Tag : Native Avertising

Pourquoi le Native Advertising arrive au coeur du eBusiness

par Romain Boyer - Il y a 3 ans

Le Native Advertising, ce modèle publicitaire qui veut intégrer de la façon la plus naturelle possible de la publicité dans le contenu, explose depuis 2013.

Pas étonnant quand on sait que ce type de publicité est en moyenne 45% plus cliqué et semble plus qualitatif (+38%). (source IFOP)

On le connait en fait depuis bien des années, l’exemple le plus parlant étant sur le Web les fameux Adwords de Google, les liens sponsorisés qui se veulent peu agressifs et totalement adaptés au contenu contextuel. On voit également de plus en plus de « publi-reportages » ou de « publi-infos », ces reportages bienveillants (qu’on appelle couramment le « brand content ») depuis quelques années dans la presse traditionnelle.

Comme pour tout, on en revient à l’expérience utilisateur (UX) ; les revenus liés à la publicité traditionnelle baissant, on se raccroche à une méthode qui se veut moins intrusive et à plus forte valeur ajoutée : du contenu publicitaire fortement intégré dans le média dans lequel il se trouve.

Exemple de Native Advertising sur ZDNet avec OutBrain

Exemple de Native Advertising sur ZDNet avec OutBrain

Pourquoi parlerais-je sur info-ecommerce.fr d’une pratique qui semble intimement liée au journaux/blogs ?

D’abord parce qu’un blog ou un journal en ligne, c’est du eCommerce ! croyez-vous vraiment que ces médias n’aient rien à vendre ? comment vivraient-ils ? entendons-nous bien, ces médias ont d’énormes problématiques de conversion, liés principalement à l’abonnement ou à la publicité.

Ensuite parce que les sites de vente en ligne ne délaissent pas la publicité ou les natve ads, comme Amazon et ses « Product Ads » proposés à l’intérieur même des fiches produits. Un site, quel qu’il soit, se doit de convertir son trafic en revenu. Mieux vaut pour un site eCommerce un clic sur une publicité qu’une sortie pure et simple. Pour la question « cela ne va-t-il pas me faire perdre une vente ?« , à vous de travailler l’ergonomie et le parcours client pour que ce soit le moins souvent possible le cas et pour suivre vos indicateurs clés pour savoir si l’implémentation est bonne ou non !

Aperçu d'Amazon Product Ads dans une fiche produit

Aperçu d’Amazon Product Ads dans une fiche produit

Enfin, parce que même si vous êtes marchand et qu’afficher des pubs ne vous intéresse pas, vous aimeriez peut-être annoncer ailleurs que sur Adwords avec la même efficacité !

Alors, comment faire du bon native advertising ?

Alors pour commencer, je n’ai pas troué de « bon » native advertising à ce jour, principalement parce que cela est compliqué à cause de la finesse nécessaire à l’exécution et du nombre d’annonceurs et d’annonces nécessaires pour pouvoir répondre à toutes les thématiques, mais cela ne saurait tarder !

Il faut évidemment commencer par regarder les plateformes qui gèrent cela : Adsense, Outbrain, Adyoulike,… vous pouvez positionner de la même façon un tag qui servira un contenu publicitaire lié à votre contenu.

Un autre type de native advertising est finalement vieux comme le Web :

l’affiliation, pourquoi ne pas terminer un sujet ou proposer une fiche produit avec de bonnes recommandations complémentaires de produits qui peuvent également intéresser vos consommateurs et qui sont vendus ailleurs ? Adsense propose aussi une version Shopping pour faire cela automatiquement.

Vous pouvez également préparer le terrain en thématisant fortement vos pages afin de permettre à des annonceurs de choisir où ils veulent apparaître.

Les formats peuvent donc être du texte, des vignettes, des images, des vidéos, n’importe quoi. Il faut simplement pour que cela soit efficace que la thématique de la page soit clairement identifiable sans erreur possible.

Il n’est pas besoin de rappeler que toute publicité doit être mentionnée comme telle (« lien sponsorisé », « publicité », …)

instagram_graphic_5[1]

Des exemples ?

Okay.

