Tag : B2B

Le B2B, ou business to business, définit les activités commerciale inter-entreprises (entreprises à entreprises en VF). Le B2B est un des gros secteurs de l’économie car les entreprises sont très consommatrice de services et de produits manufacturés que ce soit pour de la revente ou pour une nouvelle transformation. Le business to business est très présent sur internet et se mélange de plus en plus avec des activités B2C


Chacun son café tente la levée de fond participative

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Aujourd’hui je voudrais revenir sur une initiative très intéressante, la levée de fonds participative de Chacunsoncafe.com. En effet la levée de fonds est une des activités régulière d’un grand nombre de sites e-commerce étant donné les besoins en financement récurrents pour acheter le stock et pour financer la croissance de l’entreprise.

Souvent la levée de fonds est une activité de « back office » qui s’effectue un peu en secret et n’est dévoilée qu’a la fin de l’opération. Hors depuis quelques temps, a ma connaissance Regioneo à été le premier, on aperçoit des levées de fonds au grand jour et qui font appels aux internautes.

C’est donc le cas avec Chacunsoncafé qui propose aux internautes de « Devenir ambassadeur en rejoignant  l’aventure entrepreneuriale de ChacunSonCafe.fr » et qui à déjà réussit à lever 20 000 €  sur les 100 000 € que demande le site. Afin d’en savoir un peu plus j’ai interrogé le fondateur de ChacunSonCafé Denis Fages

Bonjour Denis, peux-tu nous présenter les spécificités de ton site : Chacun Son Café ?

Concrètement, c’est un site dédié au café avec une offre unique d’une sélection de 500 produits de l’univers du café axé autour de l’expresso et donc de machines expresso fonctionnant avec du café « libre », c’est à dire à l’opposé des offres binôme « machines-capsules » des torréfacteurs industriels.

Pourquoi avoir fait une levée de fonds participative ? Quels sont les avantages par rapport à une levée de fonds classique ?

Bénéficier de la visibilité propre au net, de l’automatisation qui rend possible à toute personne d’investir 100€, ce qui est impossible sans le net. Ensuite, cela permet à nos clients de participer. Nous avons l’objectif et la chance d’avoir une offre réellement grand public, donc cette levée de fonds participative est aussi l’occasion de faire découvrir notre site d’une autre façon.

Y’avait ‘il des investisseurs, autres que toi, avant cette levée de fonds, et si oui qu’ont ‘ils pensé de cette idée ?

Oui, j’ai dans mon capital, France Premium, détenu par Marc Gusils et Pierre Bergé. Ils ont trouvé l’idée d’une levée de fonds participative très intéressante. C’est encore peu courant et donc l’aspect innovant les a motivés.

Financièrement peut-on lever autant d’argent que l’on veut avec une levée de fonds participative ?

C’est une bonne question… Je n’ai pas la réponse. Je pense qu’aujourd’hui le potentiel est encore faible et réservé majoritairement aux financiers (les fonds et les particuliers assez fortunés) mais une fois que ce sera démocratisé, monsieur « tout le monde » pourra investir, et sera plus motivé d’assumer les mêmes risques plutôt que d’écouter son banquier et se retrouver, par exemple à acheter des actions natixis…

Les fonds sont-ils prévus pour un développement à l’international ou pour consolider ta position sur le marché français ?

Ils sont pour consolider la position sur le marché français et développer l’offre B to B : café en entreprise.

Si tu avais un conseil à donner aux e-commerçants qui débutent ce serait quoi ?

Soyez un spécialiste. Choisissez un marché de niche et devenez le meilleur sur cette niche avec l’offre la plus large et les meilleurs produits et services sur ce petit secteur… Une fois cela fait, vous avez une spécificité, un leadership à défendre, une base pour vous étendre…

Et vous que pensez vous de la levée de fonds participative ?

