Tag : export produits

Interview Guilhem Gleizes de Cibleweb

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Je vous avez promis une interview de Guilhem Gleizes, fondateur de Cibleweb, petite startup d’une dizaine d’années situé à Béziers dans le sud de la France, Si vous avez envie de partir travailler au soleil et d’écouter l’accent du sud de Guilhem vous pouvez postuler à son offre de technicien support pour iziflux.

Update :  Bénéficiez de 100 € de réduction pour chaque formation en précisant que vous venez de la part d’info-ecommerce 😉

Bonjour Guilhem, peux-tu te présenter et nous raconter un peu ton histoire ?

J’ai 33 ans …j’ai créé Cibleweb il y a 10 ans (tout rond en juin 2001) avec pour but d’accompagner les ecommerçants qui se lançaient à ce moment là, je mesure 1m72 et je pèse … j’ai une femme et une fille de 6 ans 😉

Ok, ok on en sait assez 🙂 mais c’est quoi Cibleweb ?

Plus sérieusement le but de Cibleweb a toujours été d’accompagner les clients dans leur recherche de visibilité, donc Cibleweb c’est :

– un référenceur naturel depuis 10 ans,

– un gestionnaire de campagnes payantes (en 2005 nous avons été certifiés Overture, l’ancêtre de l’offre de liens sponsorisés de Yahoo au même titre que des petites agences comme Publicis),

Le premier bon de commande de clics sur les comparateurs de prix date de 2003 et on faisait déjà des fichiers produits mais à la main sous Excel, de ce fait on a testé tous les supports et mon équipe a travaillé sur des outils internes qui ont finalement été proposés à nos clients : c’est le lancement de Iziflux en 2007.

En parallèle nous faisons de l’emailing (création + routage + stats) depuis 2004 avec maintenant un studio graphique de 3 personnes à plein temps et une offre spécifique : www.besonews.com .

Nous avions le projet de transmettre à nos clients notre savoir-faire et notre expertise et suite à un rachat de société fait en 2009 nous avons doté Cibleweb d’une filiale 100% dédiée à la formation.

Et tu fais des formations pour quels domaines et dans quel but ?

Nos formations sont centrées sur le webmarketing : réf nat, Adwords, analytics mais aussi emailing, réseaux sociaux et depuis peu nous avons intégré tout un cursus juridique avec maître Gérard Haas.

Le catalogue reprend environ 25 thèmes de formation et va doubler cette année avec des formations WordPress, des initiations à la veille concurrentielle et au e-commerce.

Tu as lancé ces formations il y a combien de temps ?

Le public est très varié : grand compte (Adidas, Nestlé, etc…) comme des PME ou des indépendants.

Ces formations ont été lancées discrètement il y a 2 ans et sont vraiment visibles depuis 4 mois avec 2 dates par mois à Paris + une mensuelle chez nous (avec le soleil).

Ah non en ce moment on a le soleil à Paris aussi 😉

Je garde la plage 😉

Et quels sont les premiers retours des clients ?

Pour beaucoup ils ne nous connaissaient pas avant et sont venus pour le sujet, apparemment ils sont satisfaits car ils s’inscrivent pour la suite.

Par contre nous travaillons sur un concept de formation all inclusive chez nous (hébergement inclus) que l’on va réserver à nos clients sur des formats de 1 à 3 jours, le but de est conserver un lien pédagogique avec eux car nous sommes très sensibles à la qualité des contenus et au ressenti des stagiaires.

Même si nos formations sont finançables par un OPCA (je préfère ça à dire qu’on vend du gratuit) cela ne nous exonère pas d’un travail de fond sur le contenu.

Le contenu est fourni par Cibleweb ?

Oui,  en fin de formation il est envoyé par notre responsable formation, c’est un bon moyen de garder le contact et d’éviter que les stagiaires passent la journée en prise de note.

Quels sont les formations qui marchent le mieux actuellement ?

