Tag : la poste

Vent de fraîcheur chez Colissimo !

par Frédéric Klotz - Il y a 12 mois

Les entreprises, ce sont d’abord et avant tout des hommes. La filiale colis de La Poste a la longue histoire de ces sociétés pionnères dans leur domaine, nées si longtemps avant nous, à une époque (1576 avec la création des « messagers royaux ») où l’on était bien loin d’imaginer ses évolutions actuelles.

L’entreprise est en train de faire sa révolution, pour rentrer définitivement dans l’ère digitale, en se concentrant sur ses clients.

Cette transformation a été impulsée par l’arrivée de Xavier Mallet aux commandes de l’entreprise voilà 2 ans. Il vient d’être rejoint par Benoît Huc, le nouveau Directeur Commercial de la marque. C’est ce dernier qui a accepté de nous donner sa vision du marché, de l’offre et surtout d’évoquer les projets et l’avenir.

Il faut dire que le travail ne manque pas pour les commerciaux de la marque, qui a vu ses volumes s’éroder ces dernières années au profit d’autres modes de livraison.

L’objectif est donc de reprendre des parts de marché.

Une nouvelle offre, un nouveau logo

Colissimo_logoEt le tout premier challenge pour y parvenir a consisté à simplifier l’offre. C’est ainsi que l’ensemble des produits de l’ancienne Coliposte, et même le nom de la marque sont devenus Colissimo. Un
nouveau logo a vu le jour pour souligner le changement, qui a repris comme Chronopost l’an passé le graphisme de DPDGroup, la filiale colis international du Groupe La Poste.

Cette capitalisation sur le nom Colissimo est d’ailleurs un choix qui semble plaire puisque la marque dispose d’un NPS de 49.

L’offre domestique se décompose en 3 volets :

  1. Colissimo domicile avec ou sans signature
  2. Colissimo point de retrait, avec 18.000 points à date : dans les bureaux de Poste, dans les relais de Pickup et dans les Pickup Station (consignes automatiques)
  3. Colissimo retour, en boîtes aux lettres, à La Poste ou en relais Pickup

La nouvelle offre Europe qui sera officialisée sur le marché en mai 2016 est articulée selon le même modèle, avec moins d’options possibles, mais dispose maintenant d’un suivi en 6 langues, couvre 15 pays et propose le service de reprogrammation des livraisons Predict venu de DPD.

La croissance est d’ailleurs au rendez-vous sur l’international, supérieure à 50% ces derniers mois, grâce à une certaine pugnacité commerciale. La simplification de l’offre devrait continuer à doper les ventes.

Côté organisation, la Direction Commerciale compte un Directeur des Ventes, 5 Directeurs Régionaux, et un Directeur des Comptes Stratégiques. Au siège on retrouve différentes fonctions de support, et en région des ingénieurs d’affaires. L’équipe commerciale compte environ 200 collaborateurs.

Les équipes sont particulièrement sensibilisées aux nouvelles orientations de l’entreprise. A ce titre, un séminaire les a récemment réunies, et la nouvelle offre a bénéficié d’une co-construction entre les vendeurs du terrain, le siège et les clients de la marque.

Les forces de vente sont, avec la nouvelle offre, la clef de la reconquète des parts de marché que s’est fixé Benoît Huc.

Un avenir digital

emballages-a-affranchirA partir de début 2017, l’offre internationale sera totalement interopérable, c’est à dire qu’il n’y aura par exemple pas de nécessité de réétiqueter les colis aux frontières comme c’est le cas aujourd’hui pour le grand export.

Le projet le plus ambitieux de Colissimo est celui qui concerne le délai de livraison. En effet, la marque prévoit à terme de livrer les grandes agglomérations en 24 heures pour s’adapter aux nouvelles exigences des consommateurs. Ce délai est déjà effectif sur certaines relations interdépartementales ou en région parisienne, mais il sera donc élargi progressivement aux grandes liaisons nationales.

Selon Benoît Huc, cette future promesse de J+1 ne viendra pas concurrencer son cousin Chronopost, dont la clientèle est essentiellement B2B et dont la promesse couvre l’ensemble du territoire, avec des moyens spécifiques mis en place pour la tenir.

Pour parvenir à ce futur défi, Colissimo a mis en place un projet industriel d’une valeur de 100 millions d’euros, destiné à rénover ses plateformes de tri.