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

2 Commentaires

2 réponses à “Chacun son café tente la levée de fond participative”

  1. Edouard dit :

    Je trouve ton article très intéressant. Moi qui ne suis ni Olivier Lévy, ni Daniel Broche, ni toi (ie des bloggers nés) ;-), j’apprends beaucoup sur l’acquisition, la conversion (et le webmarketing en règle général) sur vos blogs, mais on y parle rarement des aspects financiers. Pourtant, toute start-up un tant soit peu ambitieuse a recours au fund-raising à un moment ou un autre. (Ps : un article sur les financements des starts-ups (amorcage, capital-investissement, capital-dev… serait bienvenu un de ces quatre !). Bref, Wiseed permet déjà à des particuliers d’investir dans des start-ups, sur un modèle équivalent à celui de MyMajorCompany, mais c’est tout à fait nouveau de voir des sites en appeler directement aux internautes pour leur financement. C’est une approche qui va très probablement se développer et c’est tant mieux. Longue vie à ChacunSonCafé…

  2. bgaillat dit :

    Merci Edouard, en effet les levées de fonds sont souvent assez secrètes mais apparemment ça change un petit peu depuis quelques temps. Pour tes idées d’articles c’est en effet une bonne idée, on va en discuter mais je n’ai pas de connaissances suffisantes dans ces domaines. D’ailleurs il me semble qu’enjoysunglasses à utilisé wiseed a ses début non ? Peut être que tu serais intéressé pour en parler ici ? ou Benjamin ? Fait moi signe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Trouver le produit idéal à vendre. 2 eme partie

par Benoit Gaillat - Il y a 7 ans

Je vous conseille de commencer à lire la partie 1 dans cet article avant lire celui ci 😉

Voici donc la suite des 15 critères qui vous permettent de sélectionner de bons produits à vendre sur votre site E-commerce :

Critère N°8 : Il n’a besoin d’être essayé pour être acheté

Un produit essayable, goutable, testable sera beaucoup plus dur à convertir qu’un produit classique car les clients auront peur de ne pas pouvoir échanger leur produit ou qu’il ne convienne pas. Les achats impulsifs seront freinés par ces questions, même si vous y répondez, et les commandes à livraison urgentes (pour un anniversaire, une fête) seront également plus risquées pour vos client. Les modules d’essayages virtuels, les cabines 3D peuvent palier à ce problème mais elle renchérisse le coût des produits car il faudra faire des modèles 3D/ photos supplémentaire et le coût de la technologie impactera bien évidement votre rentabilité.

Critère N°9 : Il n’est pas ou peu vendu par les grands sites E-commerce

Soyons clair, vous avez 99% de chances d’échouer si vous commencer par vendre les même produits que les grands E-commerçants. Les produits que vous recevez dans leurs newletters sont tous achetés en quantités astronomique avec des prix planchers que vous n’attendrez jamais. Cdiscount par exemple doit avoir un volume d’achat global d’au moins 300 ou 400 millions d’euros (par an). Vous imaginez bien que même si vous avez le même fournisseur que lui vous n’aurez pas le même tarif 🙂 . Bien sûr si vous arrivez à avoir le même tarif un jour il vous faudra encore arriver à écouler ce stock, Cdiscount c’est plusieurs millions de mails envoyé par jour (entre 2 et 5 il me semble mais je n’ai pas le chiffre exact)… Avant que votre SEO+SEM+newsletter+facebook+twitter+toutcequevousvoulez ne fasse autant il va falloir attendre un peu. Le mieux est donc de commencer par un produit moins matraqué auprès des internautes.

Critère N°10 : Le circuit de production n’est pas contrôlé par seulement 2 ou 3 acteurs

C’est un critère que vous apprendrez souvent à vos dépends (malheureusement). Si la distribution est,hum, « sélective » pour faire poli, vous aurez beaucoup de mal à avoir du poids sur votre fournisseur et les négociations sur les tarifs et la qualité de service seront inexistantes. Dans le secteur de la distribution électrique par exemple les distributeurs sont relativement bien répartis  : Rexel N°1 avec environ  7% du marché mondial et Sonépar : 4% puis toute une floppée de concurrent après. En théorie le marché est dynamique et ouvert à la concurrence. Dans l’autre cas le marché des microprocesseur ou des mémoires vives et très concentré, un nouvel acheteur aura du mal à faire la jouer la concurrence pour baisser les prix. Bien sûr c’est sans parler des éventuelles ententes sur les prix ou toute autre forme de barrière plus ou moins officielle/légale afin de protéger la valeur du marché. Lors de votre étude de marché pensez également à faire une étude de fournisseur et à voir le poids que vous pourrez prendre. Rien de pire qu’un fournisseur qui vous lâche parce que son client N°1 n’aime pas votre site.

