E-commerce as a Startup

par Benoit Gaillat - Il y a 4 ans

Lancer un site e-commerce devient chaque année de plus en plus accessible, principalement grâce aux solutions e-commerce open source et SaaS, aux nombreux fournisseurs B2B en ligne qui permettent de commander en toute simplicité et aux nombreuses informations disponibles en ligne ou dans d’excellents livres sur le e-commerce.

Pas étonnant donc que le nombre de sites e-commerce explose années après années et, même si un grand nombre d’entre eux font moins de cent commandes par mois, c’est parfois suffisant pour apporter un « plus » en terme de CA non négligeable dans une société, aux coté d’un magasin physique par exemple.  Se différencier est cependant primordial pour espérer survivre et de nombreux e-commerçants innovent en proposant des gammes de produits différentes, des marques uniques, des imports, voir crées leur propre marque et l’exploite sur internet.

e-commerce-serviceLa partie « technique » intervient donc rapidement dans le projet , pour construire le site e-commerce, et nous avons le plaisir d’accompagner chez Skeelbox, avec nos chef de projets e-commerce des e-commerçants pour faire des cahiers des charges et des wireframes. Je suis par contre surpris du faible nombre de projets qui considèrent la partie technique et services comme « stratégique » et différenciante.

Dans une startup « classique » tout va commencer avec un MVP, « minimum viable product », pour continuer à se développer au fur et à mesure et grandir en prenant en compte les retours clients. La différence entre une startup web et une autre est bien souvent un service différent/mieux organisé/plus pratique etc…

Cette approche est malheureusement assez rare en e-commerce ou l’on parle beaucoup plus souvent de « remplir une case existante », c’est à dire « vendre des produits sur une niche », que de création de valeur. Certes c’est plus difficile mais la croissance d’une entreprise tient souvent à la création de valeur ajoutée supplémentaire. De plus les niches sont limitées : que faire si vous voulez vous lancer dans la chaussure sur le web ?

Les sites généralistes sont déjà là, les niches de type ballerines, escarpins etc … également. Il reste quoi ? les « niches de niches » ? Il suffit d’ouvrir « le site des escarpins rouge en taille 36 » ? Bientôt il aura 1 produit par site pour 1 client unique 😉

Evidemment il faut des sites de niches, et ils sont souvent bien plus rentables que les sites généralistes mais la création de valeur en terme de technique et de services et bien souvent sous estimée en e-commerce. En 2013 presque aucun site e-commerce ne propose une API de suivi de commande ou d’accès à la base produit, y compris chez les gros e-commerçants ! Quasiment aucune innovation logistique n’est sortie des e-commerçants, c’est pourtant à eux d’inventer les nouvelles façon de stocker (ou de ne pas stocker), de répartir les marchandises pour livrer plus vite ou de créer les logiciels de gestion de catalogue de demain.

A mon sens, seul Amazon voit le e-commerce comme une startup, c’est à dire avec des fondamentaux techniques et le besoin de proposer de nouveaux services en dehors de l’offre produit. La preuve avec le rachat des systèmes robotiques Kiva pour les entrepôts, le développement du cloud Amazon EC2 et les innovations continuent en terme de service comme Amazon Prime.

Franchement Amazon Prime, c’est pas des millions d’euros de développement technique, c’est « juste » une exploitation intelligente des besoins de leurs consommateurs. C’est faisable, en l’adaptant, par tous les e-commerçants du monde. Inutile cependant de les copier, à vous de trouver vos nouvelles sources de création de valeur.

Bref, le E-commerce As A Startup c’est sortir du cadre du « distributeur de produits » pour rentrer dans celui de l’innovation commerciale, marketing et de services.

Et vous votre e-commerce, vous le voyez plutôt comme un magasin ou une startup ?

 

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

tags :
1 Commentaire

Une réponse à “E-commerce as a Startup”

  1. L’arrivée de pleins de petite start-ups est d’ailleurs une très bonne nouvelle car dans ce lot de petits vendeurs, certains vont apporter des idées neuves et des nouveautés. Pour le monde du ecommerce il s’agit d’une aubaine. La tendance se fait sentir de toute manière, on voir éclore des sites de vente en ligne sur internet d’un peu partout (et souvent sous Prestashop d’ailleurs). Le ecommerce nous réserve encore bien des surprises, ça s’est sûr ! 🙂
    (Bon article Benoit, félicitations !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.