Le f-commerce est utile et nécessaire, mais ce n’est pas l’avenir du e-commerce

par Mickael FROGER - Il y a 5 ans

Depuis quelques mois maintenant, le f-commerce nourrit énormément de fantasmes de la part des e-commerçants mais aussi et surtout de nombreux spécialistes du web qui prédisent dans le réseau social de Mark Zuckerberg l’avenir du e-commerce dans quelques années.

 

Les 500 Millions de membres que compte Facebook à l’heure actuelle pourrait en effet laisser penser que dans quelques années le gros du commerce en ligne se déroulera sur Facebook mais aussi sur les nombreux réseaux sociaux que comptent le web en 2011.

Avec un peu de recul désormais, il est bon d’analyser un peu tout cela et se poser la véritable question que tout le monde vous pose lors de discussions animées et passionnées :
« Oui, ok, mais est-ce que ca fonctionne vraiment ? »

Créer sa boutique sur Facebook n’a jamais été aussi simple…

Il y a maintenant 1 an il était complexe de mettre en place sa boutique sur Facebook sans passer par un développement spécifique.

Rapidement, des solutions comme nous chez Lengow ou encore chez Boosket sont arrivées en France pour aider les marchands à simplifier la création et la mise en place de leur boutique sur Facebook, et ce grâce à une application à installer sur leur page Fan.
Bien avant nous Payvment avait ouvert la voie avec une formidable application dédiée au f-commerce, depuis en France il y a eu pas mal d’acteurs nouveaux sur ce marché.

Le but premier de ces applications est en effet de créer sur la fan page de votre boutique e-commerce un onglet représentant une boutique permettant de visualiser l’intégralité de votre catalogue produits.

Il parait normal d’afficher sur la page Fan d’une marque ou d’une boutique les produits de cette même marque ou boutique, de présenter aux fans les meilleurs produits, les nouvelles tendances ou encore les promotions du mois.
C’est la que réside tout l’attrait de ces applications et je dirais même du f-commerce en général : avoir la possibilité de montrer à vos fans et plus encore l’ensemble de vos produits pour ensuite les rediriger sur votre propre boutique.

C’est de ce constat que nous sommes partis dès l’année dernière en proposant aux marchands utilisant Lengow de créer des boutiques très simplement à l’aide de leur catalogue produits, l’idée était de se dire « Pourquoi ne pas afficher sur la page fan de votre boutique l’ensemble de vos produits afin de pousser l’image de votre marque sur Facebook ».

Lengow a crée depuis la mise en place de cette application plus de 350 boutiques sur Facebook, aussi bien en France qu’en Europe, parmi elles on peut citer Castorama, SaveurBieres, Michenaud, SmartBox, DCShoes ou encore LaMaisondeValérie, Camif, Matelsom.

Boutique Lengow

Boutique Boosket

Si l’on parle chiffres, et c’est surement ce qui vous intéresse le plus, les volumes sont encore très faibles, quelques milliers de clics mensuels tout au plus pour les plus grandes marques, le taux de transformation est en revanche d’environ 1.2% ce qui est pas si faible que cela pour un tel support.

La conclusion est assez simple et parait assez logique.

Peu de gens vont sur les boutiques Facebook : en effet, lorsque vous vous rendez sur Facebook, vous êtes plus dans une démarche de voir les activités de vos amis, voir quelle soirée se prépare samedi soir et si les photos du bébé de votre meilleure amie sont arrivées; beaucoup moins dans un acte d’achat

Le taux de transformation est plutôt correct : effectivement les personnes se rendant sur vos fan pages qui acheteront vos produits via facebook sont des personnes vous connaissant déjà, ayant probablement achetées sur votre boutique dans le passé et étant en confiance vis à vis de vous.

Créer votre boutique sur votre FanPage Facebook vous permettra de mettre en avant votre marque, vos produits, c’est ce qu’appelles PRO du Marketing et le Communication : du Branding. De mon avis c’est en ce mot que se résume le f-commerce actuellement et même son avis, aller plus loin reste plus complexe.

… vendre beaucoup moins.

Rapidement après la mise en place de nos boutiques sur Facebook, les marchands nous ont demandé de greffer un moyen de paiement afin de proposer aux fans d’acheter directement depuis Facebook les produits qui leur plaisaient.

Perplexe au départ et j’y reviendrai, nous avons accepter de mettre en place ce paiement via le moyen de paiement PayPal.
Cela permet à un utilisateur Facebook d’acheter vos produits directement depuis votre page Facebook et ce sans en y sortir.
Comme tout achat classique, le fan recevra le détail de sa transaction et le vendeur sera mis au courant qu’une commande a été passée depuis Facebook.