Critère N°11 : Il est possible de se réapprovisionner au fil de l’eau

Certains produits ne sont pas disponibles en réapprovisionnement au fil de l’eau et doivent être commandés une fois par an , par exemple certaines collections de vêtements. Il sera très dur de prévoir correctement les ventes, surtout au début alors que si vous pouvez vous réapprovisionnez régulièrement, tous les 15 jours par exemple, vous aurez à la fin de l’année moins d’invendus et vous n’aurez pas à déprécier votre stock. Un réapprovisionnement au fil de l’eau peut également vous permettre d’adapter le volume d’achat à la hausse et ainsi de ne pas louper des ventes au cours de la saison. La contrepartie c’est de bien surveiller ses stocks et de connaitre les délais de livrions de ses fournisseurs pour être réactif.

Critère N°12 : Il ne pèse pas trop lourd

Un produit lourd (supérieur à 20Kg) va vous coûter très cher à expédier et va demander plus de manutentionnaires, donc des coûts supplémentaires. Vous serez obliger de passer  par un transporteur privé avec une zone de chalandise plus limité. Les chargements/déchargements seront aussi plus longs dans votre entrepôt ce qui veut dire plus de monde pour traiter les colis. Cela peut aussi impliquer l’achat de matériel de transport (transpalette, fenwick etc …)

Critère N°13 : La concurrence est modérée sur ce produit

Cela parait être du bon sens mais si la concurrence est ultra agressive sur ce produit vous aller surement baisser votre marge pour conquérir des parts de marché. Hors il y a de grandes chances pour que vous ne réussissez jamais à remonter vos prix ou à baisser vos coûts suffisamment pour faire des bénéfices, de plus votre fournisseur ne vous laissera surement pas très longtemps perturber son marché. C’est donc la façon la plus rapide de couler son site de e-commerce. Dans le cas inverse si il n’y a pas du tout de concurrence posez vous des questions.

Critère N°14 : Vous connaissez bien le produit et savez le vendre

C’est presque le critère le plus important de toute la liste, si vous avez un bon produit à un bon prix mais que votre argumentaire ne correspond pas aux attentes de votre cible c’est raté. Le fait de bien connaitre le produit va vous permettre d’avoir un taux de conversion plus élevé que la normal car cela va transparaître sur vos fiches produits et cela améliorera la crédibilité du site. Savoir quels arguments mettre en avant lors de la vente est un atout que vous devez exploiter ! Si vous connaissez bien le produit il y à également de fortes chances pour que vous ne vous trompiez pas trop dans vos achats.

Critère N°15 : Vous pouvez retourner les stocks non vendus au fabricant

Ce n’est malheureusement pas possible dans tous les secteurs mais cela ne coûte rien de demander à votre fournisseur. Dans le secteur du DVD par exemple beaucoup de contrats comportent des clauses de retour de type 50% d’invendus : vous en commander 1000 et pouvez en retourner au maximum 500. Certains gros acheteurs ont des clauses de  retours à 100% . Si votre fournisseur ne veux pas entendre parler de retour de marchandises vous pouvez essayer de négocier des retours contre une nouvelle commande ou contre un avoir sur une prochaine commande.

J’espère que ces deux articles détaillés vous aurons aidé à comprendre un peu mieux mon point de vue et à choisir de bons produits pour votre site E-commerce. Bien sûr l’idée de ces article et juste de faire attention lors du choix des produits, plus il y a de points négatifs moins cela sera simple !

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

4 Commentaires

4 réponses à “Trouver le produit idéal à vendre. 2 eme partie”

  1. pduval dit :

    « Rexel N°1 avec environ 7% du marché mondial et Sonépar : 4% puis toute une floppée de concurrent après. En théorie le marché est dynamique et ouvert à la concurrence. »

    Rexel et Sonepar = 80 % du marché français. En théorie le marché est dynamique et ouvert à la concurrence, enfin pas en France !

  2. bgaillat dit :

    Oui sur le marché Français la répartition est en leur faveur, surtout si on compte leurs filiales exploitées sus d’autres enseigne…
    C’est aussi pour ça qu’il faut faire attention aux chiffres et à leur lecture !
    PS: j’avais bien noté « en théorie » dans l’article 😉

  3. jon dit :

    wouahou. Super liste de critères.

    Mais y a t-il un produit qui les passe tous ?

    si oui, je veux bien un exemple.