Sans conteste les réseaux sociaux et l’emailing … mais je pense que les formations juridiques vont faire un carton,  par contre il est intéressant de constater que ce sont des sujets qui fonctionnent bien en séminaires (plusieurs entreprises ensemble) mais que le ref, Analytics et Adwords restent très demandés en formation individuelle ou intra entreprise.

Pour former une équipe interne sur la problématique ?

Oui et pour plus de confidentialité ou de confort, difficile d’aborder Analytics de façon poussée quand on a le risque d’avoir un concurrent dans la salle.

Cela permet plus d’interactions et de questions avec le formateur non ?

Oui, c’est en ça qu’il faut bien différencier un conférencier et un formateur… la formation dure 1 jour minimum alors que le show en conférence dépasse rarement 60 min, il faut s’inscrire dans la durée et être à dispo.

L’autre différence est que les stagiaires ont payé et sont donc en droit d’attendre un échange personnalisé (surtout en intra entreprise où on se rapproche du conseil).

D’accord, c’est souvent un peu de consulting interne ?

Complètement, ça fait partie du jeu c’est même logique sur des supports stratégiques comme l’Adwords.

Oui en effet, quels sont donc les prochaines formations à voir le jour ?

On va trés prochainement lancer des séminaires-e-commerce et séminaires-e-tourisme  de façon à offrir également une réflexion amont sur les projets et à éviter d’intervenir en tant que prestataire quant tout est fait.

Je suis en train de travailler sur un spécial comparateurs de prix et marketplaces . Car le sujet est vraiment d’actualité pour les marchands.

Les formations seront-elles plutôt pour les marchands déjà en place ou pour les marchands souhaitant se lancer ?

Les  deux car la partie juridique évolue sans cesse (tu as vu l’actu) (NDLR : voir l’Europe et l’e-commerce)

Oui j’ai vu, pour changer un peu de sujet comment vois-tu l’e-commerce d’ici quelques années ?

Plus de marchands (enfin rentables) et sûrement moins de prestataires comme dans tous les marchés en croissance.

Je pense surtout qu’il va y avoir un gros travail de rationalisation car hélas si le prix d’un site chute (ce qui est normal) les coûts marketing sont eux en forte hausse depuis 10 ans et de ce fait on va arrêter le miroir aux alouettes.

Donc un ralentissement dans la création des nouveaux sites et des sites plus gros et plus rentables ?

J’attends de voir ce qu’il va en être car on constate que les marché de niche sont trés intéressants mais que si la marge est bonne le potentiel de croissance est limité 😉 . A l’inverse sur des produits grand public la concurrence est déjà féroce et se fait forcément au détriment de la marge (en tant que prestataire c’est sur ça que nous sommes payés), donc la place à prendre reste entre les deux.

Et en tant que prestataire constates-tu une hausse des budgets pour le lancement de nouveaux sites e-commerce ou une baisse ?

Je pense qu’on a déjà les pure players (il serait difficile d’en lancer un nouveau sans avoir du cash).

Je constate une double tendance :

– une hausse  chez ceux qui ont pris le temps de réfléchir : ref nat, trafic payant, et qui ont les moyens,

– une baisse chez les tous petits qui pensent que le plus important reste le site (c’est souvent dommage car hélas le budget promotionnel web n’est pas un % du budget global),

Par exemple : j’ai un client qui est passé de 25 000 euros de Google Adwords par an à 250 000 car il a les outils de mesure (différence entre la dépense pub et l’investissement marketing) ce client a des résultats qui se développent en conséquence sans problème.

Ce que je vois de plus en plus c’est la volonté d’autonomie et de contrôle qui est à l’inverse de la tendance passée de délégation complète du e-commerce.

Nous assistons à une mutation des entreprises car intégrer du e-commerce ou du e-business dans sa stratégie c’est bien souvent révolutionner le fonctionnement.

