Tag : entreprendre

E-marchands : Quel profil recruter en premier pour votre site e-commerce ?

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Note de Benoit : Cet article est écrits par Smaïl Maakik, de la société E-works qui est spécialisé dans le recrutement de profils e-commerce. Pour avoir recruter plus d’une dizaine de personnes dans ma carrière de e-commerçant je sais que le recrutement est compliqué et représente un vrai risque pour une entreprise. J’ai donc posé la question à Smaïl de savoir qui il recruterai en premier pour un site e-commerce. Voici sa réponse :

E-marchands : Quel profil recruter en premier pour votre site e-commerce ?

Lorsqu’on connaît une croissance de CA et qu’on passe un certain cap en e-commerce, souvent matérialisé par le fait de pouvoir se verser un salaire convenable, le gérant se pose souvent la question : quel type de profil recruter en premier lieu pour continuer à progresser et pouvoir déléguer des tâches ? C’est à cette question que nous allons répondre à travers cet article.

Le e-commerçant démarre souvent seul son projet : il s’entoure de quelques prestataires parfois pour lancer le site ou sous-traiter certaines compétences, mais il essaye de faire un maximum lui même (et il a bien raison tant les coûts d’une structure en e-commerce, qu’ils soient fixe ou variable, peuvent être important). Il navigue donc souvent seul, et cela peut durer entre quelques mois à 2 / 3 ans.

Puis, lorsqu’il atteint un certain cap, il lui vient à l’esprit de recruter, et c’est bien normal : continuer de tout gérer n’aura pour effet que d’user son énergie, alors qu’il pourrait créer plus de valeur en se libérant du temps pour développer son entreprise, se pencher d’avantage sur son webmarketing, réfléchir aux nouvelles gammes de produits etc. Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’un e-marchand reste un être humain, et le burn-out peut détruire tous les efforts fournis pour atteindre ce fameux chiffre d’affaires tant espéré. Il est donc nécessaire de « diviser le risque » de défaillance de votre entreprise et de recruter pour déléguer.

Décider du premier profil à recruter pour une société e-commerce : sur quels critères ?

recrutement-e-commerceLe plus simple dans ce cas de figure est d’auditer votre activité existante pour répondre à cette question : qu’est-ce qui vous consomme le plus de temps et sur lequel vous n’amenez plus de valeur ajoutée réelle ? Cela peut être la préparation de commande, le référencement produit, le service clients, la négociation avec les fournisseurs, la gestion de vos back-offices… il s’avère qu’un profil pluri-compétent de ce type existe : il s’appelle tout simplement assistant(e) e-commerce.

A vrai dire, ce titre ne signifie pas grand chose : c’est une personne qui va assister l’e-marchand, et qui présentera un degré de polyvalence important. Il devra être à l’aise commercialement parlant (pour résoudre un litige Paypal par exemple ou annoncer à un client un délai plus long de livraison sans le perdre). Il devra également connaître les produits commercialisés par son entreprise (d’autant plus si la nature des produits est « technique »). Il devra être bon en rédaction, car des fiches produits avec des fautes nuisent à votre crédibilité donc à votre transformation etc.

Le dosage des missions de ce profil peuvent varier selon vos coûts : si vos frais d’agences SEM sont entre 3 et 5 k€ / mois, il peut être intéressant d’orienter votre recrutement sur un profil à dominante webmarketing (qu’il faudra bien choisir pour ne pas faire chuter votre ROI). L’idée est que ce premier recrutement vous fasse gagner du temps : cette personne vous reportera directement les actions effectuées, vous aurez un rôle de management, et au bout de quelques mois vous ne devrez plus toucher à la production, au risque de faire doublon.

Existe-t’il des formations préparant à cela ? Comment recruter un(e) assistant(e) e-commerce ?

Des formations pour être assistant(e) e-commerce ? Pas vraiment ! En fait, ce métier est relativement récent, sur E-Works nous avons créé ce profil de poste pour répondre à un besoin récurrent de nos clients e-marchand qui avaient besoin de déléguer « un peu de tout » et ne savaient pas comment les adresser leurs offres d’emploi.

