Tag : cross selling

Arrivée de Prestashop 1.6, les fonctionnalités et la présentation officielle (avec les captures !)

par Romain Boyer - Il y a 4 ans

prestashop16_prezPrestashop 1.6 est une nouvelle version de Prestashop qui a été annoncée tout en douceur, avec quelques sucreries sympathiques qu’il me tarde d’essayer, fin 2013 a priori (si si, on me l’a assuré, ça ne peut pas arriver en retard, c’est déjà disponible sur Github pour la partie BackOffice pour les plus geeks d’entre vous !)

Au menu du front office, nouveau thème responsive très joli, quelques fonctionnalités telles que le menu riche, le cross selling dans le panier, le one page checkout (solution discutable, à tester, vraiment), une meilleure gestion des facettes et des couleurs (très joliment intégré, à voir au niveau des perfs).

Au menu du back-office, une bien jolie interface, avec un tableau de bord, des KPIs (indicateurs) bien mis en valeur, des sélections multiples, etc.

J’ai hâte de jouer avec tout cela.

En attendant, voici les prézs !

Présentation vidéo de la V1.6 de Prestashop

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

2 Commentaires

2 réponses à “Arrivée de Prestashop 1.6, les fonctionnalités et la présentation officielle (avec les captures !)”

  1. Morgan dit :

    Bonjour,
    J’aurai souhaité avoir plus d’information concernant la partie back-office qui est disponible sur GitHub. J’ai bien checkout la version de GitHub mais ne vois aucun changement au niveau du back-office. Pourriez vous m’indique comment procéder, pour tester ces nouveautés ? Merci. Morgan

  2. Morgan dit :

    J’ai trouvé ma réponse! C’est la branche bootrsrap…. Merci pour l’info en tout les cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Cross Selling intelligent depuis une recherche

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Je dois admettre que j’ai eu un peu de mal a trouver un titre à cet article pour définir précisément cette excellente trouvaille faite sur le site Amazon.

C’est un mélange entre un système de cross selling (donc vendre des produits complémentaires) et de « mini-catégorie » dynamique en fonction de votre recherche google. Je m’explique

  • Allez sur Google et déconnectez vous de votre compte google
  • Recherchez dans Google les mots clefs « baguette hermione » et cliquez sur le résultat d’Amazon (normalement dans les premiers résultats)
  • Vous obtiendrez votre page produit mais avec une petite surprise :

Cross selling Amazon depuis une recherche google

Un bloc de produits complémentaires juste au dessus de la fiche produit, ce bloc n’est pas là tout le temps (il vous suffit de regarder une autre fiche produit pour ne plus le voir) mais Amazon affiche des produits complémentaires en fonction de votre « refferer » (pour faire simple le mot clef que vous avez tapé dans Google), c’est plutôt très malin car plutôt que de retourner sur google pour poursuivre votre recherche vous allez cliquer sur les produits pour trouver le bon et naviguer sur le site. J’imagine que cela doit diminuer fortement le taux de rebond sur les landing pages et donc optimiser la conversion.

D’un point de vue référencement ecommerce cela est bien joué également car vous pouvez voir que ces produits très similaires sont indiqués avec des titres très concis mais tous différents :

  • Baguette – Hermione
  • Harry potter – Baguette de Hermione Granger
  • Harry potter – Baguette – Hermione
  • Baguette lumineuse -Hermione
Cela permet d’apparaître sur plus d’expressions très thématiques et donc de booster la longue traîne d’Amazon, le tout avec des produits de la marketplace (donc « gratuits » pour Amazon) tout en redirigeant les internautes vers plus de produits. Quand on vous dit qu’Amazon est une machine de guerre du Ecommerce !

Maintenant pourquoi a t’il fallu vous déconnecter de votre compte Google ? Tout simplement parce que depuis quelques mois Google est passé en https par défaut et le https ne transmet pas les refferers (d’ou les mots clefs « Not provided » dans votre interface google analytics )

Merci à Nicolas de Ovni9 de m’avoir envoyé cette info, n’hésitez pas à me contacter si vous voulez partager vos découvertes sur les sites marchands !