D’ou les formations 😉

Oui, je m’explique :

– la première force devient le fichier client et non plus le fichier produit,

–  la relation client à distance implique une remise en cause des équipes, notamment commerciales terrain,

– la logistique est souvent un enjeu sous estimé.

Si le projet n’est pas porté par la direction c’est bien souvent un bide monumental, si un commerçant ne va pas sur le web car ses concurrents y sont et qu’il ne veut pas se « comparer à eux » il a tort car de toute façon ses clients sont déjà sur le web.

L’enjeu est là et pas dans les effets d’annonces de la presta miracle.

On est bien d’accord ! Bon depuis 10 ans que tu travailles sur le web quel est le projet qui t’a le plus impressionné ?

J’aurai dit celui de ma femme mais je ne suis pas objectif 😉 , plus sérieusement je suis bluffé par un site que je suis depuis 1997 (ça date) : 123meuble.com .

J’ai commencé par expliquer au fondateur comment allumer un PC (ça m’a payé mes études) et maintenant il fait un CA de plusieurs millions d’euros sur le web en vendant des meubles et du tissus dans le monde entier.

Ou un autre client qui vend des machines à coudre : www.coudreetbroder.com … plus ringard tu meurs, lancement fin novembre (je ne sais plus quelle année) et objectif sur l’année suivante ; 40 machines on les a fait en un mois et maintenant ils en font 3000 par ans.

Deux beaux succès que je ne connaissais pas…

C’est rassurant … on est sur ces schémas de PME « traditionnelles » , tu peux aussi regarder du côté de Famillemary qui recrute des nouveaux clients sur le web pour vendre du miel… j’ai fait ma conférence au salon b-ecommerce avec eux et je suis toujours bluffé par le budget de 2millions d’euros de recrutement client par an.

Je suis hélas plus mitigé sur le vin…

Dur comme secteur 🙂 je connais bien…

Oui même sur les niches.

Et bien merci Guilhem pour ces infos, pour finir si tu avais un conseil à donner aux e-commerçants ?

Formez-vous et travaillez avec nous ? On n’est pas cher et sympa 😉

Non plus sérieusement il est important de disposer de la compétence interne car c’est fondamental pour le commerce que de rester proche de son marché.

Et bien merci pour cette interview !

Rappel : Bénéficiez de 100 € de réduction pour chaque formation en précisant que vous venez de la part d’info-ecommerce 😉

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Interview Guilhem Gleizes de Cibleweb”

  1. Guilhem GLEIZES dit :

    Merci Benoit pour l’interview … comme promis les lecteurs de info-ecommerce auront une remise 10% sur toutes nos formations 😉

  2. bgaillat dit :

    Rha j’ai oublié ! 🙂 Bon je vais mettre l’article à jour tout de suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Spreadbutton ou comment diffuser des promos sur les réseaux sociaux ?

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Il y a quelques temps j’ai pu découvrir Spreadbutton, un nouveau projet de Olivier Martineau, fondateur de 42stores, et
Isabelle Sey. Spreadbutton est un service web qui vous permet de diffuser des campagnes de promotion produits sur les réseaux sociaux. C’est donc un outil de stimulation des ventes et de votre communauté.

Spreadbutton diffuse vos offres sur les réseaux sociaux

Spreadbutton est encore en phase de béta test et n’est pas totalement ouvert mais voici un aperçu de ce que vous pourrez y trouver :

Quelles sont les possibilités de SpreadButton ?

Vous pouvez faire des campagnes sur plusieurs thématiques comme par exemple :

  • Offrir 5% de réduction sur l’ensemble du catalogue à toute personne qui diffuse sur Twitter/ Facebook l’offre.
  • Faire un concept d’achat groupé : chaque diffusion de l’offre fait baisser le prix d’un produit de quelques centimes (paramétré par l’annonceur)

En gros vous pouvez accroître votre visibilité,  générer du trafic et animer votre relation client en récompensant les clients qui parlent de votre offre. Après les moyens sont assez libres pour faire une promotion correspondant à votre cible.

