pas partir dans l’inconnu totale et ne pas oublier de se fixer des objectifs mesurables, réalistes en se fixant des délais.

Merci pour toutes ces informations Nicolas et bon courage pour le développement de tes sites E-commerce !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

1 Commentaire

Une réponse à “Interview de Nicolas Bucaille, E-commerçant”

  1. Mathieu dit :

    Très bon interview , et très vrai 😉
    Merci pour ces conseils et avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.