  4. bgaillat dit :

    Bonjour Jon. Je ne pense pas qu un produit puisse avoir toutes ces qualités mais l essentiel dans cette liste est de prendre en compte tous les aspects lors du choix d’ un produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Priceminister augmente ses tarifs pour les vendeurs pro

par Benoit Gaillat - Il y a 8 ans

Voici le mail que tous les vendeurs pro sur Priceminister ont reçu hier ou avant hier (j’ai mis en gras les éléments importants) :

Cher partenaire,

Vous êtes professionnel et avez choisi PriceMinister comme canal de vente et nous vous en remercions.

Pratiquement dix ans après son lancement, s’appuyant sur une progression durable et régulière année après année, PriceMinister vient de se hisser à la première place des sites de e-commerce les plus fréquentés en France avec plus de 11,4 millions de visiteurs uniques (source Nielsen-Médiamétrie mars 2010).

Ce succès, nous le devons évidemment à la fidélité des 11 millions de membres du site dont vous faites partie intégrante. Sans renier le positionnement C2C de site « entre particuliers » qui a largement contribué à sa popularité, PriceMinister reconnaît l’importance des vendeurs professionnels dans son développement. Nous voulons maintenant aller encore plus loin et faire véritablement de PriceMinister le meilleur canal de vente possible sur Internet pour les vendeurs professionnels.

Nous avons entamé une série de développements destinés à améliorer l’efficacité de la plateforme (nouvelle navigation boutique, suggestions panier) avec à la clé plus de visites converties et donc plus de ventes réalisées pour vous. La gestion de l’inventaire évolue également, vous pourrez bientôt par exemple vous aligner sur des états identiques ce qui vous permet de faire jouer la concurrence uniquement sur des offres équivalentes à la vôtre (neuf sur neuf, occasion sur occasion).

D’autres fonctionnalités sont prévues pour les prochains mois : personnalisation de la boutique, possibilité de récupérer son inventaire en temps réel, outils d’alignement de prix, statistiques de visites sur fiches produits, web services… De nombreuses optimisations qui vous permettront de gérer au mieux votre boutique PriceMinister pour maximiser vos revenus et optimiser votre investissement temps sur le site.

Pour se donner les moyens de réaliser tous ces développements et faire face à la multiplication du nombre de vendeurs professionnels inscrits, nous faisons évoluer notre mode de rémunération en introduisant un abonnement mensuel forfaitaire de 19,99 € HT qui complète la grille actuelle basée sur le prix des articles vendus. Le choix de cet abonnement fixe plutôt qu’une augmentation des barèmes de la grille actuelle a été fait pour ne pas pénaliser la compétitivité des vendeurs.

Ce montant sera prélevé automatiquement lors du paiement de vos ventes à compter du 1er juin et fera l’objet d’une facturation récupérable dans vos éléments comptables sur le site. Nous restons fidèles à notre principe de relation gagnant/gagnant, pas de ventes, pas de frais : L’abonnement étant prélevé uniquement les mois où des ventes sont effectivement payées.

PriceMinister continue de se renforcer en investissant davantage dans ses équipes, sa plateforme technique et ses moyens de communication. Nous sommes persuadés que ces efforts permettront de consolider notre place de leader et de générer toujours plus de ventes pour vous.

Comme d’habitude, toute l’équipe PriceMinister reste à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires.

C’est donc une assez mauvaise nouvelle pour la plupart des vendeurs pro peu actif sur PM mais qui réalisaient quelques ventes par mois. Pour les autres c’est une baisse de leurs marges assurée mais qui pourra peut être, être compensé par l’amélioration de la plateforme.

Du coup Priceminister se rapproche du comportement de la marketplace Pixmania qui demande déjà des frais fixes + du variable , j’espère qu’il arriveront à fournir de réelles améliorations à leur gestion des stock , notamment sur la recherche produit dans nos stocks, d’implémenter un système d’import/export automatique (ventes, strock, compta) parce que bon gérer plus de 200 produits sur PM c’est une vrai galère à l’heure actuelle  , il n’y a même pas un dashboard sur la performance des produits.