Pour accompagner sa digitalisation progressive, la marque investit bien entendu dans les systèmes d’informations, avec le déploiement prévu d’un outil global, en remplacement des dizaines actuellement en service.

Surtout, Colissimo ne s’interdit rien en terme d’innovations. Elle a par exemple pris une participation dans la startup Stuart, qui utilise les systèmes d’informations pour organiser des livraisons urbaines.

Capable de se réinventer sur un marché où foisonnent concurrents matures et startups prometteuses, la marque séculaire n’a vraisemblablement pas dit son dernier mot.

Frédéric Klotz

Frédéric a 15 ans d'expérience dans le e-commerce. Il fut l'un des premiers community manager de France, puis s'est ensuite occupé de qualité et de logistique. Depuis 2013, il a fondé OpenYourWeb, expert en Supply Chain du e-commerce, qui accompagne les e-commerçants sur les questions de relation client, logistique, transport ou encore SAV.

8 Commentaires

8 réponses à “Vent de fraîcheur chez Colissimo !”

  1. Guillaume dit :

    Surtout, Colissimo ne s’interdit rien en terme d’innovations. Elle a par exemple racheté la startup Stuart, qui utilise les systèmes d’informations pour organiser des livraisons urbaines.
    C’est pas vraiment ça : « lors de la publication de ses résultats semestriels, le groupe La Poste indiquait dans son document «une prise de participation de 22% dans Stuart en France (…) pour 10 millions d’euros», réalisée via GeoPost.
    Sachant qu’il y a avait déjà eu des (plus petites) levées avant…

  2. Merci pour la remontée Guillaume, j’ai corrigé cette bourde !

  3. Guillaume dit :

    Bourde… C’est un bien grand mot.

  4. Un vent de fraîcheur qui ne finit pas de souffler. C’est très intéressant de voir son évolution depuis 1576, tant sur le plan organisationnel mais surtout sur le plan technologie. Et ce qui ravi, moi en tout cas, c’est qu’ils mettent en oeuvre les nouvelles technologies pour le bien de sa clientèle. J+1 pour la livraison, je donne +1 aussi. Plus de réétiquetage, c’est mieux, car à l’arrivée le colis est plein d’étiquettes qui font presque la moitié du carton avec plusieurs feuilles collées entre elles. On gaspille du papier, ils devraient peut-être aussi envisagé de revoir ce plan. Mais en général, ce vent de fraîcheur est très apprécié.

  5. Bananaclick dit :

    Effectivement, de vraies nouveautés qui sont un plus pour la ventre à distance, cependant, à mon avis, la vraie question aujourd’hui se situe au niveau du prix qui n’a cessé d’augmenter ces dernières années et qui implique des couts de livraison élevés. C’est là que se situe le vrai frein pour les sites de ecommerce et la vente en ligne… Alors à quand un service discount ?

  6. Bonjour Bananaclick, Vous avez raison : comme la plupart des biens et services de consommation, les prix du transport augmentent chaque année. Cela s’explique pour Colissimo non seulement par l’érosion des volumes (comme pour le courrier), mais aussi par l’évolution des services proposés dont je parle et l’augmentation structurelle des coûts (pétrole, coûts humains, etc…). La marque propose bien un service low cost qu’elle ne met pas en avant, et qui se nomme Coliéco, il s’agit d’une offre de livraison exempte de services, mais accessible uniquement à de gros chargeurs qui remettent à l’enseigne des millions de colis par an. Il existe ausi une alternative avec Colis Privé, nouvelle acquisition d’Amazon, qui couvre presque tout le territoire, mais qui exige également certain volumes pour bénéficier de conditions tarifaires de plus en plus proches de celles de Colissimo. Le prix du transport n’est pas prêt de baisser tant que tous les coûts annexes croissent et que les volumes sont à la baisse. Il existe par contre des offres alternatives comme la livraison hors domicile (les relais, les consignes, etc…) qui coûtent moins cher car elles n’ont pas à supporter les surcouts liés au dernier kilomètre, un des coûts les plus importants du transport, qui ne cesse de croître avec la saturation des milieux urbains. Il est à noter cependant que de nouvelles offres de mutualisation permettent à de petits acteurs d’acheter leur transport moins cher, je pense à des offres comme celle d’EnvoiMoinsCher, à la nouvelle plateforme d’expédition dEbay ou encore aux solutions de premier kilomètre comme Wing ou Cubyn. Bonne journée !

