Tag : entrepot

Et le magasin devint entrepôt

par Frédéric Klotz - Il y a 5 mois

A l’occasion du salon Ecommerce 1to1 de Monaco qui rassemble les dirigeants du secteur et la crème des prestataires, Deliver.ee a présenté son nouvel outil appelé Mothership.

Nous avions déjà évoqué Deliver.ee il y a deux ans, parmi les nouveaux acteurs de « ship-from-store ». Comme nombre de start-up dédiées à la livraison, cet acteur utilisait un algorithme permettant de mettre en relation donneurs d’ordres du retail et livreurs, pour servir les clients du e-commerce.

Avec Mothership, Deliver.ee va plus loin. Il permet à chaque magasin d’organiser son transport, de programmer et suivre des livraisons via une interface disponible en mode SAAS, en toute autonomie.

Avec cet outil qui embarque nativement les 250 transporteurs partenaires, un magasin va pouvoir par exemple saisir en direct la commande d’un client, et Deliver.ee va s’occuper du reste : trouver le transporteur adéquat pour cette mission, envoyer les éléments de suivi au client final et évidemment assurer la livraison. C’est un peu comme si vous branchiez un « Prime Now » sur votre boutique.

Deliver.ee est parti du constat que les retailers ont souvent une multitude de lieux d’entreposage (magasins, darkstores, drives, dépôts), de transporteurs, et finalement pas souvent d’outil pour orchestrer ces flux.

Concrètement, comment se passe l’intégration de cet outil ?

Deliver.ee promet une interface simple et intuitive et une installation en 2 heures, que ce soit dans les boutiques ou chez les transporteurs.

L’outil peut permettre d’embarquer vos transporteurs existants, à condition bien entendu qu’ils se dotent de l’application Mothership.

A la manière d’un Uber ou d’un Deliveroo, dès qu’une demande de livraison sera enclenchée, le livreur recevra une alerte et devra confirmer ou non sa disponibilité pour assurer la mission.

Côté client, le suivi de la livraison permet de rassurer le destinataire sur une interface géolocalisée et aux couleurs de l’enseigne, il peut également noter la prestation. Deliver.ee parle d’une baisse du WISMO, le fameux « Were is my order? » qui encombre les services clients du e-commerce, grâce à son outil.

Mothership semble donc être un outil intéressant pour les magasins mais pas uniquement. Il va gérer les différents stocks dont vous disposez et « piocher » dans le plus adéquat puis arbitrer pour le transporteur le mieux à même d’opérer cette livraison de manière rapide et efficace.

Cet outil s’inscrit dans une tendance de fond qui voit se démultiplier les points de stockage pour mieux servir les clients. Petit à petit, de la même manière que les immenses centres commerciaux de périphérie, les grands entrepôts vont voir leur part dans l’activité du retail décroître au profit de multiples lieux de stockage.

 

Le magasin va devenir l’endroit privilégié de stockage mais pas uniquement. Les marques du retail vont pouvoir utiliser des petits dépôts locaux, des darkstore, ces magasins-entrepôt qui ne sont pas ouverts au public mais qui servent de lieu de stockage souvent à la périphérie des villes, les drive et bien entendu leurs entrepôts habituels pour livrer leurs clients dans la journée.

La promesse de cet outil avant-gardiste est de livrer chaque client à J, mais aussi de lui permettre de faire un retour dans le même délai. Mothership est disponible partout où vous avez des boutiques et lieux de stockage avec des transporteurs associés, et les transporteurs de Deliver.ee couvrent déjà 63 agglomérations en France. Le modèle économique repose sur un abonnement mensuel plus des frais fixes de 30 centimes par livraison.

L’entrepôt d’aujourd’hui n’est pas encore mort, mais la multiplication des lieux de stockage doit l’amener à se réinventer.

Frédéric Klotz

Frédéric a 18 ans d'expérience dans le e-commerce. Il fut l'un des premiers community manager de France, puis a ensuite pris en charge la qualité et la logistique de RueDuCommerce. Depuis 2013, il a fondé OpenYourWeb, expert en Supply Chain du e-commerce, qui accompagne les e-commerçants sur les questions de relation client, logistique, transport ou encore SAV.