Du coup même si Pierre Kosciusko-Morizet ne me lis certainement pas voici ma petite wish list pour avoir un back office digne de ce nom sur Priceminister :

  1. Un système de gestion de stock performant :
    • Recherche d’un produit par réf vendeur qui marche réellement
    • Affichage du catalogue complet sur 1 page (pour pouvoir rechercher avec le Ctrl+F du navigateur)
  2. Une API pour :
    • Pouvoir modifier le stock (ajout produit, ajout de stock, suppression d’un produit etc…)
    • Interroger la compta, les  factures
    • Interroger la base de commande et mettre à jour les commandes
  3. Une interface de merchandising pour évaluer le potentiel de chaque produit :
    • Concurrence sur le produit
    • Taux de rotation global du produit
    • Estimation des ventes globale du produit
    • Prix le plus bas sur la période
    • Nombre de consultation de la fiche produit
    • Estimation des ventes à J+7 , J+30 pour chaque produit
  4. Un affichage du prix final du produit (après commission de PM)
  5. Un petit relooking si possible 😉

Voila donc principalement mes demandes c’est de pouvoir déporter les commandes de mon compte PM pour gérer ça plus globalement avec d’autres plateforme. Accessoirement avoir une API comme ça permettrait à Priceminister de développer un écosystème autour (d’autres applications) et de concurrencer encore plus Ebay (et le bon coin).

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

37 Commentaires

37 réponses à “Priceminister augmente ses tarifs pour les vendeurs pro”

  1. Nico dit :

    En passant par une solution comme Iziflux ou Neteven par exemple ce n’est pas possible ?

  2. bgaillat dit :

    Oui c’est un peu le concept mais pour ça il faut payer 2% sur le CA , pour PM ca commence a faire beaucoup !

  3. romain.boyer dit :

    @Nico : Neteven prend une (grosse) commission au passage 😉 (de l’ordre de 2,5% je crois, voire plus)

  4. olivier dit :

    Je leur ai demandé de supprimer mon compte, aucune réponse. Pas grave, à partir de juin, je ne réponds plus aux ventes et je laisse tomber le compte…

  5. Xav dit :

    Bonjour,
    Je suis tout simplement outré par cette nouvelle TAXE, ils vont me la prendre en juin alors qu’il me reste 120€ de paiements en attente (j’ai supprimé toutes mes annonce quand j’ai pris connaissance de cet abonnement!), vous imaginez le pourcentage de comm sur ce montant??? Comm fixe + variable + abonnement…
    Pour moi ils ont pris la grosse tête et leur attitude de prédateur va je l’espère leur nuire, c’est du vol sur mon travail, rien d’autre!!!
    Cordialement.

  6. marie-claude dit :

    Bonjour,
    Moi je trouve qu’ils ont tort de pénaliser les pros qui font vivre leur site, mais s’ils améliorent le site…
    Je pense aussi qu’ils touchent moins de produits financiers sur les sommes qu’ils placent en attendant de les reverser aux vendeurs…alors il faut bien compenser!
    Cordialement

  7. bgaillat dit :

    A mon avis les sommes qu’ils récoltent sont sous compte séquestre pour des raisons légales et ils ne peuvent donc pas faire fructifier cet argent comme de la trésorerie.
    Je ne sais plus ou j’ai lu ça par contre :/

  8. marie-claude dit :

    je ne pense pas, ils ne sont pas Notaires ! Ce sont de simples intermédiaires de commerce!

  9. Lana dit :

    J’ai un compte pro chez priceminister. Ils ont jamais prévenu pour l’installation d’abonnement pour les vendeurs PRO.
    Leurs CGV:
    11.2 Le Membre se connectera à la Plateforme PriceMinister au moyen de ses propres équipements terminaux de télécommunication. PriceMinister ne met à disposition du Membre aucun moyen matériel, installation téléphonique, équipement terminal ou autres, ni logiciel ou abonnement.
    Il n’y a pas aucune autre mention par rapport à l’abonnement.
    Pour nous c’est un abus. Boycott au priceminister!!!

  10. christian dit :

    bjr a tous nous sommes une association notre vocation est de lutter contre toutes formes de crise en misant sur la solidarité priceminister vient de nous assener un formidable coup derriere la tete car avec son aufmentation de tarif 19,99 euros ht mensuel il nous fait tout simplement fermer notre boutique en ligne qui nous aidait a payer une partie de nos frais de fonctionnement.