  7. Vince dit :

    Je trouve que les Pickup Stations sont une excellente idée. Comme quoi, il y a de l’innovation à La Poste !

  8. arthur dit :

    C’est tres bien d’envisager de livrer en 24h et le dimanche pour période de noel..
    Mais si laposte pouvait faire de gros effort coté tarif se serait encore mieux, car il sont en train de se faire rattraper par les point relais plus souple pour la livraison car les clients travail.
    Il vaut mieux payer quelque euros de moins une livraison et d’être livré en 3/5 jours au lieu de 2 jours par Colissimo pour un écart de tarif très élever autour de 5/8€ par commande.
    Niveau fiabilité mondial relay sa va par contre il arrive qu’un colis arrive dans un mauvais point relais et de ce fait perte de 3 jours ds l’acheminement ou qu’un colis est marquer comme remis au livreur mais n’est livrer que le jour suivant si sa tombe le samedi c’est repport aux samedi car il ne bosse pas le lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


La logistique Ecommerce, au coeur du ecommerce en 2013 ?

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Grosse annonce hier avec le rachat de Morin logistique par le groupe La Poste six mois après avoir racheté Orium [Source]. Si vous ne connaissez pas Morin Logistic c’est tout simplement un des plus gros logisticien e-commerce de France avec des clients comme Rueducommerce, Spartoo, Monshowroom etc … Des entrepôts de plusieurs milliers de mètres carrées à coté de Lyon et surtout 45 millions d’euros de CA pour 2012.

logistique ecommerceVous pouvez voir ici une interview de Boris Saragaglia de Spartoo et Gauthier Picquart de Rueducommerce dans les entrepôts de Morin Logistic et ici une interview de Alain Fournis, Directeur commercial de Morin Logistic que j’avais faites il y a déjà deux ans.

C’est donc la troisième société de logistique e-commerce de La Poste : Neolog, Orium et Morin. Avec le rachat de Alpha Direct Services (logisticien e-commerce très automatisé) par Rakuten il a quelques mois le secteur est en plein concentration et présente un réel Big Bang dans le marché de la logistique qui perd peu à peu tous ses indépendants. Bon il en reste encore, voir la liste des exposants « logistique e-commerce » sur le salon e-commerce ici même mais cela montre bien que la maîtrise du circuit logistique est devenue indispensable en e-commerce.

C’est d’ailleurs, d’après Jacques Antoine Granjon (Vente-privée) le troisième point le plus important du Ecommerce après la higt tech (etre « geek »)  et la production de catalogues [source]. Réceptionner  Stocker en toute sécurité et expédier rapidement des milliers de produits est une vraie problématique à ne pas sous estimer en e-commerce. La différence entre deux acteurs pourrait bien se faire sur ce segment dans les années à venir.

Accessoirement La Poste est en train de construire une vraie chaîne E-commerce de bout en bout : Solution Ecommerce, Web agency, Logistique e-commerce et bien sûr les colis. Il manque peut-être quelques outils marketing mais le résultat est quand même assez complet. A mon avis le colis à définitivement pris le pas sur le courrier chez La Poste et ils essayent de soutenir autant que possible le secteur et profiter au maximum de sa croissance.

 

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “La logistique Ecommerce, au coeur du ecommerce en 2013 ?”

  1. rédaction web dit :

    Nous retrouvons dans cet article une nouvelle tendance e-commerce en cette nouvelle année: la logistique!

  2. Taoufik dit :

    Ça bouge avec la Poste !

  3. Idebenone dit :

    Mon Showroom confie l’ensemble de sa logistique e-commerce à Morin Logistic depuis 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Box E-commerce, le point de vue d’un client sur la solution de La Poste

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Il y a une dizaine de jours je vous avais présenté 7 boutiques utilisant Box E-commerce, la solution E-commerce de La Poste, l’article a généré pas mal de commentaires qui se demandaient comment les clients de Box E-commerce avait pu choisir cette solution.