Et comme tout métier créé récemment, il n’y a pas vraiment de formation adaptée à ce type de poste. Les formations « commerce électronique » sont un bon aperçu, mais n’enseignent pas réellement à toucher à tout au sein d’une très petite entreprise à taille humaine. Les formations orientées purement digital et webmarketing sont aussi une bonne piste, mais si le profil doit préparer des commandes sur 30% de son temps, pas certain qu’il s’épanouisse sur ce poste. Les profils autodidactes sont également les bienvenus.

Pour les trouver, il y a bien sûr E-Works, puisque nous sommes spécialisés dans le recrutement de profils e-commerce et que l’on travaille avec des e-marchands partout en France. Mais vous pouvez également contacter les écoles proches de votre siège social, pour leur diffuser une annonce et espérer que votre perle rare s’y trouve. Le contrat peut aussi bien prendre la forme d’une alternance (avec la contrainte de ne pas avoir quelqu’un à plein temps), un CDD (pour évaluer le fonctionnement en binôme avec cette nouvelle personne) ou bien encore le CDI. Et le Pôle-Emploi n’est pas à négliger : s’adresser à l’antenne de votre ville ou région vous permet d’avoir des profils disponibles immédiatement situés proche de vous géographiquement.

 Et vous, e-commerçants, quels sont vos projets en matière de recrutement ?

 

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “E-marchands : Quel profil recruter en premier pour votre site e-commerce ?”

  1. johann dit :

    Bonsoir,

    Très bon article, cependant il y’a une formation que j’ai moi même effectuée qui répond vraiment au sens large à toutes les problématiques du e-commerce: la licence professionnelle marketing et commerce sur internet qui existe depuis 1999 et les intervenants sont eux même e-commerçants.

  2. Ramirez dit :

    La premiere personne à recruter ? C’est un référenceur bien sûr, une brute en rédaction qui saura reformuler vos fiches produit, une bonne connaissance en web-marketing et communication indispensables, et si en plus il maîtrise html et sites dynamiques c’est le strike !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Interview Peggy Andre, Web entrepreneur

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Je vous propose pour commencer cette semaine avec une interview très sympa de Peggy André, qui à l’habitude de répondre à des interviews apparemment 🙂 . Peggy est une serial e-commerçante avec pas mal de projets en tête et un emploi du temps bien chargé, et malgré ça elle à bien voulu m’accorder quelques instants et répondre à mes questions.

Bonjour Peggy, peux tu te présenter et nous raconter un peu ton parcours ?

Bonjour, je suis Peggy, créatrice de l’accro du shopping, un site de papeterie kawaii (en restructuration !), de Cocktail city, un site d’accessoires de bar et ingrédients cocktails pour réaliser ses cocktails maison (bientôt sur le net !) et repreneuse de Bagatelles, un site de cadeaux originaux.

Avant cela j’étais pharmacienne, j’ai eu une pharmacie pendant 6 ans puis je me suis lassée du métier. J’ai ensuite été journaliste dans la presse professionnelle pharmaceutique pendant 2 ans. Mais l’envie d’avoir de nouveau une entreprise à moi s’est fait sentir rapidement. J’ai d’abord failli reprendre une agence de mannequins, mais ça ne s’est pas fait. Je me suis donc tournée vers le web en 2008. L’explosion que le -commerce connaissait à l’époque m’a vraiment tentée bien que j’ y connaissais rien en informatique/web/ecommerce… Je me suis donc lancée dans le bijou fantaisie avec l’accro du shopping. Le site a très bien fonctionné pendant 1 an et demi grâce aux nombreuses parutions presse que le site a eu. Puis l’arrivée en masse de sites et market places dans le domaine de la création de bijoux a fortement ralenti l’activité du site. En parallèle j’avais repris Bagatelles et beaucoup de travail pour développer ce nouveau site !
Tu as racheté le site Bagatelle crée par Mathilde, pourquoi et quelles sont les évolutions prévues ?