Benoit Gaillat

Diplômé de l'Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l'e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter | Profil sur Google Besoin d'un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

16 Commentaires

16 réponses à “Cross Selling intelligent depuis une recherche”

  1. Francois (Rentashop) dit :

    Ah oui, joli ! Très bien pensé leur truc… chapeau….

  2. Ludovic dit :

    Une très belle fonctionnalité.. Mais elle est « mort née » car avec le codage https de google tout porte à croire que elle sera de moins en moins utilisée. Quoi qu’il en soit je reste toujours stupéfait du très gros travail fait par Amazon en matière de profiling et ciblage produit !

  3. Sur Info-ecommerce j’ai toujours 70% des recherches qui remontent le mot-clefs, ça laisse encore un peu de marge pour une fonctionnalité « mort-née » qui doit bien rapporter quelques millions à Amazon 🙂

  4. david dit :

    Excellente idée de la part d’Amazon!

  5. Graphemeride dit :

    D’autant que Bing envoie encore le mot clé dans les liens sortants… non?

  6. Oui Bing envoie toujours les refferers mais bon en France il n’est pas super utilisé quand même pour le moment…

  7. Antoine dit :

    Sympa comme technique, par contre vous dites que ça optimise aussi le référencement du site, mais Google aux dernières nouvelles ne transmet pas de referer donc lors de son crawl il ne verra pas ces liens internes…

  8. Tu as raison Antoine, ma phrase est mal formulée mais je voulais dire que c’est les 4 fiches produits bien différentes qui boostent la longue traîne et non pas l’éventuel linking entre les produits du à ce système.
    Google ne verra en effet pas ces liens vu qu’il ne transmet pas de referer.

  9. Antoine dit :

    En effet à ce niveau c’est vraiment très bien joué. Sûrement le résultat d’analyses poussées sur la longue traîne.

  10. Nicolas Bahout dit :

    Autre info intéressante. En https, si le lien cliqué est un adwords, la recherche faite de l’internaute est récupérable… Je pense que tout le monde à compris à quoi ça peut servir…

  11. Rémi dit :

    J’ai trouvé la fonctionnalité tellement intéressante que je l’ai mise en place sur 2 de mes sites : http://www.maskingtape.fr et http://www.mycrazystuff.com

    Vous pouvez faire des essais en utilisant des mots clés comme « masking tape rouge » ou « mycrazystuff verre à bière »

    Les premiers résultats semblent encourageant…

    Merci pour l’article 🙂

  12. Je viens de tester ça semble bien marcher ! Tu as fait ça comment si ce n’est pas indiscret ? J’imagine qu’il n’y a pas de module prestashop pour le faire en direct ?
    Si tu as des chiffres à nous communiquer n’hésites pas 😉

  13. médaille chien dit :

    AMazon est excellent dans ce domaine ! encore une fois, un cross selling affiner récolte de meilleur résultat qu’une simple liaison de produit par catégorie

  14. Rémi dit :

    J’ai même tellement adoré l’idée que j’ai mis un module Presta sur l’Addons : http://addons.prestashop.com/fr/fonctionnalites-front-office/5541-Selling-Research.html

    J’ai pas eu le courage de mettre en place un test A/B pour tester tout ça. Mais si je regarde le taux de rebond à partir des recherche, nous avons sur nos 2 sites en test, une diminution d’environ 5% 🙂