Pour répondre à cette question j’ai pu interviewer Jean-Charles, du site artdesignalley.com, qui tourne sur Box E-commerce bien sûr 😉 , afin d’en savoir un peu plus sur ses motivations et sa satisfaction de cette solution E-commerce.

Bonjour Jean-Charles, pouvez-vous nous présenter votre parcours et votre site ?

Ma formation initiale est l’Infographie, et les Art Graphiques. Un de mes premiers emplois fût chez un pionnier importateur de cartes graphiques et extensions pour PC où j’ai aiguisé mon goût pour les nouvelles technologies…  Par la suite, mon parcours a été principalement axé sur le Pré-Presse et l’impression numérique, j’ai aussi participé à des projets dans les domaines des bornes interactives et des produits de luxe et même l’automobile… autant d’univers pour lesquels j’ai utilisé des outils informatiques et techniques divers.

J’ai connu les débuts d’internet, l’époque des entreprises comme Compuserve, Worldnet, Calvacom, ceci parlera sûrement aux personnes de ma génération, un monde nouveau et fascinant se profilait… Tout cela a été confirmé par ce que nous vivons actuellement. Créer une boutique en ligne ayant un lien avec la création et le design m’attirait, c’est donc entrepris, nous y vendons des articles de décoration, majoritairement ceux fabriqués sous licence d’artiste Romero Britto.

Comment avez-vous connu la solution Box E-commerce ?

J’ai découvert Box Ecommerce après avoir porté mon choix sur la solution « Epages », en comparant les différents tarifs et prestations de cette offre développée par une société allemande qui travaille avec des hébergeurs et des SSII dans le monde entier.

Pourquoi avez-vous choisit la Box E-commerce et quelles étaient les autres solutions envisagées ?

Il n’a pas été facile de choisir une solution E-Commerce car les propositions sont nombreuses et variées. Très vite j’ai écarté le développement et la création complète par une agence web parce que je voulais tester mon projet avec un risque financier très faible. Je sais parfaitement que ces solutions devront être réexaminées dans quelques années si je désire un site plus complexe et plus haut de gamme, mais dans un premier temps je désire maîtriser l’ensemble, c’est mon côté curieux… alors, je n’ai pas hésité à chercher une formule clef en mains dans laquelle je n’aurais « presque » qu’à saisir mes articles…

Un des avantages de ce genre de solutions est que tout le monde peut les tester, chose impossible à faire avec une agence internet ! J’en ai donc essayé une bonne dizaine, de Magento à Prestashop avec mon propre hébergement, de Wizishop à 42Stores, d’Oxatis à « Epages » le logiciel SaaS qu’utilise BoxEcommerce…

Cette période de tests a duré 4 à 5 mois… Ce fut très enrichissant, j’ai appris beaucoup de choses. Pendant un moment j’ai fortement pensé choisir Prestashop avec un hébergement pro, mais embêté par une mise à jour qui s’est mal passée ou une mauvaise manipulation de ma part, je me suis dit que je ne désirais pas risquer de bloquer mon site pendant plusieurs heures. Donc, les solutions Open Source ont été écartées, même si elles sont très professionnelles et éprouvées pour qui connaît la technique mieux que moi. J’y reviendrai peut être un jour par l’intermédiaire d’un prestataire qui s’occupera de tout, en conservant la possibilité de garder un œil via le BackOffice…

Les solutions de style Wizishop ou 42Stores m’ont plu pour leur graphisme épuré et assez tendance, l’intégration aux réseaux sociaux, les mises à jour automatiques, la facilité de mise en œuvre, etc… de plus leurs équipes techniques sont agréables, réactives et à l’écoute du client, mais à mon avis les écueils étaient à l’époque le manque de certaines fonctions et la sensation d’être bloqué dans un système unique à entreprise unique, ainsi que la tarification basée sur un pourcentage des ventes, et autre chose m’inquiétait : le côté trop Startup de certaines… Qu’arriverait-il à mon site si ces entreprises ne trouvaient pas les financements nécessaires à leur survie dans les années à venir… n’étant pas dans leurs coulisses, j’ai préféré aller voir ailleurs…