C’est un pur hasard. Je lisais occasionnellement le blog de Bagatelles et fin août je suis tombée sur un post de Mathilde qui disait que le site était vendu. Je me suis dis, on ne sait jamais peut-être que ça ne se fera pas et j’ai envoyé un message. La transaction ne s’est pas faite, nous avons discuté pendant quelques jours des modalités de reprise. Et en 1 mois la transaction était faite !

Les débuts furent difficiles, car je ne connaissais pas le site, les produits, les fournisseurs, il y avait beaucoup de commandes pour noel. En gros j’ai failli exploser en vol au bout de 2 mois ! Heureusement cela s’est calmé, j’ai pu tout remettre dans l’ordre plus ou moins facilement entre janvier et juillet : nouveau design, nouvelle version de prestashop, nouveaux cadeaux, amélioration du référencement…

Actuellement nous allons passer à la dernière version de Prestashop et encore un nouveau design beaucoup plus soft et plus en phase avec les tendances du web-design 2011. Tout ceci pour améliorer l’ergonomie du site car nous avons près de 600 références en ligne et les clients ne s’y retrouvent plus ! Le référencement a été considérablement revu grâce aux formations de Blog ecommerce (de Olivier Levy). C’est d’ailleurs eux aussi qui m’ont donné les conseils en ergonomie !

Le site est depuis plusieurs mois sur une bonne croissance de CA, jusqu’à + 80% certains mois, mais ce n’est pas suffisant car je vise de doubler le CA d’ici 2012 par rapport à celui de l’année de reprise !

 

Aujourd’hui tu es aussi en train de créer un groupe d’entrepreneurs, peux-tu nous en dire plus ?


Le groupe des cyberentrepreneurs existe depuis 1an et demi sur Facebook. Nous sommes maintenant plus de 300 et il est devenu urgent de s’organiser en association pour être plus reconnu dans le milieu du web et mettre en place des opérations communes de marketing, communication et autre. L’association sera prête avant l’été.
Le groupe a été créé suite à un post sur le blog de Bagatelles le 30 décembre 2009 où je listais les points négatifs à être e-commerçant : solitude, erreurs répétées, travail intense… Beaucoup se sont reconnus dans le sujet car le e-commerce n’est pas l’eldorado que beaucoup veulent faire croire ! Nos premières rencontres ont eu lieu en février 2010. Il y en a environ 1 à 2 par mois sur Paris (elles débutent en Province, nous cherchons des GO…) avec des intervenants de qualité (toujours des pros du web) et sympas aussi (!) et de temps en temps informelles avec des sujets comme : Avez-vous suivi votre BP initial ? Comment communiquer sur Facebook ? …
J’ai aussi mis en place un chéquier commun de réductions pour noel, j’ai créé un blog cadeau, j’adore les cadeaux qui présente régulièrement les idées cadeaux des cyberentrepreneurs, le Cybermummy (communication et réduction pour la fête des mères sur 21 sites participants)…
Et le grand évènement de l’année 2011 sera l’organisation de la soirée des cyberentrepreneurs en novembre prochain avec des intervenants présentant leur vision du e-commerce pour 2012 + cocktail + bar + music +… Plus d’infos d’ici septembre !

 

Pour toi quel est souvent le point le plus important pour se lancer dans le web ?


