L’art de l’enchantement, de Guy Kawasaki

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Et hop, un nouveau livre fait son entrée dans les livres recommandés par Info-ecommerce : l’art de l’enchantement , de Guy Kawasaki aux éditions Diateino. Cette fois ci on s’éloignent un tout petit peu de l’e-commerce pour un livre orienté plus sur l’entreprenariat et le marketing. Marketing n’est d’ailleurs pas le mot mais plutôt l’enchantement, comme le titre l’indique.

Je ne suis pas très fan généralement du discours marketing et gourou très en vogue aux Etats-unis (cf les livres de Seth Godin par exemple ) mais j’avais adoré le premier livre de Guy Kawasaki sur l’entreprenariat : L’art de se lancer, non critiqué sur ce blog mais ça viendra peut être un jour.

Il faut dire que Guy Kawasaki est un personnage assez exceptionnel de la scène US : entrepreneur, évangéliste du Macintosh (en 1984 !) , fondateur de Garage Technology, société de capital risque US et conférencier reconnu. Bref, une des superstar US depuis plus de trente ans.

L’art de l’enchantement

L'art de l'enchantement de Guy KawasakiL’art de l’enchantement est donc un livre sur la façon de transformer un produit ou un service en expérience inoubliable, Cela peut paraître un peu « magique » ou un peu « bullshit » et pourtant vu le passé de Guy Kawasaki il y a de quoi l’écouter quelques minutes. Le livre sert principalement à expliquer pourquoi certains produits ou services arrivent à entraîner les foules dans leur sillage (des produits comme l’ipad par exemple).

Certes les qualités intrinsèques du produit sont importantes mais la façon de le vendre, de le présenter et de créer une communauté autour jouent aussi beaucoup.

Au travers de son expérience, Guy Kawasaki nous livre donc de nombreux exemples de projets « ré-enchantés » qu’il a pu mener mais surtout une méthodologie pour ajouter une dimension de magie et de rêve dans vos projets. Je vous rassure, rien de magique dans tout ça mais on s’apparente plus à de l’accompagnement du changement et la suppression des freins qui peuvent ralentir la diffusion de vos produits ou vos services.

La méthodologie livrée dans L’art de l’enchantement requiert par contre pas mal de travail, d’investissement et d’empathie. Le but est de mettre en oeuvre des actions de votre coté et requiert donc pas mal de temps pour transformer votre produit en « cause » pour laquelle vos clients, vos fournisseurs et vos employés vont vous suivre dans votre aventure.

L’idée principale est de se projeter à la place de ses clients ou de ses utilisateurs et trouver les points commun entre vos services et eux. Les idées sont évidement beaucoup mieux décrites dans le livre que dans cet article et il est bien  difficile de résumer en quelques mots les 200 pages du livre.

Voici donc le sommaire du livre pour vous faire une idée du contenu

Sommaire de l’art de l’enchantement

  1. L’enchantement, pourquoi ?
  2. Comment se faire aimer
  3. Comment créer la confiance
  4. Comment se préparer
  5. Comment réussir un lancement
  6. Comment vaincre les résistances
  7. Comment faire perdurer l’enchantement
  8. Comment utiliser la technologie Push
  9. Comment utiliser la technologie Pull
  10. Comment enchanter vos employés
  11. Comment enchanter votre chef
  12. Comment résister à l’enchantement

Je conçois que le sommaire puisse paraître un peu mystique mais il suffit de voir que 30 ans après on parle toujours des Fanboy d’Apple et que le Macintosh est un objet culte  pour vous convaincre que Guy Kawasaki sait parfaitement de quoi il parle . Rien de magique une fois encore dans le livre, juste du travail et pas mal d’empathie pour votre éco-système.

Conclusion

Je retire personnellement de ce livre une philosophie générale axée sur le positivisme et la création de valeurs communes avec vos clients, prestataires et employés autour d’une cause commune.  Une très bonne lecture qui fait prendre un peu de hauteur sur les motivations et objectifs à créer un produit innovant et un partage d’expérience important de la part d’un des grand acteur de l’innovation US.

Pour acheter l’art de l’enchantement de Guy Kawasaki (environ 25 €)

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

5 Commentaires

5 réponses à “L’art de l’enchantement, de Guy Kawasaki”

  1. Céline dit :

    oh, mais il m’a l’air pas mal du tout ce livre ! Je pense que je vais me l’offrir pour Noël :-). Je vais être totalement sous le charme du contenu sans aucun doute. Merci !

  2. Je te conseille également les autres livres de Guy Kawasaki, surtout sur l’entreprenariat c’est top !

  3. Céline dit :

    Merci Benoit 🙂 ! Si son approche est aussi intéressante, je vais certainement me les procurer assez rapidement. En parlant de vitesse, j’ai commandé hier matin le livre sur Amazon, je viens de le recevoir. Je vais me régaler ce week-end ;)) !

  4. Zakaria dit :

    Bonjour,

    Pour avoir lu « l’art de se lancer » pas encore « l’art de l’enchantement », Guy Kawasaki offre les outils de base pour se lancer (Bplan, financement…).

    D’ailleurs ce que j’apprécie dans sa démarche c’est son approche « d’apporter de la valeur saine » aux autres. Ce n’est pas de simples conseils qui ont pour but la rentabilité à tout prix. 🙂

  5. Jérôme dit :

    Je suis désolé mais j’ai vraiment du mal avec cet auteur. Dans son livre la réalité de l’entrepreneuriat, Guy fait l’interview d’une avocate. Dans cette interview on peut lire des propos expliquant que lorsqu’il y a harcèlement sexuel, il faut bien se poser la question de savoir s’il faut dénoncer ou non. L’argument principal est qu’il est plus judicieux de ne rien dire pour garder son poste plutôt que de ruiner sa carrière. Personnellement je ne peux cautionner ces propos. Ces propos ce trouve à la page 336 du livre en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.