Ne pouvant pas faire appel à une agence web pour limiter les coûts, ne voulant pas mettre les mains dans la technique d’un hébergement professionnel associé à un programme Open Source, et ne désirant pas payer un pourcentage sur les ventes et risquer de me tromper de Startup ! il ne restait que les offres prêtes à l’emploi avec abonnement mensuel fixe… Et là, le choix se limitait il y a quelques mois à Store Factory, Power Boutiques, Epages et Oxatis… ainsi que d’autres, mais je ne peux pas tous les nommer…

Pour avoir testé Oxatis il y a un peu plus longtemps, je n’appréciais pas le côté un peu vieillot de l’interface… Oxatis est numéro un en Pack ecommerce avec abonnement mais ma surprise a été de voir qu’après deux ans leurs prix avaient augmenté pour des fonctions ayant peu évolué… je crois que cela a changé aujourd’hui, car tout bouge très vite. C’est une des solutions à surveiller de près pour qui veut se lancer facilement.

Je me suis mis aussi à lire et relire les forums… et là, surprise : il y a beaucoup plus de critiques négatives que d’éloges ou d’explications concrètes ou études de cas réels… A lire les posts : tout est à mettre à la poubelle ou presque sauf l’Open Source ! Même des entreprises comme PowerBoutiques qui existe depuis très longtemps sont dévalorisées ! Alors qui croire ? et comment faire son choix quand le temps commence à faire pression ?

A force de recherches j’ai découvert que le groupe Hachette, La Monnaie de Paris, le vendeur à distance SEDAO, ainsi que d’autres énormes sociétés à travers le monde utilisaient le logiciel Epages, j’ai été rassuré sur ses fonctionnalités quoi qu’en disent certains détracteurs… et il devenait pour moi un très bon compromis pour démarrer… Je le testais depuis quelques semaines, et conscient de ses limites, sa simplicité m’a tout de même conquis.

Quant aux divers prestataires Epages, La Poste BoxEcommerce proposait un bon nombre de fonctions à un prix abordable…

Mon choix était enfin fait… Pas d’hébergeur à chercher, pas de logiciel à installer, pas de mises à jour à faire soi-même, pas de prestataire qui facture tout et n’importe quoi, et si La Poste arrêtait un jour le service, la société Epages reprendrait sûrement les clients puisque la solution est distribuée dans le monde entier à travers un immense réseau.

Quels sont pour vous les principaux avantages et défauts de la solution Box E-commerce ?

Avantages

–          Offre unique et complète, pas de paliers tarifaires, pas de commissions diverses

–          Disponibilité et amabilité du service technique et commercial

–          Tout fonctionne simplement et efficacement pour qui connaît ses besoins dès le départ

–          Facilité de prise en main du Back Office avec un tableau de bord complet et clair

–          Disponibilité de la boutique immédiatement après enregistrement en ligne

–          L’accès aux développements permanents de la société allemande Epages

Défauts

–          La customisation du design et mise en page limitées

–          On est lié à une solution propriétaire (mais c’est le cas de beaucoup d’autres)

–          On n’a pas la possibilité d’avoir un backup complet de sa boutique en interne, par sécurité ou simplement pour changer de prestataire Epages le cas échéant !

–          Peu de modules par rapport à la concurrence

Envisagez-vous de continuer avec Box E-commerce dans le futur ?

Si l’écoute clients reste la même, si les tarifs sont stables tout en étoffant les fonctionnalités au fil du temps, je pense que je peux rester encore sur la plateforme BoxEcommerce.

Quoi qu’il en soit, c’est comme dans beaucoup de domaines, si on arrive à définir ses besoins le choix se limite et est grandement facilité ! par la suite on est moins déçu des éventuels manques ou failles…

Je pense que BoxEcommerce présente sa prestation de façon très honnête, c’est simple, efficace, peut être limité pour certains, mais idéal pour débuter et plus si affinité car fiable et stable!.

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

4 Commentaires

4 réponses à “Box E-commerce, le point de vue d’un client sur la solution de La Poste”

  1. Florian dit :

    Intéressant, je n’ai jamais fait l’effort de tester « La Poste » en prestataire e-Commerce.

  2. Mickael@Impression en ligne dit :

    Retour d’expérience intéressant.

    C’est sur qu’on pourra toujours trouver à redire… mais cela permet de se lancer à moindre coût.

    Par contre, les url des pages sont vraiment pas très « sexy » pour pas dire affreuses !

