Tag : checkout

Stripe, le paiement CB par API

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Stripe est une solution hyper simple d’API bancaire, vous pouvez voir la définition d’une API sur Wikipédia si vous ne connaissez pas.

Le principe est ultra simple : pas besoin d’ouvrir de passerelle de paiement bancaire, d’installer de module de paiement, pas besoin de compte marchand. Vous vous inscrivez sur Stripe et vous pouvez encaisser des paiements par carte bleu quelques minutes après.

Vous pouvez donc installer un bouton de paiement et accepter les cartes bleus de façon très simple sur n’importe quelle page web, et ce en quelques minutes. La contrepartie c’est qu’il vous faudra apprendre à coder car qui dit API dit échange d’informations entre deux serveurs. La baseline de Stripe est d’ailleurs très claire  : « Payments for developpers ». Https, Json et Token sont donc au menu d’une installation Stripe.

Le coût est de 2.9% +0.30$ par transaction avec un minimum de montant de transaction de 0.5$. l’ensemble des paiements sont transférés vers votre compte une fois par jour mais un seul compte peut être relié à Stripe.

Le seul gros défaut pour le moment d’ailleurs est que si vous voulez utilisez Stripe il vous faudra un compte bancaire aux Etats Unis. Vous pourrez cependant facturer des clients partout dans le monde et l’ouverture à l’international est de toute façon prévue dans la roadmap.

Je n’ai malheureusement pas trouvé de site utilisant Stripe, ils ne présentent pas de cas client sur leur site, mais la startup à quand même levée 18 millions de dollars d’après Techcrunch, de quoi développer sereinement une bonne API de paiement CB.

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

11 Commentaires

11 réponses à “Stripe, le paiement CB par API”

  1. Yop dit :

    Salut !
    Quelle différence avec Moneybooker ?

  2. Moneybookers ressemble plus à un Paypal-like non ?
    Stripe c’est une API de paiement donc y’a pas de « module » à installer, c’est un peu toi qui code tes transactions, tu peux en faire ce que tu veux.

  3. JY dit :

    Le deuxième gros défaut, c’est « 2.9% +0.30$ » non ?

  4. Tatiana dit :

    +1000 pour le commentaire de JY!
    2,9% + 0.30$ c’est IN-DE-CENT!

  5. Tatiana dit :

    J’ajouterai même: « Passez par Stripe, finissez à poil » 😉

  6. Paypal c’est entre 1.4 et 3.4% + 0.25€ et ne propose pas d’API de ce type il me semble.
    Cher oui mais je n’ai pas l’impression que ce soit un concurrent à Paypal, j’y vois plutôt la possibilité d’ouvrir facilement un terminal de paiement électronique.
    Le moins cher restant de négocier un tarif TPE en banque bien sûr…

  7. Harold dit :

    Pour information, la beta est désormais disponible en France. Elle n’est pas forcément mise en avant, mais je viens d’installer Stripe sur ma boutique, et pour l’instant, je dois dire que c’est assez impressionnant. Pô mal du tout, tout ça. Merci pour les informations !

  8. OK je vais tester alors 🙂 Merci Harold

  9. Xavier dit :

    Salut, alors des retours de ceux qui l’ont testé ? Ca me fait de l’oeil, j’ai besoin de retours français. Merci !

  10. Axel dit :

    Salut à tous ! j’utilise Stripe sur ma boutique en ligne , après quelques semaines d’utilisation voici mes retours. C’est une très bonne solution en attendant d’avoir un contrat avec sa banque, mais pour le long terme je le déconseille car effectivement leur commission est assez importante. Pour ma part je trouve que le souci réside dans le délai de transfert du paiement vers votre compte bancaire. Il faut quasiment attendre 1 semaine et demie. Donc pas très pratique pour la trésorerie…

  11. Remi dit :

    Bonjour à tous et merci pour toutes ces infos.

    Peut-on quand même utilisé Stripe même si la version est toujours en beta ? je n’ai pas trouvé comment générer ma clé API pour la configurer sur WordPress si quelqu’un pouvait m’éclaircir ce serait très sympa 🙂 derniere petite question les taux 2.9% = 0.3$ sont toujours identiques ?
    merci d’avance 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Le One step checkout de Salomon

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Le « One Step Checkout » ou « tunnel de commande monopage » en (bon?) français est encore assez peu répandu et peut pourtant correspondre à la meilleure solution dans bon nombre de cas.

En effet pourquoi imposer 4,5,6 voir 7 étapes (ou plus) pour finalement demander peu d’informations à l’utilisateur. Le « One step checkout » permet de tout faire loger sur une page.

Chez Salomon, la marque de ski, ils ont trouvé un très bon système et ont réalisé une belle intégration du concept avec ce checkout ultra simple et ultra rapide :

  • Pas de retrait en boutique
  • Paiement uniquement par CB
  • Seulement deux modes de livraison
Il ne manque qu’une vérification des champs en temps réel pour avoir un checkout proche de la perfection (note: théoriquement) si l’on a besoin d’un checkout simple.

Et vous que pensez vous de ce tunnel de commande ultra simple ? Trop simple peut etre ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

11 Commentaires

11 réponses à “Le One step checkout de Salomon”

  1. C3M dit :

    Je trouve pas mal du tout, mais cela ne s’applique dans un cas particulier et un segment de client : pas d’options, pas de services a choisir, pas de choix de mode de paiement.
    Pour des achats classiques, 2 étapes me semblent pas mal.

  2. Oui il faut avoir peu d’options pour avoir un formulaire aussi simple et rapide mais c’est assez souvent le cas pour les pure players.

  3. Schuss dit :

    Très bonne idée mais je pense que le site e-commerce à tout de même intérêt à proposer 2 types de formulaire. Celui-ci et un autre plus classique avec options. On pourrait alors éventuellement avoir 2 types de paiement : achat rapide, achat personnalisé (ou classique).

    Sinon d’accord avec l’auteur de l’article, une gestion des champs en temps réel et on a là un bon cas d’école d’ergonomie. Attention toutefois à savoir quand on passe en https sur le site (je ne l’ai pas testé, la flemme p-e ^^)

  4. Hugo dit :

    Comment le client fait-il pour suivre sa commande s’il n’a pas de compte ? Il attend simplement ?
    Ce système est-il celui en vogue aux Etats-unis ? (j’ai un doute)

    Merci

  5. C’est la toute l’astuce, il crée un compte avec ce formulaire ultra rapide 🙂 . Il y a le login / password dans les champs

  6. Boris Sawicka dit :

    Je dirige l’agence Nately et nous avons réalisé le site de e-commerce oleosea.com sous magento pour qui nous avons fait également un one pagecheckout. Perso je pense que c’est idéal.

  7. Et les chiffres de conversion sont bons avec ce onepagecheckout ?

  8. référencement naturel dit :

    Excellent taux de conversion avec ce type de formulaire sur mes sites clients. Aux Etats-Unis, ce type de checkout est utilisé depuis très longtemps notamment dans le secteur de la billetterie en ligne.

  9. Hugo dit :

    D’accord merci beaucoup , j’avais compris que la création du compte était optionnelle et qu’il ne rentrait au final que l’adresse s’il voulait aller au plus rapide.
    Du coup, pas d’inscription à la newsletter? Ne pas faire de confirmation de mot de passe n’est-ce pas un peu « risqué » ?

  10. Ben après qu’il ait passé sa commande tu peux faire un mailing pour lui rappeler ses identifiants et mot de passe et lui demander une inscription à la newsletter si tu veux.

  11. yann dit :

    Ok, quelle billetterie utilise cette solution de onestepcheckout ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.