1 Commentaire

Une réponse à “Et le magasin devint entrepôt”

  1. blogger dit :

    bonjour, pour réussir votre business online je vous invite à une superbe formation e-commerce qui va vous guider dans le chemin vers le succès dans le centre de Formation Mindtech : https://www.mindtechub.com/formation-business.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Dispeo, l’entrepôt Ecommerce Hi-Tech des 3 Suisses

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

La logistique est un des points clefs de l’e-commerce en cette année 2013, la preuve avec les investissements conséquents de La Poste dans le secteur avec le rachat de Orium, Neolog et Morin Logistic en moins de 6 mois et le rachat de Alpha Direct Services par Rakuten quelques semaines après.

Les gros e-commerçants déjà en place investissent également dans leurs entrepôts, Amazon est en train d’ouvrir son 26 eme entrepôt en Europe et même des anciens VADistes comme les 3 Suisses modernisent leur entrepôts. Ca tombe bien car c’est précisément de ça dont nous allons parler aujourd’hui, suite à un lien posté par Daniel Broche j’ai découvert Dispeo qui est un entrepôt Hi-tech dédié au E-commerce. Si j’ai bien compris c’est même un prestataire logistique en fait pour les e-commerçants, je cite leur site :

Dispeo, ouvert à tous les e-commerçants, couvre l’ensemble des besoins de la supply chain : transports internationaux depuis les sources d’approvisionnement, réception marchandises et contrôle qualité, stockage, préparation de colis, remise au transporteur final et traitement des retours clients.

Je ne sais pas si il y a un minimum de colis par jour pour faire partie de leurs clients mais en tout cas l’entrepôt fait envie. il a été construit en s’inspirant des systèmes de tri des bagages des aéroport et peut traiter 150 000 colis par jours, 6 jours sur 7. Une commande met environ 2 heures à être préparée et déposée sur le quai de chargement, ce qui est plutôt court quand même …

Pour les curieux voici une autre vidéo, un peu plus « présentation commerciale » car réalisée par le constructeur de l’entrepôt, à savoir GSE, la vidéo est plus longue et présente également les 40 000 mètres carrées de stockage de ce nouvel entrepôt.

Si vous pensez qu’Amazon est en retard sur ses concurrents, pour une fois, je vous conseille de lire cet article : Kiva systeme, l’entrepot du futur, Amazon a racheté Kiva il y a 1 an pour presque 800 millions de dollars.

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 15 ans dans l'e-commerce, Benoît est CEO de Mobibot . Auparavant Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 25 92 21.

4 Commentaires

4 réponses à “Dispeo, l’entrepôt Ecommerce Hi-Tech des 3 Suisses”

  1. Nicolas dit :

    Ca donne envie ! Pour avoir visité l’entrepôt de Kiabi, il n’est pas mal non plus dans son genre 😉

  2. Pierre dit :

    L’entrepôt est pas mal, mais faut avouer que la vidéo sur le post d’Amazon c’est encore autre chose, incroyable… On se doute pas de ce qui se passe lorsqu’on passe une simple commande…

  3. Winsiders dit :

    La logistique… je vais pas me faire l’écho de la pub UPS qui passe en ce moment à la télé, mais c’est vrai que c’est dans le top 3 des nécessités e-commerce.

    Je me rappelle d’ailleurs d’un exemple tristement célèbre, ou la startup la mieux financer du monde s’était écroulée pour avoir fait trop d’entrepôts trop vite…

  4. Tony dit :

    J’ai du mal à croire que 3 suisses ait une logistique hi-tech. L’expérience que j’ai eu en temps que client c’est de carrément recevoir une colis vide, avec une feuille stipulant que le reste de la commande (commande d’1 article) allait être envoyé dans un 2ème colis (2ème colis que je n’ai jamais reçu d’ailleurs). Bref, je reste dubitatif quand à la qualité de leur logistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.