  3. Jb Cayzac dit :

    400 € HT par an est le prix à payer à partir de la 2ème année d’abonnement à la solution ePage de La Poste. Solution facile pour commencer mais que je déconseille vivement à tous ceux qui veulent passer de l’amateurisme « bon enfant » et occasionnel aux exigences commerciales du ecommerce infiniment plus complexes, si l’on veut en vivre « un jour pas trop lointain » (en étant soi-même irréprochables sur ses produits et prix … la communication et la distribution étant malheureusement bâclées par la solution ePages – La Poste)

    Le débutant qui apprend vite, découvrira rapidement que la RIGIDITE de cette solution fait de son commerce un véritagle OTAGE qu’il n’est pas prêt de pouvoir faire migrer vers une solution réellement professionnelle sans y passer de nouveau un temps interminable (qu’il n’a plus) à re saisir toutes ses données, up loader toutes ses photos, etc…

    ePage est une mauvaise solution qui se pérennise sans craindre les retombées commerciales d’un mauvais bouche à oreille qui ne se diffuse pas, parce que tout est fait pour que les clients qui finissent par s’appeler à force de mécontentement, ne puissent pas s’exprimer sur un espace web (autre que Facebook – jugez par vous-même !) en consignant scrupuleusement la liste de tout ce qui fonctionne mal sur ePage.

    Si un club utilisateur indépendant (et sans risque de « pression technique » sur son propre site web fonctionnant sur ePage – La Poste), était créé par un cyber journaliste (par exemple) impartial, les utilisateurs ePages – La Poste pourraient lister tout ce qui fait techniquement de cette solution un véritable handicap commercial à court terme (J + 1 ou 2 ans). La pression serait ainsi celle que connaissent les sociétés d’informatique sérieuses travaillant pour des entreprises non débutantes regroupées au sein d’un club utilisateur indépendant.

    ePages – La Poste seraient ainsi « évalués » publiquement et auprès de tous les clients. A cette condition, ePages – La Poste deviendra une solution réellement professionnelle avant que chacun découvre, impuissant dans son coin, qu’il n’a pas d’autre solution pour faire évoluer son activité commerciale, que de changer de prestataire après y avoir passé au moins une bonne centaine d’heures pour tout recommencer.

    Enfin, j’encourage les clients ePages mécontents et pris en OTAGES à troquer 1 petite heure de leur temps à citer chacun 1 seul problème majeur dans cette solution, contre la bonne centaine d’heures qui les attend pour en changer.

  4. Tartifumedeco dit :

    La boxe e-commerce a un certains nombre d’avantages:
    Le support technique est toujours à l’écoute, très disponible et compétent, le numéro n’est pas surtaxé, ne vaut-il mieux pas payer un petit peu plus chaque mois que d’avoir des notes de surtaxes exorbitantes.
    Je suis d’accord avec la personne interviewée. Il faut éviter à tout prix une solution avec un tarif basé sur le C A.
    La boutique est fiable. Je travaille avec depuis 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


7 boutiques tournant sur Box E-commerce de la Poste

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Vous ne connaissez peut etre pas Box E-commerce, la solution E-commerce de la Poste, j’aurai l’occasion de vous présenter cette solution dans un autre article mais pour aujourd’hui voici une sélection de 7 boutiques qui tourne sur Box E-commerce histoire de voir les rendus que l’on peut attendre d’une solution de ce type.

Enecaribe

Voila typiquement l’image que j’avais de box e-commerce, un truc assez austère niveau design et manquant un peu de souplesse avec un coté B2B des années 2000. Bon ceci dit le site Enecaribe est bien un site B2B, je coris que ca mériterai un article le B2B un de ces jours …

http://www.enecaribe.com/

Coudre Repasser Nettoyer

Coudre-repasser-nettoyer est un site assez surprenant car  très orienté sur le coté fonctionnel et pas du tout sur le coté « émotionnel ». On sent vraiment que le site est une antenne de la boutique, tout y est très carré, jusque dans le nom de domaine 🙂

http://www.coudre-repasser-nettoyer.com

Jusque là vous avez pu voir des boutiques classiques et répondant,selon moi, à l’image d’un site sous Box E-commerce (design un peu rapide), voici maintenant quelques sites plutôt bien réussit graphiquement.