    Ce qui n’est pas mal du tout…

    Bravo encore pour ce blog passionnant 🙂

  15. Merci pour ces retours, pour le lien et pour le compliment 😉

  16. Christopher dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir ce blog il y a quelques jours seulement! Vraiment très intéressant!
    Cet article a été écrit depuis un peu plus de 10 mois maintenant, et c’est vrai qu’aujourd’hui on peut voir de plus en plus de site e-commerce se mettre à l’e-merchandising (Cross & Up selling, et plus encore…).
    La possibilité de développer des stratégies de vente pertinentes comme l’on peut voir dans cet exemple d’Amazon est maintenant accessible facilement via Endeca (pour les très gros compte!) ou à travers des modules Prestashop, Magento. (Je pense notamment à Prediggo ou Compario).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Comment augmenter le nombre de produits par commande ?

par Romain Boyer - Il y a 6 ans

Premier article détaillé dans le dossier Les Indicateurs et Leviers pour votre boutique e-commerce, nous allons ici nous focaliser sur un élément important de détail : le nombre de produits par commande.

Cet indicateur de bas niveau sert de donnée de base pour des indicateurs de plus haut niveau (en cascade) :

  • Montant moyen de panier
    • Marge produit en montant
      • Marge transactionnelle moyenne par commande
        • Marge transactionnelle (but ultime)

Alors, quels sont les moyens à notre disposition pour augmenter ce nombre de produits par commande

Les moyens sont illimités, mais on peut déjà en lister quelques-un (à compléter si vous avez des idées) :

  • cross-selling (vente additionnelle)
  • bundling
  • facilitation de la navigation inter-produits et inter-catégorie
  • en jouant sur les frais de port (Cf premier commentaire par Alban)

Cross-Selling ou Vente Additionnelle

Le cross-selling est le moyen par lequel vous allez conseiller à vos acheteurs des produits complémentaires à ce qu’ils projettent d’acheter.

La complémentarité se fait soit parce que les produits sont directement complémentaires (un téléviseur et sa connectique), soit parce que des personnes ont souvent acheté deux produits en même temps (procédé utilisé par les boutiques comme Amazon ou CDiscount, cela demande beaucoup de commandes). On peut ajouter à cela les offres promotionnelles en cours.

Cross Selling by RueDuCommerce

Plusieurs emplacements propices pour conseiller des produits complémentaires :

  • sur la fiche produit
  • dans le panier
  • après consultation par mail

Sur la fiche produit, il est assez courant de voir cela en dessous de la ligne d’horizon, au dessous ou au dessus de la description du produit. (Amazon a choisi au dessus étant donné la hauteur du bloc comparé à celle de la description).

Dans le panier, il s’agit souvent de bannières en dessous des éléments du panier. Parfois, les offres sont pré-remplies dans le panier (ainsi que ça l’était historiquement dans la VPC sur le petit papier de bon de commande) et il suffit de cocher la case pour que le produit se matérialise réellement dans le panier. Je trouve cette dernière approche bonne si l’on se limite au maximum à deux produits.

Par e-mail, comme le fait beaucoup Amazon, il s’agit de dire que vous avez acheté ou consulté tel produit, et que donc le magasin trouve qu’il serait intéressant pour vous d’acheter tel ou tel produit.

Il est encore assez peu courant de voir cela, il n’est pourtant pas très compliqué de proposer des produits complémentaires. Les plateformes Magento et Prestashop (télécharger le module Cross Selling for Prestashop) le proposent par exemple ainsi que les plateformes Wizishop et PowerBoutique pour ne citer qu’eux.

Ci-contre, on peut voir un exemple de mise en place chez RueDuCommerce qui tente de simplifier l’achat groupé du produit et de l’accessoire, formant ainsi un pack à la demande.

Je ne suis toujours pas convaincu sur la forme proposée par RueDuCommerce dont la forme est à mon avis trop compliqué, ni par les modules de cross-sell proposés par des gens comme Sarenza qui considèrent qu’un produit complémentaire à une chaussure est un sac à dos.

Attention, évitez de proposer trop de produits ! Il est préférable de se limiter à 3 ou 4 produits vraiment bien ciblés pour favoriser le côté « conseil » et éviter l’aspect surabondance qui a tendance à perdre le consommateur.