  11. eric dit :

    je viens aussi de me rendre compte du racket de pm sur mon compte pro , et bien je viens ici de demander mon dernier virement sur compte bancaire puis de passer en mode vacances jusqu’au 5 juillet le temps que l’argent soit sur mon compte et le 5 je repasserais en mode vacances jusqu’au 5 juillet 2044 … bye bye mr priceminister ….

    eric

  12. nat dit :

    Bonjour, comme tous içi j’ai un petit compte pro sur PM, Petit calcul:
    abonnement 19,90€HT
    + les coms
    + les frais de port non remboursé en totalité
    =
    Bye bye priceminister, fermeture de la boutique.
    Ils vont faire fuir les PRO. Et pour ma part avant d’avoir enlevé mes articles, je n’ai vu aucune des améliorations annoncées justifiant la mise en place de l’abonnement?

  13. bgaillat dit :

    Je crois qu’après les révélations sur le CA de Priceminister il devient clair que Priceminister est très bon en communication et que les améliorations se feront attendre très longtemps …

  14. rennais dit :

    je pensais être le seul, mais après avoir découvert le prélèvement en plus sans prévenir, j’ai décider de fermer le compte pro par principe, déjà que je trouve leur commission abusées(on vend du materiel info d’occas pour un ordi vendu 85€ je touche 72 en genenral)
    dailleur je les trouve arrogant au téléphone, boycottant ce site et encourageant d’autre

  15. martine dit :

    PRICEMINISTER m’a taxé d’un abonnement sur le mois de juin de env. 23 euros TTC pour une vente du mois de mai qui devait me « rapporter » env. 17 euros. En plus leur mauvaise fois lorsqu’on les contacte.
    Moi aussi j’ai retiré toutes mes annonces.
    Pour moi c’est purement et simplement du VOL.
    Pour ma part depuis 2 ans au moins
    EBAY ET VIVASTREET SONT PLUS FIABLES.

  16. Xav dit :

    Juste une info pour vous tous, je les ai harcelé car je n’ai jamais reçu le mail m’informant du changement des CGV et ils m’ont remboursé!
    Ce fût long, mais j’y suis arrivé!
    Dans tous les cas, je ne vends plus là bas mode vacances, j’ai mis quelques annonces sympa (http://www.priceminister.com/boutique/NintendoXav) et je vous invite tous sur 2xMoinscher qui est dans le même genre avec une baisse des commissions, des frais de ports gratuits (c’est nouveau), par point relais (c’est une filiale des 3suisses), pour les acheteurs et les vendeurs, c’est zéro euro le transport 🙂
    et avec un service commercial humain qui ne répond jamais (ou presque^^) par des copié/collé sans rapport avec la demande! Viva 2xmoinscher.com!

  17. bgaillat dit :

    merci Xav pour l’info .
    Envoyez donc tous un mail à votre contact chez Priceminister pour réclamer le remboursement des 19,99 €

  18. Xav dit :

    Oui, enfin, il faut ne pas avoir reçu le mail, je pense qu’ils ont vérifié leur listing 😉

  19. bgaillat dit :

    Mwouai, ça vaut quand même le coup d’essayer non 😉

  20. safia dit :

    Bonjour
    Ce serait bien aussi que lorsque l’on fait une vente on sache exactement ce que l’acheteur à reégler comme frais de port. Pour que l’on puisse s’adapter en conséquence.

  21. Anisx dit :

    J’ai un compte PRO et je n’ai pas reçu ce courrier !!! par contre ils viennet de me débiter 23.91€, c’est vraiment de l’arnaque TOTAL !!! j’ai demandé la suppression de mon compte.

  22. Jeux de cuisine dit :

    Powah c’est déjà assez cher comme ça. Mais on vends vite c’est le seul avantage.

  23. ymscr dit :

    ce sont des voleurs. Je n’ai pas donné mon accord pour ces nouvelles conditions. Ils doivent rembourser.

