Demain, le e-commerce sera… visuel

par Romain Boyer - Il y a 7 ans

Tout le monde le sait, ou le sent, ou le croit. Tout le monde en parle. Oui, les problèmes de visuels sont au coeur de tous les débats, sont l’angoisse des techniciens, des patrons, des chefs de produit. Tout le monde aimerait avoir les plus belles photos. Mais tout le monde se repompe les mêmes photos en basse résolution, et au final, on a beau aller voir sur différents sites Internet, on n’est pas davantage renseignés.

Dans cet article : constats sur les visuels d’aujourd’hui, chiffres clés, vision de l’avenir et solutions techniques

Car aujourd’hui, vous comme moi, lorsque l’on cherche vraiment un produit (pas lorsque l’on essaie vaguement de se mettre en situation), on se retrouve souvent confronté aux problèmes suivants :

– « je ne suis pas sûr de ce à quoi ça ressemble »,
– « c’est quelle couleur ça.. »,
– « ça a l’air trop grand »,
– « j’ai l’impression qu’il y a un truc en bas de cette table basse mais je ne vois pas ce que c’est »…

Je pense que vous êtes comme moi tombés sur ce genre de visuels (Cf prise d’écran à droite), c’est pour le moins gênant lorsque l’on vend à distance un produit que les futurs clients devraient voir au milieu de leur salon pour les 5 prochaines années.

Mais mon message ici n’est pas de dire que ce qu’on fait tous, c’est mââl, c’est pas bien,… voire c’est moche ; non. Je pense qu’on se cherche, adolescents du e-commerce que nous sommes, et qu’on a tendance à faire comme les copains parce que c’est plus simple pour tous :

– le chef de projet qui préfère pondre des cahiers des charges de choses qu’il connait déjà plutôt que de se triturer le cerveau (et j’en fais partie – c’est plus simple et ça rapporte autant),
– le patron qui n’ose pas exiger quelque chose de radicalement différent de ce qui existe déjà (esprit français quand tu nous tiens),
– le chef de produit pour qui ce serait trop compliqué de faire son métier (« je veux que ma fiche produit se remplisse automatiquement via un flux » – non, ton métier, c’est de faire une fiche produit qui va faire acheter les centaines de gens qui viendront la voir ; chaque fiche produit est unique et importante)

Mon propos est volontairement provocateur, j’arrête là les constats.

Recherche Table basse sur Google Images

Recherche Table basse sur Google Images

Alors voilà, je me lance, je fais la prédiction de ma vie : le web de demain (dont fait évidemment partie le e-commerce mais il n’est pas le seul concerné) sera visuel. Aujourd’hui, vous connaissez les résultats de recherche de leguide.com, rueducommerce.com, priceminister.com. Je pense que, demain, vos résultats de recherche ressembleront plus à ce visuel à gauche (recherche d’images dans Google.com, pas encore dans Google.fr). ou encore au site 52sorties.fr qui présente des sorties sous forme de diaporama (ok, auto-promotion…), car il est toujours important pour tout un chacun de visualiser l’endroit où ils vont passer une soirée, qu’elle soit romantique ou en famille.

Visuel 52sorties.fr

Evidemment, j’exclue immédiatement les produits techniques comme les outils de jardinerie ou autres de ce genre car les caractéristiques techniques comptent souvent plus que le visuel en lui-même, même si le visuel agrémente toujours la visite et la rend plus agréable.

Ah pardon, il vous faut des chiffres. Alors :

– Le premier facteur de frein à l’achat est qu’il est impossible d’essayer ou de voir le produit (source : http://www.journaldunet.com/ebusiness/marques-sites/enquete-en-ligne/quel-regard-les-internautes-portent-ils-sur-les-sites-de-luxe/le-e-commerce-de-luxe-trop-virtuel-pour-les-internautes.shtml)

– Vente-Privee.com qui est un modèle de réussite dans l’e-commerce mise tout sur le visuel et possède 18 studios photo

– Darty a augmenté prétendument son taux de conversion de 25% grâce à un zoom mieux fait (http://www.richcommerce.fr/2010/02/15/25-de-taux-de-conversion-chez-darty-grace-aux-zooms-xxl/)

Multiplication par 5,3 (+530 430% !) du taux de conversion pour un autre site de e-commerce suite au replacement et à l’agrandissement de son visuel (entre autres, certes) (http://www.e-merchandising.net/ab-testing-fiche-produit-x5-sur-lobjectif-de-conversion/)

Visuel Chaussure | Différence entre Priceminister.com et Shoeguru.ca

Visuel Chaussure | Différence entre Priceminister.com et Shoeguru.ca

Par ailleurs, les exemples comparés de Ludovic sont assez parlants également :

http://www.ludovicpassamonti.com/(…)qui-donne-envie-d-a.html (voir ci-contre à droite). Pour peux qu’on puisse voir tous les angles de la chaussure, ça donne quand même plus envie (même si je trouve la chaussure moche en soi..).

