Findizer : Interview de Jerome KELOGHLANIAN

par Benoit Gaillat - Il y a 5 ans

Aujourd’hui une petite interview du co-fondateur de Findizer : Jérôme Keloghlanian qui me fait le plaisir de répondre à mes questions sur Findizer, un nouveau service de « shopping entre amis » (oui oui ça s’appel aussi du social shopping ) qu’il a crée avec Christophe Calice (ex co-fondateur de mister-auto.com). Enfin une bonne utilisation de Facebook et du Ecommerce ? On va voir ça avec Jérôme.

Salut Jérôme, peux tu nous décrire ton parcours et votre projet ? 

Bonjour, Je suis dans le web depuis plus de 10 ans. Ma dernière expérience a été la création et le développement du site marchand decathlon.fr. J’ai lancé ce site en 2006 et piloté son développement ainsi que sa dupplication à l’international. Auparavant, j’ai travaillé dans diverses fonctions au sein du groupe Oxylane, donc le magasin. Cette double expérience magasin/e-commerce a fait de moi un passionné du client 😉

Mon projet avec findizer est de prendre une place de leader en France puis à l’étranger dans ce que l’on appelle largement le « social shopping », même si je n’aime pas trop ce terme. Nous connaissons en effet tous les chiffres concernant l’importance que les e-consommateurs accordent aux avis sur internet. Mais cela va plus loin : 67% des consommateurs dépensent plus sur Internet à la suite d’une recommandation. En parallèle, 73% des sites marchands en France sont spécialisés et font moins de 100 commandes par mois. Ceux qui font le plus d’efforts donc pour construire une offre originale, sont les moins récompensés. Il m’a donc paru évident qu’il y a vait quelque chose à faire en croisant une offre originale et un moteur de suggestions personnalisées.

Je suis convaincu qu’il y aura, dans chaque pays, un leader dans ce domaine. Il n’y a par contre pas vraiment de place pour deux. Il s’agit donc d’être ce leader donc 😉
Ma page perso Findizer

Concrètement à Quoi sert Findizer pour les internautes et pour les e-marchands ? 

Pour l’internaute, findizer répond à un besoin latent : trouver de bonne idées de shopping. Nous souhaitons en effet devenir la source d’inspiration shopping quotidienne et personnelle du plus grand nombre. Pour cela, non seulement nous travaillons avec plus de 1700 boutiques en ligne ave cune offre originale, mais nous avons développé un algorithme puissant nous permettant de « deviner » quels produits peuvent correspondre à chaque membre. Cet algorithme apprend seul. C’est à dire que plus nous avons de membres qui utilisent le service et plus nos « prédictions » s’affinent. De même, plus un membre utilise le service et fournit à findizer des informations sur ses gouts et plus cette sélection de produit sera pertinente. C’est un projet à la fois complexe et passionnant…

Pour le marchand, cela me parait simple : chaque marchand est en recherche de trafic pour augmenter son chiffre d’affaires. findizer est une source de trafic supplémentaire mais bien plus qualifiée que la plupart ds autre sources de trafic. En effet, chaque visite en provenance de findizer est chargée de recommandations sociales dont on sait qu’elle a plus de chance de transformer.

En tant que marchand comment cela se passe pour être présent sur Findizer, et combien ça coûte ?

C’est très simple en fait. Cela se fait en 3 étapes :

1. le responsable du site doit se créer un compte personnel sur findizer
2. il doit ensuite indiquer qu’il possède un site marchand (et passer une procédure de validation qui nous permet de vérifier qu’il est bien le propriétaire du site)
3. il choisit alors la manière dont il souhaite nous envoyer ses produits. A ce jour, 3 solutions sont possibles : pour les sites prestashop, nous avons un module gratuit. Nous pouvons également intégrer les flux de lengow et de netaffiliation. D’autres mode d’intégration sont en cours dont un dédié à wizishop.
Pour l’instant, l’intégration des produits sur findizer est gratuite. Notre modèle économique ne sera valide qu’avec un fort trafic qui lui même sera la conséquence de la qualité de service. Nous sommes donc pour l’instant concentrés sur le service à 200%.

Peux tu nous donner les premiers chiffres après le lancement officiel ?

Délicat comme question 😉 En fait, nous ne communiquons pas sur les chiffres. Nous recrutons depuis notre lancement plusieurs centaines de membres par jour. Ce que je peux te dire, c’est que plus de 50% d’entre eux sont actifs dès leur première visite et cela est pour nous un ratio important. Par actif, nous voulons dire que ces finderz se créent des listes d’envies, likent des produits, et visitent des boutiques partenaires. Nous travaillons sur cet indicateur clé quasiment au quotidien.

Autre chiffre que je peux te donner : Cette semaine, plus de 30 boutiques ont ajouté leurs produits à findizer 😉

J’imagine que vous avez plein d’idées à développer pour la suite du projet, tu peux nous en donner quelque unes ? 

Le problème avec findizer, c’est que le périmètre est très large. Le site peut paraitre simple comme cela mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. La techno est en fait très complexe. Et fonctionnellement, nous avons des tonnes d’idées. Outre la création de nouvelles méthodes pour les marchands pour nous envoyer leur catalogue, je peux te citer :
– le lancement d’une version mobile,
– l’amélioration continue de notre algorithme,
– la création d’un nouveau mode d’inscription qui permet à chaque finderz, s’il le souhaite, de mieux se décrire afin de profiter de plus de pertinence dans les suggestions que findizer lui fait,
– Nous réfléchissons à la manière de permettre aux finderz eux-même d’ajouter des produits, comme sur la plupart des sites de curation, tout en gardant en contenu qualitatif et dédié au e-commerce,
– et tant d’autres …. d’ailleurs, une nouvelle fonctionnalité surprise sera lancée dès cette semaine 😉
Nous sommes d’ailleurs en train de recruter encore pour pouvoir augmenter notre capacité de production. Nous cherchons un stagiaire en informatique (développement php) pour une mission super passionnante débouchant sur un CDI.

C’est quoi les produits les plus sympa que tu as pu découvrir en ouvrant Findizer ?

Plein, mais je suis loin d’avoir découvert les presque 600.000 produits déjà présents sur le site ! Je les enregistre sur mon profil au fur et à mesure de ma navigation. Lorsque je découvre ces produits, que je ne connaissais pas pour la plupart, je me dis qu’il y a vraiment quelque chose à faire au croisement du « social shopping » et des boutiques spécialisées. C’est ça findizer !!!
Pour comprendre facilement le concept de Findizer voici une petite vidéo :
Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

3 Commentaires

3 réponses à “Findizer : Interview de Jerome KELOGHLANIAN”

  1. Julia@coaching minceur dit :

    Je pense que Findizer va avoir beaucoup de succès, en tout cas je leur souhaite! Je trouve que c’est une excellente idée et que tout le monde peut y gagner, les clients comme les sites marchands.

  2. Je suis bien d’accord avec toi Julia ! Tout viendra de la communauté autour mais le concept est sympa !

  3. Guillaume dit :

    En tout cas le site utilise des méthodes assez sales pour forcer l’installation de son plugin « Findizer ». Il suffit de taper « prefecture bordeaux » sur google pour s’en rendre compte. Il s’affiche une pub adwords et un site « vos-demarches.com ». Le site indique que pour avoir accès au contenu il faut entrer son email et autoriser l’installation du plugin Findizer qui n’est autre qu’une toolbar « code promo ». Très malin et surement rentable mais assez filou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.