  24. Isabelle dit :

    Bonsoir Xav, je trouve bizarre qu’ils ne t’ai pas bloqué tes annonces en tou cas c’est une bonne idée, mais est-ce que l’abonnement ne court pas quand même? Je vais etudier 2xmoinscher

  25. vincent dit :

    encore un pigeon tombé dans les griffes de PM
    au bout de 6 mois sur leur site sans faire de vente.
    le miracle arriva.
    ba apres seulement 5 jours apres la vente je suis plus fauché qu avant, sans etre au couranr de cette derniere taxe sinon j aurais deja deserté

    Mandat (payé par les acheteurs) 33,10 €
    Commissions PriceMinister HT 10,86 €
    TVA à 19,6% applicable aux commissions 2,13 €
    ABONNEMENT PRO 12/2010 -19,99 €
    TVA à 19.6% applicable à l’abonnement -3,92 €
    Avoir sur ABONNEMENT PRO 3,18 €
    TVA à 19.6% applicable à l’avoir sur abonnement 0,62 €

    Rétribution payable au vendeur 0,00 €

    0€ c est ma renumeration et je paye des impots sur cette vente !!! pas de com
    vive PM

  26. fred dit :

    une Vrai Arnaque , je suis dans le même cas que Vincent, une vente à 18 € en janvier m’a rapporté 0 €, un vrai racket digne de passer au tribunal de commerce. En plus de ne pas avoir recu de mail avertissant des changement de CGV, RIEN ne previent en se logguant sur le site de ces changements!!! je crois que le PDG profite de sa position pour faire absolument n’importe quoi en bravant le droits les plus élémentaire. Fermons les boutiques sur priceminister.
    Ensuite a ceux qui veulent mettre beaucoup de produits et qui pensent vendre beaucoup, faites vous par vous même votre mpropre boutique . louez les service d’un developpeur ca vous coutera moins cher que cette ARNAQUE qu’est PRICEMINISTER.

  27. un ex-vendeur PM dit :

    Je viens ajouter ma pierre à l’édifice.

    J’avais appris cet abonnement pour vendre chez PriceMinister avant sa mise en place, j’ai alors mis ma boutique en mode vacances avant que démarre les abonnements boutique, c’est à dire le 31/05/2010 (les abonnement pro ont commencé le 01/06/2010)

    Mais voilà… ce jour, 20/02/2011, alors que ma boutique est en mode vacances depuis bientôt un an, ayant reçu plusieurs mail de leur part pour me rappeler que mes objets n’étaient donc pas visibles sur leur site puisque mon compte était en vacances, et donc bien entendu que je ne pouvais pas vendre le moindre objet via leur plate-forme, et bien voilà que ce jour il me demande le montant de l’abonnement pour un mois.

    Oui vous avez bien lu…
    Mon compte est en vacances depuis le 31/05/2010, je n’ai donc fait AUCUNE vente depuis ce jour (condition selon laquelle l’abonnement pro n’est pas a payer), et ce jour 20/02/2011, ils me demandent à payer l’abonnement pour un mois et ont établi une créance.

    J’ai évidemment de suite contesté en leur disant que je ne paierai jamais une facture imaginaire de leur part et que si ils ne régularisaient pas mon compte au plus vite, ils devraient s’en expliquer auprès du tribunal de commerce et que l’histoire ne s’arréterait pas là.

    Je vous tiens au courant pour la suite, mais cette situation est inacceptable, puisqu’il n’y a aucune facture claire m’expliquant pourquoi je leur devais quelque-chose, alors qu’il est évident que je ne leur dois rien du tout.
    Et bien entendu, comme soit-disant je leur devais une créance, mon porte-monnaie éléctronique chez eux a été bloqué par eux, ce qui ne m dérange guère puisque je n’avais pas l’intention de remettre en vente pour l’instant, mais la situation est encore une fois inacceptable !!!

  28. Eric dit :

    Bonjour, je pense qu’il s’agit d’un bug de ce dimanche car le mail reçu dit « Comme indiqué dans nos précédents messages, une ou plusieurs de vos dernières ventes ont été annulées » or un je n’ai pas reçu d’autres messages avant et en plus ça ne risque pas car j’ai un compte inactif depuis 5ans… lorsque j’avais reçu le mail en mai 2010 spécifiant « …pas de ventes, pas de frais : L’abonnement étant prélevé uniquement les mois où des ventes sont effectivement payées… » je ne m’étais pas préoccupé de le fermer…
    On va voir mais à mon avis c’est une erreur…
    Eric

  29. un ex-vendeur PM dit :

    Bonjour Eric,

    Merci pour ta réponse qui me laisse entendre que tu serais aussi concerné, ce qui dans ton cas serait encore plus surprenant.
    On devrait donc en penser qu’il s’agit d’un bug ?
    Surtout que comme pour toi, le mail contient bien « une ou plusieurs ventes on été annulées … »