Artdesignalley

http://www.artdesignalley.com/

Yellowsweatsocks

http://shop.yellowsweatsocks.com/

Place-A

http://place-a.com/

Steila

http://www.steila.fr/

Crazydiams

http://www.crazydiams.fr/

 

Les trois derniers sites sont assez impressionnants (graphiquement) et ont demandé une charte graphique sur mesure par les équipes de Box-Ecommerce, cela me fait penser au site Legrandmagasinbio que je vous avez présenté et qui tourne sur Powerboutique mais avec une belle charte graphique.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

22 Commentaires

22 réponses à “7 boutiques tournant sur Box E-commerce de la Poste”

  1. Mickael@Couches lavables dit :

    C’est quand même léger niveau graphisme et ergonomie.

    De plus, pour la plupart les éléments de « rassurance » ne sont pas présents ou très peu mis en valeur.

    En même temps c’est ça les solutions clés en mains !
    Mais je suis pas sure qu’avec ça le ecommerçant puisse décoller et arriver à se faire une place parmi la concurrence…

  2. Nico Mister parapluie dit :

    Box e-commerce de la poste ? Tu prends Amen c’est la même solution, ils ne sont que revendeurs.

  3. bgaillat dit :

    Oui c’est basé sur Epages (solution allemande il me semble)
    Niveau technique c’est très moyen (test a venir) mais bon c’est pas cher du tout

  4. J-C G. dit :

    Bonjour, et tout d’abord merci d’avoir fait figurer notre site sur cette page. C’est très sympathique.
    Mr Gaillat, Je pourrai vous faire part des raisons qui nous ont fait choisir Epages, si cela vous intéresse pour votre futur article.

  5. bgaillat dit :

    Bonjour,
    Je serais très heureux en effet de connaitre les raisons de votre choix pour les services de Box E-commerce. Je vous contact dans la journée sur l’adresse que vous avez utilisé dans le commentaire ci dessus

  6. fermegambades dit :

    pour notre part,non initié dans l’informatique,la recherche première était de vendre nos produits en ligne
    la BOXecommerce nous apporte la solution rapide et efficace.
    L’important pour nous ce sont nos clients et ce qu’ils attentent,
    apparemment même si notre graphisme et l’ergonomie est léger comme il est dit….mais..n’étant un pro de la création graphisme..il m’est difficile de juger…De ce fait..ce que je regarde..c’est le chiffre d’affaire réalisé avec le solution clés en main de la BOX ecommerce , et là je suis très bien avec cette solution.

  7. J-C G. dit :

    Ok, pas de problème, envoyez moi un mail avec toutes les questions, j’y répondrai au mieux.

  8. bgaillat dit :

    Bien d’accord avec toi, la technique n’est là que pour servir le CA et non pas l’inverse 🙂 .
    Je préfère un site austère avec du CA qu’un « beau » site sans CA !
    L’important ce sont les clients = tellement vrai !

  9. Mickael@Couches lavables dit :

    Bonjour,

    Il ne s’agissait pas du tout d’une attaque de ma part.

    D’autant qu’il a été prouvé que le graphisme au sens stricte du terme n’est pas aussi important que l’on pourrait le penser pour déclencher une vente sur internet.

    Cela dit on cherche toujours à vendre plus. Et de ce fait il y a des « règles » qu’il convient de respecter afin d’augmenter notre taux de transfo. Et notamment sur l’emplacement de certaines infos comme le téléphone, les frais de port, le satisfait ou remboursé…

    Voilà 🙂

  10. Jorelle Création dit :

    Bonjour,
    Avant d’adopter la solution de la box e-commerce, j’ai pris le temps de tester différentes solutions proposées sur le net. Ce qui a fait la différence c’est d’une part le prix, ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on débute, mais surtout l’assistance téléphonique rapide et efficace. Pour ce qui est du graphisme, je trouve que cette solution donne vraiment la possibilité de personnaliser son site sans grand problème technique. C’est surtout la garantie d’être autonome, de ne dépendre d’aucun technicien pour la maintenance du site.

  11. Mince je n’en connaissais qu’une seule sur les 7 🙂

    J’attends ton article sur cette solution.

    Pour ma part je trouve que la construction des urls est loin d’être optimale !

