Tag : ec1to1

3 questions à Paul Lorne (co-fondateur de Spartoo) : « le click and mortar est notre modèle gagnant »

par Frédéric Klotz - Il y a 3 mois
Depuis Monaco, entretien flash avec Paul Lorne, l’un des trois dirigeants-fondateurs de Spartoo.
Venu présenter au salon Ecommerce One to One sa solution de transport Toopost, nous revenons avec lui sur l’actualité de l’entreprise et sa vision du e-commerce de demain.
Quels sont aujourd’hui les relais de croissance pour une entreprise mature comme Spartoo ?

Nous construisons notre croissance autour de deux axes : en France tout d’abord, nous avons ouvert un réseau de magasins en propre, ce qui a permis de créer de la valeur autour de la marque, d’apporter un nouveau service de proximité et de fidéliser nos clients.

En raison de la visibilité accrue, nous enregistrons un chiffre d’affaires plus important par client dans les villes où nous sommes implantés.
Nous avons constaté que lorsqu’un client a eu une expérience en magasin (achat direct en magasin ou click& collect), il va plus consommer.
Nous avons démarré par une implantation régionale avec des ouvertures à Grenoble évidemment, mais aussi Annecy, Chambéry, Clermont-Ferrand,… et nous sommes en train de déployer nos boutiques dans des villes plus importantes : nous venons par exemple d’ouvrir un magasin à Carré Sénart et à La Défense.
A l’international, Spartoo est déjà présent dans 25 pays. Nous poursuivons notre développement dans ces pays, mais nous avons aussi l’ambition d’ouvrir de nouvelles destinations.
Avec ses boutiques, Spartoo « descend dans la rue », n’êtes vous pas en train de changer de modèle ?
Nous pensons que la suite logique du modèle pure player est le click and mortar. Ceux qui n’avancent pas sur ce sujet vont se mettre en danger à court ou moyen terme.
Spartoo a 12 ans : que reste-t’il des débuts de l’aventure ?
Les trois fondateurs sont toujours présents ! Il n’a pas été toujours facile de grandir et monter en compétence ensemble, de partager les responsabilités, mais nous sommes toujours là, fidèles au poste, et cette constance est plutôt une chose rare dans notre métier.
Nous avons aussi la chance de pouvoir compter sur une équipe présente depuis les débuts et qui a progressé avec l’entreprise, ce sont nos managers actuels.
Et puis, nous avons conservé certaines valeurs : concentrer nos efforts sur l’internalisation des outils, faire de l’analytique, garder la tête froide.
Le site, le back-office, la logistique, tout est opéré en interne. C’est pour nous un credo, une marque de fabrique. Et alors que l’entreprise a de plus en plus besoin d’outils, nous développons des solutions comme le « chat » en interne. Nous créons de la valeur parce que nous maîtrisons nos outils et les sujets qui y sont reliés.
Frédéric Klotz

Frédéric a 18 ans d'expérience dans le e-commerce. Il fut l'un des premiers community manager de France, puis a ensuite pris en charge la qualité et la logistique de RueDuCommerce. Depuis 2013, il a fondé OpenYourWeb, expert en Supply Chain du e-commerce, qui accompagne les e-commerçants sur les questions de relation client, logistique, transport ou encore SAV.

3 Commentaires

3 réponses à “3 questions à Paul Lorne (co-fondateur de Spartoo) : « le click and mortar est notre modèle gagnant »”

  1. PrestaSOO dit :

    Ce serait formidable si vous pouviez non seulement vendre en ligne, mais aussi avoir un magasin physique pour atteindre les clients locaux, fidéliser la clientèle et améliorer l’expérience client avec le produit. La chose délicate est que les magasins physiques exigent toujours un investissement énorme, et cela rend les petites entreprises en difficulté.

  2. Le E-commerce aussi demande des investissements énorme 😉

  3. Maxime dit :

    Amazon procède vraisemblablement selon la même logique. En effet, Amazon a ouvert son 11ème magasin Amazon Books à New York sur la 34ème rue. Ce qui confirme donc cette logique d’expansion et d’intégration e-commerce et ‘brick and mortar’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.