Une autre technique en développement consiste en des visuels 3D, qui présentent un vrai plus si vous avez la possibilité de photographier vos produits 1 par 1, Wizishop a fait un excellent article à ce sujet : http://www.wizishop.com/blog/les-dossiers-du-e-commerce/fiche-produit-3d.html

J’espère avoir fini de vous convaincre, on a tous une carte à jouer pour rendre le web plus intuitif, plus agréable, plus proche de nos attentes et besoins (une sortie ou un produit de décoration : un gros visuel, un produit technique : des côtes,…)

J’espère ouvrir un débat, tous commentaires bienvenus, j’assume 😉

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités. > Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER > Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

12 Commentaires

12 réponses à “Demain, le e-commerce sera… visuel”

  1. bgaillat dit :

    En effet les visuels permettent d’appréhender le produit et sont donc indispensables même pour les produits technique je pense ! Imagine un lecteur de blu-ray, c’est important de pouvoir avoir une photo du font et du back, l’internaute peut vérifier qu’il y a bien X prises HDMI et Y sources entrantes, ça crédibilise le descriptif produit.

  2. romain.boyer dit :

    right ! je pensais plus à des produits comme des sécateurs ou des tournevis mais même ça, on a envie de les voir en fait, même si c’est moins important.

    Tiens, on va lancer un défi : qui trouve un produit auquel un gros visuel n’apporte rien ? 🙂

  3. Nico dit :

    Petite correction : x5,3 = 430% et non +530%.

    Bon ça c’était pour pinailler 😉

    Pour ce qui est d’un produit qui se vendrait aussi bien sans visuel, ça me paraît utopique. Il suffit de voir les sites de petites annonces : celles qui ont une photo sont 7 fois plus regardées.

    Pourquoi sur un site e-commerce le fait de ne pas avoir d’image ne réduirait pas dans des proportions similaires le taux de transfo, donc les ventes ?

  4. romain.boyer dit :

    Merci Nico, correction faite 😉

    tu as une source pour le « 7x plus regardées » ? ça m’intéresse pour l’article !

    Par rapport à ta question, tout le monde en est persuadé, la question est « à quel point ? ».

  5. Nico dit :

    Il me semble que j’avais vu ça sur leboncoin ou un (d’)autre(s) quand on insert une annonce ou dans les faq, à une question du genre « pourquoi mettre une photo sur votre annonce »

  6. Benjamin dit :

    Tout à fait d’accord avec cet article et ta vision de l’évolution du e-commerce. Les photos (et autres mises en situation du produit en vidéo, 3D) sont de plus en plus le nerf de la guerre. Couplé à un merchandising efficace (tri, mises en avant, filtres) les retombées en terme de transformation sont très importantes.
    E-commercant, si vous devez prioriser vos chantiers, mettez les photographies en numéro 1 de votre todo 😉

  7. bgaillat dit :

    Il y a aussi pas mal de boulot à faire coté fournisseur/fabriquant pour proposer des catalogues avec des contenus digne de ce nom et pas seulement un fichier excel avec une photo en 100*100

  8. Romain Boyer dit :

    oui, les flux sont inclus dans le lot, sachant que derrière, on est censés faire un site avec de beaux visuels.. Il est vrai qu’en général, on est récalcitrants à donner ses photos, surtout lorsqu’elles ont coûté 150€ / pièce (ça arrive, sisi..)

  9. Al Bundy dit :

    Le pire en matière de fiche-produit c’est bien les sites e-commerce (et ils sont légion) qui en plus de ne pas offrir de zoom puissant réussissent l’exploit lorsque l’on clique sur « agrandir » la photo de… réduire la taille de la photo.
    Pour énerver un prospect et le frustrer y a pas mieux !

  10. Romain Boyer dit :

    Je confirme Al Bundy 😉

    Après changement de photos (réalisation professionnelle), le site Bebobio a réalisé les résultats suivants :
    +20% de modèles mis dans le panier
    +30% de commandes finalisées.
    +30% de boutiques intéressées pour distribuer la marque Bebobio (le catalogue distributeur a également été refait).
    http://bebobio.blogspot.com/2010/09/importance-des-photos-sur-un-site-de-e.html?spref=tw

    A méditer..

  11. […] permet de naviguer de façon très visuelle et très agréable d’un produit à l’autre, jusqu’à trouver ce qu’on […]

  12. Packshot photo dit :

    Super article, il est en effet toujours important de rappeler la place capitale qu’ont les visuels produits, il ne faut pas hésiter à faire appel à des professionnels du domaine comme http://www.photos-ecommerce.com. l’investissement est vite rentabilisé au vu de l’augmentation quasi immédiate du taux de transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.