    Cependant, toujours aucune réponse de la part de PM, que ce soit par le mail envoyé directement via le formulaire de leur site, ni à celui envoyé directement à l’adresse mail réservée aux pros.
    Et le message est toujours activé lorsqu’on se logue au site.
    Wait & see …

  30. fred dit :

    ca ressemble a du « pishing » çà, Il y a des liens ou cliquer dans ce mail? ca renvoi bien sur le site de PM?
    pour info j’ai fais ma reclamation pour obtenir le remboursement des 2 ventes sur les deux derniers mois. la réponse a été je transmet au service commercial et cela fait une dizaine de jours que le service commercial ne m’a toujours pas contacté. Donc je vais passer à la vitesse superieure , Recommandé avec AR ils me doivent 40 €.

  31. Eric dit :

    Non ce n’était pas du phishing.
    C’était bien une erreur.
    Message de PM ce matin: « Ce message a été généré par erreur et nous vous remercions de ne pas en tenir compte. »
    Eric

  32. Biomanashop dit :

    Il est purement scandaleux de prèlever sur une vente de 30 euros en 1 mois 4.16 euros de commission et 19.99 euros d’abonnement pro il reste 5.11 euros au vendeur !!!!!!!!!!
    C’est de l’arnaque pure et simple ! Je vous invite à boycottez ce site.

  33. Gmtr dit :

    Bonjour,
    J’ai testé PM et franchement, vendre à perte, non merci!
    Cela fait plus d’un mois que je leur ai demandé la suppression de mon compte, avec trois relances, mais je n’ai aucune réaction de leur part en dehors des accusés de réception automatiques (ce qui me prouve qu’ils reçoivent bien mes demandes)… J’ai encore relancé via le site aujourd’hui et j’ai préparé un courrier, je vais évidemment exiger qu’ils ne me prennent pas d’abonnement pour octobre et novembre… en espérant qu’ils prennent mieux en compte ma demande…

    Comment avez-vous obtenu la suppression de votre compte?

    J’imagine que le mettre en mode vacances ne suspend pas l’abonnement?

    Merci d’avance pour vos réponses.

  34. Isa dit :

    J’avais envisagé de prendre un compte pro chez PM car je l’utilise en tant que particulier et j’ai jeté l’éponge en voyant l’abonnement. J’ai gardé un compte particulier. Je ne pense pas que les ventes que je fais sur PM seraient vraiment beaucoup plus importante en ayant la mention Article neuf au lieu de comme neuf, en tout cas il faudrait vraiment qu’elles explosent pour que l’abonnement soit rentable.
    A mon avis PM a fait le choix de privilégier les gros vendeurs et néglige les petits. Pas sure que ce soit un si bon calcul de leur part.
    J’ai un compte pro chez 2 fois moins cher, ça ne me coute rien. Malheureusement, je n’ai pas le temps de créer les annonces pour mettre l’ensemble de mes articles chez eux et donc pour l’instant 0 ventes mais bon au moins je n’y perds pas d’argent!

  35. enzo dit :

    Salut, je n’ai pas trop bien compris, il faudra payer 39 euros par mois et 0.15 euros sur chaque vente ? pour le pacage « proclassic »

  36. zora dit :

    Voila une info sur Priceminister qui va vous faire bondir !!! : http://yayamusic.canalblog.com/archives/2012/09/17/25127742.html

  37. Ben dit :

    Si c’est si nul arrêtez de vous faire pigeonner et cassez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Activité des professionnels dans la semaine

par Romain Boyer - Il y a 8 ans

Dans le monde du B2B, une certaine règle semble être de rigueur, on court le 400 mètres : on commence fort, on accélère jusqu’aux cent mètres, puis on ralentit et on a vraiment du mal à l’arrivée. Sauf que la piste, ici, c’est la semaine, le départ est le lundi et l’arrivée c’est le dimanche.

En comparant des statistiques de trafic de sites que les professionnels consultent avec des statistiques de mon propre marché B2B, je me rends compte que le jour de prédilection pour le marché est le mardi, viendraient ensuite, le lundi, le mercredi, le jeudi, le vendredi et le samedi, peu de monde travaillant le dimanche.

Pour ceux qui travaillent en B2C, cela ne doit pas vous intéresser, mais je dois avouer que cette « trouvaille » me semble intéressante dans mon entreprise.

A vous de juger.

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités.

> Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER
> Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

tags : , ,
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.