Voici deux bons exemples d’intégration, que nous irons pêcher au hasard… chez Amazon.

Cross Selling au dessus des caractéristiques techniques

Cross Selling toujours chez Amazon, au dessous des caractéristiques techniques et au dessus de la description longue

Il est évident que proposer à un internaute des produits qui n’ont pas vraiment d’intérêt en complément n’apporte rien et perd un peu votre prospect.

Bundling

Je m’attarderai moins sur le bundling mais il mériterait bien un article complet.

Le bundling, c’est proposer un pack de plusieurs articles, à un prix réduit ou pas, qui vont bien ensemble.

Exemple de pack produit proposé par Amazon

Et effectivement, je peux vous dire que lorsqu’on achète cet ampli, on a souvent besoin d’un câble HDMI et d’un câble optique et ceux-ci ne sont pas chers. On peut constater qu’Amazon ne fait pas de réduction, probablement du fait du besoin et du fait du prix de ces produits.

Si les produits proposés dans le pack avaient un prix plus élevé, on aurait pu imaginer une réduction de prix, de façon à inciter plus fortement le prospect à le commander.

Voilà qui allie l’utile à l’agréable, utile pour le consommateur, et agréable de voir son panier moyen augmenter mécaniquement !

Facilitation de la navigation

Pour cela, je vous invite à lire mon précédent article, Passer d’une fiche produit à une autre

Extrait :

Avez-vous remarqué le nombre d’allers-retours incessants que nous devons faire tous les jours pour passer des fiches produits au résultats de nos recherche ? Il y a quelque chose à faire à ce niveau là, et plusieurs acteurs se sont déjà posé la question.

Je vous propose ici quelques solutions, pas très complexes, qui devraient permettre à vos utilisateurs de se balader plus facilement et plus efficacement, et donc de trouver le produit qui leur convient le mieux, s’il existe.

Lire l’article complet

Conclusion

Cet article fait partie d’un dossier, Les Indicateurs et Leviers pour votre boutique e-commerce, comme vous le verrez dans l’arborescence proposée sur la présentation de ce dossier, ce n’est qu’un infime maillon pour améliorer votre marge transactionnelle, mais rien que ce levier peut apporter beaucoup à une boutique, tant en terme d’image que de service, que d’augmentation du panier moyen et d’écoulement du stock.

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

5 Commentaires

5 réponses à “Comment augmenter le nombre de produits par commande ?”

  1. Alban dit :

    Il y a aussi un levier très intéressant à actionner pour augmenter le nombre de produit par commande : Les frais de port.
    L’important c’est de le faire savoir.
    http://www.Archiduchesse.com le fait très bien (et le faisait encore mieux avec sont « encore 5paires et les frais de port sont offert »).
    Autre exemple, j’avais un site ou le produit phare pesait 1.050Kg, les frais de port étaient au réel (donc en gros de kg en kg).
    Sur la fiche produit, j’ai indiqué que pour tout autre produit (hors celui ci) acheté, les frais de port ne bougeaient pas. La proportion de commande contenant des produits additionnels des personne étant passé sur la page produit est passé d’environ 10% à presque 90%.

  2. Romain Boyer dit :

    Merci, très bon exemple en effet, je n’y pensais plus ! je rajoute une note dans l’article 😉

  3. Mickael@Couches lavables dit :

    Je confirme également pour les frais de port.

    Dans notre cas, nous facturons les frais de port de façon forfaitaire : 5,90 €.
    Et nous les offrons dès 69 € d’achat.

    Sur la page panier dès que le montant atteint 60 €, il y a une petite ligne qui apparait en plus pour indiquer :
    « Il ne vous reste plus que 9 euros pour profiter des frais de port offerts ».
    Et ainsi de suite jusqu’à 69 €.

    De quoi faire monter le panier moyen 🙂

  4. Romain Boyer dit :

    bien joué Mickaël ! en même temps, vous, ça sert toujours de commander plus de couches lavables 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.