Par exemple j’ai testé avec Meilleursvinsbio une promo sur un Château Fonroque (un très bon St Emilion) qui baissait de quelques centimes à chaque diffusion pour passer de 25.40 € à 19.90 € .

Il suffit d’ajouter un petit bloc de code pour obtenir la bannière sur votre site en quelques secondes :

Bon après il faut la diffuser et là il faut absolument communiquer sur cette offre car elle utilise l’effet de réseau [explications sur wikipédia] donc si vous n’avez :

  • Pas de newsletter
  • Pas de followers sur Twitter
  • Pas de fans sur Facebook
  • Pas de trafic sur votre site

Cela ne vous servira pas à grand chose… Spreadbutton est un outil pour exploiter /dynamiser cette communauté mais en aucun cas pour l’amorcer !

Et ça donne quoi concrètement en chiffres ?

Pour la première campagne nous avons eu à peu près 3000 affichages pour 8 participants … Clairement l’offre que nous avons proposé n’était soit pas assez intéressante soit pas adapté à notre cible.

Le nombre d’affichages est très correct pour le nombre, très faible, de participants. En effet l’offre d’achat que nous avons proposé n’était valable qu’après la campagne, or, nos visiteurs n’ont peut être pas eu la patience d’attendre pour une réduction incertaine.

Si cela avait été à refaire je pense que j’aurais proposé un bon de réduction de 5% sur tout le site dès diffusion de l’offre afin de faire interagir notre communauté sur un cycle plus court (Action / Réaction). Il faut aussi noter que la communauté Meilleursvinsbio est encore en phase d’amorçage et manque donc de visibilité.

Si vous voulez tester ou en savoir plus vous pouvez contacter Isabelle ou Olivier de ma part ou alors abonnez-vous à la mailing list de Spreadbutton en attendant l’ouverture officielle.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Lengow : retour sur 1 mois d’utilisation

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Voila déjà un mois que j’ai la chance de tester Lengow, une solution d’export de catalogues, sur Meilleursvinsbio, il est donc temps de faire un petit bilan pour partager un peu mon expérience.

Tout d’abord qu’est ce que Lengow ?

Lengow est un service web qui permet de gérer les exports de catalogue. Lorsque vous voulez vendre vos produits sur une marketplace, ou les exporter sur un comparateur de prix il faut pouvoir envoyer vos informations dans un format compréhensible par le comparateur de prix ou la place de marché. Bien évidement tous les comparateurs utilisent leur propre système de rubriquage, de nommage et de répartition du contenu ce qui rend l’opération complexe.

Avant Lengow chaque nouveau comparateur me demandait donc du travail pour exporter le flux au bon format, même si avec rentashop l’opération était très facile pour certains comparateurs.

Aujourd’hui j’ai juste à sélectionner le nouveau comparateur et hop mon flux, 100% compatible avec le comparateur, est activé par Lengow.

Quelques résultats.

Avant Lengow  j’utilisais 3 comparateurs de prix (Google shopping, Eco-sapiens et Shopping.com) et j’en avais deux autres « bloqués » car mon flux ne correspondait pas à leurs spécifications. Le problème a été réglée en 48 heures après le passage sur Lengow et j’ai désormais accès à d’autres comparateurs (Shopzilla, Achetez Facile et Twenga ) avec des fonctions sympa qui ont améliorés mon positionnement et la catégorisation de mes produits.

J’ai pu ajouter ces comparateurs sans passer plus de temps à la gestion des catégories et des branchements et je consacre le même laps de temps chaque jour à optimiser mon catalogue mais il est diffusé plus largement, c’est une bonne opération 🙂

J’ai également pu créer une boutique Facebook très facilement car il n’y a eu aucune configuration de mon coté (je ferais un comparatif bookset/lengow /Payvment un de ces jours)

J’ai voulu commencer une boutique Ebay mais comme je ne sais pas bien vendre sur Ebay je ne suis pas aller très loin …  Je re-testerai plus tard.

