Le cycle de vie d’un site E-commerce

par Benoit Gaillat - Il y a 6 ans

Un site E-commerce est loin d’être un objet figé dans le temps et requiert régulièrement des mises à jours afin de satisfaire les utilisateurs et de continuer à vendre de plus en plus de produits.

Avec tous ces changements on peut légitimement se poser la question de la durée de vie d’un site E-commerce, essayons de voir ensemble les différents rythmes de mise à jour.

Les modifications régulières ou quotidiennes

Un site E-commerce est toujours en « mouvement » : mise hors catalogue des produits épuisés, mises en avant, opérations marketing, changement de prix etc.. pour ces différents éléments, appelés merchandising E-commerce, il est nécessaire de pouvoir modifier en temps réels certaines données  de son site comme :

  • Les prix
  • les stocks
  • Les produits mis en avant
  • les bundles
  • les bannières promotionnelles
  • Ajouter /supprimer des produits

Normalement ce type de fonctions est disponible dans la quasi totalité des sites e-commerces, en tout cas dans tous les CMS E-commerce modernes, c’est d’ailleurs précisément leur boulot : gérer le catalogue et la prise de commande ainsi que le front office (et donc le merchandising). Ces modifications n’impactent pas le cycle de vie en tant que tel car ce sont des opérations axées sur le contenu et non la forme.

Les modifications de fond régulières

Un site ce n’est pas que du contenu, c’est également une charte graphique, une ossature technique qui n’a pas besoin d’être profondément modifiée tous les jours mais qui peut doit cependant subir des améliorations ou des tests. Cela peut être pour améliorer la performance du site, corriger des bugs, ou ajouter de nouvelles fonctions comme un bouton « google +1 » par exemple.

Ce type de changements nécessitent bien souvent de mettre les mains dans le code et donc un développeur ou un prestataire technique. Rare sont, pour le moment, les solutions ecommerce à permettre la création de tests-AB ou d’ajout de fonctions directement depuis le back office (note perso : il y a un marché énorme là je pense).

Voici une petite liste, non exhaustive, de ce genre de modifications :

  • Ajout de boutons « like facebook », « Google +1 » « Twitter » etc…
  • Modifier le bouton « ajouter au panier » pour des tests de performance
  • Ajouter des blocs fonctionnels au fur et à mesure
  • Intégrer son site E-commerce avec de nouveaux services (exports des inscrits à la newsletter par web service par exemple)
  • Modifier la structure du site pour le référencement
  • Corriger un bug
  • Faire une mise à jour de la plateforme E-commerce
  • Connexion à un ERP
  • Etc…

La liste est quasiment infinie et dépend de votre imagination et de vos ressources bien sûr ainsi que des études et analyses que vous ferez de l’utilisation de votre site par vos internautes.

Les modifications exceptionnelles

Au bout d’un moment à force de modifier votre plateforme, pour éviter l’obsolescence, ou tout simplement à cause de votre croissance et de vos nouveaux besoins vous aurez la nécessité de changer de plateforme E-commerce. Ces opérations exceptionnelles sont appelées les « refontes », V2 (ou V3 , 4 , 5 X selon votre ancienneté sur le web )

Il y a par exemple eu une grande vague de migration de Os commerce vers Magento il y a 1 an , 1 an 1/2 car Os commerce devenait obsolète comparé à la puissance fonctionnelle de Magento et la montée en puissance/compétences des e-commerçants.

Ces migrations sont la partie la plus compliqué à gérer au niveau technique car la transition entre l’existant( l’ancien site) et le nouveau et particulièrement sensible, j’essaierai d’en faire un article là dessus car le sujet est trop vaste pour être abordé ici.

Aujourd’hui ces changements de versions représentent la grande majorité des dépenses des E-commerçants, au détriment des modifications intermédiaires.

Un site ne doit  pas être en friche entre deux versions !

Voici comment doit se répartir idéalement le cycle de vie de votre site E-commerce, et donc votre budget e-commerce bien sûr…

 

Et vous comment gérer vous le cycle de vie de votre site E-commerce ?

 

Benoit Gaillat

Diplômé de l’Hetic et travaillant depuis 10 ans dans l’e-commerce, Benoît est Directeur Conseil E-commerce chez Skeelbox, cabinet de conseil en E-commerce dédié aux marques, distributeurs et PME qui souhaitent réussir leur développement digital et cross canal. Twitter |
Profil sur Google Besoin d’un expert E-commerce ? 01 84 17 08 51.

6 Commentaires

6 réponses à “Le cycle de vie d’un site E-commerce”

  1. Mickael@Couches lavables dit :

    Je dirais pour moi (nous), qu’il y a :

    Dans les « modifications de fond régulières » 2 types :
    – les « petites » modifications qui suivent l’actualité du moment : installation de soColissimo, bouton GG+1, amélioration de l’ergonomie… qu’on installe donc de façon ponctuelle mais régulière.
    – la mise en place de modules supplémentaires (système parrainage, points fidélité…) ou autres qui sont des modifications assez significatives et sur lesquels nous allons communiquer car elles apportent un vrai plus. Ça c’est 3 ou 4 fois par ans.

    Un refonte complète de la charte graphique tous les 2 ans maxi environs.

    Voila

    En résumé, faut que ça bouge ni trop (pour pas désorienter les clients habituels) ni pas assez pour pas se retrouver à la rue par rapport à la concurrence et aux tendances de surf du moment.

    PS : Si on met les mains dans le cambouis, avec OsCommerce on peut faire autant qu’avec n’importe quelle autre solution ecommerce 🙂

  2. Excellent article Benoit.

    Cela vient parfaitement compléter la conférence que j’ai fait à la journée #NWX sur la question de l’évolution d’un site. Il y a un document sur Slideshare de la présentation http://www.slideshare.net/nwx/nwx2011-refonte-de-site-ecommerce mais sans les commentaires « live »ce n’est pas super compréhensible.

    J’ai été ébahi à la fin de la conférence de discuter avec des e-commerçants qui n’ont pas touché à une ligne de code de leur site en 2 ans !
    Malheureusement, je constate au quotidien que c’est très courant, et il y a encore du travail pour faire comprendre à ces personnes qu’un site qui n’évolue pas est un site sous exploité, qui n’a aucune chance de faire la fortune de son propriétaire sur le long terme.

  3. bgaillat dit :

    Et la partie technique est sous traitée ou est en interne ?
    Oscommerce n’est plus une solution à utiliser aujourd’hui sous peine d’être très en retard au niveau technique d’ici quelques mois/années.

  4. bgaillat dit :

    Merci Ludo,
    les slides sont intéressantes mais c’est vrai que sans les commentaires c’est moins bien 😉
    Tout a fait d’accord avec toi sur ta dernière phrase

  5. Mickael@Couches lavables dit :

    Partie technique en interne.
    Au sens stricte du terme, Oscommerce ce n’est que du Php et donc « techniquement » tu es censé pouvoir faire ce que tu veux avec…. encore faut-il être développeur évidemment…. et pour ça c’est vrai que de gérer la partie technique en interne ça aide beaucoup 🙂

  6. Mickael@Couches lavables dit :

    …après quand il faudra passer une certaine dimension, c’est vrai, je suis d’accord avec toi, il faudra migrer vers une autre solution plus « moderne » ne serait-ce qu’au niveau de l’architecture de la base de données…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.