  • une fiche produit Amazon au hasard (voir la partie « Les clients ayant vu cette page peuvent être intéressés par ces liens sponsorisés ») : Panasonic H-H014E Objectif grand-angle 14 mm
  • Cherchez le « ailleurs sur le Web » sur un des articles du journal Le Monde
  • « Liens partenaires » chez RueDuCommerce, force est de constater que certaines annonces peuvent être plus pertinentes, ce qui ne semble pas compliqué avec les méthodes énoncées plus haut
  • En colonne de droite sur Expedia
  • sur le Démotivateur, cet article parle de break dance et indique en bas un event Red Bull auquel on peut participer ; on peut par ailleurs liker la page Facebook Red Bull en haut à droite de l’article

Et vous en connaissez probablement d’autres ! (n’hésitez pas à les partager)

Petit bonus : Voir ici les meilleures applications (pas forcément sur le Web !) du native advertising

Tous retours d’expérience bienvenus !

Deuxième bonus parce que je suis sympa, une infographie que j’ajoute à ma galerie d’infographies eCommerce (263 infographies à ce jour !) :

Infographie IFOP sur le Native Advertising pour AdYouLike, un des acteurs du secteur

Infographie IFOP sur le Native Advertising pour AdYouLike, un des acteurs du secteur

Pour aller plus loin, lire cet excellent article du Social Media Club pour ZDNet

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités.

> Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER
> Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

4 Commentaires

4 réponses à “Pourquoi le Native Advertising arrive au coeur du eBusiness”

  1. Alain Monfort dit :

    Bonjour,

    J’ai trouvé vos articles très intéressants. Cela permet de constater à quel point exister sur le Web aujourd’hui est compliqué pour une petite structure. Lorsque l’on fournit un service demandant une technologie assez avancée, l’adapter aux différentes exigences du marketing est très complexe. Notre toute petite équipe peine grandement à faire connaître notre service tant à nos partenaires qu’à nos clients, il y a une sensation d’inertie terrible. Bref nous expérimentons chaque jour la difficulté de l’exercice qui est le votre.

    Alain Monfort
    Bestincard.com

  2. ComOclic dit :

    Bonjour,
    Article intéressant malgré le fait que vous oubliez une autre régie qui propose également une offre en native advertising. Depuis 4 ou 5 ans la publicité digitale se transforme et depuis peu à une vitesse folle. La course au programmatique et toujours orientée vers le premium laissant dans le désarroi de nombreuses petites structures.
    Cher Alain, en cherchant bien vous trouverez la plateforme qui accompagne les petites structures comme la vôtre. Cordialement

  3. Romain BOYER dit :

    Bonjour « Comoclic »,

    je n’ai rien contre la publicité tant qu’elle ajoute de la valeur à l’article mais il faudrait être plus complet, pouvez-vous pour compléter préciser de façon structurée :
    – le mode de rémunération (vous reversez 90% des gains ?)
    – le mode de fonctionnement particulier de votre offre
    – présenter quelques cas concrets de mises en place (liens vers des sites clients)

    Merci,

  4. ComOclic dit :

    Romain, à la suite de votre email, je tiens a préciser que mon intervention de ce matin avait comme intention de compléter votre article et non pas à faire de la publicité.
    Pour répondre à vos questions, la plateforme en question propose une redistribution des gains différentes selon les formats et les audiences des sites web. Les éditeurs ont le droit d’être bien rémunérés et avec cette régie ils sont très bien rémunérés. 90% en effet sur les bannières 468×60 et 70%sur les skyscrapper, concernant les formats peu intrusifs mais avec des taux de clics bien supérieurs, c’est un partage des gains : 50/50. Pour résumer il y a 13 taux différents de reversement des gains (formats & Vu) .
    C’est une régie qui défend les intérêts des petits et moyens éditeurs avec cette redistribution. Elle fonctionne en libre service, aucun contrat d’exclusivité, chaque éditeur et annonceur l’utilise à leur convenance dans une totale confiance. Bien d’autres services et fonctionnalités sont proposés mais comme je ne souhaite faire de mon post une énumération marketing et publicitaire.
    Je vous invite donc cher Romain à la découvrir durant toute l’année et peut être à la présenter dans l’un de vos prochains articles comme vous le faite si bien avec Adsense ou adyoulike .
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.