Ca ressemble à quoi Lengow ?

Pour vous montrer un peu le back office voici deux captures de mes données (pixelisées hein quand même ^_^).

Voici le back office de Lengow avec la liste des comparateurs sur lesquels vous êtes inscrits. Si vous en voulez un nouveau cliquez sur le bouton vert et choisissez le nouveau comparateur. Lengow fera le branchement et vous l’activera rapidement (mais vous devez créer un contact commercial chez le comparateur avant bien sûr …)

Pour la partie « gestion de l’offre » on peut modifier les catégories et les produits pour chaque comparateur pour en tirer le meilleur parti.

Petite synthèse

Alors Lengow est-ce utile ? Pour moi qui ai seulement une soixantaine de produits cela m’a permis de multiplier les sources d’acquisition de trafic sans partir dans des considérations techniques qui aurait pu me ralentir. Il me reste encore à tester les marketplace comme Rueducommerce, Amazon et Fnac si elles acceptent les sites de vins.

Le branchement avec Adwords est aussi possible et permet de gagner du temps dans la campagne de SEM mais il est indispensable de repasser sur les annonces pour bien gérer votre campagne de mots clefs, le tout automatique ne donnant pas des résultats intéressants.

Je suis donc très satisfait de ce premier mois avec Lengow. Mon objectif pour le mois numéro deux étant d’améliorer mon catalogue produit pour acquerir plus de visibilité sur les comparateurs.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

29 Commentaires

29 réponses à “Lengow : retour sur 1 mois d’utilisation”

  1. Pierre dit :

    Slt,

    Pourrais tu nous indiquer, l’impact sur % de vente supplémentaire avant et après).

    Cela serait super, pour illustrer le ROI

    Moi j’hésite aussi avec Beezup (gratuit pour peu de produits) ou Shopping flux (qui semble aller tres loin et tjs pro actif)

    Merci

  2. bgaillat dit :

    Salut Pierre
    J’avais prévu de le mettre dans l’article mais ce n’est pas pertinent in-fine car durant cette période nous sommes passé en V2 sur Meilleursvinsbio et c’est cela qui draine la hausse du taux de conversion.
    Par contre je publierai dans quelques mois la tendance du trafic en provenance des comparateurs.
    Le ROI est facile par contre, Lengow c’est 100€ par mois soit 2 ou 3 heures de travail, est ce que tu gagnes deux / heures de travail par mois avec Lengow ? Oui clairement.
    Je n’ai pas encore testé Beezup et Shopping-flux par contre …

  3. Ludovic dit :

    Bonjour,

    Est-il possible d’envoyer son flux sur les places de marché et quid du flux retour commande ?

    Merci

  4. bgaillat dit :

    Oui c’est possible pour les marketplaces mais je n’ai pas encore testé, il me semble que les commandes remontent toutes dans le back office Lengow.

  5. Ludovic dit :

    Ok. Merci du retour.
    En cas d’un nombre important de commandes, on risque de se trouver avec pas mal de saisies manuelles.

    Sinon, félicitations pour ton blog !

  6. Georges@Bitbol dit :

    Merci pour ce billet.
    Si tu as des ajouts dans quelques mois, je suis preneur.

  7. PHILAS dit :

    C’est à toi de fournir d’url de ton flux aux comparateurs, ou Lengow s’en occupe ?
    Au niveau du paiement des CPC, tout est généré via Lengow, ou là aussi tu dois te rendre dans ton compte marchand pour chaque comparateur ?
    Merci.

  8. PHILAS dit :

    J’ai oublié de dire « Bonjour » 😉
    Donc Salut Bgaillat, et merci pour ton article.

