Tag : inside-referencement

10 astuces SEO pour améliorer le référencement d’une boutique e-commerce

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Aujourd’hui je vous propose un article d’un blogueur invité et c’est Samy BERKANI, un spécialiste du référencement, qui s’y colle. Cela permet de changer un peu et de voir les autres points de vue de l’ecommerce. Si vous souhaitez participer vous pouvez me contacter ici pour en discuter.

Améliorer le référencement naturel d’une boutique e-commerce, c’est ne pas être dépendant de Google Adwords, des comparateurs de prix et autres sources de trafic payantes. Il ne s’agit pas d’effectuer une prestation miracle ponctuelle qui transformerait tous les clics payants en clics gratuits, mais d’augmenter le pourcentage de trafic en provenance des « résultats naturels » à travers une démarche qualité pensée pour le long terme. Et ce, que le référencement soit géré par une agence de référencement ou l’e-commerçant lui-même.

le referencementEn complément d’une campagne de netlinking, voici donc 10 conseils SEO qui améliorent à la fois la qualité d’une boutique pour Google et l’expérience d’achat de l’internaute.

1- Un titre pertinent

Point faible de nombreux e-shop, le titre est pourtant un élément important d’une fiche produit, d’une catégorie ou de toute autre page d’une boutique.

Qu’est ce qu’un titre pertinent ? Tout simplement un titre qui résume le produit et qui correspond aux recherches des internautes. En plus clair, il faut appeler un chat un chat. Si je vends une jupe rose à motifs floraux, j’ai le choix entre l’appeler « jupe rose à motifs floraux » ou lui donner un nom (comme de nombreuses marques le font). Dans le second cas, seuls les internautes qui connaissent déjà le produit peuvent le trouver en tapant son nom sur Google. Je perds donc du trafic qualifié en faisant ainsi.

2- Une description riche et détaillée

Une description de produits a deux fonctions principales :

  • Informer l’internaute sur les détails du produit, sa qualité, son utilisation …

  • Informer Google sur le contenu de la page

Pour remplir ces deux objectifs, l’astuce est simple : il faut partir du principe qu’il n’y a pas de photo du produit. Vous êtes alors dans l’obligation de « tout » expliquer. Ce qui permet de ne pas se fier à l’image (qui informe l’internaute mais pas Google) et de donner un maximum d’informations à la fois pour l’internaute et les moteurs de recherche.

3- Des pages de catégories améliorées

Les pages de catégories prennent souvent la forme d’un simple listing de produits. Pourtant, ces pages peuvent proposer plus de contenu, sans que cela n’entrave le processus d’achat.

Il est par exemple possible de prévoir des présentations ou descriptions de catégories. Un texte qui servirait la communication de la boutique et qui serait optimisé pour le référencement naturel. On fait ainsi des catégories des pages riches en contenu.

Sachant que les catégories ont plus de poids que les fiches produits (pour Google), elles doivent être optimisées et travaillées.

4- Les ventes croisées

Encore une pratique à intérêt multiple. Rappelons que les ventes croisées (ou cross selling) consistent à proposer aux internautes des produits complémentaires (ou similaires) à ceux qu’ils visualisent. Ces propositions peuvent se faire à différents endroits : fiches produits, panier …

D’un point de vue Webmarketing, cette pratique permet d’améliorer le panier moyen. Mais une conséquence indirecte en résulte. Pour le référencement d’une boutique e-commerce, proposer des produits similaires ou complémentaires dans une fiche produit, c’est créer des liens internes vers d’autres pages. Cela permet d’améliorer le linking interne de la boutique tout en respectant les thématiques (à condition de faire du cross selling pertinent).

5- Le fil d’Ariane

Comme pour le précédant point (les ventes croisées), mettre en place un fil d’Ariane (chemin de navigation) dans sa boutique permet d’améliorer le linking interne. Dans la pratique, lorsque l’on visite une fiche produit, on peut facilement revenir à la catégorie parente ou en page d’accueil. On raccourcit le chemin à la fois pour l’internaute et pour les robots de Google. Ceux-ci comprennent mieux (et surtout plus rapidement) la structure du site en « détectant » les différents niveaux de profondeur.

6- Les landing pages et le contenu rédactionnel

Audit de seoL’un des principaux points faibles d’une boutique e-commerce (en général), c’est la pauvreté du contenu rédactionnel. Des fiches-produits avec des descriptions de 250 caractères restent insuffisantes. Il faut donc améliorer son « capital texte » en proposant plus de contenu, notamment à travers des landing pages (ou pages d’entrées).

