Rien à voir l’ergonomie avec le SEO ? Pas si sûr…

par Romain Boyer - Il y a 7 ans

Locita publiait en fin de semaine un article qui m’a fait bondir au premier abord : « ergonomie et référencement naturel font bon ménage ». Hein ? vous voulez dire « accessibilité et réferencement naturel font bon ménage » pensai-je aussitôt, comme puriste que je suis.

Alors, de suite les experts SEO bondissent : « l’ergonomie et le référencement naturel font rarement bon ménage » répond axe-net.fr.

Entre ces deux extrêmes, et en réfléchissant bien aux corrélations, j’aimerais apporter une nuance qui me semble importante, avec beaucoup de retenue car les certitudes ne sont pas là, à ce que je sais.

Réflexion en plusieurs étapes :

  1. Lorsque l’on souhaite acheter et qu’on arrive sur un site qui n’inspire pas confiance, ou sur lequel on ne trouve pas l’information que l’on souhaite (en gros : qui a une mauvaise ergonomie), on repart d’où on vient, souvent à Google donc.
  2. Il est de notoriété courante que Google semble tenir compte du taux de rebond pour le positionnement, en tout cas sur les résultats concurrentiels
    1. Je ne crois pas qu’il y ait eu d’info directe de Google a cet égard mais
    2. Google attire sans cesse l’attention sur ce facteur important (taux de rebond dans Google Analytics, dans ses posts, etc.)
    3. Google traque les allées / venues depuis les résultats de recherche (il suffit de regarder les liens des résultats) et définit probablement ses propres taux de rebond (sans regarder dans les stats Google Analytics évidemment, parce que 1. don’t be evil et surtout 2. ça se trafique facilement, en mettant deux fois le marqueur par exemple)
    4. Des blogs ont constaté ça et et là des corrélations directes amusantes
    5. Google aurait bien tord (oserais-je le « Google serait bien con ») de ne pas tenir compte de cet aspect essentiel : en effet, si vous allez sur un résultat, et que vous en revenez au bout de quelques temps pour aller sur un autre résultat, c’est peut-être que la page ne correspondait pas à votre recherche ?
  3. Donc pour moi, il est possible qu’il y ait une relation presque directe.

Limite au point 2.5 : il est compliqué pour Google de discerner les utilisateurs qui ouvrent plusieurs résultats à la fois de ceux qui ouvrent un résultat, en reviennent puis vont à un autre. Mais Google étant expert sur les comportements d’utilisateurs, il y a fort à parier qu’il en tient compte dans une certaine mesure.

Conclusion

Conclusion, tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ; je suis preneur de toutes les études faites à ce sujet, n’hésitez pas à en faire mention dans les commentaires. J’aimerais cependant nuancer tout ce qui a été dit jusque là avec cette réflexion qui vaut ce qu’elle vaut, mais qui n’est pas à rejeter car Google est à mon avis tout à fait en capacité de discerner cela.

En gros, pour moi, Google en tien compte et dans tous les cas. Mais de toute façon on s’en fout, si on veut être efficace, il faut une bonne ergonomie et puis c’est tout.

Romain Boyer

Romain BOYER travaille pour des startups eCommerce depuis 2005. À cheval entre la technique et la stratégie, cet adepte des tableaux de bord croise toutes les données pour en extraire ses priorités.

> Suivre Romain sur Twitter : @RomainBOYER
> Son poste : Product Owner eCommerce chez Doctipharma.fr

6 Commentaires

6 réponses à “Rien à voir l’ergonomie avec le SEO ? Pas si sûr…”

  1. J’ai la même conclusion que vous « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ». Chaque cas est particulier.

    Certains site ont des taux de rebond énormes et se classent très bien (normal, les gens viennent chercher une fiche technique, la trouvent et repartent 3 secondes après).
    Pour d’autres c’est différent. Sans doute car Google compare les taux de rebonds et les croise à d’autres paramètres.

    En revanche, je confirme que l’ergonomie est une matière très différente du SEO.
    Une personne butée sur le SEO sera rarement bon en ergonomie, et vice et versa. Manier les deux reste possible en ayant avant tout des objectifs de transformation.

    ps : merci de vous être interessé à mon article 🙂

  2. Sylvain dit :

    Un petit complément. Matt Cutts à dit au SMX en 2010 : « To the best of my knowledge, we do not use bounce rate in our web rankings. »
    Soit en français « A ma connaissance, nous n’utilisons pas le taux de rebond dans notre classementt »

  3. Sylvain dit :

    Et la source : http://searchengineland.com/live-blog-matt-cutts-smx-advanced-43906

    Désolé, j’arrête de « pourrir » vos commentaires

  4. Romain Boyer dit :

    J’aurais vraiment du mal à y croire, et le blog en question a montré un certain malaise : « He tiptoed around this question a bit, choosing his words very carefully ».
    Dans tous les cas, il faut soigner son ergonomie ; et si ça peut aider pour le ranking, c’est un bonus !

  5. Morgan dit :

    « En revanche, je confirme que l’ergonomie est une matière très différente du SEO.
    Une personne butée sur le SEO sera rarement bon en ergonomie, et vice et versa. »

    Je complèterais juste ce point en indiquant que, par expérience, on est de plus en plus amenés (et souvent à la demande du client !) à mettre notre nez dans l’ergonomie du site.

    Les années passant, et les milliers de sites visités qu’on visite nous permettent forcément d’acquérir une bonne vision de l’ergonomie, un peu malgré nous… Reste à structurer et contrôler ce savoir !

  6. Florian@Appili dit :

    Un article sur les points qui coincent entre ergonomie et SEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.