  9. Mickael dit :

    @PHILAS,

    Bonjour,
    Je me permet de répondre à la place de Benoit 🙂
    Vous pouvez envoyer directement les flux via notre interface ou bien leur communiquer directement par email, on peut également se charger d’envoyer par email vos flux.

    Concernant la facturation, c’est à vous d’aller gérer les aspects facturation effectivement, nous ne le faisons pas pour les marchands pour les inciter à s’occuper de leur compte.

    @Pierre
    Bonjour, je serais ravi de vous faire une démo afin de vous démontrer que nous allons extrêmement loin dans notre métier.

    N’hésitez pas si vous avez des questions supplémentaires.

  10. Mickael dit :

    @Ludovic
    Bonjour, Nous gérons l’intégratlité des Marketplaces effectivement.
    Un dashboard centralisé (voir l’article sur notre blog) permet de visualiser l’ensemble des commandes que vous réalisez sur chaque support.
    Vous pouvez ensuite piloter ces commandes pour les valider/supprimer/accepter/refuser au sein même de la solution.

    Une API XML est même disponible afin de venir récupérer ces commandes et ainsi les importer dans votre boutique.

  11. mshop dit :

    Salut,

    L’utilisant chaque jour depuis quelques semaines : je dirais globalement c’est un bon outil 🙂
    C’est pas toujours intuitif, parfois agaçant : mais je suis un chiant sur cette notion 😉 espérons que cela s’arrange avec le temps

  12. Ahmed dit :

    Bonjour,
    je suis ecommercant avec un site internet qui effectue 5000 commandes par an, j’ai été contacté par beezup il y a 6 mois pour me proposer leur interface, beezup ou lengow, c’est 2 concurrents avec plus ou moins le même business, ce qu’il faut retenir, un exemple shopping.com c’est 0.20 euros le clic, la facture peut être vite salée, j’en ai fait les frais, les taux de conversions sont chers, je vous invite à lire les commentaires sur les mecs de terrain qui tous les jours passent par ces comparateurs, vous allez vite déchanter, de plus, les comparateurs avec un trafic énorme se positionnent sur les mêmes mots clés devant votre site dans les recherches google, je m’explique, imaginons vous étiez N°1 sur le mot clé « casserole incassable », les comparateurs vont se positionner sur le même mot clé devant votre site et vous voler la vedette en quelques jours sur google, au final, les clients désertent votre site sur ce mot clé au bénéfice des clics de votre comparateur, finalité, le client a acheté chez vous via le comparateur mais ca vous a couté + cher en clics,
    il y a aussi d’autres paramètres importants qui au final ne sont pas si bénéfiques pour le référencement de votre propre site internet, par exemple la multiplicité des comparateurs fait que chaque jour, la part du gâteau diminue au détriment des nouveaux comparateurs qui naissent, la aussi au final c’est votre taux de conversion qui en prend les frais.
    Conclusion :
    va falloir se tourner les méninges avant de penser qu’une solution toute simple va faire tourner votre business de ecommerce.

  13. Mickael dit :

    Une très grosse surprise arrive bientôt 😉

  14. Mickael dit :

    Bonjour Ahmed,

    Effectivement la gestion des campagnes sur les comparateurs de prix peut vite devenir difficile et chronophage, en plus de coûter beaucoup d’argent.

    Malgré notre expérience du marché, nous nous positionnons justement pas comme une solution toute simple qui va faire avancer votre business sans rien faire.

    Des campagnes sur les comparateurs se préparent, s’optimisent, se pilotent.
    Lengow est justement la pour vous aider à faire tout cela, c’est une solution vous permettant d’aller plus loin et plus rapidement dans ces optimisations mais en aucun cas tout gérer à la place du marchand, certains se positionnent comme cela, pas nous.

  15. Pierre dit :

    Bonjour,

    Remarques très pertinente Ahmed et bon Warning à ceux qui pense que le e-commerce c’est facile et pas cher.