Ma perplexité du départ résidait dans le fait que je pensais, et je le pense toujours personnellement, que les utilisateurs de Facebook ne viennent pas sur le réseau social avec des intentions d’achat mais pour tout autre chose.
Je comprenais bien l’utilité de mettre en place un tel moyen de paiement mais j’avais de gros doutes sur les chiffres qui allaient en ressortir.

Sur 350 boutiques présents sur facebook via Lengow, beaucoup ont mis en place le paiement via PayPal.
Après 1 an, seulement une cinquantaine de commandes ont été réalisé depuis Facebook via le paiement via PayPal.

Ce chiffre résume à lui tout seul les craintes que nous avions depuis le départ au sein de l’équipe Lengow qui était le fait que les fan sur Facebook ne sont pas prêts en France à acheter des produits sur Facebook, ils acceptent sans soucis de découvrir des nouveaux produits ou des promotions de leurs boutiques favorites, mais si ils veulent acheter un produit de cette marque ils iront directement sur la boutique afin d’acheter celui ci.

Exercez-vous à un petit jeu autour de vous, demandez à vos proches, collègues, passants dans la rue si ils seraient ok sur le fait de payer directement sur Facebook… personnellement je n’ai reçu aucun oui.

Le f-commerce est utile et nécessaire, mais ce n’est pas l’avenir du e-commerce

Cette phrase résume à elle seule ce que nous pouvons penser chez Lengow et ce que pensent surtout énormément de personnes actuellement.

Facebook est un formidable outil de promotion de ses produits lorsque l’on possède une boutique sur Facebook, une machine de guerre communicante permettant promotions, jeu, buzz autour de ses produits.
Nous recommandons à tous nos marchands qu’ils soient petits, moyens ou gros de se créer une boutique sur Facebook car cela va dans la continuité de leur service : montrer leurs produits à de plus en plus d’acheteurs potentiels.

Le f-commerce ne sera en revanche pas l’avenir du e-commerce car, tout du moins pour le moment et bien sur cela n’engage que ma personne, Facebook ne représentera jamais une grosse part du CA généré chaque mois comme peuvent le représenter d’autres canaux de diffusion que sont les places de marchés, l’affiliation ou encore les comparateurs de prix.

Comme je le résumais au salon e-commerce un soir « Facebook pour montrer et pousser votre marque : OUI, pour faire du CA : NON ».

Mickael FROGER

Co-Fondateur - Lengow

16 Commentaires

16 réponses à “Le f-commerce est utile et nécessaire, mais ce n’est pas l’avenir du e-commerce”

  1. Je suis d’accord avec toi Mickael, pour faire des ventes ce n’est pas par Facebook qu’il faut passer.
    Quand à gérer sa communauté il me semble que c’est une action à faire après en avoir créer une 🙂
    Malheureusement le Facebook commerce est bien trop présent dans les discours marketing tenu auprès des e-commerçants.

  2. Peggy dit :

    Tout à fait d’accord. Qui fait vraiment des ventes sur sa boutique facebook ? Ou même simplement par sa page facebook ? Chez Bagatelles on doit en faire 1 par mois maxi, donc pour l’instant je ne vois pas trop l’intérêt de s’y pencher à fond et d’investir de l’argent dedans…

  3. yvain ducrocq dit :

    Tres intéressant et je suis complètement de votre avis sur le fcommerce, il ne s’agit pas pour le moment d’un levier intéressant pour faire du CA.

    Cependant je ne suis pas d’accord avec votre dernière phrase « Facebook pour montrer et pousser votre marque : OUI, pour faire du CA : NON », travaillant moi même sur facebook, je peux vous assurer qu’il est possible de générer du chiffre d’affaire grâce à facebook, la redoute via ses opérations réservés aux fans sur facebook a aussi réussi à générer du chiffre d’affaire grâce à ses pages.

    Je vous conseil cette vidéo tres intéressante à ce sujet sur le comportement d’un internaute venant d’une page fan . http://gregorypouy.blogs.com/marketing/2011/08/comprendre-les-m%C3%A9dias-sociaux-par-lexemple-interview-de-la-redoute.html

    Bonne journée et merci pour cet article
    Yvain

  4. Phil@agence web dit :

    Je suis bluffé par le taux de conversion à 1,2 pour les grandes marques !

    Le f-commerce, tout comme le m-commerce (je ne les place pas en comparaison) sont de nouveaux relais de croissance pour les gros acteurs, mais le ROI pour la majorité des ecommerçants reste aujourd’hui très faible.

  5. mickaelfroger dit :

    yvain ducrocq > Ma dernière phrase était simplement pour accentuer le fait que ce n’est pas le f-commerce qui « fera vivre » les e-commerçants.

    Bien sur nous avons énormément de marchands qui génèrent des ventes grâce à Facebook, mais cela reste très faible au vue du volume de Facebook et surtout des autres canaux de diffusion du marché.