Je dirais qu’avant de se lancer à l’aveugle sur le bio parce qu’on est adepte ou sur le cadeau bébé parce qu’on vient d’être maman, c’est de faire une étude de marché en France et à l’étranger. Que manque t’il, qu’est ce qui peut être amélioré, pourquoi cela n’existe pas ?… Beaucoup se lancent suite à un licenciement, une mise au placard ou une grossesse en se disant « c’est cool, je vais travailler chez moi quelques heures par jour et je vais retrouver mon salaire d’avant ». Totalement faux ! Il faut compter 2 à 3 ans pour qu’un site devienne rentable et commencer à se verser un salaire. Et encore ça ne sera pas 3000€ par mois !
Juste pour exemple, je travaille 12h par jour en semaine et 6h par jour le week-end pour arriver à ce niveau de référencement et à cette hausse de CA… Je vous rassure j’adore ça !
Et ensuite les consignes de base : penser en priorité au référencement, à l’ergonomie du site, à la stratégie marketing, s’entourer de prestataire de qualité, échanger avec d’autres entrepreneurs, lire des blogs d’entrepreneurs…

 

Quels sont tes trois sites E-commerce coup de cœur ?


Bizzarement je n’achète quasiment jamais rien sur le net… Mais il y a des sites que j’adore !
En premier mon chouchou, c’est www.bentoandco.com (NDLR: très sympa les bento !). J’aime le design, les photos, l’offre… Le genre de site où on a envie d’acheter un bento bien qu’on n’en ait pas besoin ! C’est ce que j’appelle un bon e-commerçant.


Ensuite www.tilolo.fr, un site que j’ai découvert il y a quelques mois et pour lequel j’ai craqué : le design acidulé, les produits originaux, surtout que j’adore les épices ! Je pense que ce site a de l’avenir sur le web.
Et enfin www.irregularchoice.com Un site anglais pour les filles. J’ai fait une exception pour ce site et déjà pas mal commandé… Le design est bof, mais l’offre exceptionnelle !!

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Interview Peggy Andre, Web entrepreneur”

  1. Peggy dit :

    Merci pour cette ITW !

  2. bgaillat dit :

    De rien !
    Pour info ton groupe Facebook est en mode « old school » et FB me dit qu’il va bientôt être désactive, penses à le mettre à jour au nouveau format

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Auto-entrepreneurs : Infogreffe vous offre 6 mois gratuits

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Update : L’offre d’infogreffe est malheureusement terminée depuis le début de l ‘année 2013

Auto-entrepreneurs, auto-entrepreneuses, vous n’avez pas de sous mais vous avez besoin d’infos sur vos partenaires ? Et bien infogreffe vous offre les informations financières et juridique de 10 entreprises de votre choix pendant 6 mois.

L’opération est clairement destinée à faire rentrer une nouvelle catégorie de clients chez infogreffe, qui n’utilise pas encore ses services. Préparer vous donc j’imagine à être plus ou moins incité durant cette période à upgrader votre abonnement en mode « payant » afin de rentabiliser leur offre, c’est de bonne guerre.

Voici donc le contenu de l’offre et le lien pour en profiter :

Infogreffe, partenaire privilégié des entreprises, accompagne les auto-entrepreneurs dans le démarrage de leur nouvelle activité en leur proposant une offre dédiée totalement gratuite.

En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez la possibilité d’obtenir, pendant 6 mois, des informations juridiques et financières sur 10 entreprises de votre choix : partenaires, clients, fournisseurs.

Pour cela, il suffit de créer un compte membre en indiquant une adresse e-mail puis de saisir les numéros SIREN des entreprises choisies.

Une fois les entreprises sélectionnées, elles seront mises sous surveillance et vous serez automatiquement alerté par mail de toutes les modifications enregistrées par les Greffes des Tribunaux de Commerce.

Avec Infogreffe, prenez les bons réflexes pour sécuriser votre nouvelle activité commerciale en vérifiant systématiquement la situation de vos partenaires.

Pour en profiter c’est par ici : http://www.infogreffe.fr/infogreffe/autoentrepreneur.do

En prime une deuxième info pour vous signaler que Ciel vous propose une solution de comptabilité gratuite pour les auto-entrepreneurs à retrouver ici : http://www.ciel.com/ciel-partenaire-des-auto-entrepreneurs.aspx

Update : L’offre d’infogreffe est malheureusement terminée depuis le début de l ‘année 2013

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.