    Je pense qu’on rêve tous d’un Eldorado type, je suis chez moi tranquille, j’investis pas beaucoup et je gagne plein d’argent…

    Quand on lit le feed-back très transparent de Patrice (un des Dieu du e-commerce qui en 1 an à + de 8000 fan facebook et un sacré Ca : http://www.archiduchesse.com/blog/2011/5412/bilan-decembre-2010/)

    Quand on lit les très bons articles :

    http://www.ludovicpassamonti.com/archive/2011/01/23/creer-une-boutique-en-ligne.html
    http://www.blog-ecommerce.com/de-lhypocrisie-des-agences-seo

    Je pense que comme le statut d’auto-entrepreneur, le e-commerce peut faire croire que c’est facile, pas chère et rapporter gros. Oui pour certain (très peu) cela est / sera le cas mais beaucoup d’entre nous la réalité et plus dure au quotidien

    On dit que la communication sur le web via Blog et Facebook force les gens a donner une image très positive (un effet de loupe).

    Difficile de faire un blog en disant : j’ai un site de e-commerce, j’y ai laissé un bras et le deuxième et entrain de suivre le même chemin . Pas très vendeur en effet par rapport : Super les ventes augmente et je gagne plein d’argent installé dans ma maison avec ma famille…

    Un peu comme l’un des premiers sketch de Dany Boon (« je vais bien tous vas bien »), Il ne faut pas oublier qu’il y a un faussé avec la réalité.

    Ce n’est pas du pessimiste, mais je sais que plein de gens souffre de se décalage entre ce qu’il connaisse au quotidien après 1 an de e-commerce (où les espoirs du début se sont émoussés) et ceux qu’ils lisent sur internet et dans la presse (que des success story).

    Sinon je trouve quand même que Lengow utilise trop son blog comme acte de promo et je trouve cela vraiment pas cool/Fairplay de leur part.

    Moi j’apprécie pas du tout leur démarche (C’est pas un publi-reportage ou sinon tu doit mettre billet sponsorisé et encaissé des €).

    Je dis ça, je dirais rien !

    Slt

  16. Ahmed dit :

    je suis d’accord sur le fait que les campagnes se préparent, donc il faut du temps pour cibler les mots clés sur lequels vous n’êtes pas positionnés et trier les nombreuses références de votre site pour ne mettre que celles qui ne se vendent pas mais qui ont du potentiel de vente et peu de concurrence, car sur un comparateur, on a nos produits mais aussi les produits de tous ses concurrents, va falloir être compétitif, accepter de gagner pas grand chose sur les marges pour passer mieux que ses concurrents, après tout ce temps que vous allez passer à travailler vos produits sur les comparateurs, il va falloir le quantifier en argent, je m’explique, le jour où vous arrêtez vos campagnes sur les comparateurs, le trafic de votre site chute de 50%, pas simple …

  17. Solenne dit :

    Bonjour,

    J’utilise Lengow depuis un peu plus d’un an pour la gestion du catalogue produit instruments de musique de la boutique en ligne pour laquelle je travaille. Occupant un poste dans le marketing, Lengow me fait gagner un temps non négligeable puisque pour chaque nouveau comparateur, market place ou régie d’affiliation que je souhaite ajouter, plus besoin de faire la demande des spécifications techniques au partenaire ni de faire l’intermédiaire entre mon développeur et le partenaire en question pour créer, envoyer, valider les flux. Une simple demande par mail et en quelques minutes le nouveau flux est créé!
    De plus, la centralisation des stats sur une seule page permet en un coup de d’œil de suivre ses campagnes et de les optimiser.
    En deux mots: Bravo Lengow!