  12. bgaillat dit :

    Pour une fois que je connais plus de boutiques que toi 😉
    Pour les urls c’est une catastrophe je suis d’accord mais je pense que ce n’est pas si grave dans les cas présents, je l’expliquerai dans mon (futur) article.

  13. François dit :

    J’adore la baseline de artdesignalley…

  14. Nico@parapluie dit :

    De même pour moi, et si de mettre des gifs animés et des couleurs qui me font exploser les yeux de partout me faisait vendre plus je le ferais.

    Mais… toute la question est de savoir si avec une autre solution on vendrait plus ?

    Et là je suis persuadé qu’à peu près toutes les autres solutions sont plus optimisées que Epages (Oui Benoît c’est ça, et c’est bien allemand et la liste des revendeurs est ici http://www.epages.com/fr/partenaires/partenaires-hebergeurs/presentation/ 😉 ), donc permettent à travail égal de grossir et d’avancer plus vite.

    Pourquoi ? Question de disponibilité, d’optimisation SEO, de fonctionnalités utiles pour le marketing, une ergonomie plus simple à optimiser, la possibilité de faire des tests A/B, et j’en passe.

    Après, du moment que vous en êtes content… Mais j’aime à penser qu’on ne peut pas tout faire bien, et la poste a déjà du mal avec son métier initial alors celui des autres…

  15. Solutions pour revendeurs informatiques dit :

    « Je préfère un site austère avec du CA qu’un “beau” site sans CA !
    L’important ce sont les clients = tellement vrai ! »

    Vrai sur des produits de niche

    mais, à mon avis, faux sur des produits concurrentiels où il est impératif de se démarquer positivement sur des éléments aussi important que :

    Les prix
    Le catalogue (Produits et infos produits)
    Le design
    L’assurance / Réassurance
    L’assistance

    Et c’est ainsi que certaines boutiques font de très jolis CA en passant par… les places de marché où justement les éléments de notoriété, design et réassurance sont pris en charge par la place de marché !

  16. Anonyme dit :

    Sa serait plus objectif si vous montrez des sites fait par des particuliers et non avec les packs amaplaces!!!!
    c’est pas représentatifs

  17. bgaillat dit :

    Ben non car les sites faits par des particuliers sont souvent moches et moins intéressants…

    Le but de mon article était de montrer ce que l’ont peut faire avec Box E-commerce c’est assez objectif je trouve concernant ce point.

    Par contre on est d’accord cet article n’est absolument pas représentatif des boutiques Box E-commerce en générale (et c’est pas le but)

  18. L'équipe Place A dit :

    Bonjour !

    Merci de parler de notre site mais petite rectification :

    « Les trois derniers sites sont assez impressionnants (graphiquement) et ont demandé une charte graphique sur mesure par les équipes de Box-Ecommerce »

    Le site Place A a été réalisé graphiquement uniquement par le créateur de la marque en aucun cas les équipes de la Box-Ecommerce n’est intervenue pour du sur mesure !

    Merci de votre attention ! 😉

    L’équipe Place A

  19. L'équipe Place A dit :

    Bonjour !
    Merci de parler de notre site mais petite rectification :
    “Les trois derniers sites sont assez impressionnants (graphiquement) et ont demandé une charte graphique sur mesure par les équipes de Box-Ecommerce”
    Le site Place A a été réalisé graphiquement uniquement par le créateur de la marque en aucun cas l’équipe de la Box-Ecommerce n’est intervenue pour du sur mesure !
    Merci de votre attention !
    L’équipe Place A

  20. […] bgaillat Laisser une réponse » TweetIl y a une dizaine de jours je vous avais présenté 7 boutiques utilisant Box E-commerce, la solution E-commerce de La Poste, l’article a généré pas mal de commentaires qui se […]

  21. […] Laisser une réponse » TweetTweetTweetIl y a une dizaine de jours je vous avais présenté 7 boutiques utilisant Box E-commerce, la solution E-commerce de La Poste, l’article a généré pas mal de commentaires qui se […]

  22. goueffon dit :

    Attention box e – commerce c’est de l’arnaque, j’ai pris il y a 16 jours un abonnement sans engagement pour créer ma boutique en ligne et rien ne marche. Le service technique est incompétent, un service commerciale qui n’a même pas un numéro de téléphone pour contacter le service technique,en gros une incompétence totale et je ne connais toujours pas la cause du problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.