  6. Je viens de trouver ça : 101 exemples de boutiques F-commerce http://econsultancy.com/uk/blog/7540-101-f-commerce-examples . Ca va plutôt bien avec l’article 🙂

  7. Mickael@Collier d'ambre dit :

    Je suis assez d’accord avec l’article et la réaction d’yvain.

    Facebook peut générer pas mal de CA mais de façon « indirecte » et pas via les sytèmes de boutiques Facebook.

    L’animation d’une Fan Page et un nombre de fans croissant peut générer un beau CA pour un ecommerçant.

  8. Je range ça dans la catégorie « mythe du E-commerce » pour ma part 🙂
    Pour l’instant personne n’a su générer de CA régulier avec sa base fan sur Facebook.
    Que les fans génère du CA indirectement (en se rendant sur la boutique) c’est un peu obvious non ? ils connaissent la marque…

  9. Mickael@Collier d'ambre dit :

    Ben après faut voir ce qu’on appelle « beau CA »… tout est relatif forcément.

    Maintenant quand on voit des « gros » qui emploient des « Community Manager » pour gérer entre autre leur Fan Page c’est que forcément il y a un ROI à un moment ou à un autre.

    D’ailleurs le lien fourni par yvain est vraiment intéressant.

    Bonne soirée.

  10. Julien dit :

    Plutôt d’accord avec Mickael.

    Les fans adorent les promotions et le fun sur facebook. En revanche, et surtout pour les petits e-commerçants, ils veulent aller sur le site marchand pour bien voir les logos de carte bleue, de banque, de paiement sécurisé, et les conditions de retours.
    Les grandes marques n’ont pas ce problème de réassurance et les internautes sortent peut-être plus facilement leur carte bleue sur Facebook pour elles.

    En revanche facebook est un très bon vecteur de trafic vers le site. Je viens de lancer ma place de marché en août, Affairesdemomes.com, je ne dépense par d’argent en acquisition (sauf à la perf’ pure et le SEO que je commence à mettre en place). La page facebook que j’ai créé il y a un an est un bon levier de trafic. Et un trafic de qualité forcément.

  11. Edouard dit :

    Nous sommes d’accord pas l’avenir du e-Commerce, en revanche je suis un peu plus optimiste quant aux opportunités et aux ventes futures via ce canal.
    http://www.athomedia.com/blog/2011/09/28/f-commerce-du-jaime-au-jachete/

  12. lola dit :

    pas totalement d accord, je pense que si le commerce ne se developpe pas sur facebook c est par un manque de publicite, perso je ne savais meme pas qu il etait possible d acheter sur facebook !

    alors comment developper un business sur le site si les acteurs principaux sont pas au courant !

    tout comme pour ebay, si des moyens publicitaires ne seraient pas mis en place, la societe n aurait pas autant d utilisateurs.

    je pense qu avec un developpement niveau information, facebook pourrait etre un excellent support pour le commerce , du moins le devenir , petit a petit comme pour tout site ecommerce.

    il est certain qu a l heure actuelle , les utilisateurs se rendent sur le site pour etre connecter a leur entourage, et ce par simple habitude, sur la maniere d utiliser le site,
    il suffirait que le commerce prenne une place plus importante dessus (+ de boutiques, et de la publicite) pour que les utilisateurs changent peu a peu leur maniere d utiliser le site, et s interessent a la nouveauté.

    mais la avec si peu d informations et de boutiques, la confiance n est pas la,

  13. Lola, ce n’est pas que par un manque de pub pour le Facebook-commerce. Le F-commerce manque également d’une solution de paiement adaptée et de fiabilité technique. De plus le F-commerce n’est qu’une petite partie du social commerce qui lui est en train d’exploser.
    Facebook peut driver des consommateurs et rendre social l’acte d’achat mais il ne faut pas ouvrir une boutique de F-commerce dès demain pour penser booster ses ventes en 48 heures.

  14. […] place dans l’écosystème d’acquisition de clients.Pour l’instant le F-commerce n’est pas la panacée niveau ventes, et ce n’est peut être pas son but, mais avec 500 millions […]

  15. Lacoste développe le commerce en ligne sur Facebook « La Machine à Billets dit :

    […] pour le f-commerce (sous entendu le Facebook-commerce). Un article intitulé “Le f-commerce est utile et nécessaire, mais ce n’est pas l’avenir du e-commerce“ du site  info-ecommerce.fr, datant de septembre 2011 revient sur les […]

  16. […] boutique Facebook, même si cela peu être un premier pas c’est souvent insuffisant (voir Le f-commerce est utile et nécessaire, mais ce n’est pas l’avenir du e-commerce ).Aujourd’hui interagir avec sa communauté, c’est à dire des gens ayant le même […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.