  18. Ahmed dit :

    Bonjour,
    vous avez des stock options chez Lengow ? lol
    Je ne peux remettre en cause le fait que ces outils sont performants dans leur architectures de simplification des tâches, la question importante de tout chef d’entreprise est de connaître vos coûts de conversion,
    maintenant il est sans doute plus apprécié d’accepter des taux de conversions à 50 euros quand votre panier moyen se chiffre à 500 euros, cela n’est malheureusement pas le cas pour une grande majorité de ecommerçant, mon panier moyen 2010 doit être à 45 euros, donc forcément …

  19. Mathieu dit :

    Bonjour à tous,

    Est- ce quelqu’un tourne avec Magento et a eu quelques soucis avec les produits configurables?

    Je vous remercie d’avance,

    Bonne soirée,

    Mathieu

  20. J’ai utilisé Lengow avec des produits configurables sans soucis. Faut juste penser qu’ils facturent plus de produits : 1 par déclinaison+1 pour le produit configurable (si tu veux tout exporter )

  21. Maurice Largeron dit :

    Bonjour,

    Je ne suis utilisateur, seulement conseilleur…Quelle est l’intégration possible ou l’association possible avec google analytics ? Cas présent où l’e-commercant souhaite avoir ces données centralisées dans GA, et pas dans Lengow ? Un plugins Lengow permet -il une association Lengow-GA ? Merci..

  22. On peut modifier les urls pour les tracker avec utm_source et autre.
    Donc aucun souci pour tout centraliser dans Google Analytics 🙂

  23. Maurice Largeron dit :

    Merci Benoit,

    Ma demande allait au delà d’un simple paramétrage de liens sortants en terme de trafic, mais plus sur la possibilité d’avoir du reporting sur « ce que me rapporte » la plateforme lengow (CA, conversions..) dans GA .
    Je pense avoir une réponse à ce sujet directement avec Lengow sur cette problématique sur le reporting de flux, si j’ai l’info. je la communiquerai.

    Merci !

  24. Michel dit :

    Bonjour,
    Je fais juste un petit commentaire concernant Lengow. Client depuis 1 an nous avons décidé d’arrêter complètement notre association avec Lengow pour un concurrent bien plus professionnel (que nous testons aussi depuis 1 an). Je ne remet pas en cause les possibilités de Lengow (et encore), mais plutôt leur support et leur recette commerciale. N’attendez pas à ce qu’ils vous écoutent et remettent en cause leur produit car ça n’arrivera pas, si il y a un bug c’est votre faute (même si vous leur prouver le contraire), leurs fiches explicatives sont régulièrement fausses (souvent sur des détails techniques et non remises à jour). Enfin bref, à éviter si vous souhaitez développer votre commerce l’esprit tranquille. Je précise nous sommes un site avec 40000 envois par an environ et 5000 références.

  25. Pierre dit :

    Je fait le même constat que Michel,Lengow est une vrai usine a gaz et au moindre problème cela devient le parcours du combattant avec leurs équipes pour faire avancer les choses et trouver une solution commerciale amiable en dédommagement!
    Suite à un problème de mise en ligne automatique de produits plus en stock ebay nous à banni a vie de la plateforme.
    Merci Lengow

  26. David dit :

    Bonjour, est il possible de paramétrer la majoration des prix pour chaque produit en fonction des places de marché ?

    Bien cordialement,

    David

  27. @David : oui tu peux créer des regles pour chaque flux et faire des hausses / baisses de prix selon tes besoins

  28. Helouis dit :

    curieux comme article un peu élogieux par rapport l expérience que j’ai eu, et surtout un support proche du néant. Apres 6 mois d’utilisation il n était toujours pas capable de gérer un article avec une déclinaison sur Amazon.

  29. Pas de soucis Heloui, vous pouvez aussi partager votre avis ici 🙂
    Vous voyez quand même que ça a l’air assez rare chez Lengow. Après évidement toute entreprise qui grandit à ses défauts. De plus l’article sur Lengow date de plus de 6 ans désormais 🙂
    L’entreprise à bien changée car ils ont désormais plus de 150 personnes à bord. Bref, n’hésitez pas à les contacter en direct pour essayer de résoudre ce probleme avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.