Contrairement aux idées reçues, une page d’entrée n’est pas une page rédigée par un référenceur ou des contenus générés en masse par une agence de référencement dans le seul but de faire du trafic. Elle doit aussi intéresser l’internaute et le retenir dans un premier temps avant de l’inviter à poursuivre la navigation sur la boutique dans un second temps. Il s’agit donc d’une vraie démarche marketing d’acquisition et de conversion.

Les landing pages peuvent prendre différentes formes : tutoriaux, conseils et astuces … Le tout, c’est d’en faire des pages « utiles ».

7- Les url propres et pages uniques

Les urls d’une boutique e-commerce doivent être réécrites et les pages uniques. Cette règle vaut pour tout site Internet.

Pour rappel, les urls réécrites sont plus faciles à lire et interpréter par les moteurs de recherche. Une url de la forme « nomdedomaine.com/categorie/titre-fiche-produit » est plus facile à lire que « nomdedomaine.com/index.php?id_categorie=5&id_produit=254… »

La réécriture d’urls se fait dans un fichier.htaccess. Sur la majorité des solutions e-commerce, il suffit d’activer une option pour réécrire ses adresses.

Par ailleurs, une page, ou plutôt un contenu doit être unique. Deux pages possédant deux url différentes et un contenu similaire seront considérés par Google comme étant un contenu dupliqué (duplicate content). Ce qui, en prenant plus d’ampleur, peut engendrer des pénalités.

Le fichier robots.txt permet d’indiquer à Google les paramètres à ne pas prendre en compte d’une part, et d’éventuelles pages à ne pas indexer d’autre part. Ce fichier peut être généré via les Google Webmasters Tools.

L’attribut rel= »canonical » permet également d’indiquer à Google la page à prendre en compte en cas de contenu dupliqué (interne uniquement).

8- Un menu organisé

Le menu est un élément important d’une boutique e-commerce, et plus généralement d’un site Internet.

Un menu organisé est un menu qui remplit les objectifs suivants :

      Ergonomie et facilité de navigation

      Séparation des thématiques

      Pertinence des noms de catégories

      Lisibilité par les moteurs de recherche

Les noms des catégories doivent résumer les produits qu’elles contiennent. L’internaute doit pouvoir facilement identifier la catégorie et la thématique qu’il recherche. Ce qui s’applique également à Google. Enfin, le code du menu doit être propre et facile à interpréter. Exit donc le flash et autres technologies mal lisibles par les robots de Google.

Idéalement, Google doit pouvoir identifier des thématiques et retrouver ces mêmes thématiques à l’intérieur des catégories (c’est-à-dire les produits).

9- Une balise title et une meta description par page

On ne le répétera jamais assez, les balises title doivent être correctement optimisées, reprenant le titre de la page mais aussi quelques détails supplémentaires, surtout si ces détails sont recherchés par l’internaute.

La meta description n’a aucun impact sur le positionnement d’une page sur les résultats de recherche. En revanche, elle aura un impact sur le taux de clic. Plus elle est explicite, claire, résumant le contenu de la page (par exemple d’un produit), plus les chances de clics augmentent. Il faut donc y prêter attention et l’intégrer dans la démarche qualité.

10- Un temps de chargement « honnête »

temps de chargement seoLa lenteur est l’ennemi juré du e-commerce. Les internautes n’aiment pas attendre. Les robots de Google non plus.

Non seulement Google inclus le temps de chargement d’un site Internet dans ses critères de positionnement, mais en plus l’analyse d’une page peut être abandonnée si le temps de chargement s’avère trop élevé.

Choisir une solution d’hébergement adaptée est indispensable pour l’acquisition de trafic (Google) et la conversion (internautes). Pensez-y !

Samy BERKANI
http://www.inside-referencement.com/

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

15 Commentaires

15 réponses à “10 astuces SEO pour améliorer le référencement d’une boutique e-commerce”

  1. Idees Thes dit :

    Bon article de rappel, certains points sont très régulièrement oubliés…

    Je rajouterais l’uitlisation des microdata « products » et microdata « breadcrumb ». Dès que cela est pris en compte par Google cela permet une hausse du trafic non négligeable (surtout lorsqu’il y a des avis et photos de produits).

  2. Agence eCommerce dit :

    Bonjour,

    Article simple mais très important pour obtenir les bases d’un référencement solide.

    Je ferais quand même un petit aparté « suivi du référencement » sans quoi il n’est pas possible de connaitre l’impact des modifications.

    Ce que je peux recommander c’est de mettre en place un tracking des mots clés de cette façon afin d’obtenir un échantillon précis de votre positionnement (à adapter en fonction de la boutique, fonctionne bien pour les boutique de vêtements):

    Une grande marque
    Une moyenne marque
    Une petite marque

    Ajouter toutes vos catégories

    Ajouter tous les genre

    Ensuite il faut faire une concaténation via excel qui vous évitera de taper chaque combinaison de mots clés. En utilisant cette technique vous verrez rapidement à quel type de combinaison vous avez un changement et donc pourrez plus précisément analyser la cause (que l’effet soit négatif ou positif)

  3. Tu as de la chance je te laisse ton lien 🙂

  4. Très bon résumé. Merci.

    Quelques clarifications:

    1. Je présume que le titre que tu mentionnes est le «Title».?

    2. La description ne me semble pas pertinente pour le référencement. Pour d’autres raisons, oui.

    3. Le point 7 « Les url propres et pages uniques» sont tellement importants. Tu as entièrement raison sur ce point.

  5. Erwan@SEO dit :

    10 points en effet pertinents pour toute la partie d’optimisation On Page qui aurait le mérite d’accoucher d’un article similaire partie 2 cette fois focalisé sur la partie off page et la stratégie de backlinking pour les boutiques e-commerce.

  6. Agence web Nantes dit :

    Une bonne piqure de rappel. Mais une fois ces étapes réalisées, il reste le plus long : créer la popularité du site à travers des liens et une vie sociale.

  7. Impression cartes de visite dit :

    Merci pour cette article qui donne quelques conseils astucieux pour améliorer son référencement. Il en existe d’autres…

    Par contre la 10 m’interpelle:
    je pensais que pour les spiders des moteurs de recherche le temps de chargement n’était pas un critère de positionnement. Par contre il est vrai que plus le temps de chargement d’une page est long, plus l’internaute à tendance à quitter rapidement le site et là cela joue sur le pagerank, élément important du référencement…

  8. makeonlineshop dit :

    Les ventes croisées je suis contre car cela détourne le visiteur de son objectif: payer les produits déjà dans son panier !

    Chez moi on ajoute le produit au panier et on est redirigé immédiatement vers le checkout d’où on peut bien sur continuer son shopping.

    Je trouve stupide de prendre le risque de perdre une vente parce qu’on en voulait deux…

  9. Sam-Ou-Sa dit :

    merci pour le rappel, les basics sont les choses que l´on oublie trop facilement, surtout quand le temps et la facilité nous guette!
    Depuis quelques temps, je fais beaucoup plus gaffe au contenu et descriptifs des produits, mais comme cela prend un temps fou, j´ai commencé à sous-traiter. Le truc se nomme independent-publishing, pas cher, sérieux et bon relationnel client… en gros RAS. Normalement je devrais continuer ma « collaboration » avec eux… affaire à suivre!

  10. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi, ne pas faire de cross selling peut faire énormément baisse le panier moyen. Le but de l’ecommerce, pour atteindre la rentabilité, est de dégager un maximum de marge par commande mais des petites commandes n’apportent pas beaucoup d’intérêt…

  11. Sous traiter ses descriptifs de fiche produit ? Arf , je ne te conseille pas trop… Qui est mieux placer que toi pour parler de tes produits ? Surement pas une agence de contenu seo …
    Je te conseille de lire ça pour te faire une idée http://www.info-ecommerce.fr/4882/le-mythe-de-lergonomie

  12. Chirurgie Tunisie dit :

    super article , des conseils très utiles pour booster le SEO d’un site e-commerce, surtout lorsque on parle de réécriture des urls aussi les description unique et riche pour les produits.

  13. Boutiques Ecommerce dit :

    Bonjour,

    voici un article bien ficelé, auquel je rajouterais 2 points :
    – évitez de copier / coller vos descriptions pour éviter le DC (Duplicate content), Google ignorera votre page interne ou externe si il découvre les mêmes phrases.
    – si vous vous augmenter la visibilité de vos produits, utilisez les autres boutiques et places de marché, même vous n’avez pas encore de site.

    L’Annuaire Francais est le premier annuaire grand public intégrant le Ecommerce, que vous ayez ou non un site internet.
    Voir un exemple : http://www.annuairefrancais.fr/arme-munition/
    L’Annuaire recois près d’1 million de visites/mois et compte 2,5 millions d’établissements.

  14. Produits nuxe dit :

    La plupart des site Ecommerce utilisent les descriptions fabricants, ce qui est une grave erreur, à la fois marketing et SEO. Pas facile de faire entendre raison au Ecommerçant qui ont souvent pas envie de s’en occuper !

  15. Très intéressant!! Merci!
    Il me reste du boulot